Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Estimations mensuelles des ouvertures et des fermetures d'entreprises, février 2022

Diffusion : 2022-05-30

En février 2022, pour la première fois depuis mai 2020, le nombre d'entreprises actives a diminué (-0,4 %; -3 555) par rapport au mois précédent. Cette baisse est en grande partie attribuable à une augmentation du taux de fermetures d'entreprises, qui est passé de 4,1 % en janvier à 5,0 % en février. Le taux d'ouvertures d'entreprises est demeuré stable et il s'est établi à 4,9 %.

Les secteurs du transport et de l'entreposage (-2,6 %; -1 367) et des services professionnels, scientifiques et techniques (-0,4 %; -435) ont enregistré les reculs les plus prononcés du nombre d'entreprises actives en février 2022. La baisse du nombre d'entreprises actives à l'échelle nationale est principalement attribuable aux diminutions survenues en Ontario (-0,5 %; -1 613) et en Alberta (-0,5 %; -614).

La série sur les fermetures temporaires et les disparitions d'entreprises (ou « fermetures permanentes ») a été mise à jour afin d'inclure les données allant jusqu'en août 2021. Le taux de disparations d'entreprises a enregistré une légère hausse pour passer de 1,5 % en juillet à 1,6 % en août 2021, qui se situe tout juste en dessous de la moyenne historique de 1,7 %.

En août 2021, le taux de disparations est demeuré au-dessus de sa moyenne historique dans le secteur du transport et de l'entreposage (2,4 % par rapport à 1,5 %) et dans celui des services immobiliers et des services de location et de location à bail (2,6 % par rapport à 1,9 %) pour un neuvième et un huitième mois consécutif, respectivement. Les services professionnels, scientifiques et techniques (1,9 % par rapport à 1,7 %), les services administratifs, les services de soutien, les services de gestion des déchets et les services d'assainissement (1,7 % par rapport à 1,6 %) ainsi que les arts, les spectacles et les loisirs (1,6 % par rapport à 1,5 %) ont été les seules autres industries dans lesquelles les taux de disparations ont été supérieurs à leur moyenne historique.

Le nombre d'entreprises actives dans certaines industries et provinces n'est pas encore revenu aux niveaux observés avant la pandémie

Février 2022 a marqué le 24e mois de la pandémie de COVID-19 au Canada. Même si, depuis septembre 2021, le nombre d'entreprises actives dans le secteur des entreprises est supérieur à son niveau observé en février 2020 avant la pandémie, la situation est différente d'un secteur à l'autre.

Dans le secteur des biens, le nombre d'entreprises actives dans l'extraction minière, l'exploitation en carrière, et l'extraction de pétrole et de gaz n'était pas revenu à son niveau prépandémie après deux ans. En février 2022, l'écart par rapport à février 2020 se chiffrait à 456 (-1,9 %). Le nombre d'entreprises actives dans la fabrication a augmenté de 0,2 % (+103) en février 2022, et il s'est établi à un niveau supérieur à celui de février 2020 pour la deuxième fois depuis le début de la pandémie. De façon générale, depuis décembre 2020, le nombre d'entreprises actives a été supérieur au niveau prépandémie dans les autres secteurs de biens.

En février 2022, le nombre d'entreprises actives était inférieur au niveau observé en février 2020 dans 8 des 13 secteurs de services. De façon générale, le nombre d'entreprises actives augmente dans les services d'hébergement et de restauration et dans le tourisme depuis juin 2020. Cependant, en février 2022, ces chiffres sont demeurés en dessous de leur niveau respectif enregistré avant la pandémie. Le nombre d'entreprises actives était supérieur au niveau enregistré en février 2020 pour un troisième mois consécutif dans le commerce de détail, et pour un deuxième mois consécutif dans les services d'enseignement. L'industrie de l'information et l'industrie culturelle, les services professionnels, scientifiques et techniques ainsi que les soins de santé et l'assistance sociale ont enregistré un taux d'entreprises actives supérieur à celui enregistré en février 2020. Cette tendance se maintient depuis la fin de 2020 ou le début de 2021.

Après deux ans de pandémie, la plupart des provinces et des territoires ont enregistré un taux supérieur ou comparable à leur niveau respectif enregistré en février 2020 en ce qui concerne le nombre d'entreprises actives. L'Alberta (-1 501) et Terre-Neuve-et-Labrador (-441) sont les seules provinces où le nombre d'entreprises actives est inférieur aux niveaux enregistrés en février 2020 depuis le début de la pandémie.

Graphique 1  Graphique 1: Variation du nombre d'entreprises actives, secteur des entreprises, janvier 2019 à février 2022, données désaisonnalisées
Variation du nombre d'entreprises actives, secteur des entreprises, janvier 2019 à février 2022, données désaisonnalisées

Graphique 2  Graphique 2: Disparitions mensuelles en pourcentage des entreprises actives, selon l'industrie, Canada, août 2021, données désaisonnalisées
Disparitions mensuelles en pourcentage des entreprises actives, selon l'industrie, Canada, août 2021, données désaisonnalisées

Graphique 3  Graphique 3: Variation en pourcentage du nombre d'entreprises actives, février 2020 à février 2022, selon l'industrie, données désaisonnalisées
Variation en pourcentage du nombre d'entreprises actives, février 2020 à février 2022, selon l'industrie, données désaisonnalisées

Graphique 4  Graphique 4: Variation en pourcentage du nombre d'entreprises actives, février 2020 à février 2022, selon la province et le territoire, données désaisonnalisées
Variation en pourcentage du nombre d'entreprises actives, février 2020 à février 2022, selon la province et le territoire, données désaisonnalisées

  Note aux lecteurs

La diffusion d'avril 2022 comprend un nouveau processus de désaisonnalisation en présence des valeurs aberrantes générées par la réponse à la COVID-19. Le nouveau processus a un plus grand nombre de valeurs aberrantes qui sont explicitement reconnues dès le début du processus de désaisonnalisation. Il en résulte une prise en compte d'un plus grand nombre de valeurs aberrantes que celles prises en compte précédemment. Les examens de données désaisonnalisées effectués au moyen du nouveau processus produisent des résultats plus stables au fil du temps et donnent lieu à des révisions moins importantes.

Chaque nouvelle diffusion de données mensuelles donne lieu à une révision des données précédemment diffusées en raison de différents facteurs, comme le processus de désaisonnalisation et la publication d'une nouvelle version du Fichier générique de l'univers de l'enquête (ou la version du Registre des entreprises). Par conséquent, les estimations peuvent varier lorsqu'elles sont comparées avec une diffusion antérieure des données.

On parle d'ouverture d'entreprise lorsqu'une entreprise compte des employés durant le mois en cours, mais n'en comptait aucun le mois précédent. À l'inverse, on parle de fermeture d'entreprise lorsqu'une entreprise comptait des employés au cours du mois précédent, mais n'en compte plus aucun durant le mois en cours. Les entreprises en exploitation continue sont celles qui comptent des employés au cours des deux mois, et la population d'entreprises actives pour un mois donné représente le nombre de nouvelles entreprises et d'entreprises en exploitation continue au cours de ce mois. Les réouvertures d'entreprises désignent les ouvertures d'entreprises qui étaient également actives au cours d'un mois antérieur (c.-à-d. celles qui ont fermé au cours d'un mois donné et dont la croissance de l'emploi a été positive au cours d'un mois subséquent). En revanche, les nouvelles entreprises désignent des ouvertures d'entreprises qui n'étaient pas actives au cours d'un mois précédent.

La définition de disparition est fondée sur les disparitions annuelles du Programme d'analyse longitudinale de l'emploi (PALE). Étant donné que la définition du PALE peut exiger jusqu'à 24 mois de données pour qu'une entreprise soit comptée comme disparue, les projections des disparitions à l'aide des taux de croissance prévus sont mises en œuvre au moyen d'un modèle de régression des disparitions pour les fermetures de plus de six mois. Par conséquent, aucune disparition n'a été publiée au cours des six derniers mois. Une fermeture temporaire d'entreprise est la différence entre les fermetures et les disparitions. Pour plus de renseignements sur les fermetures temporaires d'entreprises et les disparitions, voir « Définir et mesurer les disparitions d'entreprises à l'aide des séries mensuelles d'ouvertures et de fermetures d'entreprises ».

Par « entreprise », on entend une entreprise en exploitation dans une région géographique donnée et dans une industrie particulière.

La grande majorité des entreprises exercent leurs activités dans une seule industrie et à un seul endroit ou dans une seule région géographique. Ces entreprises seront comptées une seule fois à l'échelle nationale et provinciale dans les estimations mensuelles des ouvertures et des fermetures d'entreprises. Par exemple, un détaillant de Windsor, en Ontario, sera compté comme une entreprise active dans les estimations de l'Ontario et une seule fois dans les estimations nationales.

Certaines entreprises peuvent exercer de nombreuses activités qui peuvent être réalisées dans différentes industries et régions géographiques. Dans ce cas, elles peuvent être dénombrées plus d'une fois dans les estimations mensuelles des ouvertures et des fermetures parce qu'elles sont actives dans de multiples industries ou régions géographiques. Par exemple, un détaillant exerçant des activités en Alberta et en Ontario sera dénombré comme une entreprise active dans les deux provinces, mais comme une seule entreprise à l'échelon national parce qu'il ne représente qu'une seule entreprise active. Dans le même ordre d'idées, une entreprise qui exerce des activités de commerce de détail et de commerce de gros sera dénombrée dans les deux industries lorsque les industries sont examinées individuellement. Cependant, au moment de l'examen du secteur des entreprises, l'entreprise n'est dénombrée qu'une seule fois parce que, à cet échelon, elle représente une seule entreprise active.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca).

Date de modification :