Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Indice des prix à la consommation, juin 2021

Diffusion : 2021-07-28

Indice des prix à la consommation

Juin 2021

3,1 % hausse

(variation sur 12 mois)

L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 3,1 % d'une année à l'autre en juin, en baisse par rapport à la hausse de 3,6 % enregistrée en mai. Compte tenu des augmentations des prix enregistrées en juin 2020, les effets de glissement annuel ont eu une incidence à la baisse sur l'inflation des prix à la consommation, ce qui a contribué au ralentissement observé en juin 2021. Sans l'essence, l'IPC a augmenté de 2,2 % d'une année à l'autre.

L'IPC mensuel a augmenté de 0,3 % en juin 2021, en baisse par rapport à la hausse de 0,5 % observée en mai. Sur une base mensuelle désaisonnalisée, l'IPC a augmenté de 0,1 % en juin.

Graphique 1  Graphique 1: Variation sur 12 mois de l'Indice des prix à la consommation (IPC) et de l'IPC excluant l'essence
Variation sur 12 mois de l'Indice des prix à la consommation (IPC) et de l'IPC excluant l'essence

Faits saillants

Bien que les prix du logement (+4,4 %) et du transport (+5,6 %) aient contribué le plus à la hausse de l'indice d'ensemble, les prix ont augmenté à un rythme plus lent d'une année à l'autre dans quatre des huit composantes principales en juin. L'IPC global s'est accru à un rythme plus lent qu'en mai, en partie en raison du ralentissement de la croissance des prix des biens. La décroissance a été la plus marquée dans la composante des vêtements et chaussures, surtout en raison de la baisse des prix des vêtements pour femmes.

Graphique 2  Graphique 2: Les prix augmentent à un rythme plus lent dans quatre composantes principales
Les prix augmentent à un rythme plus lent dans quatre composantes principales

Explorez l'Indice des prix à la consommation

Découvrez le Calculateur de taux d'inflation personnel! Cet outil interactif vous permet d'inscrire des sommes en dollars dans les catégories de dépenses communes pour produire un taux d'inflation personnalisé que vous pouvez comparer avec la mesure officielle de l'inflation qui représente le ménage canadien moyen : l'Indice des prix à la consommation (IPC).

Visitez le Portail de l'Indice des prix à la consommation pour accéder, en un seul endroit pratique, à l'ensemble des données de l'IPC, des publications, des outils interactifs et des annonces relatives aux nouveaux produits et aux changements qui seront apportés à l'IPC.

Vous pouvez aussi consulter Outil de visualisation des données de l'Indice des prix à la consommation pour accéder aux données actuelles et historiques de l'IPC dans un format visuel personnalisable.

Les prix de l'essence augmentent à un rythme plus lent

D'une année à l'autre, les prix de l'essence ont augmenté dans une moins grande mesure en juin (+32,0 %) qu'en mai (+43,4 %) en raison d'un effet de glissement annuel. Le ralentissement de la croissance des prix en juin s'explique par la hausse observée en juin 2020, au moment où les prix de l'essence s'étaient partiellement rétablis après avoir diminué de façon importante dans les premiers temps de la pandémie de COVID-19. Les prix de l'essence ont augmenté de 10,5 % d'un mois à l'autre en juin 2020, sous l'effet de la hausse de la demande découlant de la réouverture graduelle des entreprises.

Infographie 1  Vignette de l'infographie 1: Les prix de l'essence augmentent plus lentement d'une année à l'autre
Les prix de l'essence augmentent plus lentement d'une année à l'autre

Les prix du logement continuent d'augmenter

La croissance d'une année à l'autre des prix du logement (+4,4 %) s'est poursuivie en juin, surtout en raison de la hausse continue de l'indice du coût de remplacement par le propriétaire, qui a augmenté de 12,9 % au cours de la période de 12 mois se terminant en juin. Les prix des logements neufs continuent d'être influencés par les changements dans les préférences des consommateurs ainsi que par les coûts de construction plus élevés par rapport à juin 2020.

L'indice des autres dépenses pour le logement en propriété, qui comprend les commissions et les frais juridiques liés à la vente de biens immobiliers, a augmenté de 12,0 % d'une année à l'autre en juin.

À l'inverse, l'indice du coût de l'intérêt hypothécaire a diminué de 8,6 % d'une année à l'autre, ce qui correspond à la baisse la plus marquée jamais enregistrée, les taux d'intérêt étant demeurés à des niveaux historiquement bas.

Les consommateurs déboursent moins d'une année à l'autre pour le bœuf et plus pour le poulet

L'indice des prix du bœuf frais ou surgelé a reculé de 11,1 % par rapport à juin 2020, au moment où les prix du bœuf avaient augmenté de 8,3 % d'un mois à l'autre sous l'effet d'une offre réduite découlant de la fermeture d'usines en raison d'éclosions de COVID-19. La diminution d'une année à l'autre, la plus forte baisse annuelle depuis 1982, s'explique surtout par les effets de glissement annuel.

En revanche, les prix du poulet frais ou surgelé ont augmenté de 10,6 % d'une année à l'autre. Il s'agit de la hausse la plus importante depuis 2004, l'effet de glissement annuel attribuable à la baisse des prix enregistrée en juin 2020 ayant eu une incidence à la hausse sur l'indice.

D'un mois à l'autre, les prix du bœuf (+0,6 %) et du poulet (+0,7 %) se sont accrus par rapport à mai 2021.

Graphique 3  Graphique 3: Les prix du bœuf diminuent d'une année à l'autre, tandis que les prix du poulet augmentent
Les prix du bœuf diminuent d'une année à l'autre, tandis que les prix du poulet augmentent

Les prix des légumes frais reculent pour un quatrième mois consécutif

L'indice des prix des légumes frais a poursuivi sa tendance à la baisse en juin, celui-ci ayant reculé de 7,5 % d'une année à l'autre. IL s'agit de la baisse annuelle la plus marquée depuis mars 2017. Cette diminution est partiellement attribuable à la baisse des prix des tomates (-30,3 %) et des pommes de terre (-7,7 %) enregistrée en juin. Ces baisses sont survenues sous l'effet d'un accroissement de l'offre résultant de conditions météorologiques favorables dans les régions productrices.

La baisse des prix des tomates s'explique aussi en partie par un effet de glissement annuel, les prix ayant augmenté de 16,2 % d'un mois à l'autre en juin 2020 en raison d'une baisse de l'offre.

Graphique 4  Graphique 4: Variation annuelle des prix des légumes frais
Variation annuelle des prix des légumes frais

Les consommateurs déboursent moins pour les forfaits de téléphonie et les appareils cellulaires

D'une année à l'autre, les consommateurs ont déboursé 21,4 % de moins pour les services de téléphonie cellulaire en juin, après avoir déboursé 17,0 % de moins en mai. Cette baisse est surtout attribuable aux diverses promotions offertes dans l'ensemble de l'industrie pour des forfaits de téléphonie cellulaire moins coûteux et des données supplémentaires.

Les prix des dispositifs numériques multifonctionnels, qui comprennent les téléphones intelligents et les tablettes, ont reculé de 13,7 % d'une année à l'autre en juin, en grande partie en raison des offres promotionnelles pour divers téléphones intelligents offertes dans l'ensemble de l'industrie.

Pleins feux sur les chaînes d'approvisionnement

Le commerce comporte de nombreux avantages pour les Canadiens, y compris un accès à une plus vaste gamme de biens de consommation. Le commerce international se fait par l'intermédiaire d'un réseau complexe d'entreprises, dont des fabricants, des distributeurs et des détaillants, entre autres, qui collaborent pour produire et livrer des biens finis aux consommateurs. C'est ce que l'on appelle la chaîne d'approvisionnement.

La chaîne d'approvisionnement mondiale a dû composer avec des défis de taille dans la foulée de la pandémie de COVID-19. Les pénuries d'intrants, l'engorgement de la production, l'augmentation des coûts et des délais de livraison et la reprise économique dans certaines régions ont perturbé le flux international de matériaux bruts et de produits finis.

Les pressions exercées sur la chaîne d'approvisionnement mondiale ont eu des répercussions variées sur l'IPC canadien. En juin 2021, par exemple, une pénurie mondiale de puces à semi-conducteur a contribué en partie à la hausse d'une année à l'autre des prix des véhicules automobiles (+4,1 %). Les prix des appareils électroménagers (+5,2 %), qui comprennent les appareils de cuisson (+6,3 %), les réfrigérateurs et congélateurs (+9,8 %), et les laveuses, sécheuses et lave-vaisselles (+7,1 %), ont eux aussi augmenté d'une année à l'autre en juin, une pression à la hausse ayant été exercée sur l'indice par l'engorgement de la chaîne d'approvisionnement causé, entre autres, par la hausse des frais et des délais de livraison des appareils importés.

Pendant que le Canada et les principaux partenaires commerciaux relancent graduellement leurs économies, Statistique Canada continuera de surveiller la situation de la chaîne d'approvisionnement et son incidence potentielle sur l'inflation des prix à la consommation.

Faits saillants régionaux

D'une année à l'autre, les prix ont augmenté à un rythme moins rapide en juin qu'en mai dans toutes les provinces.

Graphique 5  Graphique 5: L'Indice des prix à la consommation augmente à un rythme plus lent dans toutes les provinces
L'Indice des prix à la consommation augmente à un rythme plus lent dans toutes les provinces

La croissance des prix ralentit le plus en Saskatchewan

Parmi les provinces, c'est en Saskatchewan que la croissance des prix a ralenti le plus d'une année à l'autre en juin (+1,8 %) par rapport à mai (+2,7 %). Une grande partie de ce ralentissement provient de la baisse des primes d'assurance de véhicules automobiles (-24,2 %), qui ont diminué pour un deuxième mois consécutif, les remises du mois de mai ayant continué d'être offertes aux conducteurs. Les consommateurs de la Saskatchewan ont également déboursé moins d'une année à l'autre pour le loyer (-0,5 %) par rapport aux consommateurs des autres provinces.






  Note aux lecteurs

Séance « Demandez-moi n'importe quoi » sur Reddit

Avez-vous des questions sur l'Indice des prix à la consommation, sur l'inflation au Canada ou sur l'incidence du nouveau panier de l'IPC sur la mesure des prix à la consommation ? Participez à la séance « Demandez-moi n'importe quoi » qui aura lieu le 29 juillet 2021 à 13 h 30 (heure de l'Est) sur Reddit (le lien hypertexte est en anglais seulement).

Mise à jour du panier

Le panier des biens et services utilisés pour le calcul de l'Indice des prix à la consommation (IPC) a été mis à jour au moment de la diffusion des données de juin 2021. Pour la première fois, plusieurs nouvelles sources de données sur les dépenses ont été utilisées pour s'assurer que les nouvelles pondérations de l'IPC tiennent compte de l'évolution des habitudes de consommation, surtout au moment où le pays passe de la réponse à la pandémie au rétablissement. Les nouvelles pondérations du panier sont fondées sur les données sur les dépenses de 2020, qui comprennent des renseignements sur les dépenses avant la pandémie et sur les premières répercussions de la pandémie, ainsi que des données sur la reprise et sur l'émergence de nouvelles tendances en matière de consommation. Les données traduisent les changements dans les dépenses découlant de la pandémie de COVID-19 qui prendront un certain temps à se stabiliser parmi les différents biens, services et régions géographiques.

La nouvelle période de référence du panier sera 2020 et sera fondée sur les données nationales de dépenses de consommation finale des ménages (DCFM), sur les données de l'Enquête sur les dépenses des ménages et sur les données provinciales de DCFM. Des données de rechange pour 2020 ont été utilisées pour tenir compte des changements liés à la pandémie à des niveaux géographiques et selon des composantes de l'IPC plus détaillés.

L'année de base, pour laquelle l'IPC est égal à 100, demeure 2002.

L'IPC global de juin 2021 aurait été le même en utilisant les pondérations du panier de 2017.

Pour obtenir des renseignements plus détaillés, veuillez consulter le document intitulé « Une analyse de la mise à jour du panier de l'Indice des prix à la consommation de 2021, sur la base des dépenses de 2020   », qui se trouve dans la publication Série analytique des prix (Numéro au catalogue62F0014M), ainsi que l'infographie intitulée « L'Indice des prix à la consommation : en phase avec les consommateurs canadiens ».

À quel moment les pondérations du panier de l'IPC seront-elles mises à jour de nouveau ?

Statistique Canada continuera de surveiller les habitudes de dépenses des consommateurs pendant la période de relance et de reprise. Un autre ajustement des pondérations est prévu pour 2022, afin de tenir compte des dépenses postpandémie et de s'assurer que les données sont les plus pertinentes possible. Par la suite, Statistique Canada travaillera à des mises à jour annuelles des pondérations qui seront fondées sur les plus récentes données sur les dépenses des ménages. Des améliorations à l'indice des prix ajusté sont également en cours et seront diffusées à la fin de 2021.

La COVID-19 et l'Indice des prix à la consommation

Les biens et les services de l'IPC qui n'étaient pas offerts aux consommateurs en juin en raison des restrictions liées à la COVID-19 ont fait l'objet de traitements spéciaux, ce qui a permis d'éliminer efficacement leurs effets sur l'IPC mensuel. Les valeurs des sous-indices suivants ont été imputées à partir de la variation mensuelle de l'indice d'ensemble : les voyages organisés, certaines composantes des spectacles, les services de loisirs, les services de soins personnels dans certaines régions, et certaines composantes de l'utilisation d'installations et de services de loisirs dans certaines régions.

Les indices des prix de la bière servie dans un établissement détenant un permis d'alcool, du vin servi dans un établissement détenant un permis d'alcool et des spiritueux servis dans un établissement détenant un permis d'alcool, ainsi que l'indice des prix du transport aérien, ont reçu les mêmes traitements qu'en mai.

D'autres précisions sur les traitements qui ont été effectués d'avril 2020 à mars 2021 sont fournies dans les suppléments techniques diffusés dans le cadre de la Série analytique des prix. Les précisions et d'autres renseignements sur les traitements qui ont été effectués d'avril 2021 à juin 2021 sont fournis sur demande.

Au fur et à mesure que les restrictions liées à la COVID-19 continueront d'être assouplies partout au pays, les biens et services qui n'étaient pas offerts aux consommateurs au cours des mois précédents recommenceront à l'être. Statistique Canada continue de surveiller les secteurs qui ont été touchés et mettra fin aux traitements spéciaux pour recourir de nouveau aux relevés de prix mensuels lorsque les biens et services seront largement accessibles à la consommation.

Tableaux de données en temps réel

Le tableau de données en temps réel (18-10-0259-01) sera mis à jour le 9 août. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter le document « Tableaux de données en temps réel ».

Prochaine diffusion

L'IPC de juillet sera diffusé le 18 août.

Produits

Vous pouvez consulter l'« Outil de visualisation des données de l'Indice des prix à la consommation » sur le site Web de Statistique Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les concepts et l'utilisation de l'Indice des prix à la consommation (IPC), veuillez consulter la publication Le document de référence de l'Indice des prix à la consommation canadien (Numéro au catalogue62-553-X).

Pour obtenir des renseignements sur l'histoire de l'IPC au Canada, veuillez consulter la publication Survol du premier siècle de l'indice des prix à la consommation au Canada (Numéro au catalogue62-604-X).

Deux vidéos, « Vue d'ensemble de l'Indice des prix à la consommation (IPC) du Canada » et « L'Indice des prix à la consommation et votre expérience de la variation des prix », sont accessibles sur la chaîne YouTube de Statistique Canada.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :