3.3 Collecte
3.3.1 Modes de collecte

Début du texte

Les principaux modes de collecte sont l’entrevue en personne, l’entrevue téléphonique et le questionnaire à compléter soi-même. Les entrevues peuvent être assistées par ordinateur ou non. Le questionnaire à compléter soi-même peut être sur un support papier ou numérique. Pour choisir la meilleure méthode, des facteurs comme les caractéristiques de la base de sondage, la population cible, le budget, le niveau d’exactitude requis, la sensibilité de l’information à collecter ou la complexité des concepts de l’enquête doivent être pris en considération. Voici un aperçu des différentes méthodes.

Entrevue en personne

Des intervieweurs rendent visite aux personnes dans leur milieu pour les sonder. C’est un bon moyen pour obtenir des taux de réponse élevés à un sondage ou à un recensement et, grâce au travail des intervieweurs, les données recueillies sont de meilleure qualité. Toutefois, les coûts de déplacement des intervieweurs peuvent être considérables. Si l’entrevue se déroule au domicile et qu’aucun membre du ménage n’est présent ou disponible pour répondre à l’enquête, l’intervieweur pourrait devoir repasser à plusieurs reprises pour réussir à contacter le répondant.

Lorsque l’entrevue est assistée par ordinateur, l’intervieweur apporte un ordinateur portable ou une tablette électronique et il saisit les réponses directement dans une base de données ou à l’aide d’un questionnaire électronique conçu à cet effet. Cette méthode permet de réduire le temps requis pour le traitement des données et elle évite à l’intervieweur de transporter des dizaines de questionnaires papier qui devront être rangés et protégés pour garantir la confidentialité des répondants. Elle est toutefois plus dispendieuse et plus longue à mettre en œuvre, car il faut fournir l’équipement informatique aux intervieweurs et développer et tester les systèmes avant le début de la collecte des données. Lorsque l’entrevue n’est pas assistée par ordinateur, l’intervieweur note les réponses sur des questionnaires papier. Cette méthode nécessite moins de ressources et de préparation avant la collecte, mais elle allonge le traitement des données, car les réponses doivent d’abord être saisies dans un format exploitable par l’ordinateur pour pouvoir être traitées et analysées à l’aide de logiciels.

Entrevue téléphonique

Des intervieweurs téléphonent aux personnes pour les sonder. Ce mode de collecte est plus rapide et moins dispendieux que l’entrevue en personne. Il faut toutefois disposer d’une base de sondage contenant les numéros de téléphone et la population observée exclut les ménages qui n’ont pas le téléphone. Par ailleurs, il est facile pour la personne appelée de mettre fin à l’appel si elle ne souhaite pas répondre à l’enquête… ou tout simplement de ne pas répondre au téléphone si elle ne connaît pas le numéro entrant. Par conséquent, le taux de réponse est moins élevé avec l’entrevue téléphonique qu’avec l’entrevue en personne. Il est également important de noter que de moins en moins de ménages ont des lignes téléphones fixes ce qui est susceptible d’augmenter la difficulté à les rejoindre dans le futur.

Comme pour l’entrevue en personne, l’entrevue téléphonique peut être assistée par ordinateur. Ce mode de collecte nécessite plus de préparation, mais permet de réduire le temps nécessaire pour le traitement des données.

Le questionnaire à compléter soi-même

Un questionnaire est fourni au répondant qui doit le remplir et le retourner. Il peut s’agir d’un formulaire imprimé ou d’un hyperlien et d’un code d’accès sécurisé pour le remplir en ligne. Dans les deux cas, il peut être remis à la personne sélectionnée en main propre, par la poste ou être livré à domicile. L’envoi par la poste nécessite que les adresses soient présentes dans la base de sondage. La livraison à domicile est utile lorsque les logements ne sont pas listés dans la base de sondage.

C’est le moyen le plus abordable et il peut être utilisé pour rejoindre un très grand nombre de personnes. Le répondant peut répondre aux questions au moment qui lui convient. Le questionnaire à compléter soi-même peut faciliter la collecte d’information lorsque les questions de l’enquête sont de nature délicate. Les désavantages de ce mode sont que les taux de réponse sont beaucoup plus bas que pour les autres modes de collecte et que la qualité des données collectées est moins bonne. C’est également la méthode la plus lente, car il n’est pas possible de contrôler à quel moment le répondant remplira et retournera le questionnaire d’enquête.

Le questionnaire doit être simple et accompagné d’instructions très claires, car le répondant ne peut pas demander des précisions s’il a mal compris une question. Ceux qui possèdent des capacités limitées quant à la lecture et l’écriture du français ou de l’anglais éprouveront peut-être de la difficulté à répondre au questionnaire.

Lorsqu’un support numérique est utilisé, souvent appelé le Questionnaire électronique (QE), l’interface web peut être plus conviviale pour le répondant et peut lui permettre de répondre à l’enquête plus rapidement que sur support papier. Il est possible d’indiquer au répondant s’il a omis de répondre à une question et de le renseigner sur sa progression dans le questionnaire électronique. L’envoi du questionnaire complété est presque instantané et donc le répondant n’a pas à se rappeler de renvoyer son questionnaire par la poste comme c’est le cas avec un support papier. Comme pour les entrevues assistées par ordinateur, le temps de traitement des données est réduit, car les données sont saisies par le répondant lui-même. Cependant, les personnes qui n’ont pas accès à internet ou qui sont moins à l’aise avec les technologies numériques pourraient être moins enclines à répondre à l’enquête, à moins qu’on leur donne également l’option de répondre à un questionnaire imprimé.

De nos jours, le QE est utilisé comme première option même avant les entrevues téléphoniques par plusieurs enquêtes, incluant les enquêtes auprès des entreprises et les enquêtes sur les ménages.

Autres méthodes

D’autres méthodes utilisées pour collecter les données sont l’observation directe ou la mesure directe. En voici deux exemples. Dans le cadre de la collecte de données pour l’Indice des prix à la consommation, des enquêteurs visitent différents points de vente pour relever les prix d’une liste d’articles prédéterminée. Ce sont ces données qui permettent de mesure le taux d’inflation au Canada. Dans l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé, certaines mesures physiques sont prises chez les répondants comme le poids, la tension artérielle ou diverses mesures d’analyse de sang. Ces mesures sont prises dans un centre d’examen mobile.

Combinaison de méthodes

La stratégie de collecte la plus efficace fera souvent appel à une combinaison des méthodes qui viennent d’être décrites. Le Recensement de la population du Canada est un bon exemple d’une stratégie de collecte multimodes. Au cours du Recensement de 2016, une lettre était envoyée par la poste à la majorité des ménages et celle-ci contenait un hyperlien et un code d’accès sécurisé pour remplir le formulaire en ligne ainsi qu’un numéro sans frais pour commander un formulaire imprimé. Dans les régions où les logements ne sont pas tous listés dans la base de sondage, des formulaires imprimés étaient livrés au domicile par des agents recenseurs responsables du listage des logements. Chaque formulaire était accompagné d’un hyperlien et d’un code d’accès sécurisé pour répondre en ligne. Dans les réserves autochtones et les régions difficiles d’accès, comme le Nunavut par exemple, la collecte était réalisée par entrevue en personne. Finalement, l’entrevue en personne et l’entrevue téléphonique ont été utilisées pour le suivi des cas pour la non-réponse. La même stratégie a été adoptée au recensement de 2021.

Une stratégie de communication utilisée de concert avec la stratégie de collecte peut être utile pour faire connaître l’enquête au public et ainsi améliorer les taux de réponse. Il peut s’agir d’une lettre pour établir un premier contact avec les ménages avant le début de la collecte par entrevues téléphoniques, d’un communiqué de presse dans les médiaux locaux ou plus rarement, d’une stratégie nationale comme dans le cas du Recensement de la population.

Qu’est-ce que les paradonnées?

Les paradonnées sont des données qui sont recueillies au cours de la collecte, mais qui portent sur l’opération de collecte en tant que telle et non sur le sujet de l’enquête. Il peut s’agir de l’heure à laquelle l’entrevue a été réalisée, la durée de l’entrevue, le nombre de tentatives pour rejoindre le répondant, etc. Elles peuvent être utilisées dans la conception de plans de collecte adaptatifs ou comme variables auxiliaires lors d’ajustements pour la non-réponse.


Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :