Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Le quart des entreprises canadiennes ont réalisé au moins quelques ventes du commerce électronique en 2019

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2020-11-23

Les entreprises canadiennes ont tiré des recettes brutes de 305 milliards de dollars des ventes du commerce électronique en 2019

L'importance du commerce électronique dans le marché canadien continue de croître. En 2019, les entreprises canadiennes comptant cinq employés ou plus ont tiré des recettes brutes de 305 milliards de dollars des ventes du commerce électronique, ce qui représente 8 % de leurs revenus totaux et approximativement 1 % des ventes mondiales en ligne, selon les statistiques tirées de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED). Les ventes en ligne ont plus que doublé depuis 2013, année où l'ensemble des entreprises canadiennes ont réalisé des recettes brutes de 136 milliards de dollars. Les ventes du commerce électronique désignent les ventes pour lesquelles les commandes ont été reçues et l'engagement à l'achat a été conclu sur Internet. Elles comprennent les transactions entreprise-consommateurs et les transactions interentreprises.

Le quart (25 %) des entreprises canadiennes ont réalisé au moins quelques ventes du commerce électronique en 2019. Les grandes entreprises (39 %) ont été les plus susceptibles de déclarer des ventes en ligne, suivies des moyennes entreprises (34 %) et des petites entreprises (23 %). De même, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a déclaré que 22 % des petites entreprises des pays membres de l'organisation ont réalisé des ventes en ligne en 2019.

Les secteurs qui vendent habituellement des produits ou des services à d'autres entreprises ont été à l'origine de la majeure partie de la valeur totale des ventes en ligne canadiennes en 2019. Selon les statistiques tirées de la CNUCED, cette tendance a également été observée dans d'autres pays affichant des ventes élevées du commerce électronique. Alors que les discussions concernant les ventes en ligne portent habituellement sur les ventes du commerce de détail électronique, les biens vendus dans les magasins de détail ont souvent été achetés en vrac sur Internet à des échelons supérieurs de la chaîne d'approvisionnement. Les secteurs du commerce de gros (85 milliards de dollars), du transport et de l'entreposage (60 milliards de dollars) et de la fabrication (38 milliards de dollars) ont contribué le plus aux ventes totales par commerce électronique au Canada en 2019, tandis que le secteur du commerce de détail a réalisé des recettes brutes de 22 milliards de dollars des ventes en ligne au cours de la même période.

Les ventes au détail du commerce électronique sont en bonne voie d'atteindre des niveaux records en 2020 puisque les nouvelles mesures destinées à ralentir la propagation de la COVID-19 ont eu une nette incidence sur la façon dont les consommateurs effectuent leurs achats au détail. Statistique Canada a déclaré précédemment que les ventes au détail du commerce électronique ont plus que doublé de février à mai 2020 pour atteindre un sommet de près de 4 milliards de dollars en mai. Cependant, les ventes au détail du commerce électronique ont ralenti depuis la réouverture progressive de l'économie au cours de l'été.

Un peu plus du dixième des entreprises canadiennes qui ont réalisé des ventes en ligne l'ont fait au moyen d'une application d'entreprise en 2019

Pour effectuer des ventes en ligne, plus des deux tiers (70 %) des entreprises qui ont réalisé des ventes en ligne ont utilisé un site Web d'entreprise, plus du tiers (36 %) ont utilisé le site Web, la plateforme, l'application ou le marché en ligne d'une tierce partie, et un peu plus du dixième (11 %) a utilisé une application d'entreprise.

Sur les sites Web ou les applications d'entreprises qui ont permis de réaliser des ventes en ligne, les modes de paiement les plus communément acceptés ont été les cartes de crédit (81 %), les services de paiement en ligne (55 %) et les cartes de débit (25 %). Moins de 1 % des entreprises ont accepté la cryptomonnaie comme mode de paiement sur leurs sites Web ou leurs applications.

La grande majorité des entreprises qui ont réalisé des ventes en ligne (98 %) ont eu des clients situés au Canada, alors qu'environ le cinquième (22 %) a eu des clients situés aux États-Unis. Un peu plus du dixième (11 %) de ces entreprises ont déclaré avoir des clients situés dans des régions autres que le Canada ou les États-Unis.

Parmi les entreprises qui n'ont pas déclaré avoir réalisé des ventes en ligne (71 %), près des trois quarts (74 %) ont indiqué que leurs biens ou services ne convenaient pas aux ventes en ligne. Certaines entreprises ont également indiqué que leurs employés n'avaient pas les compétences, la formation ou l'expérience requises pour effectuer des ventes sur Internet (11 %), ou que les coûts d'installation élevés ont constitué un obstacle ne leur permettant pas de réaliser des ventes sur Internet (9 %).

Parmi les entreprises canadiennes ayant des sites Web d'entreprise, plus de la moitié ont déclaré avoir des sites Web adaptés à l'utilisation d'appareils mobiles

La plupart des entreprises canadiennes (86 %) ont utilisé au moins un type de présence sur le Web en 2019 comme un site Web d'entreprise (77 %), un compte sur les médias sociaux (57 %) ou de la publicité payée en ligne (23 %). Parmi les entreprises ayant des sites Web d'entreprise, plus de la moitié (55 %) avaient des sites Web adaptés à l'utilisation d'appareils mobiles.

Les raisons les plus fréquemment données pour avoir un compte sur les médias sociaux sont les suivantes : promouvoir l'image de l'entreprise ou commercialiser les biens ou les services de celle-ci (86 %), communiquer avec les clients aux fins d'élaboration ou d'innovation de biens ou de services (44 %) ou communiquer avec les clients pour d'autres raisons (59 %).

Un peu plus de 7 grandes entreprises sur 10 (71 %) ont désigné le recrutement d'employés comme étant l'une des principales raisons d'avoir un compte sur les médias sociaux, comparativement à un peu plus de la moitié (53 %) des moyennes entreprises et à environ le tiers (35 %) des petites entreprises.

Plus du dixième des entreprises qui ont réalisé des ventes en ligne (14 %) ont utilisé un compte sur les médias sociaux pour effectuer ces ventes. Les petites entreprises (17 %) ont été les plus susceptibles d'utiliser un compte sur les médias sociaux pour effectuer des ventes en ligne, comparativement aux grandes entreprises (7 %) ou aux moyennes entreprises (6 %).

Environ le cinquième des entreprises canadiennes ont offert à leurs employés l'option de faire du télétravail en 2019

Environ le cinquième (19 %) des entreprises canadiennes ont offert à une partie ou à l'ensemble de leurs employés l'option de faire du télétravail en 2019. Près de la moitié (47 %) des grandes entreprises ont permis le télétravail, par rapport à 31 % des moyennes entreprises et à 16 % des petites entreprises.

Le recours au télétravail s'est accru depuis le début de la pandémie de COVID-19. Statistique Canada a précédemment déclaré que plus de deux millions de Canadiens qui ne travaillent normalement pas à partir de leur domicile l'ont fait en octobre 2020.

Près de deux cinquièmes des entreprises canadiennes ont utilisé les services infonuagiques en 2019

En 2019, quatre cinquièmes des entreprises canadiennes (80 %) ont utilisé au moins un type de technologie de l'information et des communications (TIC), comme les réseaux informatiques à l'échelle de l'entreprise (51 %) ou les services infonuagiques (39 %). Toutefois, l'adoption de certains types de TIC plus avancés a été moins courante, notamment en ce qui concerne les logiciels et le matériel utilisant l'intelligence artificielle (2 %) ou la robotique de pointe (1 %).

Graphique 1  Graphique 1: Technologies de l'information et des communications utilisées par les entreprises, Canada, 2019
Technologies de l'information et des communications utilisées par les entreprises, Canada, 2019

Pour faciliter la mise en œuvre de ces technologies, environ le dixième (9 %) des entreprises canadiennes ont employé un ou plusieurs spécialistes des TIC en 2019. Les spécialistes des TIC sont des employés dont les activités liées aux TIC sont au cœur de leur travail.

Les deux services infonuagiques les plus couramment utilisés par les entreprises ont été la capacité de stockage (88 %) et les logiciels en nuage (83 %). Les grandes entreprises (93 %) et les moyennes entreprises (88 %) ont déclaré que les logiciels en nuage ont été leur type de service infonuagique le plus couramment utilisé, comparativement à 81 % des petites entreprises.

En moyenne, les entreprises ayant recours aux services infonuagiques ont déclaré avoir dépensé 27 000 dollars pour ces services en 2019, une dépense représentant moins de 1 % de leur revenu moyen.

Si l'adoption de logiciels et de matériel utilisant l'intelligence artificielle a été rare dans l'ensemble des entreprises, l'adoption a été supérieure parmi les grandes entreprises (17 %) ainsi que les entreprises s'occupant de la gestion de sociétés et d'entreprises (12 %) et les entreprises de l'industrie de l'information et l'industrie culturelle (11 %). Parmi les entreprises qui ont utilisé des technologies de l'intelligence artificielle, l'apprentissage automatique (56 %) et la reconnaissance automatique de la parole (33 %) ont été les technologies les plus fréquemment utilisées.

Portail de statistiques sur l'économie et la société numériques

Visitez le Portail de statistiques sur l'économie et la société numériques pour accéder, en un seul endroit pratique, aux données, aux publications et aux outils interactifs liés à l'économie et à la société numériques.

  Note aux lecteurs

Les données de l'Enquête sur la technologie numérique et l'utilisation d'Internet ont été recueillies de novembre 2019 à mars 2020.

Les questions d'enquête posées aux répondants portaient sur l'année de référence 2019 exclusivement; par conséquent, les répercussions de la pandémie de COVID-19 ne sont pas prises en compte dans les résultats de cette enquête.

La population cible de l'itération de 2019 de cette enquête comprenait des entreprises exerçant des activités au Canada et comptant cinq employés ou plus à temps partiel ou à temps plein, à quelques exceptions près. La taille de l'échantillon était de 14 127 entreprises, et le taux de réponse, de 77 %. Veuillez consulter l'onglet « Informations connexes » de la présente diffusion pour obtenir des renseignements supplémentaires sur la population cible.

Cette enquête a déjà été menée en 2013 auprès d'une population cible qui comprenait toutes les entreprises exerçant des activités au Canada, à quelques exceptions près. Veuillez consulter l'onglet « Informations connexes » de la présente diffusion pour obtenir des renseignements supplémentaires sur la population cible.

Les entreprises ont été classées en trois catégories : petite, moyenne ou grande en fonction du nombre d'employés à temps plein déclarés. Les petites entreprises comptent 19 employés à temps plein ou moins; les moyennes entreprises comptent de 20 à 99 employés à temps plein, à l'exception des moyennes entreprises du secteur de la fabrication qui en emploient de 20 à 499 à temps plein; les grandes entreprises comptent 100 employés ou plus à temps plein, à l'exception des grandes entreprises du secteur de la fabrication qui en comptent au moins 500 à temps plein.

Les pourcentages publiés dans cet article représentent un pourcentage des entreprises.

Les comparaisons avec d'autres enquêtes sont fournies à titre de contexte, mais il faut faire preuve de prudence lorsqu'on interprète ces comparaisons étant donné que les populations cibles, les périodes de référence et les définitions utilisées dans d'autres enquêtes ne sont pas identiques à celles qui sont utilisées dans l'Enquête sur la technologie numérique et l'utilisation d'Internet.

Les statistiques internationales sur le commerce en ligne proviennent du rapport de 2018 sur le commerce en ligne international de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (publié en avril 2020).

Les statistiques moyennes pour 2019 pour les pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ayant déclaré des données proviennent du « Going Digital Toolkit » de l'OCDE. Dans ces statistiques de l'OCDE, les petites entreprises sont définies comme des entreprises comptant de 10 à 49 employés, ce qui diffère de la définition d'une petite entreprise utilisée dans le cadre de l'Enquête sur la technologie numérique et l'utilisation d'Internet.

Les données sur les ventes mensuelles du commerce de détail en ligne proviennent de l'Enquête mensuelle sur le commerce de détail de Statistique Canada.

Les statistiques sur le télétravail pour octobre 2020 proviennent de l'Enquête sur la population active de Statistique Canada.

Définition du commerce électronique

Les ventes du commerce électronique désignent les ventes de produits ou de services des entreprises pour lesquelles les commandes ont été reçues et l'engagement à l'achat a été conclu sur Internet. Le paiement peut être effectué sous d'autres formes. Ces ventes comprennent les transactions entreprise-consommateurs et les transactions interentreprises.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636(STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :