Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Balance des paiements internationaux du Canada, premier trimestre de 2021

Diffusion : 2021-05-31

Solde du compte courant

1,2 milliard de dollars

Premier trimestre de 2021

Le solde du compte courant du Canada (après désaisonnalisation) a affiché un excédent de 1,2 milliard de dollars au premier trimestre après avoir enregistré un déficit de 5,3 milliards de dollars au quatrième trimestre de 2020. Il s'agit du premier excédent observé depuis le troisième trimestre de 2008. L'excédent enregistré au premier trimestre reflète principalement la première balance commerciale positive des biens et services depuis 2008, laquelle a été contrebalancée en partie par une baisse de l'excédent au chapitre des revenus de placements.

Le solde des biens a enregistré un léger excédent au premier trimestre, alors que le solde des services demeurait dans une position excédentaire inhabituelle dans le contexte de la pandémie de COVID-19. À titre de comparaison, le dernier excédent enregistré au troisième trimestre de 2008 reflétait un excédent bien plus important au chapitre des biens, qui a été atténué par un déficit au chapitre des services. Ce sont les services de voyage qui ont contribué le plus à ce déficit.

Dans le compte financier (en données non désaisonnalisées), l'investissement de portefeuille a contribué le plus à l'activité de prêt net, ce qui a généré la plus grande sortie de fonds depuis le quatrième trimestre de 2007. Les acquisitions importantes d'actions étrangères par des Canadiens, combinées à une baisse des avoirs étrangers en titres d'emprunt canadiens, ont contribué à cette activité.

L'investissement direct au Canada a dépassé l'investissement direct à l'étranger par la marge la plus élevée depuis le deuxième trimestre de 2013, ce qui a entraîné une entrée nette de fonds totalisant 9,3 milliards de dollars. L'investissement direct au Canada a rebondi au premier trimestre, après avoir enregistré une baisse de l'activité en 2020. Parallèlement, l'investissement direct à l'étranger a ralenti sous l'effet de la faiblesse des activités de fusions et d'acquisitions.

Graphique 1  Graphique 1: Soldes du compte courant
Soldes du compte courant

Compte courant

Premier excédent commercial des biens et services en plus de 12 ans

La balance commerciale des biens et services a enregistré un excédent de 2,1 milliards de dollars au premier trimestre. Il s'agit du premier solde positif depuis 2008. Cet excédent était principalement attribuable à une hausse des exportations de biens. Par ailleurs, le solde du commerce des services est demeuré dans une position positive inhabituelle d'un point de vue historique.

Les exportations de biens ont augmenté de 11,8 milliards de dollars pour atteindre 152,7 milliards de dollars au premier trimestre. La hausse est principalement attribuable aux produits énergétiques (+6,8 milliards de dollars) et aux produits forestiers et matériaux de construction et d'emballage (+1,4 milliard de dollars), en grande partie sous l'effet de l'augmentation des prix, ainsi qu'aux aéronefs et aux autres matériel et pièces de transport (+2,3 milliards de dollars), principalement sous l'effet de l'augmentation des volumes.

Les importations de biens ont légèrement augmenté de 0,9 milliard de dollars pour atteindre 151,0 milliards de dollars. Les importations de produits énergétiques (+1,0 milliard de dollars) ont enregistré l'augmentation la plus marquée. Les plus fortes baisses ont été observées dans les importations de biens de consommation (-1,2 milliard de dollars) et de véhicules automobiles et de pièces pour véhicules automobiles (-1,1 milliard de dollars).

Sur le plan géographique, l'excédent de biens avec les États-Unis a augmenté de 9,8 milliards de dollars au premier trimestre sous l'effet de la hausse des exportations. Le déficit avec les pays autres que les États-Unis s'est réduit de 1,2 milliard de dollars. Le raffermissement des balances commerciales avec le Mexique, l'Arabie saoudite et Hong Kong a contribué le plus à cette réduction et a partiellement compensé la détérioration du solde avec le Royaume-Uni.

L'excédent commercial au chapitre du commerce des services a affiché une légère hausse de 52 millions de dollars pour atteindre 458 millions de dollars. Il s'agit d'un solde positif pour un quatrième trimestre consécutif. Selon le type de service, le déficit des services de transport s'est rétréci, les importations de transport maritime ayant diminué au cours du trimestre. L'excédent des voyages a augmenté, les Canadiens ayant réduit leurs dépenses de voyage à l'étranger par rapport à l'activité enregistrée au quatrième trimestre de 2020. Par ailleurs, l'excédent au chapitre des services commerciaux a diminué de 416 millions de dollars, principalement sous l'effet de l'augmentation des importations, ce qui a atténué l'augmentation globale de l'excédent au chapitre des services.

Graphique 2  Graphique 2: Soldes des biens par zone géographique
Soldes des biens par zone géographique

Augmentation des bénéfices réalisés sur l'investissement direct étranger au Canada

L'excédent au chapitre des revenus de placements a reculé de 4,9 milliards de dollars pour s'établir à 1,0 milliard de dollars au premier trimestre. Cette réduction a résulté en grande partie de la hausse des paiements liés aux bénéfices réalisés par les investisseurs directs étrangers au Canada. Ces bénéfices ont augmenté de 4,7 milliards de dollars pour atteindre 12,0 milliards de dollars, ce qui se rapproche des valeurs enregistrées en 2019. Les paiements d'intérêts sur les avoirs étrangers de titres d'emprunt canadiens ont diminué pour un septième trimestre consécutif, ce qui a atténué l'augmentation globale des paiements. La baisse des coûts d'emprunt, la hausse du dollar canadien et la baisse récente de la demande étrangère pour ces instruments ont toutes quelque peu contribué à cette réduction au cours de la période.

Compte financier

L'investissement direct au Canada dépasse l'investissement direct à l'étranger

L'investissement direct au Canada s'est élevé à 19,6 milliards de dollars au premier trimestre, soit le plus haut niveau observé depuis le deuxième trimestre de 2019. L'injection de fonds des sociétés mères étrangères dans des sociétés affiliées canadiennes existantes a représenté la plus grande partie de l'activité au cours du trimestre. Parallèlement, les activités de fusions et d'acquisitions ont totalisé 5,7 milliards de dollars. Au premier trimestre, le secteur de l'énergie et de l'exploitation minière et celui de la fabrication ont été les principaux bénéficiaires de l'investissement direct au Canada.

L'investissement direct à l'étranger a ralenti pour s'établir 10,5 milliards de dollars au premier trimestre, comparativement à un investissement de 20,1 milliards de dollars au quatrième trimestre de 2020. Cet investissement concernait principalement les États-Unis. Les activités de fusions et d'acquisitions ont ralenti, les ventes canadiennes d'actifs existants à l'étranger (6,3 milliards de dollars) dépassant les acquisitions de tels actifs (5,8 milliards de dollars) pour la première fois depuis près de 10 ans.

Graphique 3  Graphique 3: Investissement direct étranger
Investissement direct étranger

Les investissements canadiens en titres étrangers demeurent soutenus

Les investisseurs canadiens ont acquis pour 37,4 milliards de dollars de titres étrangers au premier trimestre, après un investissement important de 42,5 milliards de dollars au trimestre précédent. Les investisseurs canadiens ont ajouté 31,9 milliards de dollars à leurs avoirs en actions étrangères, principalement sous forme d'actions de sociétés de technologie à forte capitalisation et de fonds d'investissement suivant les indices généraux du marché. Au cours du premier trimestre, le marché boursier américain, mesuré selon le S&P500, a progressé de 5,8 %.

Par ailleurs, les investissements étrangers dans les titres canadiens ont ralenti pour s'établir à 12,7 milliards de dollars au premier trimestre, comparativement à un investissement de 21,9 milliards de dollars au trimestre précédent. Les non-résidents ont beaucoup investi dans des actions canadiennes, mais ont réduit leurs avoirs en titres d'emprunt. Il s'agit du premier désinvestissement en titres d'emprunt canadiens depuis le quatrième trimestre de 2018. Ce désinvestissement fait suite à des acquisitions étrangères totalisant 122,0 milliards de dollars en 2020.

Graphique 4  Graphique 4: Investissement de portefeuille étranger
Investissement de portefeuille étranger



  Note aux lecteurs

Investissement direct étranger sur une base brute et nette

Le présent communiqué comprend de nouvelles données sur les flux d'investissements directs étrangers au Canada et d'investissements directs canadiens à l'étranger sur une base brute et nette. Le tableau 36-10-0656-01 fournit des renseignements sur l'augmentation et la diminution des investissements entrants et sortants, ventilés en instruments de capitaux propres et de dettes et selon le type de flux d'investissements directs étrangers. Les données peuvent être ventilées selon deux groupes d'industries (industries productrices de biens et industries productrices de services) et sont disponibles à partir du premier trimestre de 2015. Ces données sont rendues disponibles dans le but de mieux définir la nature de l'investissement direct étranger et de mettre en lumière les investissements qui pourraient être associés à l'investissement en installations nouvelles et à l'extension de la capacité, bien qu'il n'existe pas de définition internationalement reconnue de ce concept dans les statistiques sur les investissements directs étrangers. De tels investissements introduisent des ressources et des actifs supplémentaires et contribuent à la formation brute de capital fixe (FBCF). Le tableau 36-10-0356-01 présente les données de la FBCF dans le contexte plus large des activités des entreprises multinationales au Canada et comprend les investissements en machines et en matériel, la construction non résidentielle et la propriété intellectuelle par type de multinationale.

Changements apportés aux tableaux à propos de l'Union européenne

À compter de cette diffusion, dans les tableaux 36-10-0023-01 et 36-10-0024-01, la catégorie de principal partenaire commercial Union européenne a été renommée Union européenne excluant le Royaume-Uni et les valeurs ont été révisées en conséquence. De même, dans d'autres tableaux, la catégorie de pays ou de région Autres pays de l'Union européenne a été renommée Pays de l'Union européenne excluant le Royaume-Uni.

Définitions

La balance des paiements internationaux permet de retracer l'ensemble des transactions économiques entre les résidents du Canada et les non-résidents dans trois comptes, soit le compte courant, le compte capital ainsi que le compte financier.

Le compte courant porte sur les transactions liées aux biens, aux services, à la rémunération des employés, aux revenus découlant des placements et aux revenus secondaires (transferts courants).

Les données du compte courant présentées dans ce communiqué sont désaisonnalisées. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, veuillez consulter la page Web Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Le compte capital porte sur les transferts de capitaux et les transactions d'actifs non produits non financiers.

Le compte financier porte sur les transactions liées à des actifs et à des passifs financiers.

En principe, un prêt net (+) ou un emprunt net (-) provenant de la somme du compte courant et du compte capital correspond à un prêt net (+) ou à un emprunt net (-) provenant du compte financier. En pratique, cela est toutefois rarement le cas, car les données sont compilées à partir d'une multitude de sources. Cela donne donc lieu à une erreur de mesure. La divergence (erreurs et omissions nettes) est l'entrée ou la sortie nette non observée.

L'investissement direct étranger est présenté selon le principe des actifs et des passifs (c'est-à-dire sur une base brute) dans le compte financier. L'investissement direct étranger peut aussi être présenté selon le principe directionnel (c'est-à-dire sur une base nette), tel qu'il est montré dans les tableaux supplémentaires sur l'investissement direct étranger, soit les tableaux 36-10-0025-01, 36-10-0026-01, 36-10-0473-01 et 36-10-0656-01. La différence entre les deux présentations conceptuelles des investissements directs étrangers repose sur la classification des investissements à rebours tels que 1) les créances des sociétés affiliées canadiennes auprès des sociétés mères étrangères et 2) le passif des sociétés mères canadiennes auprès des sociétés affiliées étrangères. Au titre de la présentation des actifs et des passifs, 1 est classé comme un actif et est compris dans l'actif d'investissement direct, aussi appelé « investissement direct à l'étranger » dans le présent communiqué, et 2 est classé comme un passif et est compris dans le passif d'investissement direct, aussi appelé « investissement direct au Canada » dans le présent communiqué.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet de la balance des paiements, veuillez consulter le « Chapitre 8. Comptes internationaux », du Guide de l'utilisateur : Système canadien des comptes macroéconomiques, lequel est accessible sur notre site Web. Le chapitre présente également les plus récentes statistiques de la balance des paiements.

Tableau de données en temps réel

Le tableau de données en temps réel 36-10-0042-01 sera mis à jour le 7 juin. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter la page Web Tableaux de données en temps réel.

Prochaine diffusion

Les données de la balance des paiements internationaux pour le deuxième trimestre de 2021 seront diffusées le 30 août 2021.

Produits

Le document Méthodologie utilisée pour les exportations de produits énergétiques dans le Programme du commerce international de marchandises, qui fait partie de la collection Les nouveautés en matière de comptes économiques canadiens (Numéro au catalogue13-605-X), est maintenant accessible.

Le produit intitulé Centre de statistiques sur le Canada et le monde (Numéro au catalogue13-609-X) est accessible en ligne. Ce produit illustre la nature et l'ampleur des relations économiques et financières du Canada avec le monde à l'aide de graphiques et de tableaux interactifs. Il offre un accès facile à des renseignements sur le commerce, l'investissement, l'emploi et les voyages entre le Canada et un certain nombre de pays, y compris les États-Unis, le Royaume-Uni, le Mexique, la Chine et le Japon.

Le portail Statistiques des comptes économiques, qui est accessible sous l'onglet Sujets de notre site Web, offre un portrait à jour des économies nationale et provinciales et de leur structure.

Le Guide méthodologique : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-607-X) est accessible.

Le Guide de l'utilisateur : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-606-G) est également accessible.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Denis Caron (denis.caron@canada.ca), Division du commerce et des comptes internationaux.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :