Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Méthodes de collecte de données

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Interviews sur place

Interview directe : Des intervieweurs qualifiés rendent visite à des gens pour recueillir des données. C'est un bon moyen pour assurer des taux de réponse élevés à un sondage ou à un recensement et, grâce aux intervieweurs, on recueille des données de meilleure qualité. Cette approche comporte toutefois des inconvénients : les répondants peuvent ne pas être disponibles pour une interview et le coût de déplacement des intervieweurs peut prendre des proportions considérables.

Interview sur place assistée par ordinateur : Il s'agit en quelque sorte d'un intervieweur sur place, sauf qu'au lieu d'avoir un questionnaire à remplir, l'intervieweur apporte avec lui un ordinateur portatif ou un ordinateur de poche pour entrer les renseignements directement dans la base de données. Cette méthode permet d'économiser du temps quant au traitement des données tout en évitant à l'intervieweur de transporter des centaines de questionnaires. Cependant, la préparation de ce type de méthode de collecte de données peut être coûteuse et requiert des intervieweurs qui possèdent des compétences en matière d'informatique et une habileté au clavier.

Interviews téléphoniques

Téléphone : Des intervieweurs qualifiés téléphonent aux répondants pour recueillir des données. Cette méthode d'enquête est plus rapide et moins coûteuse que l'interview directe. Il reste qu'on ne peut interroger que les gens disposant d'un téléphone, soit environ 98 % des Canadiens, et que le répondant a la possibilité de mettre abruptement fin à l'entretien.

Interview téléphonique assistée par ordinateur (ITAO) : C'est l'interview téléphonique classique, mais l'intervieweur entre les réponses des répondants directement dans l'ordinateur. Cela permet d'économiser du temps quant au traitement des données, mais la préparation de cette méthode peut être coûteuse et il faut des intervieweurs qui possèdent des compétences en matière d'informatique et une habileté au clavier. Statistique Canada mène des ITAO pour bon nombre de ces enquêtes, comme l'Enquête auprès des jeunes en transition, l'Enquête mensuelle sur les industries manufacturières, l'Enquête sociale générale et l'Enquête sur le lieu de travail et les employés.

Questionnaire à remplir soi-même

Enquête postale : Voici une méthode fréquente de collecte de données dans les enquêtes économiques de Statistique Canada. C'est un moyen de collecte relativement peu coûteux par lequel on peut distribuer un grand nombre de questionnaires en peu de temps. On a aussi la possibilité de communiquer avec des gens difficiles à joindre. Quant aux répondants, ils peuvent remplir le questionnaire au moment qui leur convient. Pour mener ce type d'enquête, il faut disposer d'une liste à jour de noms et d'adresses, ainsi qu'élaborer un questionnaire simple et limpide.

Les enquêtes postales ont comme principal inconvénient de recueillir des taux de réponse habituellement inférieurs à ceux d'autres méthodes de collecte de données, d'où d'éventuels problèmes de qualité des données statistiques. En outre, les gens qui possèdent des capacités limitées quant à la lecture et l'écriture du français ou de l'anglais éprouveront peut-être de la difficulté à répondre au questionnaire.

Questionnaire livré en personne à domicile : Il s'agit d'enquêtes par autodénombrement où des questionnaires sont livrés à domicile et renvoyés par la poste une fois remplis par le répondant. Ce moyen permet habituellement d'obtenir de meilleurs taux de réponse que dans une enquête postale. Il convient tout particulièrement dans les cas où l'on a besoin de se renseigner auprès de plusieurs membres des ménages. Auparavant, Statistique Canada employait des questionnaires à livrer et à reprendre à domicile dans le cadre du Recensement de la population. Grâce aux questionnaires livrés à domicile et renvoyés par la poste par les répondants, on peut réduire les frais de collecte et sauvegarder davantage l'intimité des répondants inquiets du fait que quelqu'un se présente à leur domicile ou à leur entreprise pour recueillir les questionnaires.

Autres méthodes

Déclaration électronique des données (DED) : Depuis le début des années 1990, les formulaires électroniques de certaines enquêtes, principalement pour les enquêtes auprès des entreprises, étaient disponibles. Même si ce type de collecte de données est encore rare, il donne aux répondants l'option de choisir la formule qu'il préfère, soit de remplir le questionnaire habituel en format imprimé, soit utiliser la version électronique. L'évolution de la technologie est si rapide qu'il faut investir des sommes importantes pour maintenir des questionnaires protégés de qualité. Statistique Canada y met tous les efforts.

Internet : La popularité grandissante d'Internet a apporté des changements importants à la DED. Il est difficile de trouver une façon rapide et facile de recueillir des données dans Internet sans sacrifier les principes de Statistique Canada en ce qui a trait à la confidentialité, au respect de la vie privée et à la qualité des données. L'organisme a instauré des projets pilotes dans le cadre de diverses enquêtes importantes qui visent les répondants provenant des ménages, des universités, des entreprises et des ministères fédéraux. Depuis peu, les projets pilotes comprennent : le Recensement de la population de 2001, l'Enquête annuelle et l'Enquête sur le commerce de gros, l'Enquête unifiée auprès des entreprises et l'Enquête sur la rémunération auprès des entreprises.

On peut aussi procéder par observation directe, comme dans les enquêtes sur les prix ou consulter des dossiers administratifs existants. Le choix de la méthode dépend de divers facteurs : complexité et longueur du questionnaire, confidentialité des renseignements demandés, dispersion géographique de la population observée, coûts et délais.

Souvent, la stratégie de collecte la plus satisfaisante fera appel à une combinaison de méthodes. Ainsi, les enquêtes postales se sont révélées des plus efficaces lorsqu'elles sont assorties d'un suivi pour les personnes qui n'ont pas répondu au moyen d'une interview téléphonique.