Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Bilan des investissements internationaux du Canada, deuxième trimestre de 2022

Diffusion : 2022-09-09

Bilan net des investissements internationaux du Canada

875,1 milliards de dollars

Deuxième trimestre de 2022

La position d'actif net étranger du Canada, soit la différence entre son actif financier international et son passif international, a diminué de 230,2 milliards de dollars pour se chiffrer à 875,1 milliards de dollars à la fin du deuxième trimestre. Il s'agit d'une deuxième baisse trimestrielle marquée consécutive. La valeur de l'actif et du passif internationaux a connu une baisse substantielle au cours du trimestre sous l'effet de la forte baisse des marchés boursiers mondiaux. Au cours de la première moitié de 2022, la position d'actif net étranger du Canada a reculé de 627,6 milliards de dollars par rapport au sommet atteint à la fin de 2021.

L'effet de réévaluation découlant des variations des prix sur les marchés (-255,5 milliards de dollars) a contribué le plus à la diminution de la position d'actif net étranger du Canada. Au cours du trimestre, le marché boursier canadien s'est contracté de 12,2 %, celui des États-Unis, de 14,1 %, et le marché boursier européen, de 9,9 %. Par conséquent, d'importantes diminutions de la valeur de l'actif et du passif internationaux du Canada en actions ont été enregistrées, et l'actif a été plus fortement touché étant donné que les actions représentent une bien plus grande part de l'actif que du passif.

Graphique 1  Graphique 1: Bilan net des investissements internationaux du Canada
Bilan net des investissements internationaux du Canada

L'effet de réévaluation provenant des fluctuations des taux de change (+22,6 milliards de dollars) a atténué la diminution globale de la position d'actif net étranger du Canada. Au cours du trimestre, le dollar canadien s'est déprécié de 3,0 % par rapport au dollar américain, mais il s'est apprécié de 4,8 % par rapport à la livre sterling du Royaume-Uni, de 2,9 % par rapport à l'euro et de 8,5 % par rapport au yen japonais. À la fin du deuxième trimestre, 96,7 % de l'actif international du Canada était libellé en devises étrangères, comparativement à 37,5 % de son passif international. Parmi les devises étrangères, la plus grande part de l'actif et du passif internationaux était libellée en dollars américains.

Sur le plan géographique, la position d'actif net étranger du Canada par rapport aux États-Unis a diminué de 31,8 milliards de dollars pour s'établir à 802,5 milliards de dollars, alors que sa position d'actif net étranger par rapport au reste du monde a diminué de 198,5 milliards de dollars pour se chiffrer à 72,6 milliards de dollars à la fin du deuxième trimestre.

Graphique 2  Graphique 2: Facteurs contribuant à la variation du bilan net des investissements internationaux
Facteurs contribuant à la variation du bilan net des investissements internationaux

Les actifs et les passifs internationaux du Canada diminuent en raison de la baisse du cours des actions

La valeur des actifs internationaux du Canada a diminué de 551,3 milliards de dollars (-7,5 %) pour se chiffrer à 6 817,9 milliards de dollars à la fin du deuxième trimestre. Il s'agit de la plus importante baisse en pourcentage enregistrée depuis le troisième trimestre de 2008, au moment où sévissait une crise financière mondiale. La diminution a été en grande partie attribuable à une baisse des prix des actions étrangères, particulièrement sur le marché des États-Unis. De nouveaux investissements à l'étranger (+84,9 milliards de dollars), principalement sous la forme d'investissements directs et, dans une moindre mesure, la réévaluation attribuable aux fluctuations des taux de change (+59,6 milliards de dollars) ont atténué la baisse.

Par ailleurs, le passif international du Canada a reculé de 321,1 milliards de dollars (-5,1 %) pour s'établir à 5 942,8 milliards de dollars à la fin du deuxième trimestre, ce qui représente la baisse en pourcentage la plus marquée depuis le premier trimestre de 2020. Cette diminution a été principalement attribuable à la baisse du cours des actions canadiennes. Elle a été atténuée par les entrées de fonds de l'étranger (+77,5 milliards de dollars) et, dans une moindre mesure, par l'effet de réévaluation à la hausse provenant de la dépréciation du dollar canadien (+37,0 milliards de dollars).

À la fin du deuxième trimestre, le passif international du Canada libellé en devises étrangères a augmenté de 74,1 milliards de dollars pour se chiffrer à 2 228,7 milliards de dollars et a représenté 37,5 % du total du passif international du Canada.

Graphique 3  Graphique 3: Actif et passif internationaux du Canada
Actif et passif internationaux du Canada

La dette extérieure brute du Canada augmente

La dette extérieure brute du Canada, c'est-à-dire la valeur des instruments d'emprunt canadiens détenus par des investisseurs étrangers, a augmenté de 23,5 milliards de dollars pour se chiffrer à 3 239,7 milliards de dollars à la fin du deuxième trimestre. Cela représentait 115,2 % du produit intérieur brut et a eu pour effet de prolonger la tendance à la baisse amorcée depuis que le sommet de 150,5 % a été atteint à la fin du deuxième trimestre de 2020. Cette proportion était de 123,4 % à la fin de 2019, avant la pandémie de COVID-19.

Le secteur financier, principalement les institutions de dépôt, a vu sa dette extérieure brute augmenter de 103,4 milliards de dollars pour atteindre 1 475,0 milliards de dollars. À la fin du mois de juin, le secteur financier représentait encore la plus forte proportion de la dette extérieure brute du Canada (59,3 %), suivi du secteur des administrations publiques (18,6 %).

La dette extérieure brute du secteur des administrations publiques a diminué de 46,7 milliards de dollars pour se situer à 601,3 milliards de dollars. La baisse des avoirs étrangers en titres d'emprunt sous forme d'obligations (-28,2 milliards de dollars) et d'instruments du marché monétaire (-18,4 milliards de dollars) a contribué à cette diminution. Même si la baisse des instruments du marché monétaire était principalement attribuable aux remboursements, la diminution des obligations s'expliquait surtout par les changements de valeur découlant de la hausse des taux d'intérêt.

Graphique 4  Graphique 4: Dette extérieure brute du Canada en pourcentage du produit intérieur brut
Dette extérieure brute du Canada en pourcentage du produit intérieur brut



  Note aux lecteurs

Définitions

Le bilan des investissements internationaux présente la valeur et la composition de l'actif et du passif du Canada par rapport au reste du monde.

Le bilan net des investissements internationaux du Canada est la différence entre l'actif et le passif du Canada par rapport au reste du monde. L'excédent du passif international sur l'actif international se traduit par une position d'endettement international net du Canada. L'excédent de l'actif international sur le passif international est appelé « actif international net du Canada ».

L'investissement direct étranger est présenté selon le principe actif passif (c'est-à-dire sur une base brute) dans le bilan des investissements internationaux. L'investissement direct étranger peut aussi être présenté selon le principe directionnel (c.-à-d. sur une base nette), comme le montrent les tableaux supplémentaires sur l'investissement direct étranger (36-10-0008-01, 36-10-0009-01 et 36-10-0659-01). La différence entre les deux présentations conceptuelles des investissements directs étrangers repose sur la classification des investissements à rebours, comme 1) les créances des sociétés affiliées canadiennes auprès des sociétés mères étrangères et 2) le passif des sociétés mères canadiennes auprès des sociétés affiliées étrangères. Au titre de la présentation actif passif, 1) est classé comme un actif et est compris dans l'actif d'investissement direct, et 2) est classé comme un passif et est compris dans le passif d'investissement direct.

Prochaine diffusion

Les données du bilan des investissements internationaux du Canada pour le troisième trimestre de 2022 seront diffusées le 9 décembre 2022.

Produits

Les portails Statistiques des comptes économiques et Statistiques sur le commerce international sont accessibles sous l'onglet Sujets du site Web de Statistique Canada.

Le produit Centre de statistiques sur le Canada et le monde (Numéro au catalogue13-609-X) est accessible en ligne. Ce produit illustre la nature et l'importance des relations économiques et financières du Canada avec le monde à l'aide de graphiques et de tableaux interactifs. Il fournit un accès facile à des renseignements sur le commerce, l'investissement, l'emploi et les voyages entre le Canada et un certain nombre de pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, le Mexique, la Chine et le Japon.

Le Feuillet d'information par pays sur le commerce et les investissements internationaux du Canada (Numéro au catalogue71-607-X) est accessible en ligne. Il fournit un accès simple et centralisé aux statistiques sur le commerce international et les investissements internationaux du Canada, pays par pays. Il renferme des renseignements annuels sur près de 250 partenaires commerciaux sous forme de sommaires, y compris des graphiques, des tableaux et une brève analyse, qui peuvent également être exportés en format PDF.

Le Guide méthodologique : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-607-X) est également accessible.

Le Guide de l'utilisateur : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-606-G) est aussi accessible.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca).

Date de modification :