Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Voyages entre le Canada et les autres pays, février 2020

Diffusion : 2020-04-29

Faits saillants

À la fin de janvier, un résident canadien qui revenait à Toronto en provenance de Wuhan, en Chine, est devenu le premier cas documenté au Canada du nouveau coronavirus (COVID-19). Même s'il y avait seulement 15 cas confirmés de COVID-19 à la fin de février, les premiers signes des répercussions possibles du virus sur les voyages internationaux étaient déjà manifestes.

Le nombre total d'arrivées au Canada en provenance des pays d'outre-mer a diminué de 8,3 % de janvier à février, ce qui représente la plus forte baisse mensuelle depuis 1993. Le nombre de voyages a diminué du quart chez les visiteurs en provenance de l'Asie et d'un peu plus de la moitié chez ceux en provenance de la Chine.

Les voyageurs ont continué de traverser la frontière entre le Canada et les États-Unis comme d'habitude en février (+2,0 %). La situation changera considérablement dans les données de mars. En raison de la pandémie de COVID-19, le gouvernement du Canada a annoncé une restriction de 30 jours, à compter du 21 mars 2020, relativement à tout voyage non essentiel à la frontière canado-américaine.

Baisse du nombre de voyageurs de pays d'outre-mer au Canada en février

Le nombre d'arrivées au Canada en provenance des pays d'outre-mer (pays autres que les États-Unis) a fléchi de 8,3 % de janvier à février, pour s'établir à 573 000. Le nombre de voyageurs en provenance de l'Asie a diminué de 24,7 % pour se fixer à 165 000, tandis que le nombre de voyageurs en provenance d'Europe a légèrement augmenté de 1,0 % pour atteindre 263 000.

Le nombre d'arrivées en provenance de la Chine a diminué de 52,6 % par rapport au mois précédent pour s'établir à 31 000 en février. Cela s'est produit à la suite de la recommandation du gouvernement du Canada, le 29 janvier 2020, d'éviter tout voyage non essentiel vers la Chine et la suspension subséquente par Air Canada de tous ses vols entre le Canada et Pékin et Shanghai à compter du 30 janvier 2020.

De plus, la baisse observée en février est en partie attribuable au fait que le Nouvel An chinois a eu lieu le 25 janvier en 2020, alors qu'on l'a célébré le 5 février en 2019. Les voyages de visiteurs en provenance de la Chine atteignent habituellement un sommet avant le Nouvel An chinois.

Le nombre de voyages en provenance d'autres pays touchés d'Asie, dont la Corée du Sud (-17,2 %), le Japon (-15,7 %) et Hong Kong (-12,2 %), a aussi diminué.

En février, plusieurs pays d'Europe ont annoncé leurs premiers cas de COVID-19. Un grand nombre de ceux-ci découlaient de l'exposition au virus lors d'un voyage dans le nord de l'Italie, la région à l'extérieur de l'Asie qui était alors la plus touchée. L'Italie a commencé à mettre en place des mesures d'éloignement physique à la fin de février, mais les voyages transfrontaliers et internationaux ont continué.

Le nombre d'arrivées au Canada en provenance de la France s'est accru de 2,1 % par rapport à janvier pour atteindre 59 000, ce qui a contribué à l'augmentation globale du nombre d'arrivées provenant de l'Europe. Cette hausse a été contrebalancée par la baisse du nombre d'arrivées en provenance du Royaume-Uni (-1,2 % pour s'établir à 74 000) et de l'Allemagne (-2,6 % pour se fixer à 33 000).

Hausse du nombre d'arrivées en automobile en provenance des États-Unis

Les résidents des États-Unis ont effectué 2,1 millions de voyages au Canada en février, en hausse de 1,0 % par rapport au mois précédent, surtout en raison des voyages en automobile.

En février, le nombre de voyages effectués par les résidents des États-Unis qui sont entrés au Canada en automobile a augmenté de 1,4 % pour atteindre 1,4 million. Le nombre d'arrivées en automobile pour un voyage de même jour au Canada a progressé de 3,2 % pour atteindre 715 000 voyages, tandis que le nombre de voyages avec nuitées en automobile a légèrement diminué de 0,3 % pour s'établir à 738 000. En février, toutes les provinces frontalières, sauf le Québec, ont fait état d'une augmentation du nombre de voyages de même jour en automobile effectués par les résidents des États-Unis.

En février, le nombre de résidents des États-Unis qui sont arrivés au Canada par avion a diminué de 1,4 % par rapport à janvier, pour se fixer à 458 000.

Hausse des voyages à destination des États-Unis

Les résidents canadiens ont effectué 3,7 millions de voyages à destination des États-Unis en février, en hausse de 2,6 % par rapport à janvier; des augmentations ont été observées tant pour les voyages en automobile que pour ceux en avion.

En février, le nombre de résidents canadiens qui sont revenus des États-Unis en automobile a augmenté de 3,4 % comparativement à janvier pour se situer à 2,8 millions de voyages. Par rapport à janvier, le nombre de voyages de même jour en automobile a crû de 3,5 % pour s'établir à 1,8 million, et le nombre de voyages avec nuitées en automobile a augmenté de 3,3 % pour atteindre 950 000. La plupart des provinces ont enregistré des hausses, les augmentations les plus marquées ayant été observées en Colombie-Britannique (+9,3 %) et au Manitoba (+9,3 %).

Le nombre de voyages en avion a connu une légère hausse de 0,4 % par rapport au mois précédent pour s'élever à 845 000.

Légère baisse du nombre de voyages à destination de pays d'outre-mer effectués par les résidents canadiens

En février, le nombre de résidents canadiens ayant voyagé dans des pays d'outre-mer a légèrement diminué de 0,1 % pour s'établir à 1,0 million à la suite d'un nombre grandissant d'avertissements gouvernementaux émis aux voyageurs relativement aux éclosions de coronavirus dans les pays d'outre-mer et à l'évacuation des citoyens canadiens des zones touchées.

Par rapport à 12 mois plus tôt, près de 18 500 Canadiens de plus sont revenus de pays d'outre-mer en février 2020 par rapport à février 2019.


  Note aux lecteurs

Les données du programme de dénombrement à la frontière de Statistique Canada sont produites à partir des données administratives reçues de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), lesquelles portent sur tous les voyageurs internationaux dont l'entrée ou le retour au Canada a été autorisé. Cela comprend les résidents du Canada, des États-Unis et des pays d'outre-mer qui entrent au Canada en provenance de l'étranger.

Les données mensuelles sont désaisonnalisées. Les données désaisonnalisées de janvier 2019 à janvier 2020 ont été révisées.

Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, veuillez consulter la page Données désaisonnalisées – Foire aux questions.

Les pays d'outre-mer désignent les pays autres que les États-Unis.

Un voyageur résident du Canada est un résident canadien qui a voyagé à l'extérieur du Canada pendant une période de moins de 12 mois.

Un voyageur non résident est un voyageur résident d'un pays autre que le Canada qui a voyagé au Canada pendant une période de moins de 12 mois.

Un voyageur ou touriste d'une nuit ou plus est un voyageur dont le voyage comprend un séjour d'une nuit ou plus.

Produits

Il est maintenant possible de consulter le numéro de février 2020 de la publication Voyages internationaux, renseignements préliminaires, vol. 36, no 2 (Numéro au catalogue66-001-P).

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, veuillez communiquer avec nous au 514-283-8300 ou composer sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou veuillez communiquer avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :