Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Réponses

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Réponses à l’exercice sur la collecte des données

  1. c) Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Québec et Ontario. Retour à la question 1
  2. Il est parfois préférable de mener une enquête-échantillon plutôt qu’un recensement pour les raisons suivantes : cela coûte moins cher, se fait plus rapidement, répond à des besoins spécialisés et allège le fardeau du répondant. De plus, il suffit peut-être de recueillir des renseignements auprès d’un segment particulier de la population. Retour à la question 2
  3.  
  4. Lorsque vous choisissez une méthode de collecte de données, vous devez considérer les éléments suivants :
    • le coût (budget)
    • l’échéance
    • la taille de la population
    • le personnel nécessaire pour appliquer la méthode choisie
    Retour à la question 4

Discutez des autres questions avec les élèves de votre classe.


Réponses à l’exercice sur les questionnaires

Voici en bref quelques problèmes que pourrait poser le questionnaire de la bibliothèque municipale de Julibois. En avez-vous relevé d’autres? Discutez-en avec les élèves de la classe.

Introduction

Il manque un mot de présentation où l’on décrit le but de l’enquête et l’usage qui sera fait des résultats. Cette introduction permettrait au lecteur qui n’est pas un usager de la bibliothèque de « s’auto-éliminer » et de ne pas répondre au questionnaire.

Il est préférable de ne pas demander le nom et le numéro de téléphone si l’on veut obtenir des réponses honnêtes et ouvertes. Les gens aiment savoir que les renseignements qu’ils fournissent sont confidentiels et le resteront.

Question 1 :

Il s’agit d’une question « ouverte » qui serait mieux formulée comme question « fermée » qui permettrait de comparer les réponses. En outre, on devrait préciser la période de référence (c’est-à-dire combien de fois a-t-on fréquenté la bibliothèque au cours de la dernière semaine, ou du dernier mois, ou des 12 derniers mois).

Question 2 :

La question porte sur les emprunts de livres ou de périodiques. Qu’en est-il si l’on a emprunté les deux à la fois? Quelle réponse cocheriez-vous si vous aviez emprunté cinq livres et cinq périodiques? Choisiriez-vous « 1 à 5 » ou « 5 à 10 »? L’autre problème, c’est qu’on ne définit pas la période de référence. A-t-on fait ces emprunts lors du dernier mois, de la dernière année ou des 10 dernières années?

Question 3 :

C’est une question fermée qui fournit seulement quatre choix de réponse. On peut avoir d’autres raisons de fréquenter la bibliothèque. On pourrait ajouter une catégorie « Autre » accompagnée d’un champ « Veuillez préciser » ou une liste plus longue de raisons (incluant « activités sociales » et « séances de signature »). En outre, on pourrait ajouter au début de la question la directive « Indiquez toutes les raisons qui s’appliquent ». De cette façon, le répondant peut cocher plus d’un choix.

Question 4 :

La question convient telle qu’elle est posée mais ne va pas assez loin. Les responsables de la bibliothèque voudront probablement savoir pour quelles raisons les besoins n’ont pas été comblés. Cette question devrait comporter une deuxième partie qui demande au répondant d’expliquer comment ses besoins n’ont pas été comblés.

Question 5 :

Il s’agit d’une « question double » à laquelle le répondant a deux réponses à fournir dans une. Un autre problème a trait aux choix de réponses : on ne donne aucune explication sur la signification des chiffres. Le répondant doit-il évaluer son degré de satisfaction au moyen des chiffres? Si oui, que représente le chiffre 1? Est-ce que le chiffre 5 signifie mauvais ou excellent?

Question 6 :

C’est une question ouverte pour laquelle il sera difficile de coder et de totaliser les différentes réponses possibles. Pour simplifier la tâche aux répondants et aux analystes des données, on pourrait fournir une liste de réponses possibles à cocher et ajouter une dernière catégorie « Autre » en demandant de préciser.

Question 7 :

La réponse à cette question est « Oui » ou « Non ». Toutefois, le répondant peut ne pas être informé au sujet des améliorations à apporter à la bibliothèque ou ne pas avoir d’opinion.

Questions 8, 9 et 10 :

La question 9 (« Êtes-vous au courant de ces propositions? ») devrait figurer avant la question 8 (« Êtes-vous en accord ou en désaccord avec les propositions récentes … »), car la question 8 n’est pertinente que si l’on a répondu « Oui » à la question 9.

À la question 8, on demande au répondant d’approuver ou de désapprouver toutes les propositions. Qu’en est-il s’il en accepte quelques-unes et rejette les autres? Les choix de réponse présentés ne donnent pas une véritable mesure des réactions aux propositions. La formulation de la question 8 devrait être modifiée afin d’éviter les biais de réponse.

La partie « Passer à » de la question 8 constitue également un problème. Elle renvoie le répondant à la question 11 et, par conséquent, tous les répondants qui ont indiqué « En désaccord » à la question 8 ne pourraient pas répondre aux questions 9 et 10. Ainsi, on devrait lire « (Passer à la question 10.) ».

Question 11 :

Voici une formulation en double négation. Toutes sortes d’interprétations sont possibles. On pourrait reformuler la question plus simplement : « Êtes-vous en faveur de la prolongation des heures d’ouverture de la bibliothèque? » en présentant des choix de réponse à cocher tels que « Oui », « Non » et « Ça m’est indifférent ».

Question 12 :

C’est une question délicate à laquelle certains répondants peuvent ne pas être à l’aise de répondre ou répondre honnêtement. Il serait peut-être préférable de ne pas poser cette question. Toutefois, si le niveau de scolarité est un renseignement pertinent et nécessaire, une question fermée se prêterait davantage à une analyse quantitative.