Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Nombre provisoire de décès et surmortalité, janvier à juillet 2020

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2020-09-24

La COVID-19 a eu et continue d'avoir des répercussions évidentes sur les collectivités et les familles dans l'ensemble du pays et bien des gens ont perdu des membres de la famille et des amis. Pour comprendre les répercussions directes et indirectes de la pandémie, il est important de mesurer la surmortalité, qui se produit lorsque le nombre de décès au cours d'une période est supérieur à ce qui serait attendu pour cette période. Par ailleurs, même en l'absence de pandémie, il existe toujours une variation d'une année à l'autre du nombre de personnes qui meurent au cours d'une semaine donnée. Cela signifie que le nombre de décès auquel on peut s'attendre se situerait pour la plupart dans une certaine fourchette.

Il y a eu plus de 7 000 décès en surnombre dans l'ensemble du Canada de mars jusqu'au début du mois de juin 2020. En juillet, le nombre hebdomadaire de décès tombait dans la fourchette de ce à quoi on s'attendrait en l'absence de pandémie.

Aujourd'hui, dans le cadre de l'engagement de Statistique Canada à fournir des renseignements actuels et pertinents sur la COVID-19 et ses répercussions sur les Canadiens, une mise à jour d'un ensemble de données provisoires tiré de la Base canadienne de données sur les décès de la Statistique de l'état civil est diffusée, couvrant ainsi la période de mars à la fin juillet. Des révisions ont également été apportées aux estimations provisoires des décès, qui ont été corrigées pour tenir compte de la nature incomplète des chiffres, lorsque cela est possible. Les estimations provisoires continueront d'être révisées dans les diffusions subséquentes à mesure que plus de renseignements seront déclarés par les bureaux provinciaux et territoriaux de la statistique de l'état civil.

Il n'y a pas de preuve évidente de surmortalité en juillet, mois qui coïncide avec une baisse du nombre de décès causés par la COVID-19

Au cours du printemps, de la fin mars jusqu'au début du mois de juin, on a estimé à 7 027 le nombre de décès dépassant le chiffre attendu en l'absence de pandémie. Cela était en grande partie attribuable aux 7 575 décès dus à la COVID-19 enregistrés au cours de cette période.

En juin, le nombre de décès au Canada est revenu aux niveaux attendus en l'absence de pandémie, et s'y est maintenu en juillet. Même si les décès dus à la COVID-19 ont continué de survenir pendant cette période, ils ont été bien moins nombreux.

Infographie 1  Vignette de l'infographie 1: Nombre provisoire de décès hebdomadaires ajusté, nombre de décès attendu et décès dus à la COVID-19, Canada
Nombre provisoire de décès hebdomadaires ajusté, nombre de décès attendu et décès dus à la COVID-19, Canada

La situation à l'échelle nationale reflète les tendances entre les plus grandes provinces, dans lesquelles, malgré les périodes précédentes de surmortalité, le nombre de décès en juillet se trouvait dans la fourchette de ce à quoi on s'attendrait en l'absence de pandémie. Au Québec, par exemple, province la plus touchée par la pandémie, on estime à 4 120 le nombre de décès en surnombre enregistré de mars jusqu'au début du mois de juin. Une période sans surmortalité a ensuite été observée pendant le reste du mois de juin et tout le mois de juillet. Cette tendance s'est également dégagée en Ontario, qui a enregistré 2 086 décès en surnombre de mars à mai, puis une diminution jusqu'aux niveaux attendus en juin.

Selon les estimations provisoires, l'Alberta et la Colombie-Britannique ont connu une seule semaine de surmortalité en juillet. Cependant, il est attendu que le nombre hebdomadaire de décès se situe occasionnellement au-delà de la fourchette attendue, indépendamment de la pandémie.

Aucune donnée ne permet d'affirmer qu'il y a eu surmortalité en juillet dans les autres provinces et territoires déclarants, soit Terre-Neuve-et-Labrador, l'Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, le Manitoba, la Saskatchewan, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut. Autrement dit, le nombre de décès hebdomadaires déclarés dans ces secteurs de compétence se situe dans la même fourchette que les chiffres attendus en l'absence de pandémie.

Parmi les principales causes de décès, seul le cancer a entraîné davantage de décès au Canada que la COVID-19 en avril et en mai

En avril et en mai, la COVID-19 a été la cause initiale de décès pour plus de 1 décès sur 8 dans l'ensemble du Canada (15 % en avril et 12 % en mai). Au cours de ces deux mois, seul le cancer a dépassé ces chiffres parmi les principales causes de décès.

Statistique Canada continuera de fournir régulièrement des renseignements récents sur la surmortalité, au fur et à mesure que ces renseignements seront accessibles pendant la pandémie.

  Note aux lecteurs

Les données diffusées aujourd'hui sont provisoires puisqu'elles ne sont pas fondées sur tous les décès qui sont survenus pendant la période de référence, en raison des délais de déclaration et du fait que les données ne sont pas disponibles pour le Yukon. Le nombre de décès provisoire est fondé sur ce qui est déclaré à Statistique Canada par les registraires provinciaux et territoriaux de l'état civil. Les estimations provisoires des décès ont été corrigées pour tenir compte des données incomplètes, lorsque cela est possible. Le nombre de décès en surnombre dont il est question dans la présente analyse se rapporte à des estimations provisoires. Pour obtenir des renseignements sur les méthodes utilisées, veuillez consulter le module Définitions, sources de données et méthodes relatif à l'enquête 3233— Base canadienne de données de l'état civil – décès.

Le nombre et les estimations provisoires de décès diffusés aujourd'hui pour les 31 premières semaines de 2020 pourraient ne pas correspondre à ceux d'autres sources (p. ex. rapports des médias), ou au nombre et aux estimations des autorités provinciales ou territoriales de la santé ou d'autres organismes.

Le nombre provisoire de décès pour les 31 premières semaines de 2020 et certaines causes provisoires de décès regroupées pour les sept premiers mois de 2020 sont diffusés pour l'ensemble des provinces et des territoires, à l'exception du Yukon. Les estimations provisoires pour les 31 premières semaines de 2020 sont diffusées pour les provinces et territoires déclarants suivants : Terre-Neuve-et-Labrador, l'Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse, le Québec, le Manitoba, la Saskatchewan, l'Alberta, la Colombie-Britannique et les Territoires du Nord-Ouest. Le nombre provisoire de décès pour les 24 premières semaines de 2020 pour le Nouveau-Brunswick et le Nunavut, les 27 premières semaines pour l'Ontario et les 30 premières semaines pour le Canada est également diffusé.

Les références à la période allant de la fin mars jusqu'au début du mois de juin désignent la période allant de la semaine se terminant le 28 mars à la semaine se terminant le 6 juin. Les références à la période allant de mars à juillet désignent la période allant de la semaine se terminant le 28 mars à la semaine se terminant le 1er août.

Le nombre de décès dus à la COVID-19 au Canada provient de la Base canadienne de données sur les décès de la Statistique de l'état civil. Ces décès sont certifiés par un professionnel de la santé, un coroner ou un médecin légiste comme étant dus à la COVID-19 et sont officiellement enregistrés au Canada. Les diffusions antérieures avaient trait aux renseignements sur les décès dus à la COVID-19 déclarés par l'Agence de la santé publique du Canada en fonction des données transmises par les autorités provinciales et territoriales. La source faisant autorité en matière de causes de décès est la Base canadienne de données sur les décès de la Statistique de l'état civil.

Pour déterminer plus facilement les tendances relatives au nombre de décès hebdomadaires selon le groupe d'âge et le sexe, par province et territoire, un nouvel outil visuel interactif est offert, Nombre de décès hebdomadaires : outil interactif.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :