Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Indicateurs des ressources naturelles, quatrième trimestre de 2018

Diffusion : 2019-03-26

Le produit intérieur brut des ressources naturelles est en baisse

Le produit intérieur brut (PIB) réel du secteur des ressources naturelles a diminué de 0,4 % au quatrième trimestre de 2018, après avoir enregistré une hausse de 0,8 % au troisième trimestre. En comparaison, la croissance du PIB réel pour l'ensemble de l'économie a ralenti (+0,1 %).

Le sous-secteur de la foresterie a enregistré la baisse la plus marquée du PIB réel, ayant diminué de 4,9 %. La fabrication primaire (-5,6 %) a été à l'origine de la majeure partie de cette baisse, alors que le groupe des produits du bois et de scierie primaires a reculé de 6,7 %. Cette diminution a coïncidé avec une baisse des mises en chantier, une pénurie de wagons qui a exercé des contraintes en matière de transport et la fermeture de plusieurs scieries.

Le PIB réel du sous-secteur de l'énergie a diminué de 0,3 % au quatrième trimestre, après avoir enregistré trois hausses trimestrielles consécutives. Les services énergétiques ont reculé de 5,3 %, ce qui a coïncidé avec l'annonce d'interruptions dans la production pétrolière en Alberta qui sont entrées en vigueur le 1er janvier.

Le sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière a enregistré une hausse de 1,4 %, après avoir progressé de 3,2 % au troisième trimestre. Les services relatifs aux minéraux et à l'exploitation minière (+12,3 %) ont contribué le plus à cette croissance, suivis de l'extraction de minéraux métalliques (+1,8 %).

La valeur de l'activité du secteur des ressources naturelles, mesurée par le PIB nominal, a diminué de 7,3 % pour s'établir à 232,4 milliards de dollars (en valeur nominale, aux taux annuels) au quatrième trimestre. Cette baisse est principalement attribuable au sous-secteur de l'énergie, qui a diminué de 9,7 % du fait d'une réduction marquée des prix. Les ressources naturelles ont représenté 11,2 % de l'économie totale au quatrième trimestre, en baisse par rapport à 12,0 % au troisième trimestre.

Graphique 1  Graphique 1: Croissance du produit intérieur brut réel attribuable à l'activité des ressources naturelles
Croissance du produit intérieur brut réel attribuable à l'activité des ressources naturelles

L'énergie est principalement à l'origine de la baisse des prix des ressources naturelles

Les prix des ressources naturelles ont diminué de 7,0 % au quatrième trimestre, en grande partie du fait de la réduction des prix de l'énergie (-9,4 %). Dans l'ensemble, les prix de l'énergie ont enregistré la baisse la plus marquée depuis le premier trimestre de 2016, après avoir enregistré quatre hausses trimestrielles consécutives. Les prix du pétrole brut ont baissé de 22,8 % au quatrième trimestre, alors que les prix des produits pétroliers raffinés totaux ont diminué de 6,4 %. Selon des estimations de l'Indice des prix des matières brutes, les prix du pétrole brut ont commencé à présenter des signes de reprise au cours des premiers mois de 2019.

Les prix enregistrés dans le sous-secteur de la foresterie ont diminué de 4,6 %, notamment en raison de réductions observées dans les produits du bois et de scierie primaires (-9,2 %). Cela a coïncidé avec une baisse des mises en chantier au Canada et aux États-Unis au quatrième trimestre. Les prix dans le sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière ont diminué de 0,6 % au cours du trimestre.

Graphique 2  Graphique 2: Indice des prix des ressources naturelles, produit intérieur brut
Indice des prix des ressources naturelles, produit intérieur brut

Les exportations et les importations de ressources naturelles diminuent en raison d'une baisse dans le sous-secteur de l'énergie

Les exportations réelles dans le secteur des ressources naturelles ont diminué de 1,5 % au quatrième trimestre de 2018, après avoir enregistré une hausse de 4,0 % au troisième trimestre. La baisse des exportations est attribuable à la baisse des échanges dans les sous-secteurs de l'énergie (-2,0 %) et de la foresterie (-6,8 %). Les exportations dans le sous-secteur de l'énergie ont diminué en raison de la diminution des livraisons en Alberta, alors qu'elles ont diminué dans le sous-secteur de la foresterie du fait de contraintes d'approvisionnement en bois et de fermetures de scieries.

Les exportations du sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière ont enregistré une quatrième hausse trimestrielle consécutive, s'étant accrues de 1,6 %. Les exportations de charbon (+23,7 %) et de minéraux non métalliques (+9,4 %) ont été à la tête de cette croissance.

Les importations réelles de ressources naturelles ont diminué de 1,4 %, après avoir affiché une baisse de 8,6 % au troisième trimestre de 2018. Les importations du sous-secteur de l'énergie ont diminué de 2,5 % au quatrième trimestre, en baisse pour un deuxième trimestre consécutif, alors que les produits pétroliers raffinés totaux ont enregistré une baisse de 3,1 %.

Baisse de l'emploi

Le secteur des ressources naturelles a affiché une diminution de 900 emplois (-0,2 %) au quatrième trimestre, après sept augmentations trimestrielles consécutives. La baisse de 1 900 emplois (-0,7 %) dans le sous-secteur de l'énergie a contrebalancé l'augmentation de 1 600 emplois (+0,8 %) du sous-secteur de l'exploitation minière.

Graphique 3  Graphique 3: Changements sur le plan de l'emploi, quatrième trimestre
Changements sur le plan de l'emploi, quatrième trimestre

Diminution des activités en aval

À des fins d'analyse, les activités de deuxième et de troisième transformation dans le sous-secteur de la foresterie et dans celui des minéraux et de l'exploitation minière sont présentées de façon distincte dans les indicateurs des ressources naturelles. Une proportion supplémentaire de 1,7 % du PIB canadien est attribuable à ces activités en aval.

Le PIB réel de ces activités en aval a diminué de 0,3 % au quatrième trimestre, après avoir enregistré huit hausses trimestrielles consécutives. Les activités en aval du sous-secteur de la foresterie ont reculé de 3,6 %, tandis que celles de l'exploitation minière ont progressé de 0,9 %.

Le secteur des ressources naturelles progresse en 2018

Le secteur des ressources naturelles a progressé de 3,0 % en 2018, ce qui est supérieur à la croissance enregistrée dans l'ensemble de l'économie (+1,8 %). Le sous-secteur de l'énergie a été à l'origine de la majeure partie de cette croissance, en hausse de 4,3 % en 2018, la majorité des gains ayant été enregistrés durant la première moitié de l'année. La part du secteur des ressources naturelles par rapport au PIB total s'est accrue, passant de 10,9 % en 2017 à 11,7 % en 2018.

En 2018, les prix ont augmenté dans tous les sous-secteurs des ressources naturelles, en hausse de 8,1 % dans l'ensemble. Les prix de l'énergie ont enregistré une hausse de 11,2 % en 2018 du fait d'augmentations au cours des trois premiers trimestres et malgré des baisses prononcées au quatrième trimestre. La croissance de 9,3 % du sous-secteur de la foresterie a été marquée par des prix plus élevés au cours de la première moitié de l'année, suivis de replis au cours de la seconde.

Les exportations de ressources naturelles se sont accrues de 5,6 % en 2018, du fait de la robustesse du sous-secteur de l'énergie (+7,1 %) et du sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière (+5,8 %). Les importations de ressources naturelles réelles ont augmenté de 0,7 % en 2018 en raison des importations plus élevées de produits énergétiques (+4,8 %).

En 2018, l'emploi dans le secteur des ressources naturelles a également enregistré une hausse, ce secteur comptant 8 400 emplois (+1,4 %) de plus. Au cours du trimestre, 4 100 emplois (+1,6 %) ont été créés dans le sous-secteur de l'énergie, alors que 3 300 emplois (+1,8 %) l'ont été dans le sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière.

  Note aux lecteurs

Les Indicateurs des ressources naturelles (IRN) proposent des indicateurs trimestriels pour les principaux agrégats du Compte satellite des ressources naturelles (CSRN), c'est-à-dire le produit intérieur brut (aux prix de base) nominal et réel, les extrants, les exportations et les importations réelles, et l'emploi. Les estimations tirées de ce compte sont directement comparables aux estimations se trouvant dans le Système canadien des comptes macroéconomiques.

Le sous-secteur de l'énergie représente environ les deux tiers du secteur des ressources naturelles au Canada, tandis que le sous-secteur de l'exploitation minière représente un peu plus de 20 %. Le reste du secteur des ressources naturelles est constitué des sous-secteurs de la foresterie (8 %) ainsi que de la chasse, de la pêche et de l'eau (4 %).

Ressources naturelles de base : Le CSRN définit les activités liées aux ressources naturelles comme étant celles qui produisent des biens et des services provenant d'actifs d'origine naturelle utilisés dans l'activité économique, ainsi qu'à la première transformation de ces biens (fabrication primaire).

Activités en aval : Bien qu'elles ne fassent pas partie du compte de base, les ressources naturelles exercent d'importants effets en aval sur d'autres secteurs. En général, cette production utilise une grande partie des produits issus de la fabrication primaire comme intrants.

À compter de la diffusion des IRN du troisième trimestre de 2018 et de la diffusion du CSRN de 2017, les estimations en dollars constants du produit intérieur brut et du commerce international ont été calculées selon une nouvelle année de référence (2012=100) (auparavant 2007=100) afin de correspondre aux autres comptes macroéconomiques.

Note : Les bioproduits issus des ressources naturelles ont été ajoutés au CSRN depuis la diffusion des IRN du premier trimestre de 2018. Pour les besoins de ce compte, les bioproduits sont répartis en quatre catégories :

Sous-secteurs de l'énergie et de la foresterie :

  1. Sous-secteur de l'énergie : Bioénergie
  2. Sous-secteur de l'énergie : Biocarburants
  3. Sous-secteur de la foresterie : Bioénergie et biocarburants issus de la biomasse forestière (un sous-ensemble de 1) et 2));
  4. Sous-secteur de la foresterie : Autres bioproduits issus de la biomasse forestière

Total des bioproduits de ressources naturelles = Bioénergie (1) + biocarburants (2) + autres bioproduits issus de la biomasse forestière (4).

Prochaine diffusion

Les données des indicateurs des ressources naturelles du premier trimestre seront diffusées le 26 juin.

Produits

Il est possible de trouver de l'information supplémentaire dans les articles intitulés « Compte satellite des ressources naturelles : Étude de faisabilité » et « Compte satellite des ressources naturelles - Sources et méthodes », qui font partie de la publication Compte des revenus et dépenses, série technique (Numéro au catalogue13-604-M).

La publication Les nouveautés en matière de comptes économiques canadiens (Numéro au catalogue13-605-X) est accessible.

Le Guide de l'utilisateur : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-606-G) est accessible.

Le Guide méthodologique : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-607-X) est accessible.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :