Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

La dynamique du marché du travail depuis la récession 2008-2009

Diffusion : 2019-01-29

Chaque mois, les données de l'Enquête sur la population active (EPA) sont fortement attendues, car elles fournissent un premier aperçu de l'état général du marché du travail. Le nombre de personnes occupées et le taux de chômage sont deux indicateurs qui témoignent de la popularité et de l'utilité des données de l'enquête.

Toutefois, en plus de la variation nette de l'emploi ou du chômage publiée chaque mois, de grandes transitions moins connues entre les différentes situations d'activité — soit les « flux bruts » — se produisent également. En effet, le marché du travail canadien est très dynamique.

De janvier 2007 à septembre 2018, chaque mois, en moyenne 6,2 % des personnes âgées de 15 ans et plus ont changé leur situation d'activité sur le marché du travail, ce qui représente plus de 1,5 million de personnes. Chaque mois, 289 000 personnes en moyenne, ou 1,0 % de la population en âge de travailler, qui étaient à la recherche d'un emploi ont trouvé un emploi.

Dans l'article intitulé « La dynamique du marché du travail depuis la récession 2008-2009 », publié aujourd'hui dans la série Statistiques sur le travail : Documents de recherche, les données sur les flux bruts créées à partir de l'EPA sont utilisées pour analyser la dynamique du marché du travail canadien.

Ces données ont une grande valeur analytique, car elles donnent une autre dimension aux mesures habituelles. Elles permettent de mieux comprendre les changements observés à l'égard de l'emploi, du chômage ou de l'activité sur le marché du travail.

Au cours de la récession de 2008-2009, les flux bruts sortants de l'emploi se chiffraient à 691 000 en moyenne par mois, une hausse notable comparativement à la période de 12 mois ayant précédé la récession (629 000 en moyenne). Ce mouvement était principalement causé par la hausse du nombre de personnes ayant perdu ou quitté leur emploi entre deux mois consécutifs (ils étaient à la recherche d'un emploi ou ils ont quitté la population active).

En approfondissant l'analyse, il a été constaté que la probabilité de passer de travailleur à chômeur a augmenté pendant ce choc économique et est ensuite demeurée élevée pendant plusieurs années.

Produits

L'article « La dynamique du marché du travail depuis la récession 2008-2009 » est maintenant accessible en ligne dans la série Statistiques sur le travail : Documents de recherche (Numéro au catalogue75-004-M).

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Emmanuelle Bourbeau au 613-951-3007 (emmanuelle.bourbeau@canada.ca), Division de la statistique du travail.

Date de modification :