Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Indices des prix des produits industriels et des matières brutes, octobre 2022

Diffusion : 2022-11-18

Les prix des produits fabriqués au Canada, tels que mesurés au moyen de l'Indice des prix des produits industriels (IPPI), se sont accrus de 2,4 % d'un mois à l'autre en octobre et de 10,1 % par rapport à octobre 2021. Les prix des matières brutes achetées par les fabricants exerçant des activités au Canada, tels que mesurés au moyen de l'Indice des prix des matières brutes (IPMB), se sont accrus de 1,3 % d'un mois à l'autre en octobre et de 9,0 % d'une année à l'autre.

Graphique 1  Graphique 1: Les prix des produits industriels augmentent
Les prix des produits industriels augmentent

Indice des prix des produits industriels

En octobre, l'IPPI a augmenté de 2,4 % d'un mois à l'autre et de 10,1 % par rapport à octobre 2021. Sans les produits énergétiques et du pétrole, l'IPPI a progressé de 0,9 % d'un mois à l'autre et de 6,1 % d'une année à l'autre.

De septembre à octobre, le dollar américain s'est apprécié de 2,9 % par rapport au dollar canadien. Étant donné que les prix de certains produits de l'IPPI sont déclarés en dollars américains, les variations du taux de change $US-$CAN peuvent avoir une influence sur l'indice. Si le taux de change $US-$CAN était demeuré le même de septembre à octobre, l'IPPI global aurait augmenté de 1,7 % au lieu de 2,4 %.

L'augmentation des prix des produits pétroliers raffinés pour combustibles (+14,9 %) a surtout contribué à la hausse de l'IPPI; il s'agit de la première hausse en quatre mois et de la plus forte croissance mensuelle pour la catégorie depuis mars 2022 (+19,3 %). D'une année à l'autre, les prix des produits pétroliers raffinés pour combustibles ont progressé de 46,4 % par rapport à octobre 2021. Comparativement au niveau prépandémie de janvier 2020, les prix ont augmenté de 80,1 %. Dans cette catégorie, les augmentations mensuelles ont été généralisées en octobre, y compris les hausses des distillats comme le diesel (+21,3 %), le mazout léger (+17,1 %) et le carburéacteur (+17,5 %). Le prix de l'essence à moteur finie (+9,8 %) a également augmenté par rapport à septembre.

Les prix des produits pétroliers raffinés ont été touchés par le marché du pétrole brut, la principale matière première des raffineries. Le 5 octobre, l'OPEP+ a annoncé une réduction de 2 millions de barils par jour (lien en anglais seulement) dans la production de pétrole brut, à compter de novembre 2022. Cette cible de production révisée se traduit, entre autres, par une réduction de la production de pétrole brut par la Russie et l'Arabie saoudite d'environ un demi-million de barils par jour chacune. Cette annonce a fait augmenter les prix du pétrole brut en octobre, le marché ayant anticipé ce plus faible niveau de production à l'avenir.

Les prix des distillats, comme le diesel et le kérosène, ont été particulièrement touchés en raison d'une combinaison de facteurs. Selon l'Energy Information Administration (EIA) des États-Unis, les stocks de distillat étaient bas tant aux États-Unis qu'à l'échelle mondiale. L'EIA a estimé que les stocks des distillats à la fin du mois d'octobre 2022 se sont établis à leur plus bas niveau depuis 1951 pour la même période (lien en anglais seulement). La demande saisonnière pour cette catégorie de produits a également augmenté en raison, d'une part, de la croissance de l'activité agricole à l'automne et, d'autre part, de l'augmentation de la consommation de mazout de chauffage à mesure que les températures baissent. De nombreuses raffineries ont également fait l'objet d'un entretien planifié à l'automne, ce qui réduit l'offre. De plus, en Europe, 5 des 6 raffineries françaises ont connu des grèves en octobre (lien en anglais seulement), ce qui a eu des effets d'entraînement sur le marché mondial.

Les prix des produits primaires de métaux non ferreux ont progressé de 2,2 % en octobre. La hausse a été principalement attribuable à l'augmentation des prix des métaux précieux, comme l'argent et les alliages d'argent sous forme brute (+5,6 %), l'or et les alliages d'or sous forme brute (+1,8 %), ainsi que les métaux du groupe du platine sous forme brute et leurs alliages (+4,7 %). L'augmentation mensuelle du prix de l'argent a été principalement attribuable à la reprise survenue au cours de la première semaine d'octobre, puisque les participants du marché s'attendaient à ce que les faibles données économiques puissent atténuer les hausses de taux d'intérêt de la Réserve fédérale des États-Unis.

En octobre, les prix des véhicules motorisés et récréatifs ont augmenté de 0,7 % d'un mois à l'autre. La hausse des prix des voitures particulières et des camions légers (+0,6 %), ainsi que celle des moteurs d'aéronefs, des pièces pour aéronefs et d'autre matériel aérospatial (+2,9 %) ont toutes deux contribué à l'augmentation. La hausse dans cette catégorie a été attribuable en partie à l'appréciation du dollar américain en octobre.

Les prix du bois d'œuvre de résineux ont reculé de 1,8 % en octobre, une troisième baisse consécutive d'un mois à l'autre. D'une année à l'autre, les prix ont diminué de 4,5 % par rapport à octobre 2021. Cette tendance des prix du bois d'œuvre est étroitement liée à la baisse de la demande de logements, les taux d'intérêt étant en hausse. En octobre, le taux moyen des prêts hypothécaires fixes de 30 ans aux États-Unis (lien en anglais seulement) approchait les 7,0 %, un sommet en 20 ans. En septembre, les logements mis en chantier aux États-Unis ont diminué de 8,1 %, tandis que les mises en chantier de logements unifamiliaux se sont établies à leur plus bas niveau depuis mai 2020.

Graphique 2  Graphique 2: Bois d'œuvre de résineux (sauf le bois d'œuvre embouveté et le bois d'œuvre biseauté)
Bois d'œuvre de résineux (sauf le bois d'œuvre embouveté et le bois d'œuvre biseauté)

Indice des prix des matières brutes

L'IPMB a augmenté de 1,3 % d'un mois à l'autre en octobre et il a progressé de 9,0 % d'une année à l'autre.

La croissance mensuelle de l'IPMB s'explique principalement par la hausse des prix des produits énergétiques bruts (+2,0 %). Le prix du pétrole brut classique a progressé de 5,1 % en octobre. D'une année à l'autre, le prix du pétrole brut classique a augmenté de 18,5 % par rapport au même mois en 2021. Les attentes de la baisse de la production de pétrole brut ont été en grande partie à l'origine de l'augmentation des prix, particulièrement en raison de l'annonce par l'OPEP+ d'une réduction de la production de 2 millions de barils par jour, qui commence en novembre.

Les prix des produits végétaux ont rebondi de 4,1 % en octobre, après avoir reculé pendant quatre mois consécutifs. L'augmentation a été principalement attribuable à la hausse des prix du canola (+7,7 %), la première hausse mensuelle depuis avril 2022. Par rapport à octobre 2021, les prix du canola ont diminué de 7,1 %.

Les prix des billes, du bois à pâte, du caoutchouc naturel et d'autres produits forestiers (-9,5 %) ont reculé pour un troisième mois d'affilée, ce qui a atténué la hausse de l'IPMB. Le groupe a diminué de 4,5 % par rapport à octobre 2021, ce qui représente la première baisse d'une année à l'autre depuis septembre 2020 (-1,6 %). Le recul des prix des billes et des billons de bois d'œuvre de résineux (sauf le bois de chauffage et le bois à pâte) (-11,5 %) a contribué le plus à la diminution mensuelle dans ce groupe. Ces reculs sont liés à la baisse des prix du bois d'œuvre de résineux, en raison du ralentissement du marché de l'habitation aux États-Unis.

Graphique 3  Graphique 3: Les prix des matières brutes augmentent
Les prix des matières brutes augmentent



  Note aux lecteurs

L'Indice des prix des produits industriels (IPPI) et l'Indice des prix des matières brutes (IPMB) sont offerts à l'échelle du Canada uniquement. Certains groupes de produits de l'IPPI sont aussi offerts selon la région.

À chaque diffusion, les données des six mois précédents pourraient avoir été révisées. Les indices ne sont pas désaisonnalisés.

L'IPPI est représentatif des prix payés aux producteurs au Canada au moment où les produits quittent l'usine. L'IPPI ne représente pas ce que le consommateur paie. Contrairement à l'Indice des prix à la consommation, l'IPPI exclut les taxes indirectes et tous les coûts qui s'ajoutent entre le moment où un produit sort de l'usine et le moment où l'utilisateur final en prend possession, y compris les coûts de transport ainsi que les coûts du commerce de gros et de détail.

Les producteurs canadiens exportent de nombreux produits. Ils affichent souvent leurs prix en devises étrangères, particulièrement en dollars américains, et les prix sont par la suite convertis en dollars canadiens. C'est surtout le cas pour les véhicules automobiles, la pâte de bois et les produits de papier ainsi que les produits du bois. Par conséquent, les fluctuations du dollar canadien par rapport à la devise américaine ont une incidence sur l'IPPI. Toutefois, la conversion en dollars canadiens tient compte uniquement de la façon dont les répondants transmettent leurs prix. Il ne s'agit pas d'une mesure qui tient compte du plein effet des taux de change.

La conversion des prix reçus en dollars américains est fondée sur le taux de change moyen mensuel établi par la Banque du Canada et est présentée dans le tableau 33-10-0163-01 (série v111666275). Les variations mensuelles et annuelles du taux de change, dont fait état le communiqué, sont calculées d'après la cotation indirecte du taux de change (par exemple 1 $CAN = X $US).

L'IPMB est représentatif des prix que paient les fabricants canadiens pour les principales matières brutes. Un grand nombre de ces prix sont fixés sur le marché mondial. Cependant, comme peu de prix sont libellés en devises étrangères, leur conversion en dollars canadiens a une incidence mineure sur le calcul de l'IPMB.

Produits

La publication « Indice des prix des produits industriels : revue annuelle 2021 » est maintenant accessible. Elle vise à examiner l'évolution des prix à la production, comme mesurée au moyen de l'IPPI, en 2021 comparativement à 2020. En 2021, une multitude de facteurs ont eu une influence sur les prix et bon nombre d'entre eux ont découlé de la pandémie de COVID-19. Les économies ont repris lentement, à mesure que les consignes en matière de confinement étaient levées et que les vaccins étaient offerts, ce qui a stimulé la demande.

Statistique Canada a lancé le Portail des indices des prix à la production, lequel fait partie d'une série de portails relatifs aux prix et aux indices des prix. Ce portail offre à la population canadienne un point d'accès unique à un éventail de statistiques et de mesures relatives aux prix à la production.

La vidéo intitulée « Indices des prix à la production » est accessible sur la page Web de l'Institut de formation de Statistique Canada. Elle se veut une introduction aux indices des prix à la production de Statistique Canada en présentant des renseignements à leur égard : leur définition, la façon dont ils sont élaborés et ce à quoi ils servent.

Ajout d'un nouveau tableau et données supplémentaires

Depuis la publication du 28 février 2022, le tableau 18-10-0272-01 a été ajouté sur le site Web de Statistique Canada. Il contient les indices régionaux pour un certain nombre de produits pétroliers raffinés. De plus, les tableaux 18-10-0266-01 et 18-10-0268-01 contiennent maintenant des données pour certaines séries du Système de classification des produits de l'Amérique du Nord à 6 et 7 chiffres.

Prochaine diffusion

Les données de novembre sur les indices des prix des produits industriels et des matières brutes seront diffusées le 19 décembre.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :