Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Indice des prix à la consommation, mai 2021

Diffusion : 2021-06-16

Indice des prix à la consommation

Mai 2021

3,6 % hausse

(variation sur 12 mois)

L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 3,6 % d'une année à l'autre en mai, en hausse par rapport à l'augmentation de 3,4 % enregistrée en avril. Il s'agit de la plus forte croissance annuelle depuis mai 2011. Sans l'essence, l'IPC a augmenté de 2,5 % d'une année à l'autre.

Bien que les effets de glissement annuel continuent d'avoir une influence sur la variation des prix sur 12 mois de certains biens de consommation, comme l'essence, les meubles et les produits du bœuf, le raffermissement de la croissance des prix d'une année à l'autre en mai a été entraîné surtout par la hausse des prix du logement et des véhicules automobiles. Contrairement à mars et avril 2021, au moment où la majeure partie de la croissance d'une année à l'autre de l'IPC a été attribuable aux importants effets à la hausse des glissements annuels découlant de la baisse des prix par rapport au mouvement enregistré sur 12 mois, les effets de glissement annuel ont eu une incidence sur le mouvement des prix enregistré sur 12 mois pour seulement quelques biens et services clés en mai 2021. Bien que les prix aient commencé à se redresser en mai 2020 par rapport aux reculs enregistrés au début de la pandémie, ils demeuraient inférieurs aux niveaux affichés avant la pandémie. En mai 2021, ces prix plus faibles ont été utilisés pour comparer les prix d'une année à l'autre, ce qui permet d'expliquer en partie la croissance d'une année à l'autre de 3,6 % de l'IPC.

L'IPC a augmenté de 0,5 % d'un mois à l'autre en mai 2021, ce qui correspond à une hausse identique à celle observée en avril. Sur une base mensuelle désaisonnalisée, l'IPC a progressé de 0,4 % en mai.

Graphique 1  Graphique 1: Variation sur 12 mois de l'Indice des prix à la consommation (IPC) et de l'IPC excluant l'essence
Variation sur 12 mois de l'Indice des prix à la consommation (IPC) et de l'IPC excluant l'essence

Faits saillants

D'une année à l'autre, les prix ont augmenté dans chacune des composantes principales. Les prix du logement ont augmenté de 4,2 % d'une année à l'autre en mai, ce qui correspond à leur hausse annuelle la plus marquée depuis septembre 2008. Les prix des biens durables ont progressé de 4,4 % d'une année à l'autre; il s'agit de leur rythme le plus rapide depuis 1989, dans un contexte de renforcement de la confiance des consommateurs et de taux d'intérêt faibles.

Graphique 2  Graphique 2: Hausse des prix dans chacune des composantes principales
Hausse des prix dans chacune des composantes principales

Les prix de l'essence augmentent à un taux plus lent en mai

D'une année à l'autre, les prix de l'essence ont augmenté à un taux moins rapide en mai (+43,4 %) qu'en avril (+62,5 %). Les prix plus élevés observés en mai 2020, lorsque les prix de l'essence ont commencé à se redresser à la suite des répercussions initiales de la pandémie de COVID-19, ont servi de base pour comparer la variation des prix d'une année à l'autre, ce qui permet d'expliquer en partie le ralentissement de la croissance des prix d'une année à l'autre. En mai 2020, les prix de l'essence avaient augmenté de 16,9 % d'un mois à l'autre, en hausse par rapport aux baisses observées en mars (-17,8 %) et en avril (-15,2 %), au moment où des facteurs liés à l'offre et à la demande avaient contribué à une baisse marquée des prix à la pompe.

Sur une base mensuelle, les prix de l'essence ont progressé de 3,2 % par rapport à avril 2021. La majeure partie de cette augmentation est attribuable aux perturbations de l'approvisionnement de pipelines aux États-Unis et au maintien des réductions de production des producteurs de pétrole à l'échelle internationale.

Graphique 3  Graphique 3: Les prix de l'essence continuent d'augmenter
Les prix de l'essence continuent d'augmenter

Le coût de remplacement par le propriétaire augmente à son rythme le plus rapide depuis 1987

L'indice du coût de remplacement par le propriétaire s'est accru de 11,3 % d'une année à l'autre, ce qui représente sa plus forte hausse annuelle depuis 1987. Les prix sont en hausse d'une année à l'autre pour un 16e mois consécutif, car les prix des logements neufs continuent d'être influencés par les changements dans les préférences des consommateurs et par la hausse des coûts de construction.

Graphique 4  Graphique 4: Variation annuelle du coût de l'intérêt hypothécaire et du coût de remplacement par le propriétaire
Variation annuelle du coût de l'intérêt hypothécaire et du coût de remplacement par le propriétaire

Pleins feux sur les prix du logement

Le secteur du logement représente un élément essentiel de l'économie canadienne. L'immobilier résidentiel représente environ le dixième du produit intérieur brut (PIB) canadien.

La mesure des prix du logement est l'une des composantes les plus complexes de l'Indice des prix à la consommation (IPC). Il n'y a pas de consensus quant à la meilleure approche à adopter; au contraire, quelques méthodes sont utilisées dans le monde et varient en fonction de l'utilisation de l'IPC et des données accessibles. Pour l'IPC canadien, on utilise une variation de l'approche du coût d'utilisation, ce qui signifie que l'IPC n'inclut pas le prix d'achat d'une propriété. Une maison est considérée comme un actif plutôt que comme un bien de consommation. L'IPC permet donc de mesurer tous les coûts associés au fait d'être propriétaire d'une propriété et d'y vivre, comme le coût de remplacement par le propriétaire, le coût de l'intérêt hypothécaire, l'impôt foncier, l'assurance habitation et l'assurance hypothécaire du propriétaire, les coûts d'entretien et de réparations par le propriétaire, et les autres dépenses pour le logement en propriété, dont les commissions et les frais juridiques liés à la vente de biens immobiliers.

Ces coûts sont saisis au moyen de l'indice du logement en propriété, qui représente 16,80 % du panier de l'IPC de 2017.

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, les Canadiens ont voulu avoir plus d'espace de vie et de commodités extérieures, à mesure qu'ils s'adaptaient à passer plus de temps à domicile. Ces changements dans les préférences, parmi d'autres facteurs, ont contribué à faire croître le prix du logement canadien moyen, ce qui a influé sur l'IPC de diverses façons.

Par exemple, les prix du logement en propriété (+3,5 %) ont augmenté davantage d'une année à l'autre. L'augmentation des prix des logements neufs a contribué à la hausse des coûts associés à l'entretien d'une propriété, aussi appelé le coût de remplacement par le propriétaire (+11,3 %). Les prix plus élevés du logement ont aussi tendance à faire augmenter les autres dépenses pour le logement en propriété (+9,7 %). À l'opposé, les faibles taux d'intérêt font diminuer les coûts d'emprunt. Un grand nombre de Canadiens ont renouvelé leurs prêts hypothécaires ou en ont contracté à des taux d'intérêt historiquement faibles depuis le début de la pandémie, mesurés dans l'IPC au moyen de l'indice du coût de l'intérêt hypothécaire (-8,2 %), qui comprend les prix des logements neufs et les prix de revente.

Statistique Canada continuera de surveiller l'évolution du marché du logement canadien et son incidence sur l'inflation des prix à la consommation. Pour obtenir de plus amples renseignements et d'autres données sur l'inflation des prix du logement au Canada, veuillez consulter la page Indices de prix des logements et de la construction.

Les consommateurs déboursent davantage pour les biens durables, principalement sous l'effet de la hausse des prix des véhicules automobiles

Les prix des véhicules automobiles ont été principalement à l'origine de la croissance des prix des biens durables, qui ont augmenté de 5,0 % d'une année à l'autre en mai, ce qui représente la croissance annuelle de l'indice des prix d'achat de véhicules automobiles la plus marquée depuis septembre 2016. La croissance est en partie attribuable aux problèmes de chaînes d'approvisionnement liés à la pénurie mondiale de puces à semi-conducteur.

Les prix des meubles (+9,8 %) ont affiché leur taux de croissance le plus rapide depuis 1982, et les prix des meubles rembourrés (+10,3 %) ont contribué le plus à la hausse. L'augmentation des prix des meubles s'explique surtout par les effets de glissement annuel. En mai 2020, lorsque les magasins de détail étaient temporairement fermés en raison de la suspension du magasinage en personne, les prix avaient diminué par suite des rabais importants qui avaient été accordés. Bien que l'indice des prix des meubles ait augmenté à un rythme plus rapide principalement en raison des effets de glissement annuel, les coûts plus élevés des intrants, comme le bois d'œuvre, ont aussi contribué à la hausse.

Les prix de la viande augmentent à un rythme plus lent en mai

D'une année à l'autre, les prix de la viande ont augmenté à un rythme plus lent en mai (+1,1 %) qu'en avril (+2,1 %), surtout en raison des prix du bœuf. Les prix du bœuf frais ou surgelé ont diminué de 4,3 % d'une année à l'autre, principalement en raison des effets de glissement annuel. Les prix plus élevés observés en mai 2020, lorsque l'approvisionnement avait été perturbé par des fermetures d'usine et des réductions de la capacité liées à la COVID-19, ont eu une incidence à la baisse sur l'indice des prix du bœuf frais et surgelé en mai 2021.

À l'inverse, les prix du poulet frais ou surgelé ont augmenté de 5,0 % par rapport à mai 2020, ce qui a partiellement contribué à la hausse annuelle des prix de la viande.

Infographie 1  Vignette de l'infographie 1: Les prix du bœuf diminuent d'une année à l'autre en mai en raison des effets de glissement annuel
Les prix du bœuf diminuent d'une année à l'autre en mai en raison des effets de glissement annuel

Faits saillants régionaux

D'une année à l'autre, les prix ont affiché une croissance plus prononcée en mai qu'en avril dans sept provinces. La croissance d'une année à l'autre des prix a été forte dans les provinces de l'Atlantique, où les prix du mazout et du loyer ont augmenté.

Graphique 5  Graphique 5: L'Indice des prix à la consommation augmente à un rythme plus rapide dans sept provinces
L'Indice des prix à la consommation augmente à un rythme plus rapide dans sept provinces

Les prix de l'hébergement des voyageurs augmentent d'un mois à l'autre

D'un mois à l'autre, les prix de l'hébergement des voyageurs ont progressé de 6,7 % en mai, en hausse par rapport à l'augmentation de 1,5 % enregistrée en avril, ce qui représente la hausse la plus prononcée enregistrée depuis le début de la pandémie. Bien que les prix de l'hébergement des voyageurs aient augmenté d'un mois à l'autre dans la plupart des provinces, la croissance la plus marquée a été observée en Colombie-Britannique (+13,0 %), en raison surtout de la hausse du tourisme dans certains secteurs touristiques régionaux désignés.

Prochaine mise à jour du panier de l'IPC : aider à façonner la reprise économique postpandémique du Canada

La pandémie de COVID-19 a eu un effet indéniable sur la façon dont les Canadiens dépensent leur argent, et capter les changements dans les habitudes de consommation est essentiel à une prise de décisions éclairées. Au fur et à mesure que le Canada continue de tracer son chemin vers la reprise économique, Statistique Canada revoit ses méthodes pour s'assurer que ses programmes statistiques essentiels, dont l'Indice des prix à la consommation (IPC) sont exacts, actuels et de très grande qualité.

Mise à jour du panier de l'IPC en juillet 2021

L'IPC est fondé sur un panier fixe de biens et services conçu en fonction de normes et de méthodes internationales. Depuis l'introduction du panier de 2009, l'organisme a mis à jour le panier des biens et services tous les deux ans au moyen des données sur les dépenses des ménages canadiens.

À la suite des changements inattendus et profonds qu'a entraînés la pandémie sur les habitudes de consommation, la mise à jour de la pondération du panier, prévue pour février 2021, a été repoussée. Ce délai a permis de mieux comprendre les répercussions de la COVID-19 sur les habitudes de dépenses des consommateurs, et d'obtenir des données nationales plus récentes sur les dépenses de consommation finale des ménages (DCFM) (année de référence 2020), qui sont la source principale des pondérations du panier. Parallèlement, l'élaboration de l'indice des prix ajusté a fourni une mesure complémentaire de l'inflation des prix à la consommation selon une série de pondérations plus actuelles tirées de sources de données de rechange sur les dépenses, tel que celles de la Banque du Canada.

Le 21 juillet 2021, les nouvelles pondérations du panier de biens et services utilisées pour le calcul de l'IPC seront rendus accessibles dans le tableau 18-10-0007-01. La nouvelle période de référence du panier sera 2020 et sera fondée sur les données nationales de DCFM, sur les données de l'Enquête sur les dépenses des ménages et sur les données provinciales de DCFM. Des données alternatives pour 2020 seront utilisées pour tenir compte des changements liés à la pandémie à des niveaux géographiques et selon des composantes de l'IPC plus détaillées. Des renseignements plus amples sur les méthodes et les sources de données utilisées dans le cadre de la mise à jour du panier de l'IPC seront également rendus accessibles le 21 juillet 2021.

Une semaine plus tard, le 28 juillet 2021, l'IPC de juin 2021 sera diffusé et tiendra compte des nouvelles pondérations du panier et de la nouvelle classification de l'IPC.

Pour obtenir des renseignements généraux sur les mises à jour du panier, veuillez consulter le chapitre 8 du Document de référence de l'Indice des prix à la consommation canadien, intitulé « Pondérations et mises à jour du panier ».

Pourquoi les pondérations du panier de l'IPC sont-elles mises à jour maintenant?

Les pondérations actuelles tiennent compte des habitudes de dépenses de 2017. Bien que les dépenses de 2020 correspondent à une période inhabituelle, les changements dans les habitudes de dépenses découlant de la pandémie pourraient mener à des changements plus permanents, étant donné que davantage de personnes continueront de travailler à domicile, de magasiner en ligne et de dépenser plus pour leur logement. De plus, les habitudes de dépenses des consommateurs prendront du temps à se stabiliser après la pandémie, puisque la relance et la reprise seront probablement graduelles et échelonnées géographiquement.

À quel moment les pondérations du panier de l'IPC seront-elles mises à jour de nouveau?

À mesure que la pandémie s'atténue, Statistique Canada continuera de surveiller les habitudes de dépenses des consommateurs pendant la période de relance et de reprise. Un nouvel ajustement des pondérations est prévu pour 2022, afin de tenir compte des dépenses postpandémiques et d'assurer une pertinence encore plus grande. Par la suite, Statistique Canada travaillera à des mises à jour annuelles des pondérations qui seront fondées sur les plus récentes données disponibles sur les dépenses des ménages. Des améliorations à l'indice des prix ajusté sont également en cours et la prochaine diffusion est planifiée vers la fin de 2021.






  Note aux lecteurs

La pandémie de COVID-19 et l'Indice des prix à la consommation

Pour obtenir plus de renseignements sur les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur l'Indice des prix à la consommation (IPC) pendant la première année de la pandémie, veuillez consulter le document de recherche intitulé « L'Indice des prix à la consommation et la COVID-19 : une rétrospective d'un an », qui est publié dans le cadre de la Série analytique des prix (Numéro au catalogue62F0014M). Ce document porte sur les sources de la variation des prix associée à la pandémie et sur les répercussions continues des effets de glissement annuel sur l'IPC d'ensemble.

Les biens et les services de l'IPC qui n'étaient pas offerts aux consommateurs en mai en raison des restrictions liées à la pandémie de COVID-19 ont fait l'objet de traitements spéciaux, ce qui a permis d'éliminer efficacement leurs effets sur l'IPC mensuel. Les valeurs des sous-indices suivants ont été imputées à partir de la variation mensuelle de l'indice d'ensemble : les voyages organisés, certaines composantes des spectacles, les services de loisirs, les services de soins personnels dans certaines régions, et certaines composantes de l'utilisation d'installations et de services de loisirs dans certaines régions.

Les indices des prix de la bière servie dans un établissement détenant un permis d'alcool, du vin servi dans un établissement détenant un permis d'alcool et des spiritueux servis dans un établissement détenant un permis d'alcool ont été imputés dans plusieurs régions, à partir des indices vers lesquels les consommateurs ont vraisemblablement redirigé leurs dépenses : bière achetée en magasin, vin acheté en magasin et spiritueux achetés en magasin.

À l'instar des mois précédents touchés par la pandémie de COVID-19, les prix des vols suspendus sont exclus du calcul de l'IPC de mai étant donné que les passagers n'ont finalement pas pu utiliser ces services. Par conséquent, certaines sous-composantes de l'indice du transport aérien ont été imputées à partir de l'indice parent (transport aérien).

Les renseignements concernant ces traitements d'avril 2020 à mars 2021 sont fournis dans des suppléments techniques disponibles dans la Série analytique des prix (Numéro au catalogue62F0014M). Les renseignements et les traitements relatifs à mai 2021 sont offerts sur demande.

Explorez l'Indice des prix à la consommation

Découvrez le « Calculateur de taux d'inflation personnel »! Cet outil interactif vous permet d'inscrire des sommes en dollars dans les catégories de dépenses communes pour produire un taux d'inflation personnalisé que vous pouvez comparer avec la mesure officielle de l'inflation qui représente le ménage canadien moyen : l'IPC.

Visitez le Portail de l'Indice des prix à la consommation pour accéder, en un seul endroit pratique, à l'ensemble des données, des publications, des outils interactifs et des annonces relatives aux nouveaux produits concernant l'IPC et aux changements qui seront apportés à l'indice.

Activités d'entretien prévues

L'Outil de visualisation des données de l'Indice des prix à la consommation sera temporairement inaccessible du 21 au 28 juillet 2021 en raison d'activités d'entretien prévues.

Tableaux de données en temps réel

Le tableau de données en temps réel (18-10-0259-01) sera mis à jour le 28 juin. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter le document « Tableaux de données en temps réel ».

Prochaine diffusion

L'IPC de juin sera diffusé le 28 juillet.

Produits

Vous pouvez consulter l'« Outil de visualisation des données de l'Indice des prix à la consommation » sur le site Web de Statistique Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les concepts et l'utilisation de l'Indice des prix à la consommation (IPC), veuillez consulter la publication Le document de référence de l'Indice des prix à la consommation canadien (Numéro au catalogue62-553-X).

Pour obtenir des renseignements sur l'histoire de l'IPC au Canada, veuillez consulter la publication Survol du premier siècle de l'indice des prix à la consommation au Canada (Numéro au catalogue62-604-X).

Deux vidéos, « Vue d'ensemble de l'Indice des prix à la consommation (IPC) du Canada » et « L'Indice des prix à la consommation et votre expérience de la variation des prix », sont accessibles sur la chaîne YouTube de Statistique Canada.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :