Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Commerce de gros, mars 2020

Diffusion : 2020-05-20

Ventes en gros – Canada

63,9 milliards de dollars

Mars 2020

-2,2 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – T.-N-L.

351,6 millions de dollars

Mars 2020

-1,0 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Î.-P.-É.

96,9 millions de dollars

Mars 2020

6,5 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – N.-É.

881,7 millions de dollars

Mars 2020

-0,9 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – N.-B.

600,1 millions de dollars

Mars 2020

0,6 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Qc

11 995,6 millions de dollars

Mars 2020

-1,2 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Ont.

33 289,5 millions de dollars

Mars 2020

-3,2 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Man.

1 586,1 millions de dollars

Mars 2020

1,5 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Sask.

2 250,9 millions de dollars

Mars 2020

6,4 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Alb.

6 504,3 millions de dollars

Mars 2020

-1,5 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – C.-B.

6 222,4 millions de dollars

Mars 2020

-3,6 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Yn

12,8 millions de dollars

Mars 2020

4,0 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – T.N.-O.

45,1 millions de dollars

Mars 2020

3,5 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes en gros – Nt

16,0 millions de dollars

Mars 2020

10,6 % hausse

(variation mensuelle)

Alors que les effets de la pandémie de COVID-19 commençaient à se propager partout au sein de l'économie, les ventes en gros ont diminué de 2,2 % pour s'établir à 63,9 milliards de dollars en mars après avoir enregistré trois hausses mensuelles consécutives. Les ventes ont reculé dans trois des sept sous-secteurs, lesquels représentaient 29 % du total des ventes en gros. Exprimées en dollars, les ventes du sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles ont enregistré la diminution la plus marquée. Si l'on exclut ce sous-secteur, les ventes en gros se sont accrues de 2,1 %.

Exprimées en volume, les ventes en gros ont reculé de 2,8 %.

Au premier trimestre de 2020, les ventes ont augmenté de 1,4 %, après avoir reculé de 1,4 % au quatrième trimestre de 2019. Les ventes ont progressé dans trois des sept sous-secteurs; le sous-secteur des produits alimentaires, des boissons et du tabac (+4,1 %) et le sous-secteur des produits divers (+4,8 %) ont enregistré les hausses les plus prononcées.

Graphique 1  Graphique 1: Les ventes en gros diminuent en mars
Les ventes en gros diminuent en mars

La COVID-19 en mars

La rétroaction des répondants a mis en lumière les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les ventes et les stocks en mars 2020.

Plus des trois quarts (75,9 %) des grossistes ont déclaré que la pandémie de COVID-19 avait eu une incidence sur leurs activités. Le sous-secteur des articles personnels et ménagers (84,9 %) a déclaré la proportion la plus élevée d'entreprises touchées, l'industrie des accessoires de maison (90,0 %) et celle des articles personnels (87,4 %) ayant enregistré les plus fortes proportions. Les ventes moins élevées étaient causées par la fermeture obligatoire des entreprises non essentielles liée à la pandémie. L'industrie des produits et des fournitures pharmaceutiques a déclaré que 43,7 % des entreprises ont été touchées par la COVID-19. Beaucoup de ces entreprises ont été touchées d'une manière positive, soutenues par des achats en grande quantité et des comportements d'achat anormaux.

Environ quatre-cinquième des répondants du sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles ont déclaré le deuxième plus haut niveau d'interruption des activités en raison de la COVID-19, l'industrie des pièces et accessoires d'occasion pour véhicules automobiles (84,1 %) venant en tête. Les entreprises ont indiqué que les répercussions de la pandémie sur leurs ventes étaient attribuables à la suspension des activités non essentielles.

Les répondants ont déclaré que la pandémie de COVID-19 a entraîné une baisse des ventes de 6,2 milliards de dollars (données non désaisonnalisées) en mars. Exprimées en dollars, les ventes du sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles ont été les plus touchées par la COVID-19; la baisse des ventes dans ce sous-secteur a été estimée à 2,3 milliards de dollars (données non désaisonnalisées).

Les grossistes ont déclaré une baisse des stocks estimée à 2,5 milliards de dollars (données non désaisonnalisées) en raison de la COVID-19. Les pertes les plus importantes ont été enregistrées dans le sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles, dans lequel la valeur des stocks a diminué de 1,3 milliard de dollars pour le mois.

L'industrie des véhicules automobiles alimente la baisse des ventes en mars

Les ventes dans le sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles ont diminué de 21,2 % pour se fixer à 9,3 milliards de dollars, ce qui représente la première baisse en quatre mois et la plus forte diminution mensuelle en pourcentage depuis janvier 2009. Bien que les trois industries de ce sous-secteur aient enregistré des baisses en mars, environ 93 % de la diminution a été attribuable à l'industrie des véhicules automobiles (en baisse de 24,1 % pour s'établir à 7,4 milliards de dollars). Les ventes trimestrielles du sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles ont reculé pour un troisième trimestre consécutif; le ralentissement des ventes s'étant amorcé au cours de la deuxième moitié de 2019.

En mars, le sous-secteur des produits alimentaires, des boissons et du tabac a enregistré son taux de croissance le plus élevé à ce jour, en hausse de 8,1 % pour atteindre 13,3 milliards de dollars. Des augmentations ont été enregistrées dans deux de ses trois industries, mais la croissance est principalement attribuable à l'industrie des produits alimentaires. Sur une base trimestrielle, le sous-secteur a progressé de 4,1 %, ce qui représente une septième hausse consécutive et le plus fort taux de croissance trimestriel depuis le quatrième trimestre de 2008.

Le sous-secteur des véhicules automobiles de l'Ontario enregistre la plus forte baisse

Les ventes ont diminué dans six provinces, lesquelles représentaient 93 % du total des ventes en gros en mars. Les baisses mensuelles les plus prononcées ont été enregistrées en Ontario et en Colombie-Britannique.

En Ontario, les ventes ont diminué de 3,2 % pour se fixer à 33,3 milliards de dollars en mars, après avoir enregistré trois hausses mensuelles consécutives. Les ventes ont progressé dans cinq des sept sous-secteurs en mars, mais les hausses enregistrées ont été contrebalancées par les baisses observées dans le sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles, qui s'est replié de 22,9 % pour se chiffrer à 6,6 milliards de dollars. Si l'on exclut ce sous-secteur, les ventes dans la province se sont accrues de 3,4 %. Sur une base trimestrielle, les ventes en gros en Ontario ont augmenté de 1,8 % au premier trimestre de 2020, malgré la diminution enregistrée en mars.

Les ventes en Colombie-Britannique ont diminué de 3,6 % pour s'établir à 6,2 milliards de dollars, ce qui a annulé les hausses enregistrées au cours des quatre mois précédents. Les ventes ont reculé dans quatre des sept sous-secteurs; le sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles (-18,0 %) et le sous-secteur des matériaux et des fournitures de construction (-5,0 %) ont enregistré les baisses les plus marquées. En Colombie-Britannique, les ventes en gros ont augmenté de 0,4 % au premier trimestre de 2020, après avoir diminué de 1,9 % au quatrième trimestre de 2019.

Les stocks des grossistes augmentent légèrement en mars

Les stocks des grossistes ont légèrement augmenté de 0,1 % en mars pour se chiffrer à 92,0 milliards de dollars. La hausse des stocks dans cinq sous-secteurs a été presque entièrement contrebalancée par la baisse des stocks dans le sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles ainsi que dans le sous-secteur des articles personnels et ménagers.

Graphique 2  Graphique 2: Les stocks des grossistes augmentent légèrement en mars
Les stocks des grossistes augmentent légèrement en mars

La hausse des stocks est principalement attribuable au sous-secteur des machines, du matériel et des fournitures (en hausse de 2,6 % pour atteindre 27,6 milliards de dollars) et au sous-secteur des matériaux et des fournitures de construction (en hausse de 1,6 % pour se situer à 14,8 milliards de dollars). Les stocks de toutes les industries de ces sous-secteurs ont enregistré des hausses; l'industrie des machines, du matériel et des fournitures industriels et pour la construction, la foresterie et l'extraction minière (en hausse de 2,4 % pour se fixer à 13,0 milliards de dollars) et l'industrie du matériel et des fournitures électriques, de plomberie, de chauffage et de climatisation (en hausse de 3,5 % pour se chiffrer à 4,4 milliards de dollars) ont enregistré les augmentations les plus marquées dans leur sous-secteur respectif.

Dans le sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles, les stocks ont baissé de 5,3 % pour se situer à 12,6 milliards de dollars, sous l'effet de la diminution des stocks dans l'industrie des véhicules automobiles (en baisse de 8,7 % pour s'établir à 7,4 milliards de dollars). Il s'agit du plus faible taux de croissance enregistré dans ce sous-secteur depuis octobre 2003, au moment où il avait reculé de 5,6 %. Le recul observé en mars a porté les stocks de ce sous-secteur à leur niveau le plus bas depuis décembre 2018. Conjuguée à un recul des ventes de 21,2 %, la baisse des stocks a fait augmenter le ratio des stocks aux ventes (1,35) pour le faire passer à son niveau le plus élevé depuis janvier 2009, au moment où il était de 1,37.

Dans le sous-secteur des articles personnels et ménagers, les stocks ont baissé de 2,6 % pour se chiffrer à 16,0 milliards de dollars, principalement en raison de la diminution des stocks dans l'industrie des produits et des fournitures pharmaceutiques (en baisse de 5,4 % pour se situer à 6,7 milliards de dollars).

Le ratio global des stocks aux ventes a augmenté pour passer de 1,41 en février à 1,44 en mars. Le ratio des stocks aux ventes est une mesure du temps (en mois) qu'il faudrait pour épuiser les stocks au rythme actuel des ventes.

Tourné vers l'avenir : répercussions de la COVID-19 sur le commerce de gros en avril 2020

Statistique Canada maintient son engagement à fournir un portrait exact des répercussions sociales et économiques de la COVID-19.

Comme il s'agit de la plus importante composante du secteur des services du Canada, le commerce de gros a des conséquences sur l'ensemble de l'économie, tout en étant un intermédiaire « invisible ».

Étant donné qu'avril était le premier mois complet de quarantaine à grande échelle, les répercussions sur les entreprises pour ce mois devraient être plus prononcées que celles observées en mars.

Certaines industries, comme celle des véhicules automobiles, ont été en arrêt presque complet en raison des installations de fabrication qui étaient fermées et des concessionnaires dépendant en grande partie des ventes en ligne.

L'industrie alimentaire a souffert d'une variété d'événements négatifs, incluant la fermeture d'usines de transformation de la viande, ce qui a causé une chute de la capacité de transformation et eu une incidence sur les prix pour les animaux vivants, particulièrement les porcs. Les restaurants avec service aux tables ont été fermés durant tout le mois d'avril. En conséquence, des ventes plus faibles des grossistes en alimentation aux restaurants peuvent être attendues par rapport à mars. Cependant, les ventes en épicerie ont été plus élevées en raison d'une plus forte demande pour les aliments en épicerie, et les prix ont été plus élevés alors que les consommateurs ont continué de faire des réserves.

Presque partout au Canada, les activités de construction également ont été interrompues. Les ventes d'équipement et de matériaux de construction ont commencé à en souffrir.





  Note aux lecteurs

À moins d'avis contraire, toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées et exprimées en dollars courants. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, veuillez consulter la page Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Les ventes totales du commerce de gros exprimées en volume sont calculées en corrigeant les valeurs en dollars courants à l'aide d'indices de prix appropriés. La série de ventes en gros en dollars enchaînés (2012) représente un indice de volume en chaîne de Fisher dont l'année de référence est 2012. Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, veuillez consulter le document intitulé « Le volume des ventes en gros ».

L'Enquête mensuelle sur le commerce de gros porte sur toutes les industries du secteur du commerce de gros telles qu'elles sont définies dans le cadre du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN), à l'exception des grossistes-marchands de graines oléagineuses et de grains céréaliers (code 41112 du SCIAN), des grossistes-marchands de pétrole et de produits pétroliers (code 412 du SCIAN) et du commerce électronique de gros entre entreprises, et agents et courtiers (code 419 du SCIAN).

Pour obtenir des renseignements sur les données de la tendance-cycle, veuillez consulter le Blogue de StatCan et la page Web intitulée Estimations de la tendance-cycle — Foire aux questions.

Tableaux de données en temps réel

Les tableaux de données en temps réel 20-10-0019-01, 20-10-0020-01 et 20-10-0005-01 seront mis à jour sous peu.

Prochaine diffusion

Les données d'avril sur le commerce de gros seront diffusées le 18 juin.

Produits

Le produit « Enquête mensuelle sur le commerce de gros : Outil interactif » (Numéro au catalogue71-607-X) est maintenant accessible en ligne. Ce produit est fondé sur les données publiées dans les tableaux de l'Enquête mensuelle sur le commerce de gros : 20-10-0074-01, 20-10-0076-01 et 20-10-0003-01.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca). Pour obtenir des renseignements analytiques ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Marco Morin au 343-548-2753 (marco.morin@canada.ca), Division de l'activité minière, de la fabrication et du commerce de gros.

Date de modification :