Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Commerce de détail, janvier 2020

Diffusion : 2020-03-20

Ventes au détail – Canada

52,0 milliards de dollars

Janvier 2020

0,4 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – T.-N-L.

0,7 milliard de dollars

Janvier 2020

-1,3 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Î.-P.-É.

0,2 milliard de dollars

Janvier 2020

2,1 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – N.-É.

1,4 milliard de dollars

Janvier 2020

2,1 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – N.-B.

1,2 milliard de dollars

Janvier 2020

3,3 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Qc

11,2 milliards de dollars

Janvier 2020

1,7 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Ont.

19,6 milliards de dollars

Janvier 2020

-0,8 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Man.

1,8 milliard de dollars

Janvier 2020

0,9 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Sask.

1,6 milliard de dollars

Janvier 2020

0,7 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Alb.

6,9 milliards de dollars

Janvier 2020

1,6 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – C.-B.

7,2 milliards de dollars

Janvier 2020

0,0 % hausse

(variation mensuelle)

Les ventes au détail ont augmenté pour un troisième mois consécutif, en hausse de 0,4 % pour se fixer à 52,0 milliards de dollars en janvier. Alors que les incidences du coronavirus sur le secteur du commerce de détail seront plus apparentes au cours des mois à venir, les commentaires des répondants pour le mois de février indiquent que les activités commerciales ont été affectées.

La croissance des ventes des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ainsi que des stations-service a été le principal facteur à l'origine de la hausse. Ces deux sous-secteurs avaient enregistré des reculs en décembre. Les neuf autres sous-secteurs, qui forment le secteur de base du commerce de détail, ont ensemble affiché une baisse de 0,3 %.

Les ventes ont progressé dans 4 des 11 sous-secteurs, lesquels représentent 48 % du commerce de détail.

Une fois les effets des variations de prix supprimés, le volume des ventes au détail a diminué de 0,3 %.

Graphique 1  Graphique 1: Les ventes au détail augmentent en janvier
Les ventes au détail augmentent en janvier

Hausse des ventes des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles et des stations-service

La croissance mensuelle s'explique principalement par le sous-secteur des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles (+1,8 %), les ventes s'étant accrues dans les quatre types de magasins de ce sous-secteur. Les ventes des concessionnaires d'automobiles neuves ont augmenté de 1,5 % en janvier pour atteindre 11,3 milliards de dollars, ce qui correspond au deuxième plus important niveau de ventes jamais enregistré.

En ce qui a trait aux stations-service, les ventes ont progressé de 1,5 % et le volume des ventes s'est accru de 1,2 %.

Après avoir enregistré une croissance plus marquée que celle de l'ensemble du commerce de détail au quatrième trimestre de 2019 et après avoir affiché trois augmentations en quatre mois, le commerce de détail excluant les véhicules automobiles et les stations-service a diminué de 0,3 % en janvier.

Les ventes des marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage ont reculé de 1,6 % en janvier, après avoir affiché une hausse de 4,1 % en décembre.

Augmentation des ventes dans huit provinces

Après avoir diminué de 0,8 % en décembre, les ventes au détail au Québec se sont accrues de 1,7 % pour atteindre 11,2 milliards de dollars en janvier, ce qui représente le niveau le plus élevé jamais enregistré. Comme pour la tendance à l'échelle nationale, les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ont été le principal facteur à l'origine de la hausse affichée en janvier. Dans la région métropolitaine de recensement de Montréal, les ventes se sont accrues de 0,3 %.

Les ventes au détail en Alberta (+1,6 %) ont augmenté pour un deuxième mois consécutif, ayant affiché leur hausse mensuelle la plus marquée depuis mars 2019. Les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles étaient principalement à l'origine de la croissance observée en janvier.

L'Ontario (-0,8 %) a connu le plus important recul mensuel de ses ventes au détail depuis octobre 2019. La baisse en janvier était principalement attribuable aux concessionnaires d'automobiles neuves.

Ventes du commerce électronique réalisées par les détaillants canadiens

Les données présentées dans cette section sont fondées sur des estimations non désaisonnalisées.

Sur une base non désaisonnalisée, les ventes du commerce de détail en ligne se sont chiffrées à 1,7 milliard de dollars en janvier, ce qui représente 3,7 % des ventes totales du commerce de détail. D'une année à l'autre, le commerce de détail électronique a affiché une hausse de 9,8 %, alors que les ventes totales du commerce de détail non désaisonnalisées ont augmenté de 3,9 %.





  Note aux lecteurs

À moins d'indication contraire, toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées et exprimées en dollars courants.

Pour obtenir des renseignements au sujet des statistiques sur le cannabis, veuillez consulter le Centre de statistiques sur le cannabis.

Les estimations désaisonnalisées relatives aux magasins de détail qui vendent du cannabis ne sont pas présentées sous forme de données désaisonnalisées, car aucun profil saisonnier n'a encore été établi au moyen des statistiques officielles. L'établissement d'un tel profil exige plusieurs mois de données observées. D'ici à ce qu'il soit possible d'établir un profil saisonnier, les estimations désaisonnalisées pour les magasins de détail qui vendent du cannabis seront identiques aux chiffres non désaisonnalisés.

Les données sur le commerce de détail en ligne produites par Statistique Canada comprennent les ventes en ligne de deux types de détaillants distincts. Le premier type correspond aux détaillants qui n'ont pas de vitrine. Ces entreprises sont des détaillants qui font des affaires uniquement sur Internet et elles sont classées selon le code 45411, Entreprises de magasinage électronique et de vente par correspondance, du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN). Le deuxième type de détaillants correspond à ceux qui ont une vitrine, soit les détaillants « traditionnels ». Si les activités en ligne d'un détaillant traditionnel sont gérées séparément, elles sont aussi classées selon le code 45411 du SCIAN.

Certaines opérations courantes du commerce de détail en ligne, comme les réservations de voyages et d'hébergement, les achats de billets et les opérations financières, ne sont pas comprises dans les chiffres sur le commerce de détail au Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le commerce en ligne au Canada, veuillez consulter le document intitulé « Commerce de détail en ligne au Canada ».

Les ventes totales du commerce de détail exprimées en volume sont mesurées en corrigeant les valeurs en dollars courants à l'aide d'indices des prix à la consommation. La série des ventes au détail en dollars enchaînés (2012) correspond à un indice de volume en chaîne de Fisher dont l'année de référence est 2012.

Tableaux de données en temps réel

Les tableaux de données en temps réel 20-10-0054-01 et 20-10-0079-01 seront mis à jour sous peu.

Prochaine diffusion

Les données de février sur le commerce de détail seront diffusées le 21 avril.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :