Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Estimations des principales grandes cultures basées sur des modèles, 31 août 2018

Diffusion : 2018-09-19

Les producteurs canadiens s'attendent à une récolte de maïs-grain sans précédent cet automne.

Les estimations des principales grandes cultures basées sur des modèles de Statistique Canada prévoient une production record de 14,5 millions de tonnes de maïs-grain. La production de canola est estimée à 21,0 millions de tonnes en 2018, tandis que celle de soya est estimée à 7,5 millions de tonnes.

Malgré les conditions sèches qui ont marqué le début de la saison de croissance, les récents changements météorologiques qui ont particulièrement touché les Prairies (voir la carte) ont amélioré la situation globale. Par conséquent, les perspectives de production sont meilleures que les estimations initiales de juillet.

On estime que la production totale de blé, de blé de printemps, de blé dur, d'orge, de pois chiches, de haricots secs, de maïs-grain, de céréales mélangées, de graines de moutarde et de tournesol a augmenté en 2018 par rapport à 2017.

Par ailleurs, on estime que la production a baissé en 2018 par rapport à 2017 en ce qui concerne l'alpiste des Canaries, le canola, les pois secs, les graines de lin, le seigle d'automne, les lentilles, l'avoine, le soya et le blé d'hiver.

Blé

La production totale de blé au Canada est estimée à 31,0 millions de tonnes en 2018, en hausse de 3,5 % par rapport à 2017. Une baisse générale du rendement estimé du total du blé, qui s'établira à 46,9 boisseaux à l'acre, a légèrement fait contrepoids à l'augmentation de 9,4 % des superficies récoltées par rapport à 2017.

Selon les estimations, les rendements pour le blé dur sont en baisse de 2,0 % par rapport à l'année dernière pour s'établir à 34,6 boisseaux à l'acre. Pour le blé de printemps, la diminution est de 4,8 % pour se chiffrer à 49,5 boisseaux à l'acre, et de 4,1 % pour le blé d'hiver qui devrait se situer à 72,8 boisseaux à l'acre. Même si les conditions climatiques étaient préoccupantes au milieu de l'été, les températures plus fraîches que la normale en août ont renversé une partie des pressions à la baisse sur les rendements (voir la carte).

En 2018, on s'attend à ce que la superficie du blé de printemps soit en hausse de 8,7 % par rapport à 2017. En Saskatchewan, la production devrait s'accroître de 4,1 % pour atteindre 9,1 millions de tonnes en 2018. En Alberta, la production devrait augmenter de 5,0 % pour s'établir à 9,2 millions de tonnes, alors que la production du Manitoba devrait diminuer de 1,3 % pour se chiffrer à 4,2 millions de tonnes. Dans les provinces des Prairies, les rendements moyens du blé de printemps devraient reculer par rapport à 2017 : les rendements estimés au Manitoba (-8,9 %) devraient s'établir à 54,5 boisseaux à l'acre, ceux de la Saskatchewan (-6,9 %), à 43,2 boisseaux à l'acre et ceux de l'Alberta (-0,7 %), à 55,1 boisseaux à l'acre. Une augmentation de 8,7 % des superficies récoltées à l'échelle nationale devrait compenser la baisse des rendements, ce qui devrait entraîner une augmentation globale de la production de blé de printemps qui devrait s'établir à 22,9 millions de tonnes, en hausse de 3,4 % comparativement à 2017.

La production de blé dur à l'échelle nationale devrait atteindre 5,7 millions de tonnes en 2018, en hausse de 15,0 % par rapport à 2017. Bien qu'on s'attende à ce que le rendement s'établisse à 34,6 boisseaux à l'acre, en baisse de 2,0 % par rapport à l'année précédente, la production devrait augmenter à la suite d'une hausse de 17,3 % des superficies récoltées comparativement à 2017.

Canola

La production de canola est estimée à 21,0 millions de tonnes en 2018, en baisse de 1,5 % par rapport à 2017. Même si le rendement du canola s'est élevé à 41,1 boisseaux à l'acre en 2018, ce qui représente une hausse minime (+0,2 %) par rapport à 2017, un recul de 1,7 % des superficies récoltées entraînera une baisse de 1,5 % de la production nationale. Le temps chaud et sec a été un sujet d'inquiétude plus tôt cet été, mais un radoucissement des conditions météorologiques en août a amélioré les estimations de rendement dans l'ensemble des Prairies par rapport aux prévisions antérieures. Les estimations de rendement actuelles s'établissent notamment à 40,7 boisseaux à l'acre au Manitoba, à 40,8 en Saskatchewan, et à 42,0 en Alberta.

Maïs-grain

À l'échelle nationale, la production de maïs-grain est estimée à un sommet inégalé de 14,5 millions de tonnes en 2018, en hausse de 2,6 % par rapport à 2017. L'augmentation de la production découle d'une augmentation similaire des superficies récoltées (+2,4 %) par rapport à 2017, le rendement étant estimé à 160,1 boisseaux à l'acre en 2018.

Selon les estimations, l'Ontario devrait produire un volume record de 9,1 millions de tonnes de maïs-grain compte tenu d'un rendement sans précédent estimé à 169,3 boisseaux à l'acre, en hausse de 1,4 % par rapport à 2017. Le rendement record précédent de l'Ontario était de 169,0 boisseaux à l'acre en 2015. La production de maïs-grain au Québec est estimée à 3,8 millions de tonnes en 2018.

Soya

À l'échelle nationale, le rendement du soya est estimé à 44,1 boisseaux à l'acre (+12,8 %) en 2018. Malgré cette hausse de rendement, la diminution de 13,7 % prévue pour les superficies récoltées, celles-ci devant s'établir à 6,3 millions d'acres, devrait aboutir à une production estimée à 7,5 millions de tonnes en 2018, en baisse de 2,6 % par rapport à 2017.

Selon les estimations, l'Ontario devrait produire 4,0 millions de tonnes de soya, ce qui représente 53,3 % de la production nationale en 2018. Le Manitoba occupe le deuxième rang, sa production devant atteindre 1,9 million de tonnes, ou 25,3 % de la capacité du pays. Cette production représente une hausse considérable par rapport aux 36 700 tonnes produites en 2001, l'année où Statistique Canada a rendu compte de la production de soya au Manitoba pour la première fois.

Carte 1  Vignette de la carte 1: Écarts de la normale de la température moyenne mensuelle (nationale)
Écarts de la normale de la température moyenne mensuelle (nationale)


  Note aux lecteurs

Les estimations des principales grandes cultures basées sur des modèles sont calculées selon une approche élaborée par Statistique Canada en étroite collaboration avec Agriculture et Agroalimentaire Canada. Ces estimations du rendement sont fondées sur un modèle qui incorpore des données satellitaires à faible résolution recueillies dans le cadre du Programme d'évaluation de l'état des cultures de Statistique Canada, des données de la Série de rapports sur les grandes cultures de Statistique Canada et des données agroclimatiques.

Un rapport méthodologique décrivant le modèle de rendement utilisé à Statistique Canada est disponible en ligne.

Les estimations de la production pour le Québec, l'Ontario, le Manitoba, la Saskatchewan et l'Alberta sont calculées en multipliant les rendements basés sur un modèle au 31 août par les superficies récoltées déclarées dans le cadre de l'enquête de juillet de la Série de rapports sur les grandes cultures. Les estimations pour l'Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et la Colombie-Britannique sont reportées des estimations de juillet pour la production de principales grandes cultures.

Les estimations finales de la production des principales grandes cultures pour l'année courante seront disponibles le 6 décembre 2018.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir des renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous (sans frais 1-800-263-1136; 514-283-8300; STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias (613-951-4636; STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :