Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Indicateurs des ressources naturelles, premier trimestre de 2019

Diffusion : 2019-06-26

Le produit intérieur brut des ressources naturelles poursuit sa baisse

Le produit intérieur brut (PIB) réel du secteur des ressources naturelles a baissé de 1,9 % au premier trimestre, ce qui constitue le recul le plus important depuis le deuxième trimestre de 2016. La baisse du PIB des ressources naturelles a été généralisée : tous les sous-secteurs (l'énergie, l'exploitation minière, la foresterie, ainsi que la chasse, la pêche et l'eau) ont affiché des reculs pour un deuxième trimestre consécutif.

En comparaison, le PIB réel pour l'ensemble de l'économie a progressé de 0,1 %, c'est-à-dire à un taux de croissance identique à celui du quatrième trimestre de 2018.

Graphique 1  Graphique 1: Croissance du produit intérieur brut réel des ressources naturelles, premier trimestre de 2019
Croissance du produit intérieur brut réel des ressources naturelles, premier trimestre de 2019

Le PIB réel des ressources naturelles dans le sous-secteur de l'énergie a reculé de 1,7 %, baisse en grande partie attribuable à une diminution de 1,4 % de l'extraction de pétrole brut accompagnée d'une diminution de 5,0 % de la production de produits pétroliers raffinés. La baisse a eu lieu principalement en janvier, en partie en raison de l'adoption par le gouvernement de l'Alberta d'une réduction temporaire de la production de pétrole.

Le PIB réel du sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière a baissé de 2,9 %, ce qui constitue la diminution la plus marquée depuis le deuxième trimestre de 2013. Le recul des produits minéraux métalliques était de 2,3 % et celui des produits non métalliques était de de 5,6 %, lesquels sont principalement attribuables à une réduction de la demande internationale.

Le sous-secteur de la foresterie a diminué de 1,8 %, ce qui représente une baisse moins importante que celle de 4,8 % affichée au trimestre précédent. Une hausse de 1,8 % des services de foresterie a atténué la baisse de 5,4 % des produits du bois et de scierie primaires.

Le PIB réel du sous-secteur de la chasse, de la pêche et de l'eau a baissé légèrement de 0,1 %, après un recul de 0,9 % au trimestre précédent.

Les exportations et les importations de ressources naturelles diminuent

Les exportations réelles dans le secteur des ressources naturelles se sont repliées de 3,8 % au premier trimestre, après avoir enregistré une baisse de 0,8 % au quatrième trimestre de 2018. Les exportations de ressources énergétiques ont diminué de 4,2 % et celles de ressources minérales ont baissé de 3,7 %, alors qu'elles ont reculé de 1,4 % en foresterie.

En valeurs nominales, le redressement des prix du pétrole brut exporté a fait augmenter la valeur des exportations de l'énergie de 25,0 %, ce qui a presque contrebalancé le recul de 33,9 % du trimestre précédent, alors que les importations nominales de pétrole brut ont légèrement reculé (-0,2 %).

Les ressources naturelles représentent un neuvième du produit intérieur brut

Exprimé en taux annuel, le PIB nominal des ressources naturelles a augmenté de 0,6 % pour se chiffrer à 236,0 milliards de dollars, un montant qui représente 11,3 % de l'économie canadienne. À l'intérieur des ressources naturelles, la part du sous-secteur de l'énergie demeure la plus importante, celle-ci s'étant fixée à 67 %, tandis que la part du sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière a été de 21 % et celle du sous-secteur de la foresterie, de 8 %. Le sous-secteur de la chasse, de la pêche et de l'eau a représenté la part restante de 4 % au cours du trimestre.

Le PIB nominal du secteur de l'extraction de pétrole brut a crû de 7,9 %, après une baisse marquée (-22,1 %) au quatrième trimestre de 2018. La croissance globale du PIB nominal a été modérée par une baisse de 1,0 % du sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière, jumelée à un recul de 2,3 % du PIB nominal du sous-secteur de la foresterie.

Redressement des prix des ressources naturelles

Dans l'ensemble, les prix des ressources naturelles ont crû de 2,6 % après une baisse de 6,2 % au trimestre précédent. Les prix de l'énergie ont augmenté de 3,3 %, puisqu'une hausse de 9,4 % des prix du pétrole brut a été modérée par un recul de 5,9 % des prix des produits pétroliers raffinés. Les prix du gaz naturel ont crû de 8,8 % après une augmentation de 6,9 % au trimestre précédent.

Graphique 2  Graphique 2: Prix des ressources naturelles, premier trimestre de 2019
Prix des ressources naturelles, premier trimestre de 2019

Les prix des minéraux et de l'exploitation minière ont affiché une hausse de 1,9 %. Cette hausse était principalement attribuable à une augmentation de 1,9 % des prix des minéraux métalliques et à une augmentation de 1,3 % des prix des minéraux non métalliques. Les prix dans le sous-secteur de la foresterie ont légèrement reculé (-0,5 %), après avoir enregistré une baisse de 2,2 % au trimestre précédent. Ces reculs ont coïncidé avec la réduction des activités dans le secteur de la construction de logements neufs.

L'emploi continue de reculer

Dans l'ensemble, l'emploi dans le secteur des ressources naturelles a enregistré une baisse d'environ 3 500 emplois (-0,6 %). Le recul le plus important s'est produit dans le sous-secteur de l'énergie (2 780 emplois), suivi de celui de la foresterie (450) et de celui des minéraux et de l'exploitation minière (350).

Graphique 3  Graphique 3: Changements sur le plan de l'emploi, premier trimestre de 2019
Changements sur le plan de l'emploi, premier trimestre de 2019

Augmentation des activités en aval

Aux fins d'analyse, les activités de deuxième et de troisième transformation du sous-secteur de la foresterie et de celui des minéraux et de l'exploitation minière sont présentées séparément. Le PIB réel de ces activités en aval a augmenté pour passer de 0,1 % au quatrième trimestre de 2018 à 2,1 % au premier trimestre. Les activités en aval du sous-secteur de la foresterie ont augmenté de 1,7 %, alors que celles des minéraux et de l'exploitation minière ont progressé de 2,2 % au cours du trimestre.

Cela laisse supposer qu'à court terme, les activités en aval ne sont pas toujours touchées au même degré que les activités du secteur des ressources naturelles de base.

  Note aux lecteurs

Les Indicateurs des ressources naturelles (IRN) présentent des indicateurs trimestriels pour les principaux agrégats du Compte satellite des ressources naturelles (CSRN), c'est-à-dire le produit intérieur brut, les extrants, les exportations, les importations et l'emploi. Les estimations tirées de ce compte sont directement comparables aux estimations se trouvant dans le Système canadien des comptes macroéconomiques.

Ressources naturelles de base : Le CSRN définit les activités liées aux ressources naturelles comme étant celles qui produisent des biens et des services provenant d'actifs d'origine naturelle utilisés dans l'activité économique, ainsi que de la première transformation de ces biens (fabrication primaire).

Activités en aval : Bien qu'elles ne fassent pas partie du compte de base, les ressources naturelles exercent d'importants effets en aval sur d'autres secteurs. En général, cette production utilise une grande partie des produits issus de la fabrication primaire comme intrants.

Prochaine diffusion

Les données des indicateurs des ressources naturelles du deuxième trimestre seront diffusées le 25 septembre.

Produits

Il est possible de trouver des renseignements supplémentaires dans les articles intitulés « Compte satellite des ressources naturelles : Étude de faisabilité » et « Compte satellite des ressources naturelles - Sources et méthodes », qui font partie de la publication Compte des revenus et dépenses, série technique (Numéro au catalogue13-604-M).

La publication Les nouveautés en matière de comptes économiques canadiens (Numéro au catalogue13-605-X) est accessible.

Le Guide de l'utilisateur : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-606-G) est accessible.

Le Guide méthodologique : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-607-X) est accessible.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :