Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Module des ressources humaines du compte satellite des ressources naturelles, 2009 à 2019

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2021-04-30

En 2019, le secteur des ressources naturelles employait 652 581 personnes, ce qui représente 3,4 % de tous les emplois. De ce nombre, 637 373 (soit 97,7 %) étaient des employés salariés, tandis que le reste était des travailleurs autonomes.

À l'échelle nationale, le nombre total d'emplois salariés dans le secteur des ressources naturelles était de 637 373. La plus grande proportion d'emplois salariés était située en Alberta (28,1 %), suivie de l'Ontario (23,8 %) et du Québec (19,1 %).

Graphique 1  Graphique 1: Part des emplois salariés, selon la province et le territoire, 2019
Part des emplois salariés, selon la province et le territoire, 2019

En 2019, les provinces et les territoires offrant les emplois les mieux rémunérés, tels que mesurés par le salaire annuel moyen, étaient les Territoires du Nord-Ouest (168 801 $), suivis de l'Alberta (120 762 $) et du Nunavut (118 046 $). Les salaires annuels les plus faibles étaient observés à l'Île-du-Prince-Édouard (64 030 $) et au Nouveau-Brunswick (73 061 $), suivis de près de la Nouvelle-Écosse (74 603 $).

Bien que le paysage économique et social du Canada soit très différent au moment de la diffusion du présent communiqué par rapport à ce qu'il était en 2019, ces données constituent une référence précieuse pour mieux comprendre les répercussions potentielles de la COVID-19 au cours des années de référence subséquentes.

Plus d'un quart des emplois dans le secteur des ressources naturelles sont occupés par des femmes

En 2019, les femmes occupaient 27,5 % des emplois dans le secteur des ressources naturelles. Le nombre d'emplois occupés par des femmes est demeuré relativement inchangé de 2009 à 2019. En 2019, la plus grande proportion de femmes était dans le sous-secteur de la chasse, de la pêche et de l'eau (39,8 %), suivi du sous-secteur de l'énergie (31,1 %). La proportion la moins élevée de femmes se trouvait dans le sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière (21,8 %), suivi de près du sous-secteur de la foresterie (25,6 %).

Près des deux tiers du personnel sont titulaires d'un diplôme d'études postsecondaires

En 2019, près des deux tiers (64,6 %) du personnel dans le secteur des ressources naturelles avaient fait des études postsecondaires. Le sous-secteur de l'énergie comptait le personnel le plus scolarisé, soit 69,0 % des employés ayant fait des études postsecondaires et 52,3 % du personnel étant titulaires d'un diplôme d'études collégiales ou d'un grade universitaire. Les sous-secteurs de la foresterie (56,1 %) et de la chasse, de la pêche et de l'eau (57,3 %) présentaient les proportions les moins élevées d'employés ayant fait des études postsecondaires.

La proportion de personnes âgées de 55 ans et plus qui occupent un emploi dans le secteur des ressources naturelles augmente

Au fil du temps, la main-d'œuvre dans le secteur des ressources naturelles est vieillissante. En 2019, la proportion des employés âgés de 55 ans et plus se situait à 23,6 %, en hausse par rapport à 2009 lorsque la proportion s'établissait à 16,3 %.

La proportion d'employés appartenant à une minorité visible dans le secteur des ressources naturelles s'accroît

Au cours de la dernière décennie, la main-d'œuvre dans le secteur des ressources naturelles est devenue de plus en plus diversifiée. En 2019, 18,1 % de la population active s'identifiait comme personne appartenant à une minorité visible, en hausse par rapport à la proportion de 14,1 % observée en 2009. Le sous-secteur qui enregistrait le plus grand pourcentage d'employés appartenant à une minorité visible est celui de la chasse, de la pêche et de l'eau (23,7 %), tandis que le sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière (17,3 %) enregistrait le plus faible pourcentage.

Augmentation de la part des employés autochtones et immigrants dans le secteur des ressources naturelles

En 2019, 6,0 % des employés du secteur des ressources naturelles se sont identifiés comme Autochtones, en hausse par rapport à la proportion de 4,4 % observée en 2009. Le sous-secteur qui affichait le plus grand pourcentage d'employés autochtones est celui de la chasse, de la pêche et de l'eau (11,8 %), tandis que le sous-secteur de l'énergie (4,8 %) enregistrait le plus faible pourcentage.

En 2019, les travailleurs immigrants représentaient 24,5 % des employés du secteur des ressources naturelles, en hausse par rapport à 2009 (22,1 %). Le sous-secteur de l'énergie était celui qui comptait le plus grand nombre d'immigrants (29,1 %). À titre de comparaison, le secteur en aval comptait proportionnellement davantage d'employés immigrants, soit 38,5 % en 2019.

Des emplois mieux rémunérés dans le secteur des ressources naturelles

En 2019, les salaires des emplois dans le secteur des ressources naturelles se chiffraient, en moyenne, à 96 280 $ par année, alors que la moyenne nationale était d'un peu plus de 56 783 $ par année. En 2019, les emplois dans le sous-secteur de l'énergie affichaient les salaires et les traitements annuels les plus élevés (113 691 $), tandis que les salaires et les traitements les plus faibles étaient associés au sous-secteur de la chasse, de la pêche et de l'eau (62 921 $).

En 2019, les emplois requérant un grade universitaire versaient les rémunérations les plus élevées, soit 129 173 $. Cela est particulièrement vrai dans le sous-secteur de l'énergie, où les emplois requérant un grade universitaire étaient associés à des salaires annuels supérieurs à 148 054 $.

En 2019, l'écart salarial entre les hommes et les femmes s'est légèrement rétréci dans le secteur des ressources naturelles, les femmes gagnant en moyenne 86 120 $ par année comparativement aux hommes gagnant un salaire moyen de 100 143 $ par année. En revanche, le salaire moyen des femmes était de 67 066 $ en 2009 par rapport au salaire moyen de 82 020 $ enregistré chez les hommes.

Les employés immigrants du secteur des ressources naturelles avaient des salaires annuels plus élevés (103 742 $) que les employés non immigrants (93 867 $ par année).

Graphique 2  Graphique 2: Salaires annuels moyens, Canada, provinces et territoires, 2019
Salaires annuels moyens, Canada, provinces et territoires, 2019

  Note aux lecteurs

L'objectif du module des ressources humaines (MRH) est de fournir des statistiques actuelles et fiables sur l'aspect des ressources humaines de la production de biens et de services relatifs aux ressources naturelles au Canada.

Le compte satellite des ressources naturelles fournit déjà certains renseignements sur le nombre d'emplois créés par le secteur à l'échelle nationale. Le MRH complète et améliore la capacité analytique offerte par ce produit puisqu'il permet d'avoir un aperçu plus large de son rôle dans l'économie en présentant des renseignements détaillés sur les ressources humaines.

Le MRH fournit des estimations annuelles pour la période allant de 2009 à 2019, y compris les données provinciales et territoriales. Ces estimations sont fondées sur des données provenant des Comptes canadiens de la productivité, qui sont un intrant majeur du MRH, de même que de l'Enquête sur la population active. Des données des recensements de la population de 2006 et de 2016 et de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011 ont également été intégrées.

Les salaires et les traitements qui se trouvent dans le présent communiqué ne comprennent ni le revenu supplémentaire du travail ni le revenu provenant des emplois de travailleurs autonomes.

Des tableaux de données sont offerts sur demande.

Produits

Des totalisations spéciales sont offertes sur demande.

Il est possible de trouver des renseignements supplémentaires dans les articles intitulés « Compte satellite des ressources naturelles : Étude de faisabilité » et « Compte satellite des ressources naturelles - Sources et méthodes », qui font partie de la publication Comptes des revenus et dépenses, série technique (Numéro au catalogue13-604-M).

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :