Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : Les prix de l'or et de l'argent dans le contexte de la pandémie de COVID-19, mars 2020

Diffusion : 2020-05-07

En période d'incertitude économique, les métaux précieux comme l'or et l'argent sont généralement considérés comme un « placement refuge » par les investisseurs. En mars, le prix de l'or et des alliages d'or sous forme brute a augmenté de 4,7 % et atteint son plus haut niveau jamais enregistré, alors que le prix de l'argent et des alliages d'argent sous forme brute a diminué de 12,6 % par rapport au mois précédent, selon l'Indice des prix des produits industriels.

Une étude nouvellement diffusée examine la valeur de ces métaux précieux et la fluctuation de leurs prix dans le contexte de la plus grave crise sanitaire et économique à avoir frappé le monde depuis la Deuxième Guerre mondiale. L'étude traite aussi des raisons pour lesquelles l'or a conservé son lustre alors que l'argent a perdu de son éclat pendant la pandémie de COVID-19.

Les banques centrales et les investisseurs privilégient l'or

Depuis la crise financière de 2008, bon nombre de banques centrales sont devenues des acheteurs nets d'or, privilégiant un portefeuille diversifié pour éviter le risque d'avoir à compter sur une seule monnaie de réserve instable. En 2019, par exemple, les banques centrales ont acheté 650,3 tonnes d'or, le deuxième niveau en importance en 50 ans pour ce type d'actifs.

Les investisseurs aussi se tournent vers l'or pour diversifier leur portefeuille en période de crise, principalement en raison de la corrélation négative ou faible de l'or avec les autres actifs. En mars 2020, les cours des actions ont chuté, et il est possible que le marché baissier ait incité les investisseurs à s'orienter vers des actifs moins risqués, comme l'or.

En raison de ces facteurs et d'autres éléments, le prix de l'or et des alliages d'or sous forme brute a affiché une croissance de 28 % en mars par rapport au même mois de l'année précédente, et il a plus que doublé (+127 %) de mars 2008 à mars 2020.

La baisse de la demande fait diminuer le prix de l'argent

En mars 2020, le prix de l'argent a connu sa plus forte baisse depuis octobre 2011. Le recul observé est en grande partie attribuable à la baisse de la demande d'argent pour la fabrication industrielle et la fabrication de bijoux et de pièces d'argenterie, qui a découlé des restrictions imposées aux activités économiques en réponse à la pandémie de COVID-19. L'arrêt temporaire par la Monnaie royale canadienne de sa production non essentielle en mars ne représente que la pointe de l'iceberg.

  Note aux lecteurs

Statistique Canada a lancé le Portail des indices des prix à la production, lequel fait partie d'une série de portails relatifs aux prix et aux indices des prix. Il s'agit d'une page Web qui fournit à la population canadienne un point d'accès unique à une grande variété de statistiques et de mesures relatives aux prix à la production. Le portail offre un éventail de renseignements sur des sujets tels que la fabrication, la construction, les services professionnels, le commerce et les services financiers. Il est mis à jour régulièrement à mesure que de nouveaux renseignements sont disponibles.

Produits

L'article « Les prix de l'or et de l'argent dans le contexte de la pandémie », diffusé aujourd'hui dans le cadre de la série StatCan et la COVID-19 : Des données aux connaissances, pour bâtir un Canada meilleur (Numéro au catalogue45280001), est maintenant accessible.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :