Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Statistiques financières trimestrielles des entreprises, troisième trimestre de 2020

Diffusion : 2020-11-20

Revenu net avant impôt des sociétés canadiennes, données désaisonnalisées

81,0 milliards de dollars

Troisième trimestre de 2020

Au troisième trimestre, l'activité économique a affiché une reprise graduelle dans l'ensemble du pays, les bénéfices nets avant impôts des sociétés canadiennes ayant augmenté de 44,9 % (+25,1 milliards de dollars) pour s'élever à 81,0 milliards de dollars. Au cours du trimestre, les revenus d'exploitation ont progressé de 10,2 % pour se chiffrer à 1 058,8 milliards de dollars.

Graphique 1  Graphique 1: Bénéfice net avant impôts des sociétés (désaisonnalisé)
Bénéfice net avant impôts des sociétés (désaisonnalisé)

Les bénéfices nets avant impôts des industries non financières se rétablissent

À mesure que les restrictions sanitaires ont été assouplies pendant le trimestre, de nombreuses industries non financières ont affiché une reprise de leurs activités. En effet, les bénéfices nets avant impôts des industries non financières ont augmenté de 64,0 % (+18,6 milliards de dollars) pour s'élever à 47,6 milliards de dollars, après avoir affiché des baisses au trimestre précédent en raison des restrictions liées à la pandémie de COVID-19.

Graphique 2  Graphique 2: Variation des bénéfices ou pertes avant impôts sur le revenu des principales industries non financières
Variation des bénéfices ou pertes avant impôts sur le revenu des principales industries non financières

Les bénéfices nets avant impôts du secteur de la fabrication augmentent

La croissance observée dans le secteur non financier est en grande partie attribuable aux industries de la fabrication, dont le bénéfice net avant impôts a progressé de 205,9 %, augmentant de 7,9 milliards de dollars pour s'élever à 11,8 milliards de dollars. En effet, plusieurs industries du secteur de la fabrication ont affiché des hausses marquées au cours du trimestre.

L'industrie de la fabrication de véhicules automobiles et de remorques de véhicules automobiles (+1,2 milliard de dollars) et celle de la fabrication de pièces pour véhicules automobiles (+1,0 milliard de dollars) ont affiché une augmentation prononcée de leurs bénéfices nets, surtout attribuable à la croissance des exportations. Selon les plus récentes données sur le Commerce international de marchandises du Canada, au troisième trimestre, les exportations de véhicules automobiles et de pièces pour véhicules automobiles ont atteint leur plus haut niveau depuis le troisième trimestre de 2019.

Les bénéfices nets avant impôts de la fabrication de produits en bois et de papier ont progressé de 59,5 % (+859 millions de dollars) pour se situer à 2,3 milliards de dollars. En effet, les revenus de cette industrie ont augmenté sous l'effet d'une hausse des prix, laquelle s'explique par une diminution de l'offre conjuguée à une augmentation de la demande. Sur le plan de l'offre, les réductions imposées aux usines et les restrictions liées à la pandémie de COVID-19 ont limité la quantité de produits offerts. Sur le plan de la demande, celle-ci a été stimulée par une augmentation du nombre de nouveaux logements mis en chantier combinée à l'augmentation des activités de rénovation.

Les bénéfices nets avant impôts des industries du secteur de l'énergie est en hausse

Les bénéfices nets avant impôts de l'industrie de l'extraction de pétrole et de gaz et des services de soutien ont augmenté de 4,5 milliards de dollars au troisième trimestre. La hausse des prix et des volumes du pétrole est le principal facteur à l'origine de cette augmentation. Néanmoins, l'industrie continue de faire état de pertes, ayant enregistré une perte de 6,5 milliards de dollars au troisième trimestre, ce qui représente toutefois une amélioration par rapport à la perte de 11,0 milliards de dollars enregistrée au trimestre précédent.

Les bénéfices nets avant impôts de l'extraction minière et de l'exploitation en carrière et des activités de soutien ont augmenté de 2,1 milliards de dollars pour s'élever à 1,8 milliard de dollars, principalement en raison de la hausse des prix des produits de base.

Les ventes du secteur du commerce de détail reprennent avec la réouverture des magasins

Les bénéfices nets avant impôts du secteur du commerce de détail ont augmenté de 126,4 % (+2,4 milliard de dollars) pour s'élever à 4,3 milliards de dollars au cours du trimestre, après que les restrictions sanitaires ont été en grande partie levées. L'assouplissement de ces restrictions a permis aux magasins traditionnels de rouvrir graduellement et aux commerçants de récupérer une partie des ventes perdues au trimestre précédent.

Ce sont les concessionnaires de véhicules automobiles et de pièces de véhicules automobiles qui ont enregistré la plus forte hausse de leurs bénéfices nets avant impôts, ceux-ci ayant progressé de 1,7 milliard de dollars (+74,6 %), à la faveur de l'augmentation des ventes des concessionnaires de véhicules automobiles au cours du trimestre. Les autres détaillants ont également vu leurs bénéfices nets avant impôts augmenter, soit de 503 millions de dollars (+31,9 %).

L'industrie des arts, spectacles et loisirs et des services d'hébergement et de restauration commence à se rétablir

Les bénéfices nets avant impôts des arts, spectacles et loisirs et des services d'hébergement et de restauration ont augmenté de 1,7 milliard de dollars (+110,3 %) pour s'établir à 157 millions de dollars, après avoir affiché une baisse de 1,5 milliard de dollars au deuxième trimestre. Cette reprise est liée à la réouverture progressive des entreprises de ce secteur d'activité et aux nouvelles règles et restrictions instaurées pour elles au cours du troisième trimestre.

Les bénéfices nets avant impôts des industries financières affichent une croissance

Les bénéfices nets avant impôts des sociétés financières ont affiché une augmentation de 24,3 % (+6,5 milliards de dollars) pour s'établir à 33,4 milliards de dollars au troisième trimestre, principalement sous l'effet des hausses observées dans les activités bancaires et autres activités d'intermédiation financière par le biais de dépôts.

La croissance enregistrée dans le secteur financier est principalement attribuable aux activités bancaires et autres activités d'intermédiation financière, dont les bénéfices nets avant impôts ont augmenté de 34,6 % (+2,1 milliards de dollars) pour se chiffrer à 8,3 milliards de dollars. L'augmentation des bénéfices nets observée dans les activités bancaires et autres activités d'intermédiation financière par le biais de dépôts au cours du trimestre est principalement attribuable à une hausse des revenus combinée à une baisse des provisions pour pertes sur prêts, les effets de la COVID-19 s'étant fait sentir sur les résultats du trimestre précédent.

  Note aux lecteurs

Les statistiques trimestrielles sur le bénéfice net avant impôts qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées et exprimées en dollars courants, à moins d'indications contraires.

Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, veuillez consulter la page Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Les statistiques financières trimestrielles des entreprises sont fondées sur une enquête-échantillon et représentent les activités de toutes les sociétés au Canada, à l'exclusion des sociétés gouvernementales et des sociétés sans but lucratif. L'enquête permet de recueillir des données sur les bilans, les états de revenus et d'autres renseignements auprès des entreprises.

Une entreprise peut être une société unique ou un regroupement de sociétés sous une même propriété ou un même contrôle et pour laquelle des états financiers consolidés sont produits.

Changements apportés à l'enquête

Les changements suivants ont été apportés à l'enquête à partir du premier trimestre de 2020 :

  1. Du nouveau contenu a été intégré au premier trimestre afin d'harmoniser l'enquête aux nouvelles normes comptables adoptées par les sociétés à partir de 2011.
  2. De nouvelles ventilations industrielles, qui permettent une meilleure granularité dans la diffusion des données, ont été mises en place. Par conséquent, certains regroupements industriels ont été fusionnés, d'autres ont été scindés et certains n'ont fait l'objet d'aucun changement.
  3. L'échantillon de l'enquête a été modifié pour tenir compte des nouvelles ventilations industrielles. Cependant, un chevauchement maximal de l'échantillon avec l'échantillon précédent a été appliqué.
  4. Une stratégie d'imputation plus automatisée a été mise en œuvre pour simplifier le processus et réduire les interventions manuelles.

Changement d'approche pour l'analyse

Jusqu'au quatrième trimestre de 2019, le Relevé trimestriel des états financiers (RTEF) portait principalement sur les bénéfices et les pertes d'exploitation dans le but de suivre la performance financière des entreprises. Les bénéfices d'exploitation sont les bénéfices générés par les activités de base de l'entreprise et sont la différence entre les revenus d'exploitation et les dépenses d'exploitation.

Jusqu'au quatrième trimestre de 2019, le contenu du RTEF ne faisait pas de distinction entre les revenus d'exploitation et les dépenses. Pour calculer le bénéfice d'exploitation d'une entreprise, des renseignements supplémentaires sur les dépenses, plus particulièrement le coût des marchandises vendues (CMV), ont été recueillis et intégrés au calcul.

Au fil du temps, le taux de réponse pour la variable CVM a diminué. De plus, les comptes utilisés par les industries financières et non financières étaient différents en raison de la nature de leurs activités, certaines entreprises ne déclarant plus de bénéfices d'exploitation dans leurs états financiers.

Les changements apportés aux normes comptables en 2006 (nouvelles normes relatives aux instruments financiers) et en 2011 (Normes internationales d'information financière) comprenaient l'ajout des gains et des pertes dans les réévaluations d'actifs, ce qui a compliqué davantage le calcul des bénéfices d'exploitation.

Le fait de demander aux répondants de déclarer les catégories de revenus et de dépenses ainsi que d'effectuer une ventilation des montants d'exploitation et des montants hors exploitation au sein de ces deux catégories aurait alourdi le fardeau de réponse.

Comme le RTEF est un programme à l'échelle de l'économie, un certain degré de comparabilité est nécessaire dans les concepts utilisés pour évaluer la performance financière des entreprises et des industries.

Pour surmonter certaines difficultés de comparabilité en ce qui a trait au bénéfice d'exploitation et pour éviter un fardeau de réponse accru, depuis le premier trimestre de 2020, l'analyse du RTEF porte sur le bénéfice net avant impôts sur le revenu plutôt que sur le bénéfice d'exploitation. Cette façon de procéder vise à permettre de mieux évaluer la performance financière des entreprises. Le bénéfice net avant impôts sur le revenu est le bénéfice généré par les activités de base de l'entreprise.

Le bénéfice net avant impôts sur le revenu est fondé sur une mesure plus inclusive, et ses calculs sont plus normalisés pour les entreprises et les industries.

Révisions, étalonnage et extrapolation rétroactive

La diffusion du RTEF du troisième trimestre de 2020 comprend les estimations révisées du premier et du deuxième trimestre de 2020.

Des efforts sont déployés pour procéder à une extrapolation rétroactive de ces données jusqu'au premier trimestre de 2010, afin que de meilleures comparaisons historiques puissent être effectuées. Cependant, comme plus d'un cycle de collecte doit être réalisé au moyen du nouveau contenu avant de pouvoir commencer cet exercice, les utilisateurs doivent faire preuve de prudence lorsqu'ils effectuent des comparaisons historiques.

On s'attend à ce que le travail d'extrapolation rétroactive soit achevé à la fin de 2021 et que les résultats soient publiés au même moment.

Des révisions plus importantes qu'à l'habitude peuvent être anticipées à l'avenir, car les révisions trimestrielles, l'étalonnage annuel, l'extrapolation rétroactive et les nouvelles données d'enquête des répondants qui ont été recueillies seront incorporés afin d'améliorer la qualité des données et d'intégrer les données les plus à jour.

Le portail des statistiques sur le rendement des entreprises et appartenance

Le portail des statistiques sur le rendement des entreprises et appartenance, accessible sous l'onglet Sujets de notre site Web, fournit aux utilisateurs un point d'accès unique à une grande variété de renseignements relatifs au rendement des entreprises et appartenance au Canada.

Prochaine diffusion

Les données du quatrième trimestre de 2020 sur les statistiques financières des entreprises seront diffusées le 24 février 2021.

Produits

Les données consolidées des bilans et des états des résultats des sociétés canadiennes sont maintenant accessibles.

Les données du Relevé trimestriel des états financiers sont également accessibles.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :