Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête sur les dépenses des ménages, 2017

Diffusion : 2018-12-12

En 2017, le ménage canadien moyen a dépensé 63 723 $ en biens et services, ce qui constitue une hausse de 2,5 % par rapport à 2016. Les dépenses ont varié d'une province à l'autre. Les dépenses les plus élevées ont été observées en Alberta (72 957 $) et en Colombie-Britannique (71 001 $), ce qui a été en partie attribuable à des dépenses plus élevées consacrées au logement dans ces provinces.

Les proportions les plus élevées des budgets des ménages sont consacrées au logement et au transport

Le logement a continué d'être le poste budgétaire le plus important des ménages en 2017, représentant 29,2 % de leur consommation totale de biens et de services. Les dépenses au chapitre du transport, la deuxième catégorie de dépenses en importance, ont représenté 19,9 % de la consommation totale. Elles ont été suivies des dépenses en aliments (13,4 %).

Les ménages ont consacré en moyenne 18 637 $ au logement, ce qui représente une hausse de 3,4 % par rapport à 2016. Ce total comprend une moyenne de 16 846 $ versés pour la résidence principale (ce qui comprend le loyer, les paiements hypothécaires, les coûts de réparation et d'entretien, les impôts fonciers et les services publics) et une moyenne de 1 791 $ consacrés à d'autres types d'hébergement, comme les hôtels et les résidences secondaires appartenant aux ménages.

En 2017, deux ménages canadiens sur trois étaient propriétaires de leur résidence, et plus de la moitié des propriétaires avaient un prêt hypothécaire. En moyenne, les propriétaires ayant un prêt hypothécaire ont dépensé 25 904 $ pour leur résidence principale. En comparaison, les propriétaires sans prêt hypothécaire ont dépensé 9 642 $ en moyenne à ce chapitre et les locataires, 13 499 $.

Les ménages canadiens ont consacré 12 707 $ au transport en 2017, ce qui constitue une hausse de 6,7 % par rapport à 2016. Ils ont dépensé, en moyenne, 11 433 $ en transport privé, ce qui comprend les dépenses liées à l'achat de voitures, de camions et de fourgonnettes ainsi que les coûts liés à l'utilisation de ces véhicules. Les ménages ont, en moyenne, consacré 2 142 $ à l'essence et à d'autres carburants en 2017, ce qui représente une hausse de 9,8 % par rapport à 2016 et reflète une hausse annuelle moyenne de 11,8 % des prix de l'essence. Les dépenses en transport public, qui englobent les dépenses liées au transport en commun; aux services de taxi, d'autobus interurbain et de train ainsi qu'aux tarifs aériens, sont demeurées pratiquement inchangées, se chiffrant à 1 274 $.

En 2017, 84,0 % des ménages possédaient ou louaient un véhicule. Les régions rurales (94,9 %) affichaient la proportion de propriétaires de véhicules la plus élevée, et les villes comptant au moins un million de résidents (79,0 %), la plus faible.

Revenu et consommation des ménages

Les dépenses sont généralement associées aux niveaux de revenus. En 2017, les 20 % des ménages canadiens ayant les revenus les plus faibles ont dépensé en moyenne 33 764 $ en biens et services, tandis que les 20 % des ménages ayant les revenus les plus élevés ont déclaré avoir dépensé 105 493 $ en moyenne.

En moyenne, les ménages faisant partie de la tranche de revenus la plus faible ont consacré 11 733 $ au logement, ce qui représente 34,8 % de leur consommation de biens et de services. Bien que les ménages faisant partie de la tranche de revenus la plus élevée aient dépensé davantage pour se loger, soit en moyenne 28 921 $ en 2017, cette dépense représentait une plus faible proportion de leur consommation totale (27,4 %).

Les habitudes de dépenses varient d'une province à l'autre

En 2017, deux provinces se sont démarquées au chapitre des dépenses moyennes des ménages les plus élevées en biens et services, soit l'Alberta (72 957 $) et la Colombie-Britannique (71 001 $).

Cette situation est en partie attribuable à des dépenses plus élevées au chapitre du logement par rapport à la plupart des autres provinces. Les ménages de la Colombie-Britannique ont dépensé 21 844 $ en moyenne pour le logement, tandis que ceux de l'Alberta ont dépensé 21 068 $. Comparativement aux autres provinces, les ménages ayant une hypothèque en Alberta et en Colombie-Britannique ont dépensé, en moyenne, le plus au chapitre des paiements hypothécaires. De même, les locataires dans ces deux provinces ont davantage payé, en moyenne, pour le loyer comparativement au reste du pays.

En Alberta (15 604 $), les ménages ont aussi consacré le montant moyen le plus élevé au transport parmi toutes les provinces. En revanche, c'est au Québec (10 231 $) que les dépenses moyennes en transport ont été les moins élevées.

Les ménages du Nouveau-Brunswick ont dépensé le moins en biens et services, soit en moyenne 52 608 $ en 2017. Ils ont aussi consacré le moins d'argent au logement par rapport aux ménages des autres provinces, soit 12 692 $.

L'utilisation du téléphone cellulaire continue d'augmenter

Au fil des ans, les téléphones cellulaires ont remplacé les lignes téléphoniques conventionnelles comme type de téléphone le plus populaire auprès des ménages canadiens. En 2017, 36,0 % des ménages ont déclaré avoir seulement un téléphone cellulaire sans service téléphonique conventionnel, comparativement à 15,5 % des ménages en 2012. Près de 9 ménages sur 10 possédaient au moins un téléphone cellulaire. C'est en Alberta (93,6 %) et en Saskatchewan (93,5 %) que la proportion de propriétaires de téléphones cellulaires a été la plus élevée, et au Québec (84,4 %) qu'elle a été la plus faible.

En 2017, environ un ménage sur cinq a déclaré avoir acheté de l'équipement de téléphone mobile, y compris des téléphones cellulaires et des téléphones intelligents. Les ménages qui ont acheté un tel équipement ont dépensé, en moyenne, 542 $ pour se le procurer en 2017. Cinq ans plus tôt, en 2012, ces ménages ont dépensé en moyenne 281 $ à ce chapitre.

Dépenses dans les capitales des territoires

Parmi les capitales des territoires, les dépenses moyennes en biens et services ont été les plus élevées à Iqaluit (94 396 $) et à Yellowknife (93 354 $), et les plus faibles à Whitehorse (67 701 $).

Tout comme dans les provinces, dans les trois capitales des territoires, la part la plus importante des dépenses en biens et services a été consacrée au logement. En moyenne, les dépenses consacrées au logement à Iqaluit se sont chiffrées à 30 336 $ (32,1 % de la consommation totale de biens et de services). À Yellowknife, les ménages ont consacré, en moyenne, 30 146 $ au logement (32,3 % de leur consommation totale), tandis que ceux de Whitehorse ont dépensé le moins parmi les ménages des trois capitales pour se loger, soit 19 990 $ en moyenne (29,5 % de leur consommation totale).

Graphique 1  Graphique 1: Dépenses moyennes en biens et services, selon la province, 2017
Dépenses moyennes en biens et services, selon la province, 2017





  Note aux lecteurs

Statistique Canada souhaite remercier les ménages canadiens ayant participé à l'Enquête sur les dépenses des ménages (EDM) de 2017.

L'EDM fournit des renseignements détaillés sur les dépenses, ainsi que certains renseignements sur les caractéristiques du logement et l'équipement ménager. Les données de l'EDM représentent des intrants importants de l'Indice des prix à la consommation (IPC) de Statistique Canada, et servent à calculer le produit intérieur brut (PIB). Des ministères gouvernementaux se servent aussi des données de l'EDM pour élaborer des politiques et programmes sociaux et économiques. En outre, le secteur privé, les organismes de recherche et les chercheurs utilisent les données de l'EDM pour étudier différents sujets associés à la consommation et au bien-être des ménages, comme l'abordabilité des logements, des services de garde des enfants et des soins de santé; la consommation d'énergie et les habitudes de dépenses de divers groupes de population.

Afin de fournir ces renseignements, l'enquête s'appuie sur un questionnaire avec périodes de remémoration adaptées aux types de dépenses, jumelé à un journal quotidien des dépenses que des ménages sélectionnés remplissent pendant les deux semaines suivant l'interview. Le journal fournit des renseignements plus détaillés, particulièrement au sujet des dépenses en aliments et d'autres achats fréquents. Pour obtenir davantage d'information sur la méthodologie utilisée dans le cadre de l'EDM, voir le « Guide de l'utilisateur, Enquête sur les dépenses des ménages, 2017 ».

L'Enquête sur les dépenses des ménages 2017 a été menée de janvier à décembre 2017. Le taux de réponse à l'interview de l'EDM a été de 67 % en 2017. Le taux de réponse au journal, qui sert à évaluer environ le quart de la consommation courante totale, a été de 41 %. En raison des faibles taux de réponse, Statistique Canada explore actuellement des différentes méthodes pour recueillir des données sur les dépenses des ménages. Pour de plus amples renseignements sur la qualité des données de l'Enquête des dépenses des ménages de 2017, veuillez vous référer à la « Note technique de l'Enquête sur les dépenses des ménages, 2017 ».

Sauf indication contraire, les dépenses moyennes consacrées à un bien ou service donné sont calculées pour tous les ménages, autant pour ceux ayant effectué des dépenses dans la catégorie que pour ceux n'en ayant pas fait. Les dépenses moyennes comprennent les taxes de vente.

La consommation courante totale désigne la somme des dépenses effectuées au chapitre de l'alimentation; du logement; de l'ameublement et équipement ménager; des vêtements et accessoires; du transport; des soins de santé; des soins personnels; des loisirs; de l'éducation; du matériel de lecture et autres imprimés; des produits du tabac et boissons alcoolisées; des jeux de hasard, des dépenses courantes ainsi que des dépenses diverses.

Produits

Le document « Guide de l'utilisateur, Enquête sur les dépenses des ménages, 2017 », qui fait maintenant partie de la Série de documents de recherche sur les dépenses des ménages (Numéro au catalogue62F0026M), contient des renseignements sur la méthodologie, les concepts et la qualité des données de l'enquête.

Les infographies « Résultats de l'Enquête sur les dépenses des ménages, 2017 » et « Dépenses des ménages des capitales des territoires, 2017 », qui font partie de Statistique Canada — Infographies (Numéro au catalogue11-627-M), sont également disponibles.

Le document « Note technique de l'Enquête sur les dépenses des ménages, 2017 » qui fait maintenant partie de la Série de documents de recherche sur les dépenses des ménages (Numéro au catalogue62F0026M), fournit des renseignements supplémentaires sur la qualité des données de l'EDM et démontre de quelle façon elles sont adaptées à leur utilisation.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :