Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Transport ferroviaire, 2017

Diffusion : 2019-04-08

Les recettes de l'industrie atteignent un nouveau sommet

Les recettes d'exploitation des chemins de fer canadiens se sont élevées à près de 14,9 milliards de dollars en 2017, en hausse de 7,6 % par rapport à 2016. Cette hausse était surtout attribuable aux augmentations des recettes, autant au niveau du fret qu'au niveau des passagers. Le transport du fret représentait 91,0 % des recettes d'exploitation des chemins de fer.

De l'autre côté du registre, les transporteurs ferroviaires ont enregistré des dépenses d'exploitation de 9,4 milliards de dollars, en hausse de 6,1 % par rapport à 2016, en dépit d'une augmentation de 24,0 % du coût total du diesel acheté en 2017.

En conséquence, le ratio d'exploitation de l'industrie ferroviaire (les dépenses d'exploitation de l'industrie, exprimées comme une proportion des recettes d'exploitation) se chiffrait à 0,63 en 2017, soit une légère amélioration par rapport au ratio de 0,64 de l'année précédente. En d'autres mots, au cours de l'année 2017, l'industrie a versé des dépenses d'environ 63 cents afin de générer un dollar de revenu.

Graphique 1  Graphique 1: Recettes et dépenses d'exploitation de l'industrie ferroviaire, 2010 à 2017
Recettes et dépenses d'exploitation de l'industrie ferroviaire, 2010 à 2017

Le volume du fret bondit en 2017

Après deux années de baisses, le volume des marchandises transportées par les transporteurs ferroviaires canadiens a atteint plus de 311,7 millions de tonnes en 2017, une augmentation de 6,4 % comparativement à 2016. Les changements au niveau du volume total reflètent principalement les variations observées pour les six principales marchandises, qui ensemble, ont représenté près de la moitié (47,6 %) du poids des expéditions.

Graphique 2  Graphique 2: Volume total de fret transporté par le réseau ferroviaire, 2010 à 2017
Volume total de fret transporté par le réseau ferroviaire, 2010 à 2017

Les expéditions (selon le poids) de mazout et de pétrole brut (+21,9 %), de charbon (+17,2 %) et de potasse (+14,1 %) ont affiché des hausses d'au moins 10 % en 2017. Une plus grande quantité de tonnes de canola (+7,5 %) et de blé (+5,3 %) transportée par rail a également été enregistrée. Ces augmentations ont en partie été contrebalancées par une baisse de 9,1 % des minerais de fer et de leurs concentrés transportés par rail.

En 2017, plus de la moitié (57,8 %) de tous les chargements ferroviaires, selon le poids, provenaient de la Colombie-Britannique, de l'Alberta et de la Saskatchewan.

Le charbon était la principale marchandise (en volume) en provenance de la Colombie-Britannique, dont la presque totalité (98,0 %) a été transportée à l'intérieur de la province et a été destinée à l'exportation. Se situant au deuxième rang (selon le poids), la majeure partie des marchandises générales ont quitté la Colombie-Britannique en direction de l'est vers les autres provinces, l'Ontario recevant 29,8 % de ce type de fret.

En tonnes, le mazout et le pétrole brut ont représenté la principale marchandise en provenance de l'Alberta. Environ les deux tiers (66,3 %) étaient destinés aux États-Unis ou au Mexique. Venait ensuite le blé, dont la presque totalité a été envoyée en Colombie-Britannique aux fins d'exportation.

La potasse était la principale marchandise ferroviaire en provenance de la Saskatchewan, selon le poids. La moitié (50,1 %) du tonnage était destiné aux États-Unis ou au Mexique, tandis qu'environ un tiers (36,3 %) a été expédié en Colombie-Britannique aux fins d'exportation. Selon le volume, le blé était la deuxième marchandise en importance en provenance de la Saskatchewan, et la majeure partie du tonnage était destiné à l'exportation par le biais de la Colombie-Britannique.

La productivité des compagnies ferroviaires est à la hausse

L'industrie ferroviaire canadienne a fonctionné de façon plus productive durant la période de 2013 à 2017. L'industrie a transporté plus de tonnes de fret payant par employé et sur une plus longue distance, en moyenne. En 2017, la distance moyenne de fret payant était de 1 242 kilomètres, soit 12,7 % de plus qu'en 2013.

En 2017, l'industrie a réussi à transporter plus de fret payant en utilisant plus de wagons par train de marchandises, soit une augmentation de 14 wagons en moyenne comparativement à 2013. Au cours de cette période, les compagnies ferroviaires canadiennes ont transporté plus de fret sur de plus grandes distances en utilisant des trains plus longs tout en maintenant la vitesse moyenne des trains.


  Note aux lecteurs

La présente publication est fondée sur deux sources de données, à savoir une enquête annuelle, ainsi qu'un fichier de données statistiques administratives sur l'origine et la destination des marchandises provenant de Transports Canada. L'enquête annuelle recueille des données financières, d'exploitation et sur l'emploi à partir d'un recensement des chemins de fer canadiens offrant des services de transport de marchandises et de voyageurs.

Le fichier des statistiques sur l'origine et la destination des marchandises mesure les mouvements des marchandises transportées par le Canadien National (CN), le Canadien Pacifique (CP), les transporteurs qui ont des mouvements interréseaux avec le CN et le CP, ainsi qu'un certain nombre de transporteurs régionaux et sur courtes distances qui n'ont pas de mouvements interréseaux avec le CN ni le CP.

Les données regroupées sont accessibles pour le Canada et certaines régions géographiques.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :