Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Estimations du bétail, 1 janvier 2023

Diffusion : 2023-02-28

Au 1er janvier 2023, les stocks de bovins et de porcs canadiens ont diminué par rapport à la même date un an plus tôt, tandis que les stocks de moutons ont augmenté.

Les stocks de bovins canadiens sont en baisse générale depuis janvier 2005; toutefois, ils sont restés relativement stables depuis janvier 2016. Il s'agit d'un deuxième cycle consécutif au cours duquel une baisse d'une année à l'autre des stocks de porcs canadiens a été observée. Parallèlement, les stocks de moutons canadiens ont continué à augmenter d'une année à l'autre depuis janvier 2021.

Les conditions de sécheresse et le resserrement de l'offre d'aliments pour animaux continuent d'exercer une pression sur le secteur du bétail.

Bovins et veaux

Au 1er janvier 2023, les agriculteurs canadiens comptaient 11,3 millions de bovins et de veaux dans leurs exploitations agricoles, en baisse de 2,2 % par rapport à la même date l'année précédente. Parmi les provinces, l'Alberta a enregistré les stocks de bovins les plus élevés au 1er janvier 2023, et ils représentaient 42,7 % du total national. Elle était suivie de la Saskatchewan (19,3 %) et de l'Ontario (14,0 %).

Graphique 1  Graphique 1: Total des stocks de bovins au 1<sup>er</sup> janvier 2022 et au 1<sup>er</sup> janvier 2023
Total des stocks de bovins au 1er janvier 2022 et au 1er janvier 2023

Les producteurs de bovins canadiens ont conservé moins d'animaux de reproduction au 1er janvier 2023, et des baisses d'une année à l'autre ont été observées dans toutes les catégories d'animaux de reproduction. Parallèlement, les producteurs ont déclaré un plus grand nombre de génisses destinées à l'engraissement (+1,6 %) et de bouvillons (+0,7 %) par rapport au 1er janvier 2022.

L'écoulement total des bovins et des veaux de juillet à décembre 2022 a diminué de 3,0 % comparativement à la même période en 2021. L'abattage total de bovins et de veaux a diminué de 1,5 % pour se chiffrer à 1,9 million de têtes et les exportations internationales de bovins et de veaux ont diminué de 7,6 % pour se chiffrer à 341 400 têtes au cours de la même période.

Porcs

Les producteurs de porcs canadiens ont déclaré 13,9 millions de porcs dans leurs exploitations agricoles au 1er janvier 2023, en baisse de 1,7 % par rapport à la même date en 2022. Le Québec, l'Ontario et le Manitoba ont continué de détenir plus de 80 % des porcs canadiens, et le Québec était à l'origine de près du tiers des stocks de porcs canadiens (4,4 millions de têtes).

Graphique 2  Graphique 2: Total des stocks de porcs au 1<sup>er</sup> janvier 2022 et au 1<sup>er</sup> janvier 2023
Total des stocks de porcs au 1er janvier 2022 et au 1er janvier 2023

Les producteurs de porcs ont déclaré 1,2 million de truies et de cochettes (-0,7 %), et le nombre de verrats a diminué de 5,3 % d'une année à l'autre pour s'établir à 16 000 têtes.

L'écoulement total des porcs de juillet à décembre 2022 a diminué de 2,5 % comparativement à la même période en 2021. L'abattage total de porcs a diminué de 1,4 % pour se chiffrer à 10,7 millions de têtes et les exportations internationales de porcs vivants ont diminué de 7,1 % pour se chiffrer à 3,2 millions de têtes au cours de la même période.

La production de porcs, qui représente le nombre de porcelets vivants après le sevrage, a diminué pour s'établir à 14,7 millions pour la période allant de juillet à décembre 2022, en baisse de 1,4 % par rapport à la même période un an plus tôt.

Moutons et agneaux

Au 1er janvier 2023, les stocks canadiens de moutons et d'agneaux ont augmenté de 3,3 % d'une année à l'autre pour atteindre 854 400 têtes.

Graphique 3  Graphique 3: Total des stocks de moutons au 1<sup>er</sup> janvier 2022 et au 1<sup>er</sup> janvier 2023
Total des stocks de moutons au 1er janvier 2022 et au 1er janvier 2023

Le cheptel de moutons pour la reproduction a augmenté de 0,6 % d'une année à l'autre pour atteindre 628 700 têtes, les hausses du nombre de brebis (+1,1 %) et de béliers (+0,4 %) ayant plus que contrebalancé la baisse de 1,8 % du nombre d'agneaux pour la reproduction. Les stocks d'agneaux de marché ont augmenté de 11,5 % d'une année à l'autre pour atteindre 225 700 têtes au 1er janvier 2023, principalement en raison des réductions de la capacité d'abattage dans l'Ouest du Canada. Au cours du deuxième semestre de 2022, l'abattage de moutons et d'agneaux a diminué de 0,2 % d'une année à l'autre pour s'établir à 381 400 têtes.

Pour la période allant de juillet à décembre 2022, les exportations internationales de moutons et d'agneaux vivants ont diminué de 40,5 % d'une année à l'autre, pour s'établir à 13 200 têtes. Parallèlement, les importations internationales d'animaux vivants sont restées élevées par rapport au niveau historique, pour se chiffrer à 5 000 têtes.

  Note aux lecteurs

Il est maintenant possible de consulter les estimations du bétail pour le Canada et les provinces ainsi que pour les États-Unis.

Révisions intercensitaires

À la suite de la publication des données du Recensement de l'agriculture de 2021 en mai 2022, les révisions intercensitaires des données d'estimations du bétail pour les années 2016 à 2021 sont maintenant disponibles.

Données PorcTRACÉ

À partir de la période allant de janvier à juin 2017, cette diffusion repose sur les données administratives recueillies par le Conseil canadien du porc (CCP) pour estimer les importations et les exportations interprovinciales de porcs, définies comme le déplacement de porcs vers une autre province à des fins autres que l'abattage. Cette approche est conforme à l'initiative AgZéro de Statistique Canada, qui vise à produire des estimations de grande qualité au moyen de la modélisation, de données administratives et d'autres approches fondées sur des données d'enquêtes non traditionnelles.

Depuis le 1er juillet 2014, la loi exige que l'ensemble des personnes et des organismes qui participent au déplacement des porcs déclarent leurs activités dans PorcTRACÉ. Toutefois, on reconnaît que si les installations ne déclarent pas leurs déplacements au CCP, il pourrait y avoir un sous-dénombrement dans les estimations de PorcTRACÉ. Des ajustements peuvent être appliqués aux estimations PorcTRACÉ en cas de sous-dénombrement connu ou soupçonné.

Ajustement tabulaire aléatoire

La technique de l'ajustement tabulaire aléatoire (ATA), qui vise à accroître la quantité de données mises à la disposition des utilisateurs tout en protégeant la confidentialité des répondants, a été appliquée aux estimations dérivées des rapports de PorcTRACÉ sur les déplacements des porcs.

Statistique Canada utilise habituellement des techniques de suppression pour protéger les renseignements statistiques de nature délicate. Ces techniques comprennent la suppression de points de données qui peuvent révéler directement ou indirectement des renseignements au sujet des répondants. Or, cela peut souvent donner lieu à la suppression d'un grand nombre de points de données et réduire de façon importante la quantité de données offertes.

En utilisant l'ATA, Statistique Canada peut déceler les estimations de nature délicate et les ajuster au hasard au lieu de les supprimer. L'ampleur de l'ajustement est calculée de manière à assurer la protection de la confidentialité des répondants. Après l'ajustement de la valeur, l'organisme attribue une mesure de la qualité (A, B, C, D ou E) à l'estimation pour indiquer aux utilisateurs le degré de confiance qu'ils peuvent avoir dans sa précision.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'ATA, veuillez consulter l'article intitulé « Bienvenue à l'ajustement tabulaire aléatoire! », accessible dans le Blogue de StatCan.

Pour les plus récents renseignements sur le Recensement de l'agriculture, visitez le portail du Recensement de l'agriculture.

Pour plus de renseignements sur l'agriculture et l'alimentation, visitez le portail Statistiques sur l'agriculture et l'alimentation.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca).

Date de modification :