Infographie 1
Proportion des participants de l'approche participative qui ont déclaré qu'un certain nombre de questions relatives à la pandémie de COVID-19 les inquiétaient beaucoup ou énormément, selon le groupe d'âge

001&8211;Infographie1, 001

Description de l'infographie

Le titre de l'infographie est « Proportion des participants de l'approche participative qui ont déclaré qu'un certain nombre de questions relatives à la pandémie de COVID-19 les inquiétaient beaucoup ou énormément, selon le groupe d'âge »

Ce graphique est un graphique linéaire.

Parmi les participants de 15 à 24 ans, 23,0 % ont déclaré que leur propre santé les inquiétait, 89,2 % ont déclaré que la santé de personnes vulnérables les inquiétait, 87,7 % ont déclaré que l'engorgement du système de santé les inquiétait, 41,1 % ont déclaré que les tensions familiales attribuables au confinement les inquiétait, 36,1 % ont déclaré que le maintien des liens sociaux les inquiétait, 9,9 % ont déclaré que la violence familiale les inquiétait et 43,2 % ont déclaré que le désordre civil les inquiétait.

Parmi les participants de 25 à 34 ans, 27,6 % ont déclaré que leur propre santé les inquiétait, 89,2 % ont déclaré que la santé de personnes vulnérables les inquiétait, 88,6 % ont déclaré que l'engorgement du système de santé les inquiétait, 36,3 % ont déclaré que les tensions familiales attribuables au confinement les inquiétait, 32,6 % ont déclaré que le maintien des liens sociaux les inquiétait, 7,7 % ont déclaré que la violence familiale les inquiétait et 39,8 % ont déclaré que le désordre civil les inquiétait.

Parmi les participants de 35 à 44 ans, 34,5 % ont déclaré que leur propre santé les inquiétait, 89,0 % ont déclaré que la santé de personnes vulnérables les inquiétait, 88,5 % ont déclaré que l'engorgement du système de santé les inquiétait, 39,7 % ont déclaré que les tensions familiales attribuables au confinement les inquiétait, 33,0 % ont déclaré que le maintien des liens sociaux les inquiétait, 7,2 % ont déclaré que la violence familiale les inquiétait et 39,1 % ont déclaré que le désordre civil les inquiétait.

Parmi les participants de 45 à 54 ans, 41,0 % ont déclaré que leur propre santé les inquiétait, 88,9 % ont déclaré que la santé de personnes vulnérables les inquiétait, 89,1 % ont déclaré que l'engorgement du système de santé les inquiétait, 34,7 % ont déclaré que les tensions familiales attribuables au confinement les inquiétait, 31,0 % ont déclaré que le maintien des liens sociaux les inquiétait, 6,7 % ont déclaré que la violence familiale les inquiétait et 37,9 % ont déclaré que le désordre civil les inquiétait.

Parmi les participants de 55 à 64 ans, 48,4 % ont déclaré que leur propre santé les inquiétait, 85,9 % ont déclaré que la santé de personnes vulnérables les inquiétait, 88,6 % ont déclaré que l'engorgement du système de santé les inquiétait, 30,4 % ont déclaré que les tensions familiales attribuables au confinement les inquiétait, 32,1 % ont déclaré que le maintien des liens sociaux les inquiétait, 7,4 % ont déclaré que la violence familiale les inquiétait et 35,0 % ont déclaré que le désordre civil les inquiétait.

Parmi les participants de 65 à 74 ans, 56,1 % ont déclaré que leur propre santé les inquiétait, 79,7 % ont déclaré que la santé de personnes vulnérables les inquiétait, 87,6 % ont déclaré que l'engorgement du système de santé les inquiétait, 29,3 % ont déclaré que les tensions familiales attribuables au confinement les inquiétait, 35,3 % ont déclaré que le maintien des liens sociaux les inquiétait, 7,4 % ont déclaré que la violence familiale les inquiétait et 30,3 % ont déclaré que le désordre civil les inquiétait.

Parmi les participants de 75 ans et plus, 58,1 % ont déclaré que leur propre santé les inquiétait, 70,1 % ont déclaré que la santé de personnes vulnérables les inquiétait, 83,3 % ont déclaré que l'engorgement du système de santé les inquiétait, 24,6 % ont déclaré que les tensions familiales attribuables au confinement les inquiétait, 36,8 % ont déclaré que le maintien des liens sociaux les inquiétait, 7,1 % ont déclaré que la violence familiale les inquiétait et 24,1 % ont déclaré que le désordre civil les inquiétait.

Source : Approche participative : Répercussions de la COVID-19 sur les Canadiens.

Date de modification :