Graphique 3
Proportion d'hommes et de femmes adultes admis en détention appartenant à un groupe de population désigné comme minorité visible, provinces déclarantes, 2020-2021

histogramme à barres groupées&8211;Graphique3,
Note(s) :
Représente les données de la Nouvelle-Écosse, de l'Ontario, de l'Alberta et de la Colombie-Britannique. L'Enquête sur les services correctionnels canadiens (ESCC) permet de recueillir des renseignements sur l'appartenance à un groupe de population désigné comme minorité visible des personnes admises dans les services correctionnels, selon la classification de Statistique Canada. Le terme « minorité visible » désigne le fait qu'une personne appartienne à un groupe de minorité visible tel que défini par la Loi sur l'équité en matière d'emploi et, le cas échéant, le groupe auquel elle appartient. La Loi sur l'équité en matière d'emploi définit les minorités visibles comme étant « les personnes, autres que les autochtones, qui ne sont pas de race blanche ou qui n'ont pas la peau blanche ». À l'heure actuelle, six secteurs de compétence déclarent des données dans le cadre de l'ESCC, et quatre provinces sont en mesure de fournir des renseignements sur les minorités visibles : la Nouvelle-Écosse, l'Ontario (services correctionnels pour adultes seulement), l'Alberta et la Colombie-Britannique. Ces renseignements sont autodéclarés par les personnes supervisées, lors de leur admission dans les services correctionnels.
Source(s) :
Enquête sur les services correctionnels canadiens (5251).

Description du graphique


Ceci est un histogramme à barres groupées.

Proportion d'hommes et de femmes adultes admis en détention appartenant à un groupe de population désigné comme minorité visible, provinces déclarantes, 2020-2021, admissions à la détention (%)
  Homme Femme
Total des minorités visibles 18 9
Noirs 11 5
Autres minorités visibles 7 3
Note(s) :
Représente les données de la Nouvelle-Écosse, de l'Ontario, de l'Alberta et de la Colombie-Britannique. L'Enquête sur les services correctionnels canadiens (ESCC) permet de recueillir des renseignements sur l'appartenance à un groupe de population désigné comme minorité visible des personnes admises dans les services correctionnels, selon la classification de Statistique Canada. Le terme « minorité visible » désigne le fait qu'une personne appartienne à un groupe de minorité visible tel que défini par la Loi sur l'équité en matière d'emploi et, le cas échéant, le groupe auquel elle appartient. La Loi sur l'équité en matière d'emploi définit les minorités visibles comme étant « les personnes, autres que les autochtones, qui ne sont pas de race blanche ou qui n'ont pas la peau blanche ». À l'heure actuelle, six secteurs de compétence déclarent des données dans le cadre de l'ESCC, et quatre provinces sont en mesure de fournir des renseignements sur les minorités visibles : la Nouvelle-Écosse, l'Ontario (services correctionnels pour adultes seulement), l'Alberta et la Colombie-Britannique. Ces renseignements sont autodéclarés par les personnes supervisées, lors de leur admission dans les services correctionnels.
Source(s) :
Enquête sur les services correctionnels canadiens (5251).
Date de modification :