Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Commerce international de services du Canada, mars 2020

Diffusion : 2020-05-05

En mars, le déficit mensuel du commerce international de services du Canada a diminué de 665 millions de dollars pour se chiffrer à 1,0 milliard de dollars. Dans l'ensemble, les importations ont régressé de 11,5 % pour s'établir à 11,4 milliards de dollars, tandis que les exportations de services ont reculé de 7,2 % pour se situer à 10,4 milliards de dollars. Dans le cas des importations, il s'agit du plus bas niveau observé depuis avril 2016, tandis que pour les exportations, il s'agit du niveau le plus faible enregistré depuis décembre 2017.

L'activité dans les services de voyage et les services de transport s'est repliée au Canada et chez ses principaux partenaires commerciaux dans le cadre des efforts internationaux visant à contenir la COVID-19.

Les importations de services de voyage ont fléchi de 32,6 % pour se situer à 2,7 milliards de dollars en mars en raison de la pandémie de COVID-19 et des restrictions connexes en matière de voyages qui ont réduit considérablement le nombre de touristes canadiens effectuant des voyages à l'étranger. Le 13 mars, le gouvernement du Canada a appelé les Canadiens à éviter tous les voyages non essentiels à l'étranger. D'autres restrictions ont été imposées la semaine suivante et les Canadiens ont été priés de revenir au pays, soit par des moyens commerciaux, soit en étant rapatriés avec l'aide du gouvernement du Canada.

Ces restrictions relatives aux voyages ont aussi eu une incidence importante sur la composante du transport de passagers des services de transport. Les importations de services de transport ont diminué de 12,7 % pour se chiffrer à 2,3 milliards de dollars en mars.

Parallèlement, les services commerciaux ont augmenté de 2,2 %, principalement en raison des paiements plus élevés au chapitre des services financiers, sous forme de commissions. L'activité sur les marchés financiers a augmenté de façon marquée en mars sous l'effet de l'intensification de la volatilité.

Les exportations de services de voyage ont reculé de 21,2 % en mars pour se situer à 2,3 milliards de dollars, et les services de transport ont diminué de 16,0 % pour s'établir à 1,3 milliard de dollars. Comme dans le cas des importations, ces baisses sont survenues à la suite du recul important du nombre de touristes en visite au Canada en raison de la pandémie de COVID-19 et des restrictions connexes en matière de voyages. Les restrictions d'accès au pays imposées par le gouvernement du Canada aux non-résidents autres que les résidents des États-Unis sont entrées en vigueur le 18 mars, et elles ont été étendues aux résidents des États-Unis le 20 mars.

La diminution observée dans la composante du transport de passagers a contribué le plus à la baisse des exportations de services de transport. La diminution du transport des biens, par voie navigable et par avion, a également tempéré la valeur des exportations de mars. Les exportations de services commerciaux ont augmenté de 0,9 % pour atteindre 6,7 milliards de dollars, sous l'effet d'une hausse au chapitre des services financiers.

Graphique 1  Graphique 1: Commerce international de services
Commerce international de services

En comparaison, les importations totales de biens ont régressé de 4,7 % pour se situer à 47,7 milliards de dollars en mars, tandis que les exportations totales de biens ont reculé de 3,5 % pour s'établir à 46,3 milliards de dollars, ce qui s'est traduit par un déficit de 1,4 milliard de dollars au chapitre des biens. Ensemble, le déficit du commerce de biens et le déficit du commerce de services ont totalisé 2,4 milliards de dollars en mars, ce qui représente une baisse de 148 millions de dollars par rapport à février.

Graphique 2  Graphique 2: Commerce international de biens et de services, mars 2020
Commerce international de biens et de services, mars 2020

Le déficit du commerce de services en février, qui se chiffrait initialement à 1,7 milliard de dollars, a été révisé à la baisse de 80 millions de dollars dans le cadre de la diffusion ce mois-ci des données de mars. Les exportations de services pour février ont été révisées à la hausse de 230 millions de dollars, principalement en raison de la croissance des services de voyage. Les importations de services ont été révisées à la hausse de 151 millions de dollars, sous l'effet d'une augmentation des services de voyage et des services de transport.

La COVID-19 et le commerce international de services du Canada

En mars, des restrictions sur les voyages à l'arrivée et au départ ont été mises en place au Canada et ont continué d'être imposées ailleurs dans le monde pour contenir le nouveau coronavirus. Ces restrictions ont entraîné des baisses prononcées des importations et des exportations de services de voyage et de services de transport du Canada. On s'attend à ce qu'une diminution des importations et des exportations dans ces catégories de services soit également enregistrée en avril étant donné que les restrictions en matière de voyages, et les baisses subséquentes des voyageurs, sont uniquement entrées en vigueur au milieu du mois de mars au Canada.

Il est possible d'obtenir des renseignements plus détaillés sur le nombre de touristes et de voyageurs dans les communiqués portant sur l'Indicateur avancé des arrivées internationales au Canada par avion et l'Indicateur avancé du volume de voyageurs transfrontaliers.



  Note aux lecteurs

Approche de Statistique Canada pour atténuer les répercussions de la COVID-19 sur la production des statistiques sur le commerce international de services du Canada

Les circonstances qui entourent la COVID-19 posent des enjeux quant à la production des statistiques mensuelles sur le commerce international de services, notamment pour ce qui est des services de voyage et des services de transport.

Les estimations relatives aux services de voyage et à la composante du transport de passagers des services de transport sont calculées en utilisant le nombre de touristes et de voyageurs comme indicateurs de variation mensuelle. Ces données ne sont pas accessibles en temps opportun et font l'objet de projections pour le mois de référence avant d'être remplacées par les valeurs réelles le mois suivant. Cette approche fonctionne lorsqu'il s'agit d'un mois typique, ce qui n'est pas le cas dans la situation actuelle, alors que des restrictions en matière de voyages, lesquelles réduisent le nombre de touristes et de voyageurs, ont été mises en œuvre très rapidement.

Afin de mieux saisir les effets de la pandémie de COVID-19, Statistique Canada intègre au programme mensuel du commerce international de services les données des bornes d'inspection primaire de l'Agence des services frontaliers du Canada, soit les bornes de déclaration électronique en douane qui sont installées dans la plupart des grands aéroports canadiens. Bien que ces données ne représentent qu'un sous-ensemble du nombre total de voyageurs, il s'agit de renseignements pertinents et opportuns.

De plus, la méthodologie d'estimation des statistiques mensuelles sur le commerce international de services consiste d'abord à projeter des valeurs repères trimestrielles, puis à diviser ces valeurs trimestrielles en données mensuelles à l'aide d'indicateurs économiques. Auparavant, la valeur trimestrielle projetée était maintenue constante en produisant les données des trois mois du trimestre, mais, en raison de la volatilité observée à l'heure actuelle, cet élément particulier du modèle a été revu et les valeurs repères sont ajustées en fonction des données les plus récentes, au besoin.

Accès aux données

Les estimations mensuelles du commerce de services sont accessibles à l'état brut et sur une base désaisonnalisée pour quatre principales catégories de services internationaux à l'échelle de l'ensemble des pays : les services commerciaux, les services de voyage, les services de transport et les services gouvernementaux.

Ce produit vise à fournir des indicateurs plus actuels relativement au commerce de services, qui s'ajouteront aux statistiques annuelles et trimestrielles détaillées sur le commerce de services déjà comprises dans la balance des paiements. Il permettra aussi de dresser chaque mois un portrait plus exhaustif de l'ensemble des activités découlant du commerce international du Canada, ce qui complétera les renseignements sur les biens déjà publiés.

Auparavant, les données étaient diffusées à titre expérimental : « Estimations mensuelles expérimentales sur le commerce international de services, septembre 2019 ».

Méthodologie

Puisque plusieurs sources de données utilisées pour compiler les données tirées du programme du commerce international de services sont uniquement offertes sur une base trimestrielle ou annuelle, les statistiques mensuelles sur le commerce international de services du Canada sont générées à partir de modèles lorsque les renseignements à jour ne sont pas accessibles. Cette façon de faire concorde avec les méthodes utilisées par de nombreux pays qui produisent des données mensuelles sur le commerce de services.

De façon générale, pour la plupart des services commerciaux et des services de voyage, ainsi que pour certains services de transport, la modélisation des estimations mensuelles se fait selon une méthode en trois étapes. Tout d'abord, les valeurs pour le trimestre à venir sont estimées au moyen de modèles statistiques (modèle autorégressif à moyenne mobile intégrée). Ensuite, une série d'indicateurs de la variation mensuelle du commerce de services est déterminée en établissant des relations avec d'autres indicateurs économiques, comme le commerce de marchandises ou le produit intérieur brut par industrie. Enfin, une méthode d'étalonnage des séries temporelles (méthode Denton-Cholette) est utilisée pour distribuer les services trimestriels modélisés sur une base mensuelle, à partir des valeurs prédites des services mensuels générées à la deuxième étape. Des rajustements sont aussi effectués chaque mois lorsque de nouveaux renseignements sont accessibles.

Une description plus détaillée des méthodes d'estimation des données mensuelles sur le commerce de services est accessible sur demande.

Produits

Il est possible de consulter en ligne le produit Centre de statistiques sur le Canada et le monde (Numéro au catalogue13-609-X) mis à jour. Ce produit illustre la nature et l'importance des relations économiques et financières du Canada avec le monde à l'aide de graphiques et de tableaux interactifs. Il propose un accès facile à des renseignements sur le commerce, l'investissement, l'emploi et les voyages entre le Canada et un certain nombre de pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, le Mexique, la Chine, le Japon, la Belgique, l'Italie, les Pays-Bas et l'Espagne.

Il est également possible de consulter le Guide méthodologique : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-607-X).

Il est aussi possible de consulter le Guide de l'utilisateur : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-606-G). Cette publication sera mise à jour afin de demeurer pertinente.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec nous au 514-283-8300 ou composer sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, veuillez communiquer avec Alec Forbes (613-668-6454; alec.forbes@canada.ca), Division du commerce et des comptes internationaux.

Date de modification :