Infographie 1
Le taux de postes vacants augmente après avoir enregistré des baisses consécutives depuis avril 2023

001&8211;Infographie1, 001

Description de l'infographie

Le titre de l'infographie est « Le taux de postes vacants augmente après avoir enregistré des baisses consécutives depuis avril 2023 »

Ce graphique est un graphique combiné linéaire et à barres.

L'axe vertical de gauche indique le nombre de postes vacants et le nombre d'emplois salariés en milliers; il commence à 13 500 000 et se termine à 18 000 000. Le nombre de postes vacants et le nombre d'emplois salariés augmentent par tranche de 500 000.

L'axe vertical de droite indique le taux de postes vacants en pourcentage. Il commence à 0,0 et se termine à 6,0; et il augmente par tranche de 1 point de pourcentage.

L'axe horizontal montre chacun des mois, de janvier 2019 à novembre 2023.

La barre rouge foncé représente le nombre de postes vacants (en milliers) sur 59 mois, soit 551 300 en janvier 2019; 545 300 en février 2019; 547 500 en mars 2019; 555 000 en avril 2019; 555 400 en mai 2019; 535 600 en juin 2019; 532 500 en juillet 2019; 530 100 en août 2019; 515 600 en septembre 2019; 527 000 en octobre 2019; 517 200 en novembre 2019; 522 700 en décembre 2019; 589 000 en janvier 2020; 579 400 en février 2020; 533 000 en mars 2020; omis d'avril 2020 à septembre 2020, car les données n'ont pas été recueillies pendant cette période de la pandémie de COVID-19; 573 600 en octobre 2020; 567 600 en novembre 2020; 572 800 en décembre 2020; 572 600 en janvier 2021; 619 200 en février 2021; 643 900 en mars 2021; 653 000 en avril 2021; 673 400 en mai 2021; 765 000 en juin 2021; 808 100 en juillet 2021; 874 400 en août 2021; 912 100 en septembre 2021; 919 800 en octobre 2021; 910 600 en novembre 2021; 978 600 en décembre 2021; 938 200 en janvier 2022; 921 400 en février 2022; 990 000 en mars 2022; 993 600 en avril 2022; 1 003 200 en mai 2022; 984 200 en juin 2022; 975 000 en juillet 2022; 923 200 en août 2022; 911 900 en septembre 2022; 885 800 en octobre 2022; 872 600 en novembre 2022; 846 500 en décembre 2022; 864 100 en janvier 2023; 835 100 en février 2023; 800 500 en mars 2023; 803 000 en avril 2023; 774 200 en mai 2023; 737 900 en juin 2023; 714 800 en juillet 2023; 691 400 en août 2023; 638 200 en septembre 2023; 638 900 en octobre 2023; et 653 000 en novembre 2023.

La barre bleue représente le nombre d'emplois salariés (en milliers) sur 59 mois, soit 16 069 900 en janvier 2019; 16 147 300 en février 2019; 16 183 400 en mars 2019; 16 171 900 en avril 2019; 16 176 000 en mai 2019; 16 239 500 en juin 2019; 16 226 600 en juillet 2019; 16 267 700 en août 2019; 16 296 000 en septembre 2019; 16 293 900 en octobre 2019; 16 307 800 en novembre 2019; 16 330 700 en décembre 2019; 16 330 600 en janvier 2020; 16 400 600 en février 2020; 16 364 100 en mars 2020; omis d'avril 2020 à septembre 2020, car les données n'ont pas été recueillies pendant cette période de la pandémie de COVID-19; 15 045 800 en octobre 2020; 15 227 000 en novembre 2020; 15 200 200 en décembre 2020; 15 255 400 en janvier 2021; 15 171 100 en février 2021; 15 240 900 en mars 2021; 15 417 400 en avril 2021; 15 540 600 en mai 2021; 15 340 600 en juin 2021; 15 517 900 en juillet 2021; 15 811 600 en août 2021; 15 927 900 en septembre 2021; 16 006 800 en octobre 2021; 16 118 600 en novembre 2021; 16 193 500 en décembre 2021; 16 291 400 en janvier 2022; 16 333 300 en février 2022; 16 454 700 en mars 2022; 16 506 300 en avril 2022; 16 606 600 en mai 2022; 16 641 200 en juin 2022; 16 718 300 en juillet 2022; 16 730 700 en août 2022; 16 746 800 en septembre 2022; 16 840 300 en octobre 2022; 16 844 300 en novembre 2022; 16 908 700 en décembre 2022; 16 976 500 en janvier 2023; 17 032 900 en février 2023; 17 094 500 en mars 2023; 17 069 300 en avril 2023; 17 081 900 en mai 2023; 17 148 500 en juin 2023; 17 170 000 en juillet 2023; 17 139 100 en août 2023; 17 146 200 en septembre 2023; 17 171 200 en octobre 2023; et 17 158 600 en novembre 2023.

La ligne noire représente le taux de postes vacants (en pourcentage) sur 59 mois, soit 3,3 % en janvier 2019; 3,3 % en février 2019; 3,3 % en mars 2019; 3,3 % en avril 2019; 3,3 % en mai 2019; 3,2 % en juin 2019; 3,2 % en juillet 2019; 3,2 % en août 2019; 3,1 % en septembre 2019; 3,1 % en octobre 2019; 3,1 % en novembre 2019; 3,1 % en décembre 2019; 3,5 % en janvier 2020; 3,4 % en février 2020; 3,2 % en mars 2020; omis d'avril 2020 à septembre 2020, car les données n'ont pas été recueillies pendant cette période de la pandémie de COVID-19; 3,7 % en octobre 2020; 3,6 % en novembre 2020; 3,6 % en décembre 2020; 3,6 % en janvier 2021; 3,9 % en février 2021; 4,1 % en mars 2021; 4,1 % en avril 2021; 4,2 % en mai 2021; 4,8 % en juin 2021; 4,9 % en juillet 2021; 5,2 % en août 2021; 5,4 % en septembre 2021; 5,4 % en octobre 2021; 5,3 % en novembre 2021; 5,7 % en décembre 2021; 5,4 % en janvier 2022; 5,3 % en février 2022; 5,7 % en mars 2022; 5,7 % en avril 2022; 5,7 % en mai 2022; 5,6 % en juin 2022; 5,5 % en juillet 2022; 5,2 % en août 2022; 5,2 % en septembre 2022; 5,0 % en octobre 2022; 4,9 % en novembre 2022; 4,8 % en décembre 2022; 4,8 % en janvier 2023; 4,7 % en février 2023; 4,5 % en mars 2023; 4,5 % en avril 2023; 4,3 % en mai 2023; 4,1 % en juin 2023; 4,0 % en juillet 2023; 3,9 % en août 2023; 3,6 % en septembre 2023; 3,6 % en octobre 2023; et 3,7 % en novembre 2023.

Note(s) : La demande de main-d'œuvre totale est égale à la somme du nombre d'emplois salariés et des postes vacants. La collecte des données de l'Enquête sur les postes vacants et les salaires a été suspendue d'avril 2020 à septembre 2020. Par conséquent, les données pour ces périodes de référence ne sont pas disponibles. Les données sont désaisonnalisées.

Source(s) : Enquête sur les postes vacants et les salaires (5217), tableau 14-10-0406-01.

Date de modification :