Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Assurance-emploi, février 2022

Diffusion : 2022-04-21

Environ 565 000 Canadiens ont touché des prestations régulières d'assurance-emploi en février, en baisse de 68 000 (-10,8 %) par rapport à un mois plus tôt.

Les statistiques de l'assurance-emploi de février rendent compte de la situation du marché du travail pendant la semaine allant du 13 au 19 février 2022.

Après un resserrement des mesures de santé publique à la fin de 2021 et au début de 2022, de nombreuses mesures avaient été assouplies au moment de la semaine de référence de février. Plusieurs provinces avaient levé les exigences liées à la présentation d'une preuve de vaccination et aux limites de capacité d'accueil, ou étaient en voie de le faire, dans les endroits comme les restaurants, les commerces de détail, les cinémas et les gyms.

Le nombre de Canadiens touchant des prestations régulières d'assurance-emploi diminue en février

Le nombre de Canadiens touchant des prestations régulières d'assurance-emploi a diminué pour un neuvième mois consécutif, en baisse de 68 000 (-10,8 %) en février pour s'établir à 565 000.

Selon l'Enquête sur la population active (EPA), le taux de chômage a diminué d'un point de pourcentage en février pour s'établir à 5,5 %, une valeur se rapprochant d'un creux record.

Graphique 1  Graphique 1: Le nombre de prestataires d'assurance-emploi régulière diminue en février
Le nombre de prestataires d'assurance-emploi régulière diminue en février

Le nombre de personnes touchant des prestations régulières d'assurance-emploi recule dans neuf provinces

Le nombre de personnes touchant des prestations régulières d'assurance-emploi a diminué dans neuf provinces en février, et le Québec (-16,6 %; -27 000), l'Ontario (-13,8 %; -26 000) et la Colombie-Britannique (-7,6 %; -4 000) ont affiché les baisses les plus prononcées. Selon les résultats de l'EPA de février, l'Ontario (+194 000) et le Québec (+82 000) ont tous deux enregistré une forte croissance de l'emploi au cours du mois.

L'Île-du-Prince-Édouard a été la seule province où le nombre de prestataires d'assurance-emploi régulière a peu varié comparativement à janvier.

À l'échelle régionale, les régions métropolitaines de recensement (RMR) de Montréal (-18,3 %; -13 000) et de Toronto (-11,1 %; -8 000) ont été à l'origine de plus du quart (29,8 %) de la baisse mensuelle du nombre de prestataires d'assurance-emploi régulière. Les résultats de l'EPA de février indiquent que l'emploi a augmenté de 116 000 dans la RMR de Toronto et de 37 000 dans la RMR de Montréal.

Le nombre de prestataires d'assurance-emploi régulière diminue dans tous les principaux groupes démographiques

En février, le nombre de personnes du principal groupe d'âge actif (de 25 à 54 ans) recevant des prestations régulières d'assurance-emploi a diminué de 42 000 (-11,2 %). Selon les résultats de l'EPA, l'emploi a augmenté tant chez les femmes (+85 000; +1,4 %) que chez les hommes (+70 000; +1,1 %) de ce groupe d'âge en février.

Parmi les jeunes de 15 à 24 ans, le nombre de prestataires d'assurance-emploi régulière a diminué de 7 000 (-13,7 %) chez les jeunes hommes et de 6 000 (-16,7 %) chez les jeunes femmes. Selon l'EPA de février, l'emploi a augmenté de 67 000 (+5,4 %) chez les jeunes hommes et de 63 000 (+5,1 %) chez les jeunes femmes.

Comparativement à janvier, le nombre de prestataires d'assurance-emploi régulière âgés de 55 ans et plus a également diminué en février, en baisse de 8 000 (-7,3 %) chez les hommes et de 6 000 (-8,8 %) chez les femmes.

Le nombre de prestataires d'assurance-emploi régulière recule dans le secteur des services d'hébergement et de restauration, à mesure que l'emploi se redresse

Le nombre de prestataires dont le dernier emploi occupé avait été dans les services d'hébergement et de restauration a diminué de 21 000 (-27,5 %) de janvier à février 2022 (données non désaisonnalisées). Selon les résultats de l'EPA de février, l'emploi dans le secteur a progressé de 114 000 (+12,6 %), après avoir reculé d'un nombre semblable en janvier 2022.

Malgré la baisse du nombre de prestataires d'assurance-emploi régulière, ceux dont le dernier emploi occupé était dans les services d'hébergement et de restauration ont représenté 7,6 % de tous les prestataires en février 2022, ce qui est supérieur à la moyenne de 5,8 % enregistrée en février de 2018 à 2020 (données non désaisonnalisées).

Graphique 2  Graphique 2: Le nombre de prestataires d'assurance-emploi régulière dont le dernier emploi occupé était dans les services d'hébergement et de restauration diminue en février
Le nombre de prestataires d'assurance-emploi régulière dont le dernier emploi occupé était dans les services d'hébergement et de restauration diminue en février

Le nombre de prestataires diminue dans le secteur de la construction à la suite d'une croissance soutenue de l'emploi

Selon les résultats de l'EPA, l'emploi dans la construction a augmenté pour un troisième mois consécutif en février, en hausse de 95 000 au cours de la période de trois mois. Cette récente croissance de l'emploi fait suite à une augmentation de l'investissement en construction de bâtiments depuis l'automne 2021. Conformément aux résultats de l'EPA, le nombre de prestataires dont le dernier emploi occupé était dans la construction a diminué de 9 000 (-5,4 %) de janvier à février 2022 (données non désaisonnalisées).

Le secteur de la construction est régulièrement à l'origine d'une grande partie de tous les prestataires d'assurance-emploi régulière, particulièrement pendant les mois d'hiver. En février, le dernier emploi occupé par près du quart (23,0 %) des prestataires d'assurance-emploi régulière était dans le secteur de la construction, ce qui représente une baisse par rapport à la moyenne mensuelle de 27,1 % observée de 2018 à 2020 (données non désaisonnalisées).

Le dernier emploi occupé par la moitié des prestataires d'assurance-emploi régulière de longue durée était dans la vente et les services ou dans les métiers, le transport, la machinerie et les domaines apparentés

Bien que le chômage ait diminué en février, le nombre de personnes qui étaient au chômage depuis 27 semaines ou plus (212 000) est demeuré plus élevé qu'en février 2020 (180 000), avant la pandémie de COVID-19. Le dernier emploi occupé par la moitié (49,9 %) des personnes qui ont reçu des prestations régulières d'assurance-emploi en février 2022 et qui en avaient reçu au cours d'au moins 7 des 12 mois précédents était soit dans la vente et les services (24,9 %), soit dans les métiers, le transport, la machinerie et les domaines apparentés (25,1 %).

Parmi les prestataires d'assurance-emploi régulière de longue durée dont le dernier emploi occupé était dans la vente et les services, un peu plus de 1 sur 5 (21,3 %) a travaillé pendant qu'il touchait une partie de ses prestations d'assurance-emploi en février, en hausse de 5,5 points de pourcentage par rapport à janvier (données non désaisonnalisées).

Le nombre de demandes mensuelles diminue pour s'établir à son niveau le plus bas depuis juillet 2021

En février, il y a eu 256 000 demandes de prestations d'assurance-emploi, ce qui constitue une baisse de 94 000 (-26,8 %) par rapport à janvier 2022. Le nombre de demandes fournit une indication du nombre de personnes qui pourraient devenir prestataires. Les données relatives aux demandes portent sur les demandes initiales et renouvelées reçues pour tous les types de prestations d'assurance-emploi, y compris les prestations spéciales.

Le nombre de demandes a diminué dans neuf provinces, et le Québec (-37,7 %; -40 000), l'Ontario (-33,9 %; -44 000), le Nouveau-Brunswick (-19,1 %; -3 000) et la Colombie-Britannique (-11,9 %; -4 000) ont enregistré les baisses les plus prononcées. Terre-Neuve-et-Labrador était la seule province où le nombre de demandes a peu varié de janvier à février 2022.

Prochaine diffusion

Les renseignements sur le profil des prestataires d'assurance-emploi régulière pour la semaine allant du 13 au 19 mars seront diffusés le 19 mai.





Objectifs liés au développement durable

Le 1er janvier 2016, des pays du monde entier ont officiellement commencé à mettre en œuvre le Programme de développement durable à l'horizon 2030, le plan d'action des Nations Unies axé sur la transformation qui vise à relever des défis mondiaux urgents au cours des 15 années suivantes. Ce plan se fonde sur 17 objectifs précis liés au développement durable.

Les Statistiques de l'assurance-emploi sont un exemple de la manière dont Statistique Canada appuie le suivi des progrès relatifs aux objectifs mondiaux liés au développement durable. Le présent communiqué contribuera à mesurer l'objectif suivant :

  Note aux lecteurs

L'assurance-emploi dans le contexte des programmes plus vastes d'aide économique liés à la COVID-19

Aucun changement méthodologique n'a été apporté au programme de statistiques de l'assurance-emploi dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Chaque mois, les statistiques de l'assurance-emploi rendent compte de la situation du programme d'assurance-emploi au cours de la semaine de référence de l'Enquête sur la population active (EPA).

Les données à partir de la période de référence d'octobre 2020 comprennent les personnes qui ont obtenu des prestations d'assurance-emploi, et excluent les prestataires des prestations canadiennes de relance économique (la Prestation canadienne de la relance économique, la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants et la Prestation canadienne de la maladie pour la relance économique).

Concepts et méthodologie

L'analyse porte sur les personnes qui ont reçu des prestations régulières d'assurance-emploi à la suite d'une perte d'emploi.

Les statistiques de l'assurance-emploi sont produites à partir de données administratives fournies par Service Canada et Emploi et Développement social Canada. Ces statistiques peuvent, de temps à autre, être touchées par les changements apportés à la Loi sur l'assurance-emploi ou aux procédures administratives.

Les statistiques de l'assurance-emploi indiquent le nombre de personnes qui touchent des prestations d'assurance-emploi. Elles se distinguent des données de l'EPA, qui fournit des estimations du nombre total de chômeurs. Il y a toujours une certaine proportion de chômeurs qui ne sont pas admissibles à des prestations. Certains chômeurs n'ont pas cotisé au régime parce qu'ils n'ont pas travaillé au cours des 12 derniers mois ou parce que leur emploi n'était pas assuré. D'autres chômeurs ont cotisé au régime, mais ne satisfaisaient pas aux critères d'admissibilité, comme les travailleurs qui ont quitté leur emploi volontairement ou ceux qui n'ont pas accumulé suffisamment d'heures de travail pour bénéficier de prestations.

Toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées, à moins d'indication contraire. Les valeurs de toutes les séries allant de mars 2020 à février 2022 ont été traitées comme des valeurs aberrantes dans la détermination d'une tendance saisonnière pour la désaisonnalisation. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la désaisonnalisation, veuillez consulter la page Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Le nombre de personnes touchant des prestations régulières d'assurance-emploi pour le mois en cours et le mois précédent peut faire l'objet d'une révision.

Le nombre de prestataires représente toutes les personnes qui ont touché des prestations régulières d'assurance-emploi du 13 au 19 février 2022. Cette période coïncide avec la semaine de référence de l'EPA.

Les prestataires d'assurance-emploi selon le secteur

Le secteur d'un prestataire d'assurance-emploi est déterminé en combinant les données de l'assurance-emploi avec les données administratives des relevés d'emploi. En ce qui concerne les prestataires qui ont reçu plus d'un relevé d'emploi au cours des 52 semaines précédant la semaine de référence, les relevés d'emploi comptant le plus grand nombre d'heures sont utilisés. Si aucun renseignement sur le secteur n'est accessible, les renseignements sur le secteur sont considérés comme étant « non classifiés » pour le prestataire dont il est question.

Les régions métropolitaines de recensement (RMR) et les agglomérations de recensement (AR) sont formées d'une ou de plusieurs municipalités adjacentes situées autour d'un centre de population. Une RMR doit compter une population totale d'au moins 100 000 habitants. Une AR doit compter une population d'au moins 10 000 habitants. Veuillez consulter la page Classification géographique type de 2016 — Définitions pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet.

Disponibilité de données

Dans les tableaux de données 14-10-0004, 14-10-0005, 14-10-0007 et 14-10-0008, les données pour les périodes de référence allant de mars à septembre 2020 sont supprimées parce qu'un fichier de données sources contient des enregistrements de demandeurs et de prestataires de la Prestation canadienne d'urgence qui n'ont pu être repérés et exclus pendant le traitement.

Prochaine diffusion

Les données de l'assurance-emploi du mois de mars seront diffusées le 19 mai.

Produits

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les concepts et l'utilisation des statistiques de l'assurance-emploi, veuillez consulter le Guide des statistiques de l'assurance-emploi (Numéro au catalogue73-506-G).

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :