Infographie 1
Faits saillants partie 1

003&8211;Infographie1, 003

Description de l'infographie

Le titre de l'infographie est « Faits saillants partie 1 »

Ce tableau présente les faits saillants du communiqué.

La reprise de l'emploi se poursuit en août

De février à avril, l'emploi a reculé de plus de 3 millions. L'emploi a progressé de 246 000 (+1,4 %) en août, après avoir augmenté de 419 000 (+2,4 %) en juillet. Cette hausse, combinée avec l'augmentation de 1,2 million enregistrée en mai et en juin, a porté l'emploi à 1,1 million (-5,7 %) de son niveau observé en février avant la COVID-19.

De février à avril, les baisses d'emploi à temps partiel étaient beaucoup plus fortes que les baisses d'emploi à temps plein (-29,6 % comparativement à -12,5 %). La croissance de l'emploi enregistrée en août est entièrement survenue dans le travail à temps plein, qui a augmenté de 206 000, tandis que le nombre de travailleurs à temps partiel a peu varié. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi à temps plein a reculé de 5,4 % en août, tandis que l'emploi à temps partiel a diminué de 5,1 %.

Lorsque la reprise a commencé en mai, l'emploi a augmenté deux fois plus rapidement chez les hommes que chez les femmes. En août, pour le troisième mois consécutif, la croissance de l'emploi a été plus forte chez les femmes que chez les hommes (+1,8 % comparativement à +1,0 %). Dans le principal groupe d'âge actif (de 25 à 54 ans), l'emploi a atteint 96,6 % de son niveau observé en février chez les hommes et 95,6 % chez les femmes. Les jeunes (âgés de 15 à 24 ans) étaient les plus éloignés de leur niveau d'emploi observé avant la COVID-19, l'emploi tant chez les jeunes hommes que chez les jeunes femmes s'étant situé à 84,7 % des niveaux observés en février.

Après avoir diminué en 2019, le taux de chômage a augmenté soudainement pour passer de 5,6 % en février à un niveau record de 13,7 % en mai. Le taux de chômage a diminué de 0,7 point de pourcentage pour s'établir à 10,2 % en août.

Le taux de chômage demeure élevé chez les Canadiens arabes, noirs et asiatiques du Sud-Est

En juillet, le taux de chômage a masqué des écarts importants entre les groupes de population, les Canadiens arabes, noirs et asiatiques du Sud-Est ayant enregistré des taux de chômage au-dessus de la moyenne. En août, les Canadiens arabes (17,9 %), noirs (17,6 %) et asiatiques du Sud-Est (16,6 %) ont continué de connaître des taux de chômage considérablement plus élevés que ceux des Canadiens n'appartenant pas à un groupe de population désigné comme minorité visible et qui ne s'identifiaient pas comme Autochtones (9,4 %) (données non désaisonnalisées).

Source(s) : Statistique Canada, Enquête sur la population active.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :