Graphique 3
Taux de rétention cinq ans après l'admission chez les immigrants déclarants admis en 2011, selon la connaissance autodéclarée des langues officielles et selon la province d'admission

Terre-Neuve-et-Labrador Île-du-Prince-Édouard Nouvelle-Écosse Nouveau-Brunswick Québec Ontario Manitoba Saskatchewan Alberta Colombie-Britannique 0 20 40 60 80 100 taux de rétention (%) Anglais seulementAnglais seulement Français seulementFrançais seulement Anglais et françaisAnglais et français Ni français ni anglaisNi français ni anglais
Source(s) :
Base de données longitudinales sur l'immigration, 2016.

Description du graphique


Ceci est un histogramme à barres groupées.

Taux de rétention cinq ans après l'admission chez les immigrants déclarants admis en 2011, selon la connaissance autodéclarée des langues officielles et selon la province d'admission, taux de rétention (%)
  Anglais seulement Français seulement Anglais et français Ni français ni anglais
Terre-Neuve-et-Labrador 53   80 40
Île-du-Prince-Édouard 19   50 13
Nouvelle-Écosse 69 67 63 70
Nouveau-Brunswick 52 57 59 26
Québec 73 95 84 53
Ontario 91 83 86 92
Manitoba 81 70 69 66
Saskatchewan 82 80 68 69
Alberta 91 80 88 89
Colombie-Britannique 87 77 84 87
Source(s) :
Base de données longitudinales sur l'immigration, 2016.
Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :