Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Estimations du bétail, 1er juillet 2018

Diffusion : 2018-08-23

Les stocks de bovins et de porcs au 1er juillet affichaient une baisse par rapport au 1er juillet 2017. Il s'agit de la première diminution des stocks de porcs d'une année à l'autre depuis juillet 2014. Les stocks de bovins diminuent de façon continue depuis juillet 2005, à l'exception d'une légère hausse en juillet 2017. Les stocks de moutons ont cependant affiché leur première hausse en sept ans.

Bovins

Le 1er juillet, les agriculteurs canadiens avaient 12,4 millions de bovins dans leurs fermes, en baisse de 0,8 % par rapport au 1er juillet 2017. Les stocks étaient 26,3 % inférieurs au sommet atteint en juillet 2005.

Graphique 1  Graphique 1: Total des stocks de bovins, 1<sup>er</sup> juillet 2017 et 2018
Total des stocks de bovins, 1er juillet 2017 et 2018

Les producteurs de bovins ont conservé moins d'animaux de reproduction en 2018, puisque le nombre de génisses de boucherie conservées dans les exploitations agricoles canadiennes aux fins de reproduction a diminué de 2,6 % pour s'établir à 669 900 têtes, comparativement à la même date l'année précédente. Le nombre de vaches de boucherie a diminué de 1,2 % pour se fixer à 3,7 millions de têtes. Les stocks de veaux au 1er juillet ont baissé de 1,3 % pour se chiffrer à 4,0 millions de têtes. Le nombre de génisses destinées à l'engraissement a augmenté de 2,7 %, tandis que celui de bouvillons a baissé de 1,3 % par rapport au 1er juillet 2017.

Au 1er juillet, 72 660 exploitations agricoles ont déclaré des stocks de bovins et de veaux, ce qui représente un repli de 1,8 % par rapport au 1er juillet 2017 et de 3,5 % par rapport à la même date en 2016. Les agriculteurs canadiens avaient 1,4 million de vaches laitières et de génisses dans leurs fermes, en hausse de 0,8 % par rapport au 1er juillet 2017.

L'écoulement total des bovins et des veaux a augmenté de 3,5 %, sous l'effet des niveaux d'abattage de bovins plus élevés durant le premier semestre de 2018 comparativement à la même période en 2017. Le nombre total d'abattages a augmenté de 6,1 % pour se chiffrer à 1,7 million de têtes au cours des six premiers mois de 2018, ce qui marque la troisième hausse consécutive d'une année à l'autre. Les exportations internationales de bovins ont augmenté de 0,9 % durant le premier semestre de 2018 comparativement à la même période en 2017, pour atteindre 342 000 têtes.

Les prix des bovins d'abattage canadiens étaient en moyenne plus bas au cours de la première moitié de 2018 par rapport à la même période en 2017.

Porcs

Les producteurs de porcs ont fait état de 14,2 millions de porcs, ce qui constitue une baisse de 0,4 % par rapport au 1er juillet 2017, de même qu'une première baisse en quatre ans. Cependant, les stocks de porcs demeurent 11,1 % plus élevés qu'au niveau du 1er juillet 2014. Au 1er juillet, le Canada comptait 8 115 fermes porcines, en baisse de 2,5 % par rapport à la même date l'année précédente. Ces fermes ont fait état de 1,2 million de truies et cochettes, ce qui représente une progression de 0,3 % par rapport au 1er juillet 2017.

Graphique 2  Graphique 2: Total des stocks de porcs, 1<sup>er</sup> juillet 2017 et 2018
Total des stocks de porcs, 1er juillet 2017 et 2018

Le Canada a exporté 2,7 millions de porcs au cours de la première moitié de 2018, en baisse de 6,9 % comparativement à la même période en 2017.

L'abattage de porcs a diminué au Canada durant les six premiers mois de 2018, en baisse de 0,7 % comparativement à la même période en 2017, pour se chiffrer à 10,8 millions de têtes.

De janvier à juin 2018, la production de porcs (porcelets nés) s'est élevée à 14,1 millions de têtes, ce qui représente un recul de 4,5 % par rapport à la même période en 2017.

Les prix des porcs canadiens ont diminué au cours de la première moitié de 2018.

Moutons

Les agriculteurs canadiens avaient 1 065 400 moutons et agneaux au 1er juillet 2018, ce qui représente une hausse de 1,6 % par rapport à la même date en 2017. Il s'agit de la première augmentation en sept ans.

Graphique 3  Graphique 3: Total des stocks de moutons, 1<sup>er</sup> juillet 2017 et 2018
Total des stocks de moutons, 1er juillet 2017 et 2018

Le cheptel de reproduction de moutons s'est accru sous l'effet d'une hausse de 0,9 % du nombre de brebis, qui s'est chiffré à 524 800, et d'une hausse de 1,6 % du nombre d'agneaux de remplacement, qui a atteint 92 700. Parallèlement, les béliers ont affiché un léger recul de 0,8 % pour se fixer à 24 200 têtes. Le nombre d'agneaux de marché a augmenté de 2,5 % par rapport au 1er juillet 2017 pour se chiffrer à 423 700.

Durant le premier semestre de 2018, les exportations internationales de moutons ont diminué pour s'établir à 4 400 têtes, en baisse de 4,3 % comparativement à la même période en 2017.

Les prix des agneaux canadiens ont augmenté durant le premier semestre de 2018 comparativement à la même période en 2017.

  Note aux lecteurs

Les estimations du bétail sont offertes pour le Canada et les provinces, ainsi que pour les États-Unis.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :