Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Approvisionnement et utilisation des produits pétroliers raffinés, novembre 2018

Diffusion : 2019-02-15

En novembre, les arrivages de pétrole brut et la production dans les raffineries ont diminué, tandis que les ventes intérieures de produits pétroliers raffinés ont augmenté par rapport au même mois en 2017.

Diminution des arrivages dans les raffineries

Les raffineries canadiennes ont reçu 8,0 millions de mètres cubes de pétrole brut en novembre, en baisse de 4,0 % par rapport au même mois un an plus tôt.

Graphique 1  Graphique 1: Pétrole brut et produits équivalents reçus par les raffineries
Pétrole brut et produits équivalents reçus par les raffineries

Au cours de la même période, les arrivages de pétrole brut canadien dans les raffineries ont augmenté de 5,5 % pour atteindre 6,1 millions de mètres cubes.

Les importations de pétrole brut aux raffineries ont diminué de 25,1 % pour s'établir à 1,9 million de mètres cubes.

Les stocks de pétrole brut tenus dans les raffineries se sont chiffrés à 3,3 millions de mètres cubes en novembre, en hausse de 14,5 % par rapport au même mois en 2017.

Diminution du volume de pétrole brut utilisé pour la production dans les raffineries

Le volume total de pétrole brut et de produits équivalents utilisés pour la production dans les raffineries a diminué de 2,6 % d'une année à l'autre pour s'établir à 8,0 millions de mètres cubes en novembre.

Baisse de la production et hausse des ventes des raffineries

La production de produits pétroliers raffinés a fléchi de 1,4 % d'une année à l'autre pour atteindre 9,2 millions de mètres cubes en novembre.

Au cours de la même période, les ventes intérieures ont progressé de 5,2 % pour s'élever à 9,5 millions de mètres cubes. Cette hausse est en grande partie attribuable aux ventes d'essence à moteur (+3,5 %) et de carburant diesel (+4,7 %).

Graphique 2  Graphique 2: Ventes intérieures, selon le produit
Ventes intérieures, selon le produit

Recul des importations et des exportations

En novembre, les importations canadiennes de produits pétroliers raffinés ont reculé de 3,0 % par rapport au même mois un an plus tôt pour s'établir à 1,3 million de mètres cubes.

Par ailleurs, les exportations de produits pétroliers raffinés ont diminué de 27,5 % pour atteindre 1,8 million de mètres cubes, après avoir reculé de 31,2 % en octobre. La baisse des exportations est attribuable, en grande partie, à la fermeture temporaire d'une raffinerie.

Hausse des stocks

Les stocks de fermeture de produits pétroliers raffinés tenus dans les raffineries ont augmenté de 5,7 % d'une année à l'autre pour se chiffrer à 7,7 millions de mètres cubes en novembre.


  Note aux lecteurs

L'enquête mensuelle Produits pétroliers raffinés recueille des données sur les activités de toutes les raffineries canadiennes qui produisent des produits pétroliers raffinés (Système de classification des industries de l'Amérique du Nord [SCIAN], code 324000) et de certains grands distributeurs de ces produits (SCIAN, code 412000).

Au début de 2019, le présent article du Quotidien sera intégré à un nouveau communiqué mensuel général sur l'énergie, dans lequel les données tirées de multiples enquêtes mensuelles sur l'énergie seront diffusées le même jour.

De plus, le rapport mensuel Produits pétroliers raffinés sera mis à jour à compter de la diffusion des données du mois de référence de janvier 2019.

Le pétrole brut et les équivalents introduits sont combinés à d'autres matières utilisées comme charges d'alimentation pour calculer la production totale dans les raffineries, en vue d'obtenir le total des produits pétroliers raffinés plus les pertes des raffineries.

Le total des autres matières utilisées comme charges d'alimentation correspond aux matières d'origine pétrolière ou d'autres sources, provenant de l'extérieur de la raffinerie et utilisées comme intrants au raffinage.

Les pertes à la raffinerie représentent l'écart volumétrique entre les produits pétroliers raffinés, et le pétrole brut et autres matières premières chargées. La plupart des produits fabriqués par les raffineries modernes possèdent des poids spécifiques (densités) inférieurs à celui du pétrole brut. Le gain volumétrique résultant est présenté comme une déduction à la production de la raffinerie afin d'assurer l'équilibre entre les intrants et les extrants.

Les ventes intérieures comprennent toutes les ventes des sociétés déclarantes et excluent les exportations et les ventes faites à d'autres sociétés déclarantes.

Les arrivages de pétrole brut et d'hydrocarbures équivalents (condensats et pentanes plus) dans les raffineries, en provenance de sources canadiennes et étrangères, sont destinés au raffinage ou au stockage.

Les données peuvent faire l'objet de révisions.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :