Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Indice des prix à la consommation, février 2020

Diffusion : 2020-03-18

Indice des prix à la consommation

Février 2020

2,2 % hausse

(variation sur 12 mois)

L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 2,2 % d'une année à l'autre en février, en baisse par rapport à la hausse de 2,4 % enregistrée en janvier. Sans l'essence, l'IPC a progressé de 2,0 %, ce qui représente une augmentation identique à celle observée en décembre et en janvier.

Sur une base mensuelle désaisonnalisée, l'IPC a augmenté de 0,1 % en février, affichant une hausse identique à celle enregistrée en janvier.

La COVID-19 et l'Indice des prix à la consommation

Statistique Canada suit de près les incidences possibles du nouveau coronavirus (aussi connu sous le nom de la COVID-19) sur l'Indice des prix à la consommation (IPC) du Canada.

En février, plusieurs vols ont été suspendus de façon indéfinie pour tenter de freiner la COVID-19. Même si les renseignements sur les tarifs aériens en février ont été recueillis avant la suspension des vols, ces tarifs ont été exclus de l'IPC puisque les passagers n'ont finalement pas pu effectuer ces déplacements.

Depuis le début de mars, de nouvelles suspensions de vols et de nouveaux avis aux voyageurs ont été annoncés et divers événements publics ont été annulés ou reportés, ce qui pourrait entraîner une baisse des prix des services de voyage.

Les prix du pétrole brut ont diminué sous l'effet de la baisse de la demande, attribuable au ralentissement de l'activité économique mondiale et des voyages. De plus, les tensions entre les pays producteurs de pétrole devraient entraîner une augmentation de l'offre. Ces facteurs ont contribué à une baisse des prix au début de mars et pourraient entraîner un recul des prix de l'essence à la consommation au cours des prochains mois.

En raison de ces facteurs, ainsi que des perturbations de la chaîne d'approvisionnement des biens de consommation, de la fermeture temporaire de certains magasins et fournisseurs de services, de la récente baisse des taux d'intérêt et du récent ralentissement de l'activité économique, les effets de l'éclosion sur les prix pourraient être plus profondément ressentis au cours des prochains mois.

Statistique Canada continuera de présenter les impacts de la COVID-19 sur les prix à la consommation au Canada à mesure que l'information deviendra disponible.

Graphique 1  Graphique 1: Variation sur 12 mois de l'Indice des prix à la consommation (IPC) et de l'IPC excluant l'essence
Variation sur 12 mois de l'Indice des prix à la consommation (IPC) et de l'IPC excluant l'essence

Deux façons de découvrir les données de l'Indice des prix à la consommation

Visitez le Portail de l'Indice des prix à la consommation (IPC) pour accéder, en un seul endroit pratique, à l'ensemble des données de l'IPC, des publications, des outils interactifs et des annonces se rapportant aux nouveaux produits et aux changements à venir relatifs à l'IPC.

Vous pouvez aussi consulter l'Outil de visualisation des données de l'Indice des prix à la consommation pour accéder aux données actuelles et historiques de l'IPC dans un format visuel personnalisable.

Faits saillants

Les prix ont augmenté dans sept des huit composantes principales d'une année à l'autre, les prix des transports (+4,4 %) et du logement (+2,3 %) ayant le plus contribué à la hausse de l'indice d'ensemble. D'une année à l'autre, les prix pour les dépenses courantes, l'ameublement et l'équipement du ménage ont diminué pour un cinquième mois consécutif, en grande partie en raison de la baisse des prix des services de téléphonie et des biens durables des ménages.

Graphique 2  Graphique 2: Les prix de sept des huit composantes principales augmentent
Les prix de sept des huit composantes principales augmentent

La croissance d'une année à l'autre des prix des biens de consommation a ralenti, passant de 3,1 % en janvier à 2,1 % en février, tandis que les consommateurs ont déboursé davantage pour les services en février (+2,2 %) qu'en janvier (+1,8 %).

Graphique 3  Graphique 3: La croissance des prix des biens ralentit, tandis que celle des prix des services s'accélère
La croissance des prix des biens ralentit, tandis que celle des prix des services s'accélère

Les prix de l'essence d'une année à l'autre ont augmenté dans une moins grande mesure en février (+7,0 %) qu'en janvier (+11,2 %), en raison du recul des prix du pétrole brut, lesquels ont diminué sous l'effet de la baisse de la demande mondiale à la suite de l'éclosion de la COVID-19 à la fin de janvier. Les consommateurs ont également déboursé 1,3 % de moins pour le mazout et les autres combustibles, après avoir payé 8,1 % de plus en janvier.

Les prix des fruits et des légumes frais ont progressé de 1,6 % en février, ce qui constitue la plus faible augmentation d'une année à l'autre observée depuis juin 2018. Les consommateurs ont déboursé moins pour les oranges, en raison de la baisse des prix agricoles des oranges de la Floride attribuable à un recul de la demande. Les prix des pommes ont continué de diminuer, en raison de l'offre excédentaire en Amérique du Nord dans la foulée des restrictions du commerce international des pommes américaines. La croissance d'une année à l'autre de l'indice des prix des légumes frais (+3,3 %) a ralenti en février, après qu'une offre abondante de concombres, de laitue et de poivrons a été signalée.

Comparativement à février 2019, les consommateurs ont déboursé 4,4 % de moins pour les dispositifs numériques multifonctionnels, qui comprennent les téléphones intelligents et les tablettes. La baisse s'explique en partie par les prix promotionnels offerts à l'échelle de l'industrie, qui ont précédé l'arrivée sur le marché des nouveaux modèles de téléphones intelligents.

Les services de voyage affichent la croissance des prix des services la plus marquée

D'une année à l'autre, les prix des voyages organisés ont augmenté de 6,4 % en février, après avoir diminué en janvier. La demande plus forte au chapitre des voyages saisonniers pendant la semaine de relâche dans divers établissements d'enseignement postsecondaire et le jour férié célébré le lundi dans plusieurs provinces ont contribué à la hausse des prix, les renseignements sur ces prix ayant été recueillis de deux à huit mois précédant les départs en février.

En février, les prix des services d'accès Internet ont augmenté de 4,2 % d'une année à l'autre. La hausse a fait suite à 12 baisses consécutives d'une année à l'autre, qui se sont amorcées en février 2019, au moment où plusieurs fournisseurs de services Internet ont diminué les prix de leurs forfaits ou ont offert des vitesses de téléchargement plus rapides aux consommateurs au même coût.

Faits saillants régionaux

Dans neuf provinces, les prix à la consommation ont augmenté d'une année à l'autre dans une moins grande mesure en février qu'en janvier. Dans toutes les provinces, sauf la Colombie-Britannique et l'Île-du-Prince-Édouard, ce sont les prix plus faibles de l'essence qui ont contribué le plus au ralentissement.

Graphique 4  Graphique 4: L'Indice des prix à la consommation progresse à un rythme plus lent dans neuf provinces
L'Indice des prix à la consommation progresse à un rythme plus lent dans neuf provinces

Les prix de l'essence ont progressé de 1,7 % d'un mois à l'autre en Colombie-Britannique, où les prix de l'essence évoluent souvent différemment de ceux à l'échelle nationale. Selon certains rapports locaux, cette situation pourrait être en grande partie attribuable à la dynamique régionale du pétrole associée au marché du Pacific Northwest.

Graphique 5  Graphique 5: Les prix de l'essence augmentent en Colombie-Britannique
Les prix de l'essence augmentent en Colombie-Britannique

Parmi les provinces, la croissance des prix d'une année à l'autre a ralenti le plus à l'Île-du-Prince-Édouard (+2,2 %) et à Terre-Neuve-et-Labrador (+1,7 %). Alors que les prix du pétrole brut ont diminué, les prix du mazout et des autres combustibles ont affiché les baisses les plus marquées dans ces deux provinces, lieux où le mazout est couramment utilisé pour le chauffage des maisons.






  Note aux lecteurs

Indice des prix des services de téléphonie cellulaire

L'indice des prix des services de téléphonie cellulaire est maintenant offert sur demande. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec nous par téléphone au 514-283-8300 ou composer sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Tableaux de données en temps réel

Le tableau de données en temps réel 18-10-0259-01 sera mis à jour le 30 mars.

Prochaine diffusion

L'Indice des prix à la consommation de mars sera diffusé le 22 avril.

Produits

Il est possible de consulter l'Outil de visualisation des données de l'Indice des prix à la consommation interactif sur le site Web de Statistique Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les concepts et l'utilisation de l'Indice des prix à la consommation (IPC), veuillez consulter Le document de référence de l'Indice des prix à la consommation canadien (Numéro au catalogue62-553-X).

Pour obtenir des renseignements sur l'histoire de l'IPC au Canada, veuillez consulter la publication Survol du premier siècle de l'Indice des prix à la consommation au Canada (Numéro au catalogue62-604-X).

Deux vidéos, « Vue d'ensemble de l'Indice des prix à la consommation (IPC) du Canada » et « L'Indice des prix à la consommation et votre expérience de la variation des prix », sont accessibles sur la chaîne YouTube de Statistique Canada.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, veuillez communiquer avec nous au 514-283-8300 ou composer sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou veuillez communiquer avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :