Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Indices des prix des produits industriels et des matières brutes, avril 2021

Diffusion : 2021-05-31

Les prix des produits fabriqués au Canada, tels que mesurés par l'Indice des prix des produits industriels (IPPI), se sont accrus de 1,6 % d'un mois à l'autre en avril et de 14,3 % par rapport à avril 2020. Les prix des matières brutes achetées par les fabricants exerçant des activités au Canada, tels que mesurés par l'Indice des prix des matières brutes (IPMB), ont augmenté de 1,0 % d'un mois à l'autre en avril et de 56,4 % par rapport à avril 2020.

Graphique 1  Graphique 1: Les prix des produits industriels augmentent
Les prix des produits industriels augmentent

Indice des prix des produits industriels

L'IPPI (+1,6 %) a enregistré une cinquième hausse mensuelle consécutive en avril. Sans les produits énergétiques et du pétrole, l'indice a progressé de 1,8 %. Parmi les 21 principaux groupes de produits, 18 étaient en hausse, et 3 en baisse.

La croissance de l'IPPI est en grande partie attribuable à l'augmentation des prix du bois d'œuvre et des autres produits du bois (+6,4 %), qui sont en hausse depuis décembre 2020. Cette augmentation s'explique essentiellement par la hausse continue des prix du bois d'œuvre de résineux (+10,1 %). Sur un an, les prix du bois d'œuvre de résineux ont progressé de 169,4 %; il s'agit de leur plus forte augmentation d'une année à l'autre jamais enregistrée. La demande persistante du bois d'œuvre de résineux aux États-Unis et au Canada pour des travaux de construction et de rénovation résidentielle, combinée à la faiblesse de l'offre, a surtout été à l'origine de la hausse dans cette catégorie.

Les prix des viandes, des poissons et des produits laitiers (+4,1 %) ont également contribué de façon significative à la croissance de l'IPPI, principalement sous l'effet de la hausse des prix du bœuf et du veau frais et congelés (+17,0 %) et, dans une moindre mesure, du porc frais et congelé (+7,3 %). La forte demande intérieure de viande rouge et la vigueur des exportations sont les principaux facteurs à l'origine de la hausse des prix des viandes.

Les prix des produits primaires de métaux ferreux (+2,9 %) ont progressé pour un huitième mois consécutif en avril, principalement sous l'effet de la hausse des prix des produits de fer ou d'acier laminés à chaud (+3,4 %), ainsi que ceux des tuyaux et des tubes de fer ou d'acier (sauf les moulages ; +11,0 %).

Les prix des produits chimiques ont augmenté de 1,5 % en avril, à la suite d'une hausse de 3,6 % en mars. Une part importante de cette croissance s'explique par la hausse continue des prix des résines plastiques, qui se sont accrus de 7,8 % par rapport au mois précédent et de 50,5 % d'une année à l'autre. Les produits pétrochimiques (+1,5 %) et les produits chimiques, n. c. a. (+3,7 %) ont également contribué à la hausse dans ce groupe de produits, mais de façon plus modérée.

Parmi les autres groupes de produits qui ont enregistré une hausse en avril figuraient les produits de pâtes et papier (+3,6 %), ainsi que les fruits, les légumes, les aliments pour animaux et les autres produits alimentaires (+1,4 %).

La hausse était généralisée au sein du groupe des produits de pâtes et papier, mais c'est la catégorie de la pâte de bois (+7,1 %) qui a été le principal facteur à l'origine de la croissance dans ce groupe.

La croissance observée dans le groupe des fruits, des légumes, des aliments pour animaux et d'autres produits alimentaires, s'explique principalement par les prix plus élevés des produits de céréales et d'oléagineux, n. c. a. (+5,7 %), ainsi que ceux de la margarine et des huiles de cuisson (+8,4 %).

D'une année à l'autre, l'IPPI s'est accru de 14,3 %; il s'agit d'une neuvième hausse d'affilée et de la plus forte progression de l'indice depuis février 1980 (+15,3 %). Les prix des produits énergétiques et du pétrole (+78,4 %) ont le plus contribué à cette augmentation. La hausse des prix des produits énergétiques et du pétrole a été prononcée parce qu'elle faisait suite à une baisse marquée des prix observée en avril 2020, laquelle avait été principalement causée par la pandémie de COVID-19. Les bois d'œuvre et les autres produits du bois (+88,8 %) et les produits primaires de métaux non ferreux (+30,0 %) ont aussi contribué de façon considérable à la hausse de l'IPPI d'une année à l'autre.

Indice des prix des matières brutes

L'IPMB s'est accru de 1,0 % en avril, après avoir progressé de 2,2 % en mars. Il s'agit de sa septième hausse mensuelle d'affilée. Parmi les six principaux groupes de produits, cinq ont affiché une hausse, et un a enregistré une baisse.

L'IPMB excluant les produits énergétiques bruts (+3,4 %) a affiché une plus forte croissance, principalement sous l'effet de la hausse des prix des animaux et produits d'origine animale (+8,7 %). Les prix des poissons, crustacés, mollusques et autres produits de la pêche (+33,1 %) ont le plus contribué à la hausse dans ce groupe de produits. La forte demande de homards et de crabes des neiges a été en grande partie à l'origine de cette augmentation. Les prix des porcs (+11,9 %) et des bovins et veaux (+4,3 %) ont également contribué de façon importante à la hausse des prix des animaux et produits d'origine animale.

Les prix des produits végétaux ont augmenté de 3,4 %, surtout en raison de la hausse des prix du canola (+5,3 %), qui poursuivent leur mouvement à la hausse amorcé en mars 2020. D'une année à l'autre, les prix du canola ont progressé de 82,3 %, sa plus forte progression depuis juin 1984 (+90,6 %). Les prix des grains sauf le blé (+5,2 %) et ceux des graines oléagineuses sauf le canola (+2,6 %) ont également augmenté par rapport à mars.

La croissance de l'IPMB a été principalement modérée par les prix des produits énergétiques bruts, qui se sont repliés de 3,2 %, après avoir enregistré cinq mois de hausses mensuelles consécutives. Les prix plus faibles du pétrole brut classique (-2,8 %) et du pétrole brut synthétique (-5,7 %) ont principalement contribué à cette diminution. Plusieurs facteurs ont eu un effet modérateur sur les prix du pétrole en avril, dont la décision des pays de l'OPEP+ d'augmenter leur production pour les trois prochains mois, l'incertitude créée par la recrudescence des cas de COVID-19 dans certains pays d'Asie et d'Europe, ainsi que la réouverture du canal de Suez. Malgré le recul des produits énergétiques bruts en avril, les prix ont progressé de 253,3 % par rapport à ceux du même mois en 2020. Cette hausse a été prononcée parce qu'elle faisait suite à une forte baisse des prix observée en avril 2020, laquelle a été surtout attribuable à la pandémie de COVID-19.

D'une année à l'autre, l'IPMB s'est accru de 56,4 %, sa plus forte augmentation depuis le début de cette série en 1981. Tous les six principaux groupes de produits ont progressé par rapport à avril 2020, mais c'est surtout ceux des produits énergétiques bruts qui ont entraîné l'IPMB à la hausse.

Graphique 2  Graphique 2: Les prix des matières brutes augmentent
Les prix des matières brutes augmentent



  Note aux lecteurs

L'Indice des prix des produits industriels (IPPI) et l'Indice des prix des matières brutes (IPMB) sont offerts à l'échelle du Canada uniquement. Certains groupes de produits de l'IPPI sont aussi offerts selon la région.

Chaque diffusion, les données des six mois précédents pourraient avoir été révisées. Les indices ne sont pas désaisonnalisés.

L'Indice des prix des produits industriels est représentatif des prix payés aux producteurs canadiens au moment où les produits quittent l'usine. L'IPPI ne représente pas ce que le consommateur paie. Contrairement à l'Indice des prix à la consommation, l'IPPI exclut les taxes indirectes et tous les coûts qui s'ajoutent entre le moment où un produit sort de l'usine et le moment où l'utilisateur final en prend possession, y compris les coûts de transport ainsi que les coûts du commerce de gros et de détail.

Les producteurs canadiens exportent de nombreux produits. Ils affichent souvent leurs prix en devises étrangères, particulièrement en dollars américains, et les prix sont par la suite convertis en dollars canadiens. C'est surtout le cas pour les véhicules automobiles, la pâte de bois et les produits de papier ainsi que les produits du bois. Par conséquent, les fluctuations du dollar canadien par rapport à la devise américaine ont une incidence sur l'IPPI. Toutefois, la conversion en dollars canadiens tient compte uniquement de la façon dont les répondants transmettent leurs prix. Il ne s'agit pas d'une mesure qui tient compte du plein effet des taux de change.

La conversion des prix reçus en dollars américains est fondée sur le taux de change moyen mensuel établi par la Banque du Canada et est présentée dans le tableau 33-10-0163-01 (série v111666275). Les variations mensuelles et annuelles du taux de change, dont fait état le communiqué, sont calculées d'après la cotation indirecte du taux de change (par exemple, 1 $CAN = X $US).

L'Indice des prix des matières brutes est représentatif des prix que paient les fabricants canadiens pour les principales matières brutes. Un grand nombre de ces prix sont fixés sur le marché mondial. Cependant, comme peu de prix sont libellés en devises étrangères, leur conversion en dollars canadiens a une incidence mineure sur le calcul de l'IPMB.

Produits

Statistique Canada a lancé le Portail des indices des prix à la production, lequel fait partie d'une série de portails relatifs aux prix et aux indices des prix. Ce portail offre à la population canadienne un point d'accès unique à un éventail de statistiques et de mesures relatives aux prix à la production.

La vidéo intitulée « Indices des prix à la production » est accessible sur la page Web de l'Institut de formation de Statistique Canada. Elle présente une introduction aux indices des prix à la production de Statistique Canada, et elle fournit des renseignements sur leur définition, leur production et leur utilisation.

Prochaine diffusion

Les données de mai sur les indices des prix des produits industriels et des matières brutes seront diffusées le 30 juin 2021.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :