Infographie 1
Le taux de postes vacants est à son plus bas niveau depuis mars 2020

001&8211;Infographie1, 001

Description de l'infographie

Le titre de l'infographie est « Le taux de postes vacants est à son plus bas niveau depuis mars 2020 »

Ce graphique est un graphique combiné linéaire et à barres.

L'axe vertical de gauche indique le nombre de postes vacants et le nombre d'emplois salariés en milliers; il commence à 13 500 000 et se termine à 18 500 000. Le nombre de postes vacants et le nombre d'emplois salariés augmentent par tranche de 500 000.

L'axe vertical de droite indique le taux de postes vacants en pourcentage. Il commence à 0,0 et se termine à 6,0; et il augmente par tranche de 1 point de pourcentage.

L'axe horizontal montre chacun des mois, de janvier 2019 à mars 2024.

La barre rouge foncé représente le nombre de postes vacants (en milliers) sur 63 mois, soit 547 800 en janvier 2019; 543 300 en février 2019; 549 000 en mars 2019; 554 800 en avril 2019; 556 100 en mai 2019; 541 100 en juin 2019; 533 900 en juillet 2019; 533 900 en août 2019; 523 700 en septembre 2019; 530 400 en octobre 2019; 519 500 en novembre 2019; 519 800 en décembre 2019; 582 500 en janvier 2020; 578 100 en février 2020; 531 500 en mars 2020; omis d'avril 2020 à septembre 2020 car les données n'ont pas été recueillies pendant cette période de la pandémie de COVID-19; 576 300 en octobre 2020; 569 500 en novembre 2020; 572 400 en décembre 2020; 561 300 en janvier 2021; 616 600 en février 2021; 643 700 en mars 2021; 651 900 en avril 2021; 673 600 en mai 2021; 770 300 en juin 2021; 812 800 en juillet 2021; 876 300 en août 2021; 928 200 en septembre 2021; 919 300 en octobre 2021; 908 400 en novembre 2021; 976 500 en décembre 2021; 922 000 en janvier 2022; 917 300 en février 2022; 990 200 en mars 2022; 992 900 en avril 2022; 1 003 400 en mai 2022; 989 100 en juin 2022; 978 500 en juillet 2022; 924 300 en août 2022; 932 300 en septembre 2022; 888 300 en octobre 2022; 866 700 en novembre 2022; 854 300 en décembre 2022; 858 800 en janvier 2023; 835 100 en février 2023; 803 500 en mars 2023; 798 800 en avril 2023; 776 800 en mai 2023; 744 500 en juin 2023; 717 900 en juillet 2023; 694 600 en août 2023; 644 600 en septembre 2023; 670 900 en octobre 2023; 670 200 en novembre 2023; 639 000 en décembre 2023; 635 400 en janvier 2024; 651 300 en février 2024; et 610 700 en mars 2024.

La barre bleue représente le nombre d'emplois salariés (en milliers) sur 63 mois, soit 16 102 100 en janvier 2019; 16 173 600 en février 2019; 16 211 400 en mars 2019; 16 202 900 en avril 2019; 16 204 900 en mai 2019; 16 268 700 en juin 2019; 16 251 800 en juillet 2019; 16 304 700 en août 2019; 16 336 500 en septembre 2019; 16 339 200 en octobre 2019; 16 351 500 en novembre 2019; 16 370 100 en décembre 2019; 16 370 100 en janvier 2020; 16 419 500 en février 2020; 16 386 500 en mars 2020; omis d'avril 2020 à septembre 2020 car les données n'ont pas été recueillies pendant cette période de la pandémie de COVID-19; 15 099 800 en octobre 2020; 15 276 800 en novembre 2020; 15 248 100 en décembre 2020; 15 294 400 en janvier 2021; 15 167 500 en février 2021; 15 233 100 en mars 2021; 15 432 000 en avril 2021; 15 556 600 en mai 2021; 15 334 500 en juin 2021; 15 505 900 en juillet 2021; 15 826 900 en août 2021; 15 940 400 en septembre 2021; 16 025 900 en octobre 2021; 16 130 700 en novembre 2021; 16 204 200 en décembre 2021; 16 323 300 en janvier 2022; 16 300 700 en février 2022; 16 420 000 en mars 2022; 16 512 100 en avril 2022; 16 622 400 en mai 2022; 16 625 200 en juin 2022; 16 701 800 en juillet 2022; 16 737 000 en août 2022; 16 756 700 en septembre 2022; 16 850 600 en octobre 2022; 16 853 400 en novembre 2022; 16 931 900 en décembre 2022; 16 995 400 en janvier 2023; 17 038 900 en février 2023; 17 094 000 en mars 2023; 17 075 100 en avril 2023; 17 077 500 en mai 2023; 17 142 800 en juin 2023; 17 164 200 en juillet 2023; 17 131 300 en août 2023; 17 154 400 en septembre 2023; 17 203 900 en octobre 2023; 17 184 800 en novembre 2023; 17 130 500 en décembre 2023; 17 164 500 en janvier 2024; 17 234 400 en février 2024; et 17 217 700 en mars 2024.

La ligne noire représente le taux de postes vacants (en pourcentage) sur 63 mois, soit 3,3 % en janvier 2019; 3,3 % en février 2019; 3,3 % en mars 2019; 3,3 % en avril 2019; 3,3 % en mai 2019; 3,2 % en juin 2019; 3,2 % en juillet 2019; 3,2 % en août 2019; 3,1 % en septembre 2019; 3,1 % en octobre 2019; 3,1 % en novembre 2019; 3,1 % en décembre 2019; 3,4 % en janvier 2020; 3,4 % en février 2020; 3,1 % en mars 2020; omis d'avril 2020 à septembre 2020 car les données n'ont pas été recueillies pendant cette période de la pandémie de COVID-19; 3,7 % en octobre 2020; 3,6 % en novembre 2020; 3,6 % en décembre 2020; 3,5 % en janvier 2021; 3,9 % en février 2021; 4,1 % en mars 2021; 4,1 % en avril 2021; 4,2 % en mai 2021; 4,8 % en juin 2021; 5,0 % en juillet 2021; 5,2 % en août 2021; 5,5 % en septembre 2021; 5,4 % en octobre 2021; 5,3 % en novembre 2021; 5,7 % en décembre 2021; 5,3 % en janvier 2022; 5,3 % en février 2022; 5,7 % en mars 2022; 5,7 % en avril 2022; 5,7 % en mai 2022; 5,6 % en juin 2022; 5,5 % en juillet 2022; 5,2 % en août 2022; 5,3 % en septembre 2022; 5,0 % en octobre 2022; 4,9 % en novembre 2022; 4,8 % en décembre 2022; 4,8 % en janvier 2023; 4,7 % en février 2023; 4,5 % en mars 2023; 4,5 % en avril 2023; 4,4 % en mai 2023; 4,2 % en juin 2023; 4,0 % en juillet 2023; 3,9 % en août 2023; 3,6 % en septembre 2023; 3,8 % en octobre 2023; 3,8 % en novembre 2023; 3,6 % en décembre 2023; 3,6 % en janvier 2024; 3,6 % en février 2024; et 3,4 % en mars 2024.

Note(s) : La collecte des données de l'Enquête sur les postes vacants et les salaires a été suspendue d'avril 2020 à septembre 2020. Par conséquent, les données pour ces périodes de référence ne sont pas disponibles. Les données sont désaisonnalisées.

Source(s) : Enquête sur les postes vacants et les salaires (5217), tableau 14-10-0406-01.

Date de modification :