Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Un plus grand nombre de personnes marchent ou utilisent leur vélo pour se rendre au travail plutôt que de prendre le transport en commun

Diffusion : 2020-08-10

Depuis le début de la pandémie, les routes sont moins congestionnées et un plus grand nombre de personnes marchent ou utilisent leur vélo pour se rendre au travail plutôt que de prendre le transport en commun.

La crainte de contracter le virus a aussi eu des répercussions importantes sur les usagers actuels et passés du transport en commun, selon une enquête par panel réalisée par Statistique Canada à la mi-juin dans le cadre de la Série d'enquêtes sur les perspectives canadiennes.

Un plus grand nombre de personnes marchent ou utilisent leur vélo pour se rendre au travail plutôt que de prendre le transport en commun

Avant la pandémie, 75 % des travailleurs se rendaient au travail en utilisant un véhicule personnel, 13 % prenaient le transport en commun, 7 % marchaient ou se rendaient au travail à vélo et environ 1 % utilisaient un autre mode de transport. Moins d'un travailleur sur 20 faisait du télétravail (4 %).

Même si les véhicules personnels demeurent le mode de transport le plus utilisé pour se rendre au travail depuis la pandémie, leur part a diminué pour passer de 75 % à 67 % en juin. La baisse de la proportion de travailleurs qui prenaient le transport en commun a été encore plus prononcée, cette utilisation étant passée de 13 % à 3 % des travailleurs, soit la moitié de la proportion de personnes qui marchaient ou utilisaient leur vélo pour se rendre au travail (6 %). En juin, 22 % des Canadiens faisaient du télétravail et un peu moins de 2 % utilisaient un autre mode de transport.

L'une des raisons de la baisse de l'utilisation des véhicules personnels et du transport en commun est peut-être le fait que la proportion de Canadiens qui travaillent à partir de la maison depuis le début de la pandémie a plus que quintuplé (passant de 4 % à 22 %).

Le tiers des usagers du transport en commun ont changé de mode de transport

Plus des quatre cinquièmes (84 %) des personnes qui utilisaient leur véhicule personnel pour se rendre au travail avant la pandémie le faisaient toujours en juin. La plupart de celles qui n'utilisaient plus leur véhicule personnel pour se rendre au travail étaient passées au télétravail, ce qui laisse supposer que la pandémie n'a pas changé les habitudes d'utilisation du véhicule automobile comme moyen de transport.

En revanche, près du quart (24 %) des personnes qui utilisaient le transport en commun avant la pandémie ont continué de le faire en juin, alors qu'un peu plus du tiers (34 %) sont passées à un autre mode de transport et 42 % faisaient du télétravail. Parmi les usagers du transport en commun qui ont changé de mode de transport, environ les trois quarts utilisaient leur voiture et le cinquième marchaient ou utilisaient leur vélo pour se rendre au travail.

La proportion plus importante d'usagers du transport en commun qui sont passés au télétravail peut être expliquée en partie par l'endroit où ils travaillent et leur profession. Les usagers du transport en commun sont plus susceptibles de vivre dans de grandes régions métropolitaines de recensement, comme Toronto ou Montréal, et de se rendre au centre-ville pour occuper des emplois du secteur des services pour lesquels le télétravail est une option viable.

La plupart des personnes sont inquiètes d'utiliser le transport en commun lorsqu'elles retourneront au travail

Il se peut que le télétravail ne soit pas une option permanente pour tous les anciens navetteurs, et de nombreux Canadiens devront décider comment ils se rendront à leur lieu de travail lorsque celui-ci rouvrira. Cela est particulièrement vrai pour les personnes qui utilisaient le transport en commun avant la pandémie, compte tenu des risques plus élevés d'exposition à la COVID-19 dans un autobus, un train ou un métro.

La grande majorité (94 %) des personnes qui utilisaient le transport en commun avant la pandémie et qui ne sont pas à l'aise de retourner à leur lieu habituel de travail ont mentionné la « crainte d'utiliser le transport en commun » parmi leurs inquiétudes concernant leur retour à leur lieu de travail.

Près des trois quarts (74 %) des anciens usagers du transport en commun qui se sentaient en sécurité pour retourner à leur lieu de travail physique ont indiqué qu'ils étaient « très » ou « énormément » préoccupés d'utiliser le transport en commun.

  Note aux lecteurs

Les données de cette diffusion sont tirées de l'itération de la Série d'enquêtes sur les perspectives canadiennes menée du 15 au 21 juin auprès d'un panel de Canadiens qui ont accepté de répondre à un certain nombre de brèves enquêtes en ligne fondées sur l'Enquête sur la population active. Elles sont par conséquent représentatives de la population en général.

Produits

L'étude « Se rendre au travail pendant la COVID-19 », diffusée dans le cadre de la série StatCan et la COVID-19 : Des données aux connaissances, pour bâtir un Canada meilleur (Numéro au catalogue45280001), est désormais accessible.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, veuillez communiquer avec nous au 514-283-8300 ou composer sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou veuillez communiquer avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :