Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête mensuelle sur les industries manufacturières, mars 2020

Diffusion : 2020-05-14

Les ventes du secteur de la fabrication ont diminué de 9,2 % pour s'établir à 50,8 milliards de dollars en mars. Il s'agit du niveau le plus faible depuis juin 2016 et de la baisse la plus marquée en pourcentage depuis décembre 2008, pendant la récession précédente.

En mars, la COVID-19 a eu des répercussions profondes sur les ventes du secteur de la fabrication. De nombreuses usines ont été fermées ou ont enregistré des réductions importantes de la demande au cours des deux dernières semaines du mois. Compte tenu de la baisse continue de la demande, des défis continus auxquels sont confrontées les chaînes d'approvisionnement mondiales et des mesures d'éloignement physique en cours, les ventes du secteur de la fabrication devraient également diminuer en avril.

Graphique 1  Graphique 1: Ventes des industries manufacturières
Ventes des industries manufacturières

Les ventes ont diminué dans 17 des 21 industries. Les baisses les plus prononcées ont été observées dans les industries du matériel de transport et des produits du pétrole et du charbon. En revanche, les industries des aliments, du papier ainsi que des boissons et du tabac ont enregistré des hausses.

Exprimées en volume, les ventes des industries manufacturières ont reculé de 8,3 %, ce qui indique une diminution du volume des produits vendus en mars.

La COVID-19 engendre d'importantes répercussions sur le secteur de la fabrication

Plus des trois quarts (78,3 %) des établissements du secteur de la fabrication ont déclaré que leurs activités avaient été touchées par la COVID-19. Les industries de la fabrication de meubles et des produits connexes (91,2 %), des activités diverses de fabrication (88,9 %) et du matériel de transport (88,3 %) ont déclaré avoir eu des problèmes d'approvisionnement, et certaines ont fermé plusieurs usines pour répondre à un ralentissement de la demande mondiale ou au besoin de mettre en place des mesures d'éloignement physique.

Plus de 4 établissements sur 5 (86,8 %) de l'industrie de l'impression et des activités connexes de soutien ont déclaré que la COVID-19 a eu des répercussions sur leurs activités parce qu'ils ont perdu des clients, comme des restaurants, des écoles et des événements sportifs.

Les fabricants de papier (62,8 %) et d'aliments (61,8 %) ont déclaré que leurs activités ont été touchées par la COVID-19. Dans ces deux industries, la demande plus élevée des consommateurs a stimulé les ventes globales au cours du mois de mars.

D'après la rétroaction des répondants, les répercussions estimées les plus importantes de la COVID-19 sur les ventes du secteur de la fabrication en dollars ont été observées dans les industries du matériel de transport (-2,9 milliards de dollars), des produits métalliques (-376 millions de dollars), des produits du pétrole et du charbon (-331 millions de dollars), des machines (-295 millions de dollars), des produits en caoutchouc et en plastique (-277 millions de dollars) ainsi que de la première transformation des métaux (-219 millions de dollars). Il convient de noter que les estimations de ces répercussions sont non désaisonnalisées et doivent être interprétées avec prudence. Toutefois, elles donnent une estimation de l'ampleur du rôle que peut avoir joué la COVID-19 sur la baisse des ventes.

Fermeture des usines d'assemblage de véhicules automobiles et de fabrication de pièces pour véhicules automobiles

Les ventes dans l'industrie du matériel de transport ont reculé de plus d'un quart (-26,5 %) pour s'établir à 7,6 milliards de dollars en mars. Toutes les industries de matériel de transport ont déclaré une diminution de leurs ventes. Les baisses les plus prononcées ont été observées dans les industries de véhicules automobiles (-33,8 %) et de pièces pour véhicules automobiles (-31,6 %). Au cours des deux dernières semaines de mars, toutes les usines canadiennes d'assemblage de véhicules automobiles et plusieurs fournisseurs de pièces pour véhicules automobiles de l'Amérique du Nord ont diminué leur production en raison de la lutte contre la pandémie de COVID-19.

Les raffineries ralentissent leur production

Dans l'industrie des produits du pétrole et du charbon, les ventes ont reculé pour un troisième mois consécutif, en baisse d'un tiers (-32,2 %) pour s'établir à 3,9 milliards de dollars. Cette diminution est attribuable à des prix et à des volumes inférieurs étant donné que les raffineries ont réduit leurs activités de production en réponse à l'excédent de l'offre mondiale de pétrole ainsi qu'à la diminution de la demande puisque les automobilistes devaient rester à la maison en raison des consignes de confinement. De plus, bon nombre de raffineries ont annoncé dans les médias qu'elles reporteront les travaux d'entretien et de remise en état du printemps en raison de la pandémie pour éviter d'ajouter des entrepreneurs et des travailleurs supplémentaires à leur effectif.

Les ventes ont également diminué dans les industries des produits en caoutchouc et en plastique (-10,9 %), de la première transformation des métaux (-7,4 %), des produits métalliques (-4,9 %), des meubles et des produits connexes (-16,6 %), des produits minéraux non métalliques (-11,7 %), de l'impression et des activités connexes de soutien (-16,2 %) et des machines (-3,9 %). La majeure partie de la baisse observée dans ces industries est attribuable au fait que beaucoup d'usines ont fermé ou ont réduit leur production au cours des deux dernières semaines de mars en raison de la COVID-19 et de la demande plus faible des consommateurs.

Par ailleurs, les ventes plus élevées dans la fabrication d'emballages en plastique utilisés pour les produits essentiels, comme les emballages alimentaires souples, les sacs à déchets et les contenants en plastique, ont contrebalancé en partie la baisse enregistrée dans l'industrie des produits en caoutchouc et en plastique. La hausse des ventes observée dans l'impression d'écriteaux liés à la COVID-19 requis pour les services essentiels a contrebalancé en partie la baisse observée dans l'impression et les activités connexes de soutien.

Des augmentations des ventes ont été enregistrées dans les industries des aliments (+8,2 %), du papier (+8,4 %) ainsi que des boissons et du tabac (+6,7 %). Les hausses enregistrées dans ces industries découlent en grande partie de la demande accrue pour la viande et les produits laitiers ainsi que des ventes plus élevées de bière, de vin et de boissons gazeuses. L'augmentation observée dans l'industrie du papier s'explique en grande partie par la panique des consommateurs de l'ensemble du pays qui ont acheté une grande quantité de papier hygiénique et de produits d'hygiène.

L'Ontario et le Québec enregistrent les baisses les plus prononcées

Les ventes du secteur de la fabrication ont reculé dans huit provinces en mars, l'Ontario et le Québec ayant enregistré les baisses les plus prononcées. En revanche, le Manitoba et la Nouvelle-Écosse ont affiché des hausses à ce chapitre.

Les ventes des fabricants de l'Ontario ont diminué de 14,3 % pour s'établir à 22,3 milliards de dollars. Il s'agit du niveau le plus faible enregistré depuis janvier 2014. Les ventes ont reculé dans 15 des 21 industries, et les baisses les plus prononcées ont été observées dans les industries des véhicules automobiles (-35,8 %), des pièces pour véhicules automobiles (-32,7 %) et des produits du pétrole et du charbon (-30,6 %). Les hausses enregistrées dans les industries des aliments, des produits chimiques, des boissons et du tabac, du papier et des activités diverses de fabrication ont été principalement attribuables à la forte demande des consommateurs pour leurs produits en raison de la COVID-19.

Au Québec, les ventes ont diminué pour un deuxième mois consécutif, en baisse de 4,1 % pour s'établir à 13,1 milliards de dollars. Les ventes ont reculé dans 17 des 21 industries; les baisses les plus prononcées ont été enregistrées dans les industries des produits du pétrole et du charbon, des produits métalliques ouvrés, du matériel de transport ainsi que des meubles et des produits connexes. Les baisses ont été partiellement contrebalancées par les hausses observées dans les industries des aliments et du papier.

Les augmentations mensuelles les plus importantes en dollars ont été enregistrées au Manitoba (+8,2 %), principalement en raison des ventes plus élevées de biens non durables, particulièrement dans l'industrie des aliments. Les ventes en Nouvelle-Écosse ont augmenté de 2,9 %, principalement en raison d'une hausse des ventes dans les industries du matériel de transport et du papier.

Légère augmentation des niveaux des stocks

Les niveaux des stocks ont légèrement augmenté de 0,1 % pour s'élever à 87,5 milliards de dollars en mars. Les stocks ont augmenté dans 13 des 21 industries. La hausse la plus marquée a été enregistrée dans l'industrie du matériel de transport (+5,3 %). Cette augmentation a été en grande partie contrebalancée par la diminution des stocks observée dans l'industrie des produits du pétrole et du charbon (-20,7 %), sous l'effet de la baisse prononcée des prix du pétrole brut et des produits pétroliers raffinés enregistrée en mars.

Graphique 2  Graphique 2: Une légère augmentation des niveaux des stocks
Une légère augmentation des niveaux des stocks

Le ratio des stocks aux ventes est passé de 1,56 en février à 1,72 en mars, principalement en raison d'une baisse des ventes. Il s'agit de la plus importante augmentation mensuelle du ratio des stocks aux ventes observée depuis décembre 2008. Ce ratio mesure le temps, en mois, qui serait nécessaire pour épuiser les stocks au rythme actuel des ventes.

Graphique 3  Graphique 3: Hausse du ratio des stocks aux ventes
Hausse du ratio des stocks aux ventes

Baisse des commandes en carnet

Les commandes en carnet ont diminué de 0,4 % pour s'établir à 96,8 milliards de dollars en mars. La baisse est principalement attribuable à la diminution des commandes en carnet dans l'industrie du matériel de transport (-0,9 %) ainsi que dans l'industrie des machines (-3,5 %).

Graphique 4  Graphique 4: Les commandes en carnet diminuent
Les commandes en carnet diminuent

Ces baisses ont été partiellement contrebalancées par l'augmentation des commandes en carnet dans l'industrie des produits métalliques ouvrés (+3,2 %) ainsi que dans l'industrie des produits chimiques (+18,6 %).

Les nouvelles commandes ont diminué de 11,3 % pour s'établir à 50,4 milliards de dollars en mars, principalement sous l'effet de la baisse des nouvelles commandes dans l'industrie du matériel de transport (-38,5 %) ainsi que dans l'industrie des produits du pétrole et du charbon (-32,1 %).

Recul du taux d'utilisation de la capacité

Le taux non désaisonnalisé d'utilisation de la capacité du secteur de la fabrication a diminué de 3,6 points de pourcentage pour s'établir à 72,8 % en mars. Cela représente une baisse de 8,8 points de pourcentage par rapport au taux enregistré en mars 2019.

Graphique 5  Graphique 5: Le taux d'utilisation de la capacité est en baisse
Le taux d'utilisation de la capacité est en baisse

Le taux d'utilisation de la capacité de l'industrie du matériel de transport a diminué de 17,7 points de pourcentage pour s'établir à 65,1 % en mars. La baisse a été principalement attribuable à la diminution de la production dans les usines d'assemblage de véhicules automobiles et de fabrication de pièces pour véhicules automobiles, lesquelles étaient fermées au cours des deux dernières semaines de mars.

Le taux d'utilisation de la capacité de l'industrie des produits du pétrole et du charbon a diminué pour un troisième mois consécutif, en baisse de 11,8 points de pourcentage pour s'établir à 65,1 % en mars. Le recul est attribuable à la diminution de la production dans l'ensemble du pays en raison de la baisse de la demande et de la fermeture de certaines raffineries.

Résultats du premier trimestre

Au cours du premier trimestre de 2020, les ventes du secteur de la fabrication ont reculé de 4,4 % pour s'établir à 162,4 milliards de dollars, ce qui représente une troisième baisse trimestrielle consécutive. Exprimées en volume, les ventes du secteur de la fabrication ont diminué de 3,9 % au cours du premier trimestre, principalement en raison d'une baisse des ventes dans l'industrie du matériel de transport (-15,7 %) ainsi que dans l'industrie des produits du pétrole et du charbon (-9,5 %).







Objectifs liés au développement durable

Le 1er janvier 2016, des pays du monde entier ont officiellement commencé à mettre en œuvre le Programme de développement durable à l'horizon 2030, le plan d'action des Nations Unies axé sur la transformation qui vise à relever des défis mondiaux urgents au cours des 15 prochaines années. Ce plan repose sur 17 objectifs précis liés au développement durable.

L'Enquête mensuelle sur les industries manufacturières est un exemple de la manière dont Statistique Canada appuie le suivi des progrès relatifs aux objectifs mondiaux liés au développement durable. Le présent communiqué contribuera à mesurer les objectifs suivants :

  Note aux lecteurs

Bien que la qualité des données de ce mois-ci demeure élevée, le taux de réponse des établissements manufacturiers a reculé pour passer de la proportion habituelle de 95 % à 81 % en mars. Tous les efforts possibles ont été déployés pour compléter les données de ce mois-ci en utilisant des renseignements d'autres sources.

Les données mensuelles qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées et sont exprimées en dollars courants, sauf indication contraire.

Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, veuillez consulter la page Web intitulée Données désaisonnalisées — Foire aux questions. Pour obtenir des renseignements sur les données de la tendance-cycle, consultez la page intitulée Estimations de la tendance-cycle — Foire aux questions.

Les industries des biens non durables comprennent les secteurs de l'alimentation, des boissons et des produits du tabac, des usines de textiles, des usines de produits textiles, de l'habillement, du cuir et des produits connexes, du papier, de l'impression et des activités connexes de soutien, des produits du pétrole et du charbon, des produits chimiques ainsi que des produits en caoutchouc et en plastique.

Les industries des biens durables comprennent les secteurs des produits en bois, des produits minéraux non métalliques, des métaux de première transformation, de la fabrication de produits en métal, des machines, des produits informatiques et électroniques, du matériel, des appareils et des composants électriques, du matériel de transport, des meubles et des produits connexes ainsi que des activités diverses de fabrication.

Industries fondées sur la production

Pour les industries de l'aérospatiale et de la construction navale, on utilise la valeur de la production plutôt que celle des ventes de produits fabriqués. Pour déterminer la valeur de la production, on ajuste la valeur mensuelle des ventes de produits fabriqués en fonction de la variation mensuelle des stocks détenus pour les biens en cours de fabrication et les produits finis fabriqués. On utilise la valeur de la production en raison du long délai habituellement nécessaire pour fabriquer des produits dans ces industries.

Les commandes en carnet sont des commandes qui feront partie de ventes futures si les commandes ne sont pas annulées.

Les nouvelles commandes représentent les commandes reçues, qu'elles soient vendues ou non durant le mois en cours. Elles correspondent à la somme des ventes pour le mois en cours et des variations dans les commandes en carnet entre le mois précédent et le mois en cours.

Fabricants qui déclarent les ventes, les stocks et les commandes en carnet en dollars américains

Certains fabricants canadiens déclarent les ventes, les stocks et les commandes en carnet en dollars américains. Ces données sont ensuite converties en dollars canadiens pour effectuer le cycle de production des données.

Dans le cas des ventes, la conversion est faite en fonction du taux de change mensuel moyen pour le mois de référence qui a été établi par la Banque du Canada, en se fondant sur l'hypothèse selon laquelle les ventes se produisent tout au long du mois. Le taux de change moyen mensuel est accessible dans le tableau 33-10-0163-01. Les stocks et les commandes en carnet sont déclarés à la fin de la période de référence. Pour la plupart des répondants, le taux de change moyen quotidien du dernier jour ouvrable est utilisé pour la conversion de ces variables.

Cependant, certains fabricants choisissent de déclarer leurs données en utilisant un jour autre que le dernier jour du mois. On utilise alors le taux de change moyen quotidien du jour sélectionné par le répondant. En raison des fluctuations des taux de change, le taux de change moyen quotidien du jour sélectionné par le répondant peut différer du taux de change le dernier jour ouvrable du mois et du taux de change moyen mensuel. Les données sur le taux de change moyen quotidien sont accessibles dans le tableau 33-10-0036-01.

Politique de révision

Chaque mois, dans le cadre de l'Enquête mensuelle sur les industries manufacturières, on diffuse des données provisoires pour le mois de référence et des données révisées pour les trois mois précédents. Des révisions sont apportées pour rendre compte de nouvelles données fournies par les répondants, ainsi que des mises à jour des données administratives.

Une fois par année, un projet de révision est entrepris, et des données de plusieurs années sont révisées.

Tableaux de données en temps réel

Les tableaux de données en temps réel 16-10-0118-01, 16-10-0119-01, 16-10-0014-01 et 16-10-0015-01 seront mis à jour le 25 mai.

Prochaine diffusion

Les données tirées de l'Enquête mensuelle sur les industries manufacturières d'avril seront publiées le 15 juin.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :