Infographie 2
Faits saillants partie 2

004&8211;Infographie2, 004

Description de l'infographie

Le titre de l'infographie est « Faits saillants partie 2 »

Ce tableau présente les faits saillants du communiqué.

La croissance de l'emploi dans le secteur des services est plus élevée que celle observée dans le secteur des biens

À la mi-avril, des baisses d'emploi notables ont été observées tant dans le secteur des biens que dans le secteur des services. En août, l'emploi a continué d'augmenter à un rythme plus rapide dans le secteur des services (+1,5 %) que dans le secteur des biens (+0,7 %). L'emploi dans le secteur des services a atteint 94,4 % de son niveau observé en février avant la COVID-19, comparativement à 93,8 % dans le secteur des biens.

L'emploi progresse dans la plupart des provinces

Toutes les provinces ont connu des pertes d'emplois sans précédent de février à avril en raison de la crise économique exceptionnelle provoquée par la COVID-19. En août, l'emploi a augmenté dans toutes les provinces, sauf au Nouveau-Brunswick et en Alberta. Les hausses les plus marquées ont été enregistrées en Ontario et au Québec.

L'emploi chez les travailleurs faiblement rémunérés et chez les jeunes demeure bien en deçà des niveaux observés avant la COVID-1

De février à avril, l'emploi chez les employés faiblement rémunérés a chuté de 38,1 %, alors qu'il a diminué de 12,7 % chez tous les autres employés rémunérés (données non désaisonnalisées). En août, l'emploi a progressé plus rapidement (+2,3 %) chez les employés ayant gagné moins de 16,03 $ l'heure (deux tiers du salaire annuel médian de 2019) que chez les autres employés (+1,7 %) (données non désaisonnalisées). Néanmoins, pour les employés faiblement rémunérés, l'emploi était bien en deçà des niveaux observés avant la pandémie (87,4 %) comparativement aux autres employés (99,1 %) (données non désaisonnalisées).

De février à avril, l'emploi chez les jeunes a diminué de plus du tiers (-34,2 %). L'emploi chez les jeunes de 15 à 24 ans a augmenté pour un quatrième mois consécutif en août (+55 000), et cette hausse s'est répartie entre le travail à temps partiel (+28 000) et le travail à temps plein (+27 000).

Les étudiants poursuivant leurs études, c'est-à-dire ceux qui fréquentaient l'école à temps plein en mars et qui avaient l'intention d'y retourner en septembre, ont dû faire face à un marché du travail particulièrement difficile au cours de l'été 2020. L'emploi des étudiants de 15 à 24 ans qui poursuivront leurs études a reculé de 152 000 (-11,4 %) par rapport à août 2019. Cette baisse a été observée à la fois dans le travail à temps plein et dans le travail à temps partiel (données non désaisonnalisées).

Source(s) : Statistique Canada, Enquête sur la population active.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :