Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Commerce de détail, mai 2018

Diffusion : 2018-07-20

Ventes au détail – Canada

50,8 milliards de dollars

Mai 2018

2,0 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – T.-N-L.

0,7 milliard de dollars

Mai 2018

-0,5 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Î.-P.-É.

0,2 milliard de dollars

Mai 2018

1,7 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – N.-É.

1,3 milliard de dollars

Mai 2018

-2,0 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – N.-B.

1,1 milliard de dollars

Mai 2018

1,8 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Qc

10,9 milliards de dollars

Mai 2018

3,0 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Ont.

18,6 milliards de dollars

Mai 2018

2,6 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Man.

1,7 milliard de dollars

Mai 2018

1,1 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Sask.

1,6 milliard de dollars

Mai 2018

-0,2 % baisse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – Alb.

7,0 milliards de dollars

Mai 2018

2,0 % hausse

(variation mensuelle)

Ventes au détail – C.-B.

7,3 milliards de dollars

Mai 2018

0,8 % hausse

(variation mensuelle)

Les ventes au détail ont augmenté de 2,0 % pour se chiffrer à 50,8 milliards de dollars en mai, après avoir fléchi de 0,9 % en avril. Les ventes se sont accrues dans 8 des 11 sous-secteurs, lesquels représentent 70 % du commerce de détail.

Les ventes plus élevées chez les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles et les stations-service ont été les principaux facteurs à l'origine de la hausse en mai. Si l'on exclut ces deux sous-secteurs, les ventes au détail ont augmenté de 0,9 %.

Une fois les effets des variations de prix supprimés, le volume des ventes au détail a crû de 2,0 %.

Graphique 1  Graphique 1: Les ventes au détail augmentent en mai
Les ventes au détail augmentent en mai

Reprise des ventes dans plusieurs sous-secteurs

Les ventes des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles (+3,7 %) se sont presque entièrement redressées après avoir diminué de 3,8 % en avril, un mois marqué par des températures plus froides qu'à l'habitude et des conditions météorologiques défavorables dans de nombreuses régions du pays.

Les ventes des stations-service (+4,3 %) ont connu une hausse pour un deuxième mois consécutif, en partie en raison des prix plus élevés à la pompe. Exprimées en volume, les ventes des stations-service ont augmenté de 2,7 %.

Les ventes des magasins de marchandises diverses (+3,2 %), des marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage (+5,4 %) et des magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires (+2,8 %) ont aussi contribué à la hausse. Les hausses enregistrées dans chacun des sous-secteurs ont plus que compensé les baisses observées en avril.

Les magasins d'alimentation (-2,1 %) ont affiché un recul de leurs ventes pour la quatrième fois en cinq mois. Cette baisse en mai est principalement attribuable à la diminution des ventes des supermarchés et autres épiceries (-3,1 %).

Selon l'Enquête sur les marchandises vendues au détail, les magasins de marchandises diverses ont été à l'origine de 20,6 % des ventes d'aliments au premier trimestre de 2018 comparativement à 19,1 % des ventes en 2017. Durant la même période, les magasins d'alimentation étaient à l'origine de 75,1 % des ventes d'aliments, en baisse par rapport à 76,5 % en 2017.

Hausse des ventes dans sept provinces, l'Ontario et le Québec venant en tête

Sept provinces ont enregistré des ventes plus élevées en mai. L'Ontario et le Québec ont plus que compensé les reculs par rapport à avril.

Les ventes en Ontario (+2,6 %) ont augmenté pour la quatrième fois en cinq mois. Les ventes plus élevées des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ont le plus contribué à la hausse en mai. Les ventes dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Toronto ont crû de 1,4 %.

Au Québec, les ventes ont augmenté de 3,0 %, après avoir diminué de 2,6 % en avril. Les ventes dans la RMR de Montréal ont progressé de 1,4 %.

Ventes du commerce électronique des détaillants canadiens

Les chiffres dans cette section sont fondés sur des estimations non désaisonnalisées.

Sur une base non désaisonnalisée, les ventes du commerce électronique de détail ont atteint 1,4 milliard de dollars, ce qui représente 2,5 % du total du commerce au détail. D'une année à l'autre, le commerce de détail en ligne a progressé de 16,9 %, tandis que le total des ventes non désaisonnalisées a crû de 5,5 %.

Il est également possible de consulter les tableaux sommaires non désaisonnalisés par industrie et par province et territoire.

Pour obtenir des renseignements sur les indicateurs connexes, consultez la page Dernières statistiques.




  Note aux lecteurs

Toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées et exprimées en dollars courants, à moins d'indication contraire. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, consultez le document intitulé Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Dans le cadre de cette diffusion, les données sur le volume du tableau 20-10-0078-01 ont été révisées jusqu'à janvier 2009 afin d'intégrer les pondérations mises à jour d'après les révisions annuelles de l'Enquête sur les marchandises vendues au détail.

Les chiffres sur le commerce électronique de détail produits par Statistique Canada comprennent les ventes électroniques de deux types de détaillants distincts. Le premier type correspond aux détaillants qui n'ont pas de vitrine. Ces entreprises sont des détaillants qui font des affaires uniquement sur Internet et elles sont classées dans la catégorie du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN) 45411 — Entreprises de magasinage électronique et de vente par correspondance. Le second type de détaillants correspond à ceux qui ont une vitrine, soit les détaillants « traditionnels ». Si les activités en ligne d'un détaillant traditionnel sont gérées séparément, elles sont aussi classées dans la catégorie du SCIAN 45411.

Des opérations communes du commerce électronique, comme les réservations de voyages et d'hébergement, les achats de billets et les opérations financières, ne sont pas comprises dans les chiffres sur le commerce de détail au Canada. Pour obtenir des renseignements sur l'utilisation d'Internet et du commerce électronique par les particuliers, consultez les plus récents communiqués de l'Enquête canadienne sur l'utilisation d'Internet et de l'Enquête sur la technologie numérique et l'utilisation d'Internet.

Pour obtenir des renseignements sur le commerce électronique, consultez le document intitulé Commerce de détail en ligne au Canada.

Les ventes totales du commerce de détail exprimées en volume sont mesurées en corrigeant les valeurs en dollars courants à l'aide d'indices des prix à la consommation. La série des ventes au détail en dollars enchaînés (2012) correspond à un indice de volume en chaîne de Fisher dont l'année de référence est 2012. Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, voir Calcul du volume des ventes au détail.

Pour obtenir des renseignements sur les données des tendances-cycle, consultez le Blogue de StatCan et la page Estimations de la tendance-cycle — Foire aux questions.

Tableaux de données en temps réel

Les tableaux de données en temps réel 20-10-0054-01 et 20-10-0079-01 seront mis à jour le 30 juillet.

Prochaine diffusion

Les données de juin sur le commerce de détail seront diffusées le 22 août.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour obtenir des renseignements analytiques ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Jason Aston au 613-951-0746 (jason.aston@canada.ca), Division du commerce de détail et des industries de service.

Date de modification :