Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête sur les ménages et l'environnement, 2017

Diffusion : 2019-04-02

Les ménages canadiens jouent un rôle important sur le plan environnemental, que ce soit en remplaçant le type d'ampoule qu'ils utilisent par des ampoules qui consomment moins d'énergie; en participant bénévolement à des activités de protection de l'environnement pour le compte d'un groupe; en prenant part de manière indépendante à des activités de nettoyage des rives, des plages ou des bords de chemin; ou en profitant des nombreux parcs et espaces verts à proximité de leur résidence. En 2017, 12,9 millions de ménages canadiens ont déclaré une forme de participation environnementale, allant d'un changement du type d'ampoule utilisée à une participation bénévole à des activités d'enseignement portant sur la nature.

Le profil des ampoules à haut rendement énergétique utilisées évolue

En 2017, près de 9 ménages canadiens sur 10 (88 %) ont déclaré utiliser au moins un type d'ampoule à haut rendement énergétique, un taux qui est resté sensiblement le même depuis 10 ans. Toutefois, au cours des quelques dernières années, on a observé un changement significatif en ce qui a trait aux types d'ampoules à haut rendement énergétique que les ménages choisissent d'utiliser.

L'utilisation d'ampoules à diodes électroluminescentes, qui comptent parmi les ampoules ayant le meilleur rendement énergétique offertes aux consommateurs, a continué d'augmenter. En effet, 50 % des ménages les ont utilisées en 2017, comparativement à 30 % en 2015 et à 7 % en 2009.

La proportion de ménages ayant déclaré utiliser des ampoules fluorescentes compactes et des tubes fluorescents a continué de baisser. En 2017, 55 % des ménages ont signalé utiliser des ampoules fluorescentes compactes, en baisse par rapport à 69 % enregistré en 2007, alors que 32 % des ménages ont déclaré utiliser des tubes fluorescents, en baisse par rapport à 46 %.

L'utilisation d'ampoules halogènes a diminué, passant de 35 % en 2015 à 28 % en 2017.

Graphique 1  Graphique 1: Utilisation d'ampoules à haut rendement énergétique
Utilisation d'ampoules à haut rendement énergétique

Les ménages du Québec qui s'engagent bénévolement pour l'environnement sont les plus susceptibles de le faire pour le compte d'un groupe ou d'un organisme

À l'échelle nationale, presque la moitié (49 %) des ménages qui ont déclaré participer bénévolement à des activités visant à conserver et à protéger l'environnement ou la faune l'ont fait pour le compte d'un groupe ou d'un organisme en 2017. Parmi les ménages du Québec qui ont fait du bénévolat, 63 % l'ont fait pour le compte d'un groupe, comparativement à environ un tiers des ménages du Nouveau-Brunswick, de l'Île-du-Prince-Édouard et de la Saskatchewan.

Parallèlement, plus des deux tiers des ménages canadiens (70 %) qui ont déclaré participer bénévolement à des activités de conservation et de protection de l'environnement l'ont fait de manière indépendante. Les ménages du Nouveau-Brunswick (88 %), du Manitoba (83 %) et de la Saskatchewan (83 %) qui s'engagent bénévolement pour protéger l'environnement étaient les plus susceptibles de le faire de manière indépendante, tandis que ceux du Québec (59 %) et de la Colombie-Britannique (59 %) étaient les moins susceptibles de le faire de cette manière.

Le nettoyage des rives, des plages, des rivières, des lacs ou des bords de chemin est le type de travail bénévole le plus courant

En 2017, 41 % des ménages engagés ont participé au nettoyage des rives, des plages, des rivières, des lacs ou des bords de chemin. Les ménages engagés de l'Île-du-Prince-Édouard (66 %) et de la Nouvelle-Écosse (65 %) étaient les plus susceptibles de prendre part à ce type d'activité, tandis que ceux de la Saskatchewan (27 %) étaient les moins susceptibles de le faire.

À l'échelle nationale, 15 % des ménages engagés ont déclaré participer à des activités de surveillance ou d'évaluation d'espèces sauvages ou d'habitats naturels (p. ex. en faisant le recensement des oiseaux).

Par ailleurs, 8 % des ménages canadiens ont signalé qu'un membre de leur ménage avait consacré du temps bénévolement à des activités d'enseignement portant sur la nature en 2017. Les répondants de l'Alberta, de l'Ontario, de la Colombie-Britannique et de la Nouvelle-Écosse étaient les plus susceptibles d'avoir participé à ce type d'activité (environ 10 % des ménages dans chacune de ces provinces).

La plupart des ménages canadiens résident à 10 minutes de marche ou de voiture d'un parc ou d'un espace vert

La plupart des ménages canadiens (87 %) ont déclaré avoir un parc ou un espace vert à 10 minutes de marche ou de voiture de leur résidence en 2017. Les ménages de la Colombie-Britannique (90 %), de l'Alberta (89 %) et de la Saskatchewan (89 %) étaient les plus susceptibles d'en avoir un à proximité, tandis que ceux du Nouveau-Brunswick (71 %) étaient les moins susceptibles.

Objectifs liés au développement durable

Le 1er janvier 2016, le monde a officiellement débuté la mise en œuvre de l'Agenda 2030 pour le développement durable, le plan d'action axé sur la transformation des Nations Unies qui vise à relever des défis mondiaux urgents au cours des 15 prochaines années. Le plan est fondé sur 17 objectifs précis liés au développement durable.

L'Enquête sur les ménages et l'environnement est un exemple de la manière dont Statistique Canada appuie le suivi des progrès concernant les objectifs mondiaux liés au développement durable. Le présent communiqué servira à mesurer les objectifs suivants :

  Note aux lecteurs

L'Enquête sur les ménages et l'environnement (EME) vise à obtenir auprès des ménages canadiens des renseignements à propos de leurs activités et de leurs comportements à l'égard de l'environnement. L'enquête porte sur un vaste éventail de sujets, comme la consommation et la conservation d'eau et d'énergie, les produits dangereux utilisés à la maison, ainsi que les interactions du ménage avec la nature. Les gouvernements s'appuient sur les données de l'enquête pour orienter les politiques et les programmes, les chercheurs s'en servent pour en savoir davantage sur les Canadiens, tandis que les particuliers les utilisent pour voir comment ils se comparent au reste du pays.

L'EME de 2017 a été menée auprès d'environ 22 000 ménages.

La population cible de l'EME de 2017 se composait des ménages au Canada, sauf les ménages situés au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut, les ménages situés dans des réserves et autres peuplements autochtones des provinces et les ménages composés entièrement de membres à temps plein des Forces armées canadiennes. Les établissements et les ménages de certaines régions éloignées étaient également exclus.

Réalisée pour la première fois en 1991, l'EME a ensuite été menée en 1994 et en 2006, puis tous les deux ans à compter de 2007. Certaines variables environnementales du premier cycle sont encore mesurées aujourd'hui, mais de nombreux nouveaux thèmes ont été ajoutés au fil des ans.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :