Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Investissement en construction de bâtiments non résidentiels, deuxième trimestre de 2018

Diffusion : 2018-07-19

Investissement en construction de bâtiments non résidentiels

14,3 milliards de dollars

Deuxième trimestre de 2018

1,4 % hausse

(variation trimestrielle)

L'investissement en construction de bâtiments non résidentiels a totalisé 14,3 milliards de dollars au deuxième trimestre, en hausse de 1,4 % par rapport au premier trimestre. Des augmentations ont été enregistrées dans les composantes commerciale (+123,7 millions de dollars) et industrielle (+103,4 millions de dollars), alors que la composante institutionnelle a affiché un recul.

L'investissement en construction de bâtiments institutionnels a diminué de 0,9 % (-35,3 millions de dollars) par rapport au premier trimestre. Ce recul fait suite à quatre hausses trimestrielles consécutives. À l'échelle nationale, la baisse est attribuable à la réduction de l'investissement en construction d'écoles (-44,3 millions de dollars), de foyers de soins infirmiers (-25,1 millions de dollars), ainsi que de pénitenciers, de centres de détention et de palais de justice (-13,6 millions de dollars). Les hôpitaux, les centres et les cliniques de soins de santé sont les seuls types de bâtiments ayant affiché une hausse trimestrielle, soit de 56,3 millions de dollars.

Graphique 1  Graphique 1: Investissements en construction de bâtiments non résidentiels
Investissements en construction de bâtiments non résidentiels

À l'échelle provinciale, la baisse la plus marquée pour cette composante a été enregistrée en Alberta, où l'investissement a diminué de 38,0 millions de dollars. Dans l'ensemble du Canada, 20 régions métropolitaines de recensement (RMR) ont déclaré une diminution de l'investissement en construction de bâtiments institutionnels. Edmonton (-16,0 millions de dollars) et Ottawa (-14,9 millions de dollars) ont affiché les reculs les plus marqués.

L'investissement a augmenté dans six provinces au deuxième trimestre. L'Ontario (+130,6 millions de dollars) a affiché la hausse la plus forte, suivi du Québec (+76,7 millions de dollars) et de la Colombie-Britannique (+45,6 millions de dollars). Dans les trois provinces, des hausses ont été enregistrées dans toutes les composantes, l'investissement en construction de bâtiments commerciaux venant en tête.

En Ontario, l'investissement en construction de bâtiments commerciaux, qui a affiché une augmentation de 83,8 millions de dollars (+2,5 %), a été le plus important du portefeuille d'investissement en construction de bâtiments non résidentiels pour cette province. L'investissement en construction d'immeubles de bureaux (+78,4 millions de dollars) et de gares de passagers (+47,2 millions de dollars) a été principalement à l'origine de l'augmentation dans la composante commerciale.

Ces hausses ont été partiellement contrebalancées par une réduction de l'investissement en construction de théâtres et de centres d'arts de la scène, ainsi que de bâtiments de loisirs (-21,8 millions de dollars) et de centres commerciaux (-21,5 millions de dollars).

En Ontario, 11 des 16 RMR ont affiché des hausses de l'investissement en construction de bâtiments commerciaux, Toronto venant en tête (+91,1 millions de dollars). Par contre, London (-11,0 millions de dollars) et Ottawa (-6,1 millions de dollars) ont enregistré les baisses les plus marquées dans cette composante.

Les trois composantes ont contribué à l'augmentation trimestrielle au Québec. L'investissement en construction de bâtiments commerciaux a affiché les hausses les plus marquées (+45,2 millions de dollars), en raison de l'investissement en construction de théâtres et de centres d'arts de la scène, ainsi que de bâtiments de loisirs (+32,7 millions de dollars), suivi de l'investissement en construction d'immeubles de bureaux (+19,9 millions de dollars). L'augmentation de l'investissement dans la province est attribuable principalement à la RMR de Montréal, qui a affiché des hausses dans la composante commerciale (+45,8 millions de dollars) ainsi que dans la composante institutionnelle (+20,2 millions de dollars).

En Colombie-Britannique, l'investissement en construction de bâtiments commerciaux (+25,0 millions de dollars) et industriels (+19,7 millions de dollars) a contribué le plus à la hausse trimestrielle, la composante institutionnelle étant demeurée à peu près inchangée. L'augmentation dans la composante commerciale est principalement le résultat de l'investissement en construction d'immeubles de bureaux (+29,0 millions de dollars). La hausse dans la composante industrielle est surtout attribuable à l'investissement en construction d'usines de fabrication, qui a augmenté de 12,5 millions de dollars, et de bâtiments de ferme, en hausse de 11,1 millions de dollars. Des augmentations des investissements ont été déclarées dans trois des quatre RMR de la province, Vancouver (+28,7 millions de dollars) et Abbotsford–Mission (+5,6 millions de dollars) venant en tête.

La baisse trimestrielle la plus marquée a été enregistrée en Alberta (-63,4 millions de dollars) et est le résultat de la réduction de l'investissement en construction de bâtiments commerciaux (-42,5 millions de dollars) et institutionnels (-38,0 millions de dollars). Le recul dans la composante commerciale est attribuable aux dépenses plus faibles en construction de théâtres et de centres d'arts de la scène, ainsi que de bâtiments de loisirs (-21,5 millions de dollars), de centres commerciaux (-12,4 millions de dollars) et de gares de passagers (-12,4 millions de dollars). La réduction de l'investissement en construction d'écoles (-57,6 millions de dollars) et de foyers de soins infirmiers (-15,9 millions de dollars) a entraîné des baisses dans la composante institutionnelle. La RMR d'Edmonton a déclaré le recul le plus marqué de l'investissement parmi les RMR de l'Alberta, l'investissement en construction de bâtiments commerciaux (-24,3 millions de dollars) et institutionnels (-16,0 millions de dollars) ayant diminué.

Graphique 2  Graphique 2: Composantes commerciale, institutionnelle et industrielle
Composantes commerciale, institutionnelle et industrielle



  Note aux lecteurs

À moins d'avis contraire, toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées et sont exprimées en dollars courants, ce qui facilite la comparaison par l'élimination de l'effet des variations saisonnières. Pour obtenir plus de renseignements sur la désaisonnalisation, voir le document intitulé Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

L'investissement en construction de bâtiments non résidentiels exclut les travaux de génie (par exemple les autoroutes, les égouts, les ponts ainsi que les oléoducs et les gazoducs). Ces données proviennent de l'Enquête sur les permis de bâtir, menée auprès des municipalités et visant à recueillir des renseignements sur les intentions de construction.

Des modèles de mise en place des travaux sont attribués pour chaque type de structure (industriel, commercial et institutionnel). Ces modèles de mise en place servent à répartir la valeur des permis de bâtir selon la durée des travaux. Les modèles diffèrent selon la valeur du projet de construction, car un projet de plusieurs millions de dollars prendra généralement plus de temps à être achevé qu'un projet d'une centaine de milliers de dollars.

De plus, les données de l'Enquête sur les dépenses en immobilisations et en réparations sont utilisées comme source de données complémentaire pour élaborer cette série d'investissements. Les données de l'investissement en construction de bâtiments non résidentiels tiennent également compte des valeurs repères d'investissement en construction de bâtiments non résidentiels du Système de comptabilité nationale de Statistique Canada.

Dans le cadre du présent communiqué, la région métropolitaine de recensement (RMR) d'Ottawa–Gatineau (Ontario/Québec) est divisée en deux régions, soit la partie Ottawa et la partie Gatineau.

Sauf avis contraire, les faits saillants font référence aux dollars courants et sont classés en fonction des variations en dollars plutôt que des variations en pourcentage.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :