Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Investissement en construction de bâtiments, juillet 2020

Diffusion : 2020-09-21

Investissement en construction de bâtiments, total

15,1 milliards de dollars

Juillet 2020

1,8 % hausse

(variation mensuelle)

L'investissement total en construction de bâtiments a augmenté de 1,8 % en juillet pour se chiffrer à 15,1 milliards de dollars. L'investissement dans le secteur résidentiel s'est accru de 4,9 % pour s'élever à 9,9 milliards de dollars, alors que dans le secteur non résidentiel, il a fléchi de 3,7 % pour se situer à 5,3 milliards de dollars. L'activité dans le secteur de la construction a repris de la vigueur au cours des derniers mois, mais l'investissement en construction de bâtiments était encore légèrement inférieur aux niveaux observés en février 2020, avant l'imposition des restrictions liées à la COVID-19. En dollars constants (2012 = 100), l'investissement en construction de bâtiments a augmenté de 2,0 % pour atteindre 12,4 milliards de dollars.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le logement, veuillez visiter le portail des statistiques sur le logement.

Graphique 1  Graphique 1: Investissement en construction de bâtiments, données désaisonnalisées
Investissement en construction de bâtiments, données désaisonnalisées

La construction résidentielle augmente pour un troisième mois consécutif

En juillet, l'investissement en construction résidentielle a progressé de 4,9 % pour se chiffrer à 9,9 milliards de dollars. Des hausses ont été observées dans la construction de logements unifamiliaux (+7,5 % pour se chiffrer à 5,1 milliards de dollars) ainsi que d'immeubles à logements multiples (+2,4 % pour se chiffrer à 4,8 milliards de dollars). Dans le secteur résidentiel, ce sont l'Ontario (+4,5 % pour atteindre 4,0 milliards de dollars) et le Québec (+5,6 % pour atteindre 2,0 milliards de dollars) qui ont affiché les hausses les plus marquées au Canada.

À l'échelle nationale, malgré un autre mois de croissance, l'investissement en construction résidentielle était de 3,7 % inférieur aux niveaux observés en février 2020, avant le début de la pandémie de la COVID-19. C'est au Québec que l'écart entre les niveaux actuels et d'avant la pandémie était le plus prononcé, l'investissement en construction résidentielle y ayant diminué de 249,6 millions de dollars (-10,9 %) comparativement à février 2020.

Graphique 2  Graphique 2: Investissement en construction de bâtiments résidentiels, données désaisonnalisées
Investissement en construction de bâtiments résidentiels, données désaisonnalisées

Infographie 1  Vignette de l'infographie 1: Investissement en construction de bâtiments résidentiels, juillet 2020
Investissement en construction de bâtiments résidentiels, juillet 2020

L'investissement en construction non résidentielle recule

Après avoir affiché une forte croissance en juin, l'investissement en construction non résidentielle a fléchi de 3,7 % en juillet pour se situer à 5,3 milliards de dollars, chacune des trois composantes ayant enregistré des baisses. Huit provinces ont fait état de diminutions au cours du mois. L'Ontario, où l'investissement a diminué de 3,2 % pour s'établir à 2,1 milliards de dollars, et le Québec, où il a reculé de 4,8 % pour se situer à 1,4 milliard de dollars, ont présenté les plus fortes baisses. Terre-Neuve-et-Labrador (+4,2 %) et l'Île-du-Prince-Édouard (+4,1 %) étaient les seules provinces à avoir enregistré des hausses de l'investissement en construction non résidentielle au cours du mois. D'autres baisses sont anticipées dans ce secteur, compte tenu de la sous-utilisation continue de nombreux immeubles de bureaux et centre commerciaux.

La composante commerciale a été à l'origine de la plus grande part du recul observé dans le secteur non résidentiel, l'investissement y ayant diminué de 5,0 % en juillet pour se situer à 3,1 milliards de dollars. Alors que neuf provinces ont fait état de baisses dans cette composante au cours du mois, l'Île-du-Prince-Édouard a enregistré une hausse, l'investissement y ayant augmenté de 29,2 % pour s'élever à 7,1 millions de dollars. Le Québec (-7,8 %) et l'Ontario (-3,9 %) ont connu les plus fortes diminutions, mais les niveaux enregistrés dans ces deux provinces sont demeurés supérieurs à ceux d'avant la COVID-19. Les baisses observées dans ces provinces étaient attribuables à une diminution du nombre de mises en chantier, combinée à l'achèvement de plusieurs grands projets de construction.

L'investissement dans la composante institutionnelle a reculé de 0,8 % pour s'établir à 1,2 milliard de dollars en juillet. La diminution enregistrée au Québec a été à l'origine de la majeure partie de la baisse, et a plus que contrebalancé les hausses observées en Colombie-Britannique et à Terre-Neuve-et-Labrador.

À l'échelle nationale, l'investissement dans la composante industrielle a diminué de 2,8 % en juillet. Huit provinces ont affiché des baisses, et la plus forte a été observée en Ontario où l'investissement a fléchi de 4,2 % pour se situer à 369,5 millions de dollars.

Infographie 2  Vignette de l'infographie 2: Investissement en construction de bâtiments non résidentiels, juillet 2020
Investissement en construction de bâtiments non résidentiels, juillet 2020

  Note aux lecteurs

En raison des événements extraordinaires et des perturbations des activités liés à la COVID-19, Statistique Canada a apporté des ajustements aux modèles utilisés pour estimer l'investissement dans la construction de bâtiments. À la suite de ces ajustements, les données pourraient faire l'objet de révisions plus importantes que la normale au cours des mois suivants.

Les données non désaisonnalisées du mois de référence en cours peuvent faire l'objet d'une révision en raison des réponses reçues tardivement. Les données du mois précédent ont été révisées. Les données désaisonnalisées et en dollars constants des deux mois précédents ont été révisées.

À moins d'avis contraire, toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées. Le recours aux données désaisonnalisées facilite la comparaison d'un mois à l'autre grâce à l'élimination de l'effet des variations saisonnières. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, veuillez consulter la page Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Les estimations mensuelles exprimées en dollars constants sont calculées au moyen des déflateurs trimestriels de l'Indice des prix de la construction de bâtiments (tableau 18-10-0135-01). Le niveau de prix du trimestre précédent est généralement utilisé dans le calcul des deux premiers mois d'un trimestre, et les données sont révisées lorsque le nouvel indice de prix trimestriel est accessible.

Des données détaillées sur l'investissement selon le type de structure et de travaux sont maintenant accessibles dans les séries non désaisonnalisées en dollars courants.

Avant janvier 2018, les permis de bâtir pour les chalets ayant une valeur supérieure à 60 000 $ étaient automatiquement reclassés selon le type de structure « simple ». Depuis janvier 2018, les permis de bâtir obtenus des municipalités pour des structures codées comme étant des chalets sont classés selon le type de structure « chalet », quelle que soit leur valeur.

Depuis le 23 novembre 2018, le tableau 34-10-0175-01 comprend des données sur les secteurs résidentiel et non résidentiel. Ce tableau remplace les tableaux 34-10-0010-01, 34-10-0011-01 et 34-10-0012-01.

Produits

Une nouvelle étude, intitulée « Tendances des prix et perspectives des principaux marchés canadiens du logement », porte sur la situation dans laquelle se trouvait le marché du logement au début de la pandémie de COVID-19, met en lumière ce qui s'est passé depuis et traite des défis auxquels le marché canadien du logement devra faire face.

Statistique Canada a un nouveau tableau de bord des « Indicateurs du marché du logement ». Cette application Web donne accès aux principaux indicateurs du marché du logement du Canada, selon la province et la région métropolitaine de recensement. Ces indicateurs sont automatiquement mis à jour à l'aide de nouveaux renseignements provenant des diffusions mensuelles, ce qui permet aux utilisateurs d'avoir accès aux données les plus récentes.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :