Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Répercussions négatives de la pandémie de COVID-19 sur différents profils de la santé mentale

Diffusion : 2022-08-18

La pandémie de COVID-19 a eu des répercussions négatives sur la santé mentale des Canadiens, mais ces répercussions ont été plus importantes pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale. L'article intitulé « Profils de la santé mentale et leur association avec les répercussions négatives et les idées suicidaires pendant la pandémie de COVID-19 : une perspective canadienne » élargit la portée des travaux de recherche antérieurs en dévoilant les répercussions de la pandémie sur les personnes souffrant de problèmes de santé mentale à divers degrés.

L'étude est parmi les premières à reposer sur des données représentatives à l'échelle nationale pour déterminer les différents profils de la santé mentale des adultes canadiens pendant la pandémie de COVID-19. Les adultes ont été classés en trois groupes selon leurs notes autodéclarées en matière d'anxiété, de dépression et de détresse psychologique : pas de problèmes de santé mentale (65,70 %), problèmes de santé mentale faibles à modérés (25,52 %) et graves problèmes de santé mentale (8,78 %). Il est important de déterminer des profils distincts pour mieux comprendre les tendances communes relatives aux symptômes d'anxiété, de dépression et de détresse psychologique.

Comparativement aux personnes n'ayant pas de problèmes de santé mentale, les personnes ayant des problèmes de santé mentale faibles à modérés et de graves problèmes de santé mentale étaient plus susceptibles de subir des répercussions négatives en raison de la pandémie, comme de la détresse émotionnelle, de la difficulté à respecter leurs obligations financières ou à répondre à leurs besoins essentiels, une perte d'emploi ou de revenu, de la solitude ou de l'isolement et des problèmes de santé physique. Les personnes ayant des problèmes de santé mentale faibles à modérés ou de graves problèmes de santé mentale étaient également plus susceptibles d'avoir des idées suicidaires que celles qui n'avaient pas de problèmes de santé mentale.

En permettant de cerner les personnes présentant un risque élevé, ces profils de santé mentale aideront à éclairer les interventions, les initiatives et les partenariats ciblés qui sont nécessaires pour soutenir et promouvoir le bien-être des personnes ayant des problèmes de santé mentale.

Produits

L'article « Profils de la santé mentale et leur association avec les répercussions négatives et les idées suicidaires pendant la pandémie de COVID-19 : une perspective canadienne » est maintenant accessible dans le numéro en ligne d'août 2022 de la publication Rapports sur la santé, vol. 33, no 8 (Numéro au catalogue82-003-X).

Ce numéro de Rapports sur la santé contient également les articles « Écarts de mortalité par suicide entre les sexes à Terre-Neuve et au Labrador : une étude d'observation fondée sur les données des médecins légistes de 1997 à 2016  » et « L'influence de la suppression de l'exigence des séances de 10 minutes d'activité sur les profils démographiques, comportementaux et de santé des adultes canadiens qui suivent les recommandations relatives à l'activité physique ».

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca).

Date de modification :