Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Statistiques de l'énergie, février 2019

Diffusion : 2019-05-06

En février, la production d'électricité (+5,5 %), de gaz naturel (+1,0 %) et de pétrole brut (+0,1 %) a augmenté, alors que la production de charbon a diminué (-11,1 %) par rapport au même mois en 2018. Au cours de la même période, les exportations de pétrole brut et de produits équivalents ont augmenté, tandis que les exportations de gaz naturel et d'électricité ont diminué.

Le présent communiqué est un nouveau produit qui combine une large gamme de sujets sur l'énergie précédemment publiés individuellement dans Le Quotidien. De plus, à compter de la période de référence de janvier 2019, le questionnaire de L'enquête mensuelle des produits pétroliers raffinés a été remanié. Pour obtenir plus d'informations, veuillez consulter la note aux lecteurs.

Pétrole brut et produits équivalents

En février, la production de pétrole brut et de produits équivalents a connu une légère hausse de 0,1 % comparativement au même mois de l'année précédente pour s'établir à 20,2 millions de mètres cubes (127,2 millions de barils). Les réductions temporaires imposées par le gouvernement de l'Alberta ont continué d'influer sur la production globale pour un deuxième mois consécutif en février. Au cours du mois, la production canadienne de pétrole brut (sauf les produits équivalents) a diminué de 0,4 % d'une année à l'autre.

La production de pétrole brut bitumineux a diminué pour un deuxième mois consécutif, en baisse de 3,6 % pour s'établir à 7,6 millions de mètres cubes par rapport au même mois un an plus tôt. La production de pétrole brut lourd a aussi diminué. Les baisses ont été contrebalancées par la croissance de la production de pétrole brut synthétique (+3,9 %), de pétrole brut léger et moyen (+0,8 %) et de produits équivalents (+5,4 %).

Graphique 1  Graphique 1: Production, exportations et importations de pétrole brut et de produits équivalents
Production, exportations et importations de pétrole brut et de produits équivalents

L'Alberta a produit 16,3 millions de mètres cubes de pétrole brut et de produits équivalents en février, ce qui représente une baisse de 0,1 % par rapport au même mois de l'année précédente et une part de 80,7 % de la production canadienne totale. En février, le gouvernement de l'Alberta a assoupli les limites de production mises en place en janvier. Par conséquent, la production quotidienne moyenne de pétrole brut et de produits équivalents a augmenté légèrement en février (583,1 milliers de mètres cubes) par rapport à janvier 2019 (580,5 milliers de mètres cubes).

La Saskatchewan (11,0 % de la production totale) et Terre-Neuve-et-Labrador (5,7 %) ont également été les principales provinces productrices en février.

Au Canada, les pipelines ont reçu 17,6 millions de mètres cubes de pétrole brut et de produits équivalents en provenance des champs pétrolifères et des usines de traitement en février, en baisse de 14,2 % par rapport au même mois en 2018. Ces arrivages provenaient en grande majorité de l'Alberta (85,4 %).

Au cours de la même période, les pipelines ont livré 7,1 millions de mètres cubes de pétrole brut aux raffineries canadiennes, ce qui représente une légère hausse de 0,1 %. Près des deux tiers (64,6 %) du volume total ont été livrés aux raffineries des provinces de l'Ouest.

En février, les exportations totales de pétrole brut et de produits équivalents ont progressé de 0,6 % par rapport au même mois un an plus tôt pour s'établir à 15,9 millions de mètres cubes. Les exportations par pipeline vers les États-Unis ont augmenté de 4,1 % d'une année à l'autre pour atteindre 14,3 millions de mètres cubes. Les pipelines étaient le principal mode de transport, représentant 89,5 % des exportations totales en février. Les exportations vers les États-Unis par d'autres modes de transport (soit le transport ferroviaire, maritime et routier) ont diminué de 22,0 % pour s'établir à 1,2 million de mètres cubes, et les exportations vers d'autres pays ont également diminué.

Au cours de la même période, les importations de pétrole brut et de produits équivalents ont progressé de 3,8 % pour se fixer à 3,8 millions de mètres cubes.

Produits pétroliers raffinés

En février, la production nette d'essence à moteur (qui comprend l'essence à moteur et les composants de mélange) a totalisé 3,5 millions de mètres cubes, tandis que la production nette de carburant diesel s'est établie à 3,0 millions de mètres cubes. Parallèlement, les stocks de fermeture détenus dans les raffineries, les terminaux et les usines de valorisation se sont chiffrés à 2,2 millions de mètres cubes d'essence à moteur et à 1,6 million de mètres cubes de carburant diesel.

Gaz naturel

La production canadienne de gaz naturel marchand s'est chiffrée à 538,3 millions de gigajoules en février, en hausse de 1,0 % par rapport au même mois de l'année précédente. L'Alberta (68,7 %) et la Colombie-Britannique (29,6 %) ont été à l'origine de la vaste majorité de la production de gaz naturel.

Au cours de la même période, les réseaux de transport et de distribution de gaz naturel ont livré 224,3 millions de gigajoules aux consommateurs industriels, 112,0 millions de gigajoules aux consommateurs résidentiels et 92,1 millions de gigajoules aux consommateurs commerciaux et institutionnels.

Graphique 2  Graphique 2: Livraisons mensuelles canadiennes de gaz naturel
Livraisons mensuelles canadiennes de gaz naturel

En Alberta, les livraisons de gaz naturel ont atteint 197,4 millions de gigajoules en février. La majeure partie de ces livraisons (72,6 %), qui représentaient 33,5 % de tout le gaz naturel livré au Canada, était destinée au secteur industriel.

Parallèlement, les réseaux de transport et de distribution de gaz naturel ont livré 124,3 millions de gigajoules en Ontario. De ce total, 50,9 millions de gigajoules ont été livrés au secteur résidentiel de la province, ce qui représente 45,4 % des livraisons aux consommateurs résidentiels au Canada.

Les stocks d'ouverture de gaz naturel détenus dans les installations de stockage canadiennes se sont chiffrés à 751,8 millions de gigajoules en février. Au cours du mois, les stocks ont diminué de 19,1 % pour s'établir à 608,3 millions de gigajoules. Il s'agit de la quatrième baisse mensuelle consécutive des stocks, laquelle est attribuable à la demande accrue de gaz naturel au cours de l'hiver.

Les exportations canadiennes de gaz naturel par pipeline à destination des États-Unis ont diminué de 4,6 % d'une année à l'autre pour s'établir à 244,2 millions de gigajoules en février.

Au cours de la même période, les importations canadiennes par pipeline en provenance des États-Unis, qui tendent à être volatiles, ont augmenté de 46,4 % pour se fixer à 106,1 millions de gigajoules.

Électricité

La production d'électricité au Canada a augmenté de 5,5 % d'une année à l'autre pour atteindre 58,7 millions de mégawatts-heures (MWh) en février. L'électricité produite à partir de sources d'énergie renouvelable (soit l'hydroélectricité, l'énergie éolienne, l'énergie solaire, l'énergie marémotrice et d'autres) a augmenté de 5,9 % pour se chiffrer à 39,6 millions de MWh, tandis que l'électricité produite à partir de combustibles s'est chiffrée à 12,3 millions de MWh (+12,1 %), et l'électricité produite à partir d'énergie nucléaire, à 6,8 millions de MWh (-6,8 %).

Parmi les types de production, l'hydroélectricité a le plus contribué à la production d'électricité du Canada, produisant 36,4 millions de MWh d'électricité, ce qui représente une hausse de 6,3 % par rapport à l'année précédente. En février, le Québec était le plus grand producteur provincial d'hydroélectricité (19,5 millions de MWh), suivi de la Colombie-Britannique (6,0 millions de MWh) et de Terre-Neuve-et-Labrador (4,2 millions de MWh).

En février, l'Alberta était le plus important producteur provincial d'électricité à partir de combustibles (6,8 millions de MWh), suivie de la Saskatchewan (1,8 million de MWh). Parallèlement, la grande majorité de l'électricité nucléaire (93,5 %) a été produite en Ontario et le reste, au Nouveau-Brunswick.

Graphique 3  Graphique 3: Production d'électricité
Production d'électricité

En février, les exportations d'électricité vers les États-Unis se sont chiffrées à 4,5 millions de MWh, en baisse de 1,9 % comparativement au même mois de l'année précédente. La province de Québec a été la principale province exportatrice (2,2 millions de MWh), suivie de l'Ontario (1,3 million de MWh). Au cours de la même période, le Canada a importé 0,9 million de MWh d'électricité en provenance des États-Unis, et la majorité des importations étaient destinées à la Colombie-Britannique (0,6 million de MWh) et au Manitoba (0,2 million de MWh).

Charbon

Le Canada a produit 4,1 millions de tonnes de charbon en février, en baisse de 11,1 % comparativement au même mois en 2018. Au cours de la même période, les usines de coke ont produit 181,8 milliers de tonnes de coke, en baisse de 4,3 %.

Graphique 4  Graphique 4: Production de charbon
Production de charbon

  Note aux lecteurs

À compter du mois de référence de janvier 2019, Statistique Canada présente une nouvelle publication mensuelle consolidée - Statistiques de l'énergie. Les programmes d'enquête qui appuient la nouvelle publication incluent :

  • Pétrole brut et gaz naturel : approvisionnement et disposition (numéro d'enquête 2198, tableaux 25-10-0036-01, 25-10-0055-01 et 25-10-0063-01)
  • Transport de pétrole brut et d'autres produits pétroliers liquides par oléoduc (numéro d'enquête 2148, tableau 25-10-0056-01)
  • Approvisionnement et utilisation des produits pétroliers raffinés (numéro d'enquête 2150)
  • Transport, entreposage et distribution de gaz naturel (numéros d'enquête 2149, 5210 et 5215, tableaux 25-10-0057-01, 25-10-0058-01 et 25-10-0059-01)
  • Énergie électrique (numéro d'enquête 2151, tableaux 25-10-0015-01 et 25-10-0016-01)
  • Charbon et coke (numéros d'enquête 2147 et 2003, tableaux 25-10-0045-01 et 25-10-0046-01).

Les tableaux associés aux programmes d'enquête susmentionnés demeurent inchangés, bien que les dates de publication de la plupart des tableaux aient été modifiées. Les données de ces tableaux peuvent faire l'objet de révisions. Les définitions, les sources de données et les méthodes liées à chaque programme d'enquête restent accessibles au moyen du numéro respectif de chaque enquête.

Le questionnaire de L'enquête mensuelle des produits pétroliers raffinés a été remanié à partir du mois de référence de janvier 2019. Le remaniement visait à mieux rendre compte de l'évolution de l'industrie du pétrole raffiné. Des usines de valorisation et des terminaux ont été ajoutés à l'échantillon. De nouvelles variables ont également été ajoutées, alors que d'autres ont été supprimées. En raison de changements méthodologiques, les estimations actuelles pourraient ne pas être comparables avec celles publiées avant le mois de référence de janvier 2019.

Les données peuvent faire l'objet de révisions.

Les données sur pétrole brut et les produits de liquides du gaz naturel de janvier 2017 à janvier 2019 ont été révisées.

Le programme de la statistique de l'énergie utilise des données provenant des répondants ainsi que des données administratives.

Les données du présent communiqué ne sont pas désaisonnalisées.

Il faut environ 100 gigajoules ou 2 700 mètres cubes de gaz naturel pour chauffer une nouvelle maison individuelle non attenante de taille moyenne au Canada pendant un an.

Un mégawatt-heure (ou 1 000 kilowatts-heures) équivaut à la quantité d'électricité utilisée par environ 330 logements en une heure.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :