Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Produit intérieur brut par industrie, octobre 2021

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2021-12-23

PIB réel par industrie

Octobre 2021

0,8 % hausse

(variation mensuelle)

Le produit intérieur brut (PIB) réel a augmenté de 0,8 % en octobre, après avoir progressé de 0,2 % en septembre, les hausses généralisées observées dans la plupart des secteurs ayant contribué à une cinquième augmentation mensuelle consécutive.

Graphique 1  Graphique 1: Le produit intérieur brut réel augmente en octobre
Le produit intérieur brut réel augmente en octobre

Tant les industries productrices de biens (+1,6 %) que les industries productrices de services ont enregistré des augmentations (+0,6 %), et 17 des 20 secteurs d'activité ont affiché des hausses en octobre.

Les renseignements anticipés indiquent que le PIB réel a augmenté de 0,3 % en novembre. Les secteurs ayant contribué le plus à la croissance ont été les services d'hébergement et de restauration; le commerce de gros; la construction et les arts, spectacles et loisirs, tandis que le secteur de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière, et de l'extraction de pétrole et de gaz a contrebalancé une partie de la croissance. En raison de sa nature provisoire, cette estimation sera révisée le 1er février 2022, au moment où les données officielles du PIB seront publiées pour le mois de novembre 2021.

La fabrication se redresse

Le secteur de la fabrication s'est redressé en octobre et a augmenté de 1,8 %, ce qui a plus que contrebalancé la baisse de 1,5 % observée en septembre, et tant la production de biens durables que celle de biens non durables a contribué à la croissance.

Graphique 2  Graphique 2: Le secteur de la fabrication est en hausse en octobre
Le secteur de la fabrication est en hausse en octobre

La fabrication de biens durables a progressé de 1,9 % en octobre, principalement en raison du bond de 9,3 % enregistré dans la fabrication de matériel de transport. La production des usines de fabrication de véhicules automobiles (+47,8 %) et de pièces pour véhicules automobiles (+13,1 %) a fortement repris en octobre, ce qui a contrebalancé en grande partie les baisses enregistrées en septembre, malgré la pénurie mondiale continue de puces à semi-conducteur et d'autres problèmes liés à la chaîne d'approvisionnement qui ont perturbé la production.

La fabrication de biens non durables a augmenté de 1,7 % en octobre, sous l'effet de hausses enregistrées dans la majorité des sous-secteurs. Cette augmentation a plus que contrebalancé la baisse de 1,3 % observée en septembre. La fabrication de produits en plastique et en caoutchouc (+5,8 %) a contribué le plus à la croissance, en partie en raison de la demande accrue des fabricants de véhicules automobiles et de pièces pour véhicules automobiles. La fabrication de boissons et de produits du tabac (+6,3 %), la fabrication de produits chimiques (+1,9 %) et la fabrication d'aliments (+1,3 %) ont aussi contribué à la croissance. La fabrication de produits du pétrole et du charbon (-1,7 %) et la fabrication du papier (-1,1 %) ont contrebalancé une partie des hausses.

La construction enregistre une croissance sous l'effet des hausses observées dans l'ensemble des sous-secteurs

La construction a augmenté de 1,6 % en octobre, après avoir diminué au cours de quatre des cinq mois précédents, sous l'effet de hausses dans tous les types d'activité de construction au cours du mois.

La construction résidentielle (+2,0 %) a enregistré la croissance la plus marquée en octobre. L'augmentation des activités de modifications et d'améliorations domiciliaires ainsi que la hausse observée dans la construction d'unités multifamiliales ont plus que contrebalancé les baisses continues enregistrées dans la construction de logements unifamiliaux.

La construction non résidentielle a progressé de 1,3 % en octobre, enregistrant sa quatrième hausse consécutive, sous l'effet d'augmentations dans tous les types de construction de bâtiments au cours du mois. La construction (réparations) a progressé de 1,9 % en octobre, tandis que les travaux de génie et les autres activités de construction ont augmenté de 1,2 %.

Le secteur des services immobiliers enregistre une croissance par suite de la hausse de l'activité observée à l'échelle du pays

Le secteur des services immobiliers et des services de location et de location à bail a augmenté de 0,8 % en octobre, ce qui représente la plus forte croissance depuis décembre 2020. La production dans les bureaux d'agents et de courtiers immobiliers a fait un bond de 8,8 % en octobre, sous l'effet d'une hausse de l'activité de revente de maisons d'un océan à l'autre, et en particulier en Ontario, en Colombie-Britannique, au Québec et en Alberta.

Les services juridiques, dont les activités découlent en grande partie des transactions immobilières, se sont accrus de 1,6 % en octobre. Il s'agit d'une quatrième hausse mensuelle consécutive pour cette industrie.

En plus des services juridiques, toutes les autres industries du secteur des services professionnels, scientifiques et techniques (+1,2 %) ont aussi enregistré une croissance. La conception de systèmes informatiques et les services connexes (+1,5 %), l'architecture, le génie et les services connexes (+1,2 %) et les autres services professionnels, scientifiques et techniques, y compris les services de recherche et de développement scientifiques (+0,9 %) ont contribué le plus à la croissance.

L'extraction minière, l'exploitation en carrière, et l'extraction de pétrole et de gaz continue d'augmenter

L'extraction minière, l'exploitation en carrière, et l'extraction de pétrole et de gaz a augmenté de 1,5 % en octobre, en hausse pour un sixième mois consécutif, sous l'effet d'augmentations enregistrées dans les trois sous-secteurs au cours du mois.

Graphique 3  Graphique 3: Le secteur de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière, et de l'extraction de pétrole et de gaz est en hausse en octobre
Le secteur de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière, et de l'extraction de pétrole et de gaz est en hausse en octobre

Le sous-secteur de l'extraction de pétrole et de gaz a progressé de 1,5 % en octobre, en hausse pour la cinquième fois en six mois. L'extraction de sables bitumineux a affiché une hausse de 3,9 %, et l'augmentation marquée de la production de bitume brut et de pétrole brut synthétique en Alberta a contribué le plus à la croissance. La forte demande mondiale, les prix des produits énergétiques et l'achèvement des activités planifiées de maintenance à certaines usines de valorisation des sables bitumineux ont contribué à la hausse. L'extraction de pétrole et de gaz (à l'exception des sables bitumineux) a diminué de 1,8 %, l'augmentation de l'extraction de gaz naturel ayant été plus que contrebalancée par la baisse de l'extraction de pétrole brut, en particulier au large des côtes de l'Atlantique Nord du Canada.

L'extraction minière (sauf l'extraction de pétrole et de gaz) a augmenté de 1,7 % en octobre, sous l'effet des hausses généralisées observées dans l'ensemble des industries. L'extraction de minerais non métalliques a progressé de 4,1 %, surtout en raison de la vigueur de l'extraction de potasse (+5,1 %). L'extraction de minerais métalliques a augmenté de 0,6 %, l'extraction de minerais de fer (+3,6 %) ainsi que l'extraction de minerais de cuivre, de nickel, de plomb et de zinc (+1,5 %) ayant augmenté, stimulées par la hausse des exportations. L'extraction de minerais d'or et d'argent (-4,6 %) a atténué une partie de la hausse. L'extraction de charbon a progressé de 1,6 % en octobre.

Le secteur du transport et de l'entreposage poursuit sa croissance

Le secteur du transport et de l'entreposage a progressé de 1,6 % en octobre, sous l'effet des hausses enregistrées dans 7 de ses 10 sous-secteurs.

Pour une quatrième fois en cinq mois, le transport aérien (+19,0 %) a enregistré une hausse d'au moins 10 %, en raison de l'augmentation du nombre de voyageurs canadiens et de l'étranger ayant pris l'avion. Malgré ces hausses, le niveau d'activité du sous-secteur est tout de même environ 69 % inférieur à celui observé en janvier 2020. Le transport par camion et les activités de soutien au transport ont progressé de 1,1 %. Le transport par pipeline a affiché une croissance de 0,6 %, sous l'effet de hausses enregistrées dans le transport du pétrole brut par oléoduc et le transport du gaz naturel par gazoduc.

Les services postaux, les messageries et les services de messagers (-0,5 %) ainsi que l'entreposage (-0,9 %) ont contrebalancé une partie de la croissance enregistrée en octobre.

Autres industries

Le commerce de détail a augmenté de 1,0 % en octobre, sous l'effet de hausses enregistrées dans 8 des 12 sous-secteurs. Les magasins d'articles de sport, d'articles de passe-temps, d'articles de musique et de livres (+12,6 %) ont le plus contribué à la croissance, tandis que les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ont affiché une augmentation de 1,9 %, principalement en raison de la hausse de l'activité chez les concessionnaires d'automobiles neuves. L'activité de détail dans les stations-service (-3,6 %) a diminué en octobre.

Le secteur des arts, des spectacles et des loisirs a progressé de 7,1 % en octobre, tous les sous-secteurs ayant affiché une hausse, sous l'effet de l'assouplissement continu des restrictions concernant la capacité qui touchaient les grands rassemblements. Les arts d'interprétation, les sports-spectacles et les établissements du patrimoine (+15,4 %) ont le plus contribué à la croissance, tandis que le divertissement, les loisirs, les jeux de hasard et les loteries ont augmenté de 1,9 %.

L'agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse a augmenté de 2,3 % en octobre, principalement en raison des cultures agricoles. Les cultures agricoles (sauf le cannabis) ont commencé à se redresser après avoir connu une mauvaise campagne agricole; elles ont enregistré une hausse de 3,4 % en octobre, les agriculteurs ayant terminé leur récolte et ayant commencé à préparer leurs champs pour la prochaine campagne agricole.

La finance et les assurances (+0,5 %) a progressé pour un cinquième mois consécutif, sous l'effet de la croissance généralisée observée dans tout le secteur. La hausse de l'activité dans les marchés, en particulier pour ce qui est des instruments d'emprunt, et les augmentations dans les fonds communs de placement, ont entraîné des hausses dans les services d'investissement financier (+1,4 %) et dans l'intermédiation financière par le biais de dépôts et les autorités monétaires (+0,4 %). Les sociétés d'assurance et les activités connexes ont affiché une légère baisse (-0,1 %).

Le commerce de gros a affiché une hausse de 0,6 %, laquelle a été principalement attribuable aux augmentations enregistrées chez les grossistes-marchands de véhicules automobiles et de pièces de véhicules automobiles (+6,4 %) et chez les grossistes-marchands d'articles personnels et ménagers (+2,3 %).

Les services d'hébergement et de restauration ont reculé de 0,5 % en octobre, la croissance observée dans les services d'hébergement ayant été plus que contrebalancée par la deuxième baisse mensuelle consécutive enregistrée dans les services de restauration et les débits de boissons.

Graphique 4  Graphique 4: Contribution des principaux secteurs d'activité à la variation en pourcentage du produit intérieur brut
Contribution des principaux secteurs d'activité à la variation en pourcentage du produit intérieur brut


Objectifs liés au développement durable

Le 1er janvier 2016, des pays du monde entier ont officiellement commencé à mettre en œuvre le Programme de développement durable à l'horizon 2030, le plan d'action des Nations Unies axé sur la transformation qui vise à relever des défis mondiaux urgents au cours des 15 années suivantes. Ce plan est fondé sur 17 objectifs précis liés au développement durable.

Le communiqué sur le produit intérieur brut par industrie est un exemple de la manière dont Statistique Canada appuie le suivi des progrès relatifs aux objectifs mondiaux liés au développement durable. Le présent communiqué contribuera à mesurer l'objectif suivant :

  Note aux lecteurs

Les données mensuelles sur le produit intérieur brut (PIB) par industrie aux prix de base sont des estimations selon des indices de volume en chaîne dont l'année de référence est 2012. Cela signifie que les données pour chaque industrie et chaque agrégat sont obtenues à partir d'un indice enchaîné de volume multiplié par la valeur ajoutée de l'industrie en 2012. Les données mensuelles sont ajustées aux indices de volume Fisher du PIB enchaînés annuellement, lesquels sont obtenus à partir des tableaux des ressources et des emplois (TRE) en prix constants jusqu'à l'année des TRE la plus récente (2018).

Pour la période commençant en janvier 2019, les données ont été dérivées en enchaînant un indice de volume Laspeyres à pondération fixe à la période précédente. La pondération fixe est constituée des prix des industries de 2018.

Cette approche rend les données mensuelles du PIB par industrie plus comparables à celles du PIB établies selon les dépenses, lesquelles sont enchaînées trimestriellement.

Toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, consultez la page Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Une estimation anticipée de la production industrielle pour novembre 2021 peut être obtenue sur demande.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le PIB, veuillez regarder la vidéo intitulée « Qu'est-ce que le produit intérieur brut (PIB)? ».

Révisions

Les chiffres mensuels du produit intérieur brut (PIB) par industrie, tant les estimations éclair que les estimations officielles, sont conçus pour être très actuels et sont donc continuellement mis à jour à mesure que des données plus complètes et de meilleure qualité sur l'économie canadienne deviennent accessibles.

Les estimations du programme du PIB mensuel par industrie peuvent faire l'objet de différents types de révisions. Certaines révisions découlent de la disponibilité de données sources utilisées dans le processus de compilation, un processus systématique qui s'applique à mesure que des données plus exhaustives deviennent accessibles, sur une base mensuelle, trimestrielle ou annuelle. D'autres révisions peuvent découler des changements apportés au système statistique, comme le remaniement d'enquêtes, ou peuvent résulter de modifications apportées aux concepts, aux classifications et aux définitions ainsi que de changements méthodologiques, comme des améliorations apportées aux méthodes d'estimation. Enfin, les hypothèses utilisées et les changements standards apportés aux calculs de désaisonnalisation peuvent aussi entraîner des révisions lors de chaque diffusion.

Dans le présent communiqué sur le PIB mensuel par industrie, les données ont été révisées rétroactivement jusqu'à janvier 2021. La seule révision notable pour le PIB total a été apportée à la croissance de septembre 2021, qui a été révisée à la hausse de 0,1 point de pourcentage.

Tableau de données en temps réel

Le tableau de données en temps réel 36-10-0491-01 sera mis à jour le 10 janvier 2022.

Prochaine diffusion

Les données de novembre 2021 sur le PIB par industrie seront diffusées le 1er février 2022.

Produits

Il est possible de consulter le Guide de l'utilisateur : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-606-G).

Il est également possible de consulter le Guide méthodologique : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-607-X).

Le portail des Statistiques des comptes économiques, qui est accessible sous l'onglet Sujets du site Web de Statistique Canada, fournit un portrait à jour des économies nationale et provinciales, et de leur structure.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Ederne Victor au statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca, Division des comptes des industries.

Date de modification :