Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Revenu des familles et des particuliers : données infraprovinciales tirées du Fichier des familles T1, 2017

Diffusion : 2019-07-11

Le revenu médian au Canada a augmenté de 2016 à 2017, et la plupart des régions métropolitaines de recensement ont enregistré une hausse

Le revenu médian après impôt des familles et des personnes hors famille était de 52 330 $ en 2017, en hausse de 1,8 % par rapport à 51 410 $ en 2016. Le revenu médian a augmenté dans toutes les régions métropolitaines de recensement (RMR) à l'exception de St. John's (-1,5 % pour passer à 55 480 $), de Calgary (-1,1 % pour passer à 63 830 $), d'Oshawa (-0,9 % pour passer à 60 810 $) et de Saskatoon (-0,1 % pour passer à 58 410 $). Le revenu médian dans les RMR de St. John's, de Calgary et de Saskatoon a également diminué de 2015 à 2016, en partie en raison du fait que les industries du secteur des ressources naturelles représentaient une plus grande portion de l'économie locale.

Le revenu médian après impôt a connu une forte croissance dans toutes les RMR du Québec de 2016 à 2017, y compris à Saguenay (+4,3 %), à Québec (+4,2 %), à Montréal (+3,5 %), à Trois-Rivières (+3,4 %) et à Sherbrooke (+3,2 %). C'était aussi le cas dans la partie du Québec de la RMR d'Ottawa–Gatineau, où le revenu médian a progressé de 5,0 %. Les RMR du Québec étaient suivies de près par Victoria (+2,1 %), Kelowna (+2,0 %) et Vancouver (+1,8 %). Selon le Bilan annuel du marché du travail, 2017 diffusé précédemment, la province de Québec affichait la hausse la plus prononcée des gains hebdomadaires en 2017, tandis que la Colombie-Britannique affichait la baisse la plus marquée du taux de chômage. Les deux provinces affichaient également une croissance annuelle de l'emploi supérieure à la moyenne au cours de cette année.

Le revenu médian affiche une augmentation sur cinq ans, mais le taux de croissance varie d'une région métropolitaine de recensement à l'autre

Sur une période de cinq ans, le revenu médian après impôt des familles et des personnes hors famille a progressé de 4,6 % pour passer de 50 040 $ en 2012 à 52 330 $ en 2017. Le revenu médian après impôt a augmenté dans toutes les RMR à l'exception de Calgary (-1,0 %), alors qu'Edmonton a affiché une croissance relativement lente (+0,1 %). La croissance sur cinq ans la plus marquée a été observée dans la RMR de Lethbridge (+8,5 %), suivie de Vancouver (+7,5 %) et de Montréal (+6,6 %). Parmi les RMR de l'Alberta, Lethbridge est moins dépendante du secteur de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz ainsi que de l'industrie connexe du secteur des services professionnels, scientifiques et techniques; par conséquent, elle n'a pas été touchée par le ralentissement du secteur des ressources naturelles au même degré que Calgary et Edmonton.

La mesure de faible revenu nationale a diminué entre 2012 et 2017, et est demeurée inchangée en 2017 

Selon la mesure de faible revenu des familles de recensement après impôt (MFRFR-ApI), les personnes sont en situation de faible revenu si leur revenu après impôt est inférieur à 50 % du revenu médian après impôt ajusté en fonction de la taille de la famille (voir la note aux lecteurs).

Ainsi, 16,8 % des personnes étaient en situation de faible revenu en 2017, soit la même proportion qu'en 2016. Dans les RMR, la plupart des variations étaient de moins de 0,2 point de pourcentage. Des reculs plus marqués du taux de faible revenu ont été observés à Lethbridge (de 12,7 % en 2016 à 12,1 % en 2017), à Saint John (de 17,0 % en 2016 à 16,7 % en 2017) et à Edmonton (de 13,2 % en 2016 à 12,9 % en 2017). Les plus fortes hausses ont été enregistrées à Regina (de 14,2 % en 2016 à 14,8 % en 2017) et à Saskatoon (de 15,5 % en 2016 à 16,1 % en 2017).

Sur une période plus prolongée, la proportion de personnes en situation de faible revenu a diminué à l'échelle nationale, passant de 17,5 % en 2012 à 16,8 % en 2017. Au cours de cette période, les RMR du sud de l'Ontario ont affiché une baisse substantielle de leur taux de faible revenu. C'est la RMR de Belleville qui a enregistré la baisse la plus marquée, le taux y étant passé de 16,8 % en 2012 à 14,5 % en 2017. Des diminutions prononcées ont aussi été observées à Windsor (-2,0 points de pourcentage), à Toronto (-1,8 point de pourcentage) ainsi qu'à St. Catharines–Niagara et à Hamilton (-1,4 point de pourcentage dans les deux cas). Ailleurs au pays, Lethbridge (-2,3 points de pourcentage) et Vancouver (-1,3 point de pourcentage) ont aussi affiché des reculs de leur taux de faible revenu plus prononcés que la moyenne au cours de la période de 2012 à 2017. Les hausses les plus marquées ont été enregistrées à Saskatoon (de 15,1 % en 2012 à 16,1 % en 2017), à Edmonton (de 12,1 % en 2012 à 12,9 % en 2017) et à Calgary (de 13,0 % en 2012 à 13,6 % en 2017), bien que le taux de faible revenu dans ces RMR était inférieur au taux national en 2017.

Exploration des données infraprovinciales

Des tableaux de données infraprovinciales pour 35 RMR et 117 agglomérations de recensement (AR) sont joints au présent communiqué. Les plus récentes données infraprovinciales sur le revenu des familles et des particuliers peuvent aussi être examinées dans un format interactif en consultant les produits « Sources de revenu familial selon le type de famille, régions infraprovinciales, Fichier des familles T1 : Outil interactif » et « Revenu des hommes et des femmes, régions infraprovinciales, Fichier des familles T1 : Outil interactif ».

Les utilisateurs trouveront ci-dessous un exemple de données infraprovinciales pour deux régions de taille moyenne, ainsi que les numéros des tableaux pertinents. Lors de l'accès à ces tableaux, les utilisateurs peuvent sélectionner la région géographique, puis modifier le contenu du tableau à l'aide de la fonction « Ajouter ou enlever des données ».

Selon les plus récentes données de 2017 portant sur l'AR de Rouyn-Noranda (Québec), le revenu médian après impôt des familles et des personnes hors famille dans cette région était de 51 900 $ (tableau 11-10-0017-01). Ces familles étaient composées de 41 860 déclarants et dépendants (tableau 11-10-0004-01). Si l'on regarde la source de revenu de toutes les familles et personnes hors famille, une part de 71,1 % provenait d'un revenu d'emploi, et une part de 15,3 % provenait de transferts gouvernementaux (donnée dérivée du tableau 11-10-0014-01). Selon la MFRFR-ApI, le taux de faible revenu dans la région était de 11,9 % (tableau 11-10-0018-01). Des 10 230 familles comptant un couple dans cette région, la moitié (5 130 familles comptant un couple) avaient un revenu total (avant impôt) supérieur à 100 000 $ (tableau 11-10-0012-01).

Pour ce qui est de l'AR de Parksville (Colombie-Britannique), le revenu médian après impôt des familles et des personnes hors famille était de 53 780 $ en 2017 (tableau 11-10-0017-01). Ces familles étaient composées de 30 050 déclarants et dépendants (tableau 11-10-0004-01). Si l'on regarde la source de revenu de toutes les familles et personnes hors famille, une part de 42,4 % provenait d'un revenu d'emploi, et une part de 21,6 % provenait de transferts gouvernementaux (donnée dérivée du tableau 11-10-0014-01). Selon la MFRFR-ApI, le taux de faible revenu dans la région était de 11,8 % (tableau 11-10-0018-01). Des 9 050 familles comptant un couple dans cette région, le tiers (3 170 familles comptant un couple) avaient un revenu total (avant impôt) supérieur à 100 000 $ (tableau 11-10-0012-01).



  Note aux lecteurs

Les données sur le revenu des familles et des particuliers pour 2017 provenant du Fichier des familles T1 (FFT1) sont maintenant accessibles. Ces données sont tirées des déclarations de revenu des particuliers déposées au printemps 2018 et sont offertes pour le Canada, les provinces et territoires ainsi que diverses régions géographiques infraprovinciales et infraterritoriales. Les données ne sont pas rajustées selon les estimations de la population de Statistique Canada.

Dans le présent communiqué, le revenu a été rajusté pour tenir compte de l'inflation, telle que mesurée par l'Indice des prix à la consommation, et est exprimé en dollars de 2017.

Le présent communiqué se fonde sur le concept de famille de recensement. La famille de recensement correspond à un couple marié ou en union libre, avec ou sans enfants à la maison, ou à une famille monoparentale. Les résultats comprennent également les personnes hors famille de recensement.

Le revenu après impôt correspond au revenu total moins l'impôt sur le revenu. L'impôt sur le revenu désigne la somme de l'impôt fédéral sur le revenu et de l'impôt provincial et territorial sur le revenu, moins l'abattement là où cette mesure s'applique. Le revenu total comprend le revenu d'emploi, le revenu de dividendes et d'intérêts, les transferts gouvernementaux, les revenus de retraite et les autres revenus. Conformément aux normes internationales, les gains en capitaux sont exclus du revenu total.

Le présent communiqué fournit des statistiques sur le faible revenu selon la mesure de faible revenu des familles de recensement après impôt (MFRFR-ApI). Une personne est considérée en situation de faible revenu lorsque son revenu ajusté après impôt est inférieur à 50 % de la médiane nationale du revenu ajusté après impôt. Le revenu ajusté après impôt est obtenu en divisant le revenu de la famille de recensement par la racine carrée de la taille de la famille de recensement, puis en assignant cette valeur à tous les membres de la famille de recensement. Les personnes hors famille de recensement sont traitées comme une famille de recensement de taille 1. Les données fondées sur la méthodologie de la MFRFR-ApI figurent dans les tableaux 11-10-0018-01 et 11-10-0020-01.

Les estimations du faible revenu figurant dans le présent communiqué diffèrent de celles qui ont été présentées dans d'autres sources, comme le Recensement de 2016 ou l'Enquête canadienne sur le revenu (ECR). Cela s'explique entre autres par des différences relatives à l'unité d'analyse et à la couverture des données. Le recensement et l'ECR présentent le taux de faible revenu selon l'unité d'analyse du ménage (plutôt que de la famille de recensement) et excluent les territoires, les logements collectifs et les réserves indiennes. Les utilisateurs souhaitant obtenir de plus amples détails peuvent se reporter à l'article intitulé « Mesure de faible revenu : Comparaison de deux sources de données, Fichier des familles T1 et Recensement de la population de 2016 ».

La médiane est le point où la moitié des familles ont un revenu après impôt supérieur, et l'autre moitié, un revenu inférieur.

Toutes les données figurant dans le présent communiqué ont été totalisées conformément à la Classification géographique type de 2016 utilisée dans le cadre du Recensement de 2016.

Une région métropolitaine de recensement (RMR) est formée d'une ou de plusieurs municipalités adjacentes situées autour d'un centre de population (aussi appelé le noyau). Une RMR doit avoir une population totale d'au moins 100 000 habitants, et son noyau doit compter au moins 50 000 de ces habitants.

Des tableaux plus détaillés relatifs au revenu de dividendes et d'intérêts (11-10-0067-01, 11-10-0068-01 et 11-10-0070-01) ainsi qu'aux gains en capitaux imposables (11-10-0069-01 et 11-10-0071-01) des particuliers et des familles ont été ajoutés dans le présent communiqué. Ils comprennent des données pour 2016 et 2017.

Produits

Le Guide de référence technique pour les estimations annuelles du revenu des familles de recensement, des particuliers et des aînés, Fichier de familles T1, Estimations finales (Numéro au catalogue72-212-X) contient des renseignements sur la méthodologie, les concepts et la qualité des données figurant dans le présent communiqué.

Les données sur le revenu des familles (Numéro au catalogue13C0016, prix variés), le revenu des particuliers (Numéro au catalogue13C0015, prix variés) et le revenu des aînés (Numéro au catalogue89C0022, prix variés) sont offertes pour le Canada, les provinces et territoires, les circonscriptions électorales fédérales, les régions économiques, les divisions de recensement, les régions métropolitaines de recensement, les agglomérations de recensement, les secteurs de recensement ainsi que les régions basées sur la géographie postale. Ces services personnalisés sont offerts sur demande.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :