Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Stock et consommation de capital fixe, 2018

Diffusion : 2019-11-19

Le volume du stock de capital résidentiel et non résidentiel net du Canada a augmenté de 1,9 % en 2018. En dollars, le stock de capital net du Canada a atteint 5,1 billions de dollars en 2018.

Au Canada, le stock de capital net est réparti de façon relativement égale entre le stock de capital non résidentiel, qui représente 50,7 % du total, et le stock de capital résidentiel, qui constitue la proportion restante de 49,3 %. Le premier groupe d'actifs comprend les bâtiments non résidentiels et les travaux de génie, les machines et le matériel et les produits de la propriété intellectuelle, tandis que le deuxième groupe est constitué de la construction résidentielle neuve, des rénovations de bâtiments existantes et des coûts de transfert de propriété.

Stock de capital non résidentiel

Exprimé en volume, le stock de capital non résidentiel s'est accru de 1,1 % en 2018, ce qui correspond à un rythme semblable à celui affiché en 2017 (+1,0 %) et à plus du double du taux de croissance de 0,4 % observé en 2016.

Le stock de travaux de génie du secteur non résidentiel a augmenté de 1,8 % et a le plus contribué à la croissance, malgré son plus faible taux de croissance depuis 2002. Le ralentissement était principalement attribuable aux contractions récentes du sous-secteur de l'extraction pétrolière et gazière. Les travaux de génie du secteur des transports, les installations de production de pétrole et de gaz et les travaux de génie liés à l'énergie électrique ont tous affiché des hausses, tandis que des reculs dans d'autres travaux de génie du secteur pétrolier et gazier, des réseaux d'aqueduc et d'égouts et de l'industrie des minéraux ont ralenti la croissance dans son ensemble.

Parallèlement, le stock de construction de bâtiments non résidentiels a augmenté de 0,6 % en 2018. Au sein de ce groupe d'actifs, les écoles, les collèges, les universités et les autres établissements d'enseignement ont affiché une hausse importante de 3,3 %, tandis que les immeubles de bureaux ont enregistré une baisse de 1,5 %, tout comme les centres commerciaux et les magasins (-2,0 %).

Le stock de machines et de matériel s'est accru de 0,5 % en 2018, ce qui constitue la première hausse observée en quatre ans. Pour une deuxième année d'affilée, le stock de matériel de transport a enregistré l'augmentation la plus prononcée, en hausse de 5,8 %. Le stock de machines industrielles a affiché des reculs pour une quatrième année consécutive, en baisse de 2,7 % en 2018 par rapport à l'année précédente et de près de 12 % depuis 2014.

Le stock de produits de la propriété intellectuelle a diminué de 0,5 % en 2018. La prospection minière et l'évaluation ont enregistré la baisse la plus marquée (-2,8 %), ce qui marque un cinquième recul annuel. Le stock de logiciels a augmenté pour une neuvième année consécutive en 2018 (+3,7 %) après avoir affiché une augmentation de 4,2 % en 2017.

Une baisse du stock de capital se produit lorsque la dépréciation est supérieure aux flux de nouveaux investissements.

Graphique 1  Graphique 1: Stock net non résidentiel à la fin de l'année
Stock net non résidentiel à la fin de l'année

À l'instar de l'année précédente, le stock de capital non résidentiel a augmenté dans la majorité des provinces et des territoires et a reculé uniquement en Alberta et dans les Territoires du Nord-Ouest. La plus forte hausse a été observée au Nunavut (+10,2 %) et découle des augmentations consécutives sans précédent de la construction d'ouvrages de génie non résidentiels. Le Yukon (+5,8 %), le Manitoba (+2,4 %), la Colombie-Britannique (+2,1 %) et l'Ontario (+2,1 %) ont également affiché une croissance.

La part du stock de capital de l'Alberta continue de diminuer

En 2018, l'Alberta a continué de détenir la plus grande part du stock de capital non résidentiel au Canada, soit 29,5 %, bien que cette part ait reculé par rapport à la proportion de 31,6 % enregistrée en 2014. Il s'agit de la quatrième année consécutive de reculs de la part de l'Alberta en raison des faibles investissements continus dans le sous-secteur de l'extraction de pétrole et de gaz.

La Saskatchewan a été la seule autre province à avoir affiché une diminution de sa part du stock de capital non résidentiel national. Sa part a légèrement diminué pour s'établir à 5,8 %.

En 2018, l'Ontario est la province qui a affiché l'augmentation la plus prononcée de sa part du stock de capital non résidentiel national, pour atteindre 26,6 %. La hausse a été principalement attribuable à la vigueur des travaux de construction d'autoroutes, de routes, de rues, de ponts et de viaducs et d'autres travaux de génie civil dans le secteur des transports.

Graphique 2  Graphique 2: Part du stock de capital non résidentiel au Canada, 2017 et 2018
Part du stock de capital non résidentiel au Canada, 2017 et 2018

En 2018, 25,4 % du stock de capital non résidentiel au Canada était détenu par le gouvernement et les secteurs sans but lucratif. Cette proportion a augmenté légèrement (+0,6 %) par rapport à celle enregistrée en 2017. Par ailleurs, 27,1 % du stock était détenu par les sociétés des industries de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz, qui ont ainsi enregistré une quatrième baisse annuelle d'affilée de leurs parts. Ces industries du secteur privé détenaient 65,0 % du stock de capital non résidentiel au Nunavut, 64,5 % dans les Territoires du Nord-Ouest, 59,4 % en Alberta, 47,3 % à Terre-Neuve-et-Labrador et 45,5 % en Saskatchewan. Leurs parts ont toutes diminué, sauf au Nunavut.

Stock de capital résidentiel

Le stock de capital résidentiel a augmenté de 2,7 % en 2018; il s'agit d'une hausse semblable à celles observées les deux années précédentes (+2,8 % dans les deux cas). Dans l'ensemble, la valeur du stock de capital résidentiel a atteint 2,5 billions de dollars en 2018. Plus des deux tiers représentaient le stock de nouvelles habitations, alors que le tiers restant représentait les rénovations des bâtiments résidentiels existants.

Les provinces et les territoires ont tous enregistré une hausse de leur volume de stock de capital résidentiel en 2018. En pourcentage, la Colombie-Britannique (+4,9 %) est arrivée en tête des augmentations, suivie de l'Île-du-Prince-Édouard (+4,3 %) et du Manitoba (+3,0 %). La croissance de l'Île-du-Prince-Édouard était sa plus élevée depuis 2004, principalement en raison des nouvelles habitations.


  Note aux lecteurs

L'information contenue dans le présent communiqué reflète les estimations révisées des flux d'investissement et des prix, en concordance avec la plus récente révision du Système canadien des comptes macroéconomiques.

La classification du stock de capital non résidentiel repose sur la classification de la demande finale utilisée dans les tableaux des ressources et des emplois.

Les estimations relatives aux investissements non résidentiels et résidentiels, à la dépréciation et aux stocks nets connexes sont disponibles par région géographique, en prix courants, en prix constants de 2012 (prix des actifs en 2012 = 100) et en dollars enchaînés de 2012. Les estimations relatives au capital non résidentiel (dépréciation et stocks) sont disponibles par industrie et par actif selon les méthodes linéaire, géométrique et hyperbolique. Les estimations relatives au capital résidentiel sont disponibles par type d'investissement selon la méthode géométrique.

Produits

Le produit de visualisation « Centre de statistiques sur l'infrastructure », qui fait partie de Statistique Canada – Produits de visualisation des données (Numéro au catalogue71-607-X) est accessible.

La publication Les nouveautés en matière de comptes économiques canadiens (Numéro au catalogue13-605-X) est accessible.

Le Guide de l'utilisateur : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-606-G) est aussi accessible.

Le Guide méthodologique : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-607-X) est également accessible.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :