Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Dépenses de protection de l'environnement par les entreprises, 2016

Diffusion : 2018-12-14

En 2016, les entreprises canadiennes ont consacré 8,4 milliards de dollars à la protection de l'environnement, ce qui représente une baisse de 29 % par rapport à 2014. La diminution s'expliquait principalement par les changements observés au chapitre des investissements liés à la protection de l'environnement dans l'industrie de l'extraction du pétrole et de gaz.

Malgré la diminution, l'industrie de l'extraction du pétrole et de gaz a engagé des dépenses de 3,7 milliards de dollars, ce qui correspondait à 44 % des dépenses totales de protection de l'environnement effectuées par les entreprises, la plaçant ainsi en tête des 16 groupes industriels visés par l'enquête.

Elle était suivie de l'industrie de première transformation des métaux, qui a engagé des dépenses de 836 millions de dollars, et de l'industrie de l'extraction minière et de l'exploitation en carrière, qui a dépensé 810 millions de dollars. Chacun de ces secteurs représentait près de 10 % des dépenses totales. L'industrie de la production, du transport et de la distribution d'électricité était l'industrie ayant engagé les dépenses les plus élevées à ce chapitre par la suite, y consacrant 583 millions de dollars ou 7 % des dépenses totales en 2016.

À l'échelon provincial, les entreprises de l'Alberta ont déclaré les dépenses les plus élevées au chapitre de la protection de l'environnement, soit 3,9 milliards de dollars. Ces dépenses découlaient principalement du rôle que joue l'activité d'extraction de pétrole et de gaz dans cette province.

Des 8,4 milliards de dollars de dépenses totales consacrées à la protection de l'environnement, près des deux tiers, soit 5,2 milliards de dollars, étaient des dépenses d'exploitation, ce qui constitue une baisse de 16 % par rapport à 2014. Les dépenses en immobilisations se sont établies à 3,2 milliards de dollars, en baisse de 42 % par rapport à 2014.

Les procédés de lutte contre la pollution ainsi que les services de gestion des déchets et les services d'égout étaient à l'origine de plus de la moitié des dépenses totales.

Dépenses en immobilisations

Les dépenses en immobilisations engagées par l'industrie de l'extraction de pétrole et de gaz dans des projets de protection de l'environnement ont atteint 1,7 milliard de dollars, ce qui représente une baisse de 55 % par rapport à 2014. Cela correspond à un peu plus de la moitié des dépenses en immobilisations totales.

Les investissements consacrés à la lutte contre la pollution représentaient 29 % des investissements totaux en immobilisations, suivis des investissements consacrés aux services de gestion des déchets et services d'égout (24 %). Les dépenses en immobilisations engagées pour la prévention de la pollution ont diminué de 17 % par rapport à 2014.

Dépenses d'exploitation

En 2016, la plus grande partie des dépenses d'exploitation a été consacrée à la lutte contre la pollution (procédés en bout de chaîne). Les entreprises ont dépensé 1,6 milliard de dollars dans ces procédés, ce qui représente environ le tiers des dépenses d'exploitation totales consacrées à la protection de l'environnement.

L'industrie de l'extraction de pétrole et de gaz a déclaré les dépenses d'exploitation les plus élevées au chapitre de la protection de l'environnement, y ayant consacré 2,0 milliards de dollars, soit 38 % du total.

Mesures de prévention de la pollution

En 2016, 61 % des entreprises au Canada ont déclaré avoir eu recours à au moins une mesure de prévention de la pollution, comparativement à 47 % en 2014. Les trois mesures les plus répandues étaient la recirculation; le recyclage, la réutilisation ou la récupération de matériaux ou de substances sur place; les bonnes pratiques d'exploitation ou la formation en matière de prévention de la pollution; ainsi que la prévention des fuites et des déversements.

De 2014 à 2016, les dépenses de protection de l'environnement consacrées à la prévention de la pollution ont diminué, passant de 1,5 milliard de dollars à 1,3 milliard de dollars.

Pratiques de gestion environnementale

En 2016, 51 % des entreprises ont utilisé au moins une pratique de gestion environnementale. Ces pratiques sont des protocoles que les entreprises adoptent afin de réduire leur incidence sur l'environnement. La mise en œuvre d'un système de gestion environnementale était la pratique la plus courante en 2016, suivie de la vérification de la consommation d'énergie au cours des trois années précédentes.

  Note aux lecteurs

Le présent communiqué contient des données tirées de l'Enquête sur les dépenses de protection de l'environnement de 2016, une enquête biennale menée auprès d'un peu plus de 3 500 établissements de certaines industries primaires et du secteur de la fabrication.

Les mesures des dépenses industrielles en matière de protection de l'environnement ne concernent que les dépenses effectuées dans le but d'assurer la conformité à la réglementation, aux conventions ou aux accords volontaires en vigueur ou à venir. Les mesures des dépenses liées aux technologies d'énergie renouvelable comprennent toutes les dépenses de ce type, qu'elles aient été engagées pour se conformer à la réglementation ou pour toute autre raison.

Lutte contre la pollution (procédés en bout de chaîne) : Les procédés de lutte contre la pollution (procédés en bout de chaîne) se présentent sous la forme de matériel et de procédés qui traitent la pollution et les déchets après leur production. Au nombre des exemples figurent les épurateurs installés sur les cheminées qui rejettent des polluants dans l'atmosphère, les systèmes biologiques et chimiques de traitement de l'eau (comme une station de traitement de l'eau), les systèmes de filtration, les cyclones et autres dispositifs antipollution.

Prévention de la pollution : La prévention de la pollution est l'utilisation de technologies, de matériel ou de procédés qui réduisent ou éliminent la pollution et les déchets à la source — plutôt qu'en bout de chaîne ou de cheminée — avant que la pollution ou les déchets ne soient produits. Parmi ces exemples figure l'installation de processus plus efficaces consommant moins d'énergie ou moins d'intrants; la restructuration ou la reformulation de processus de production visant à réduire la pollution ou les émissions; ainsi que la réutilisation, la recirculation ou le recyclage des matériaux sur place (ne comprend pas le recyclage de matériaux hors site).

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :