Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : L'emploi et les prestations d'aide sociale chez les personnes décédées d'une surdose en Colombie-Britannique

Diffusion : 2019-04-10

Une nouvelle étude de Statistique Canada porte sur les antécédents professionnels et les prestations d'aide sociale chez les 3 128 personnes décédées d'une surdose de drogues illicites en Colombie-Britannique du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2016. L'étude révèle que la majorité des personnes qui sont décédées semblent s'être trouvées en situation de vulnérabilité économique pendant une partie de leur vie, mais il y a aussi d'importantes différences.

Jusqu'à maintenant, l'information sur les caractéristiques économiques des personnes décédées d'une surdose a été limitée. L'étude vise à combler ces lacunes en utilisant les données du Service des coroners de la Colombie-Britannique et des fichiers de données administratives comprenant des renseignements sur la rémunération d'emploi et les prestations d'aide sociale. Parmi les personnes décédées comprises dans l'étude, 77 % étaient des hommes et 23 % étaient des femmes.

L'étude indique que la participation au marché du travail, mesurée par l'obtention de traitements ou de salaires de 500 $ ou plus au cours d'une année civile, était plus faible chez les personnes décédées de sexe masculin et féminin compris dans l'étude comparativement à la population en général. Pour chacune des cinq années précédant l'année de décès, environ la moitié des hommes (48 % à 51 %) et moins du tiers des femmes (28 % à 32 %) avaient un emploi. En comparaison, dans le cas des déclarants de la Colombie-Britannique âgés de 15 à 64 ans, 77 % des hommes et 73 % des femmes avaient un emploi en 2015, selon la même mesure.

On a également remarqué une grande hétérogénéité dans les antécédents professionnels des personnes décédées. Tout au long de la période de cinq ans précédant l'année du décès, 28 % des hommes avaient un emploi. Ce groupe, dont la rémunération annuelle moyenne s'élevait à 42 200 $, semble avoir participé de façon importante et soutenue au marché du travail. En revanche, 29 % des hommes n'avaient pas d'emploi pendant cette période.

Chez les femmes, 14 % avaient un emploi tout au long des cinq années précédant l'année du décès et touchaient une rémunération annuelle moyenne de 22 000 $. En revanche, 51 % des femmes n'avaient pas d'emploi pendant cette période.

L'étude montre également qu'en ce qui a trait à l'aide sociale, 26 % des hommes décédés avaient touché des prestations d'aide sociale chaque année de la période de cinq ans précédant l'année de décès, tandis que 45 % n'avaient reçu aucune prestation d'aide sociale au cours de cette période. Le recours à l'aide sociale était plus important chez les femmes que chez les hommes. Environ 50 % des femmes avaient reçu des prestations chaque année de la période de cinq ans précédant le décès et 23 % n'en avaient pas reçu au cours de cette période.

L'âge auquel les personnes sont décédées représentait aussi un autre aspect en fonction duquel la participation à la vie active et les prestations d'aide sociale versées variaient. Par exemple, au cours de l'année précédant l'année de décès, 57 % des hommes qui sont décédés alors qu'ils étaient âgés de 25 à 34 ans avaient un emploi, tandis que cela était le cas pour 48 % des hommes qui sont décédés alors qu'ils étaient âgés de 35 à 44 ans et pour 42 % de ceux qui sont décédés alors qu'ils étaient âgés de 45 à 54 ans. En bref, on a observé des niveaux à la baisse de la participation à la vie active. En revanche, le recours à l'aide sociale a augmenté chez ces groupes d'âge.

Pour fournir une perspective à long terme, l'emploi et les gains des personnes décédées de sexe masculin ont fait l'objet d'un suivi au cours des 18 années précédant leur décès, ou remontant à l'âge de 20 ans dans le cas de ceux qui sont décédés avant d'avoir 38 ans. Leur rémunération annuelle moyenne non conditionnelle — calculée comme la rémunération annuelle moyenne de toutes les personnes décédées, peu importe si elles avaient un emploi — a été comparée à celle des déclarants de sexe masculin de la Colombie-Britannique du même âge. La rémunération annuelle moyenne non conditionnelle fournit une mesure sommaire utile qui rend compte à la fois du taux de l'emploi et de la rémunération moyenne reçue.

L'écart dans la rémunération annuelle moyenne non conditionnelle entre les personnes de sexe masculin décédées à l'âge de 30 à 34 ans et le groupe témoin était de moins de 1 000 $ à l'âge de 20 à 24 ans. De 29 à 33 ans, l'écart augmentait pour passer à plus de 27 000 $ (c.-à-d., l'année précédant l'année du décès). Autrement dit, sur une période de neuf ans, la rémunération annuelle moyenne non conditionnelle des personnes décédées de sexe masculin a diminué pour passer de 95 % à 38 % de celle du groupe témoin.

De même, de 22 à 26 ans, l'écart dans la rémunération annuelle moyenne non conditionnelle entre les personnes de sexe masculin décédées à l'âge de 40 à 44 ans et le groupe témoin était d'environ 4 000 $ de moins. Au cours des 18 années suivantes, l'écart s'est élargi pour atteindre 36 000 $. En pourcentage, la rémunération annuelle moyenne non conditionnelle des personnes décédées de sexe masculin a diminué pour passer de 77 % à 34 % de celle du groupe témoin.

Cette étude est le fruit d'un partenariat entre Statistique Canada et le Service des coroners de la Colombie-Britannique, la ville de Surrey, le service d'incendie de Surrey, le détachement de la Gendarmerie royale du Canada de Surrey, la Fraser Health Authority, BC Stats, le Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique, le ministère de la Santé de la Colombie-Britannique et Sécurité publique Canada.

Cette étude est la deuxième d'une série d'articles qui analysent en profondeur les circonstances sociales et économiques des personnes décédées d'une surdose de drogues illicites en Colombie-Britannique. Pour de plus amples analyses, veuillez consulter la diffusion précédente, Crise des surdoses de drogues : Caractéristiques socioéconomiques des personnes qui sont décédées de surdoses de drogues illicites en Colombie-Britannique, 2011 à 2016.

Produits

L'article de recherche « Emploi et prestations d'aide sociale chez les personnes décédées d'une surdose en Colombie-Britannique », qui fait partie de la publication Aperçus économiques (Numéro au catalogue11-626-X), est maintenant accessible.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec René Morissette au 613-951-3608 (rene.morissette@canada.ca), Division de l'analyse sociale et de la modélisation.

Date de modification :