Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Superficies des principales grandes cultures, juin 2018

Diffusion : 2018-06-29

En 2018, les agriculteurs canadiens ont déclaré avoir ensemencé de moins grandes superficies en canola et en soya – cultures qui avaient atteint des sommets en 2017 – selon les résultats de l'Enquête de juin sur les superficies ensemencées en grandes cultures. Toutefois, la baisse de la superficie ensemencée de canola déclarée par les agriculteurs à la fin mai et au début juin 2018 n'a pas été aussi marquée que ce qui avait été prévu en mars lorsque la neige recouvrait toujours le sol. Les superficies ensemencées en pois secs et en lentilles ont aussi diminué cette année, potentiellement en raison des tarifs imposés par l'Inde. Parallèlement, les superficies ensemencées pour toutes les variétés de blé et l'orge ont augmenté par rapport à 2017.

Au moment de l'enquête, l'ensemencement était bien avancé ou terminé dans la plupart des provinces au Canada, en partie en raison du temps chaud. Toutefois, le temps sec à la fin du printemps pourrait avoir des répercussions sur la croissance des récoltes à venir.

Blé

Les agriculteurs canadiens ont déclaré une augmentation globale des superficies ensemencées pour toutes les variétés de blé en 2018, celles-ci ayant connu une hausse de 10,4 % pour atteindre 24,7 millions d'acres. La hausse est principalement attribuable à une augmentation de 9,5 % ou de 1,5 million d'acres de la superficie ensemencée en blé de printemps en 2018. La hausse de 18,8 % ou de 980 400 acres de la superficie ensemencée en blé dur a aussi contribué à une augmentation des superficies ensemencées pour le blé en 2018.

Les agriculteurs de la Saskatchewan ont indiqué que la superficie ensemencée pour toutes les variétés de blé a augmenté pour la première fois en quatre ans, affichant une croissance de 14,6 % en 2018 pour atteindre 13,0 millions d'acres. La hausse globale est le résultat d'une augmentation de la superficie ensemencée en blé de printemps, qui a augmenté de 12,5 % pour s'établir à 7,8 millions d'acres.

Les agriculteurs de l'Alberta ont indiqué que les superficies ensemencées pour toutes les variétés de blé ont augmenté de 6,6 % par rapport à 2017 pour atteindre 7,5 millions d'acres. La hausse des superficies ensemencées en blé de printemps (+6,9 %) et en blé dur (+8,7 %) a donné lieu à cet accroissement global.

Les producteurs du Manitoba ont indiqué que les superficies ensemencées pour toutes les variétés de blé ont augmenté de 7,5 % en 2018. Comme dans les autres provinces des Prairies, cette hausse au Manitoba est attribuable à une augmentation de 8,7 % de la superficie ensemencée en blé de printemps.

Canola

Les agriculteurs canadiens ont déclaré avoir ensemencé une superficie de 22,7 millions d'acres en canola en 2018, en baisse de 1,1 % par rapport à la superficie de 23,0 millions d'acres enregistrée en 2017.

La baisse globale de la superficie ensemencée en canola est le résultat des réductions enregistrées en Saskatchewan et en Alberta. La superficie ensemencée déclarée par les agriculteurs de la Saskatchewan a diminué de 3,5 % par rapport à 2017 pour s'établir à 12,3 millions d'acres. En Alberta, les producteurs ont ensemencé 6,8 millions d'acres, ce qui représente une baisse de 1,7 %. Parallèlement, au Manitoba, les producteurs ont déclaré que la superficie ensemencée en canola a augmenté de 8,1 % en 2018 pour atteindre 3,4 millions d'acres, potentiellement au détriment de la superficie en soya qui a diminué cette année.

Soya

En 2018, la superficie ensemencée en soya a diminué de 13,2 % par rapport à 2017 pour s'établir à 6,3 millions d'acres. Les quatre plus importantes provinces productrices au pays, l'Ontario, le Manitoba, le Québec et la Saskatchewan, ont toutes ensemencé un moins grand nombre d'acres.

Selon un rapport récent sur les perspectives des principales grandes cultures d'Agriculture et Agroalimentaire Canada, les prix avantageux du blé, le temps sec dans les provinces de l'Ouest, où la majorité de la diminution a eu lieu, et des stocks de soya élevés à l'échelle mondiale ont tous contribué à la diminution des superficies cette année.

En Ontario, la superficie ensemencée en soya s'est établie à 3,0 millions d'acres, en baisse de 1,8 % par rapport à un an plus tôt. Pour la première fois en une décennie, les agriculteurs du Manitoba ont ensemencé une moins grande superficie en soya en 2018, soit 1,9 million d'acres, ce qui représente une baisse de 17,5 %.

Au Québec, la superficie ensemencée en soya a diminué de 7,0 % par rapport à 2017 pour s'établir à 915 000 acres. Les agriculteurs de la Saskatchewan ont aussi déclaré un moins grand nombre d'acres ensemencés, soit 407 500, une baisse de 52,1 % par rapport à l'an dernier.

Maïs-grain

Les agriculteurs canadiens ont déclaré une superficie totale ensemencée en maïs-grain relativement stable, soit 3,6 millions d'acres en 2018, en hausse de 1,6 % par rapport à 2017.

En Ontario, la plus importante province productrice, les agriculteurs ont ensemencé 2,2 millions d'acres en maïs-grain, une augmentation de 1,7 % par rapport à 2017.

Au Québec, les agriculteurs ont déclaré une hausse de 1,5 % par rapport à 2017, ayant ensemencé 953 000 acres en maïs-grain en 2018. La superficie ensemencée en maïs-grain au Manitoba a aussi augmenté de 4,4 % pour atteindre un sommet de 428 000 acres en 2018.

Orge et avoine

La superficie totale ensemencée en orge a augmenté de 12,7 % par rapport à l'an dernier pour s'établir à 6,5 millions d'acres en 2018. Les agriculteurs de l'Alberta ont ensemencé 3,1 millions d'acres, en hausse de 9,3 % par rapport à 2017. La superficie ensemencée en orge en Saskatchewan s'est accrue de 15,8 % pour atteindre 2,7 millions d'acres.

Les agriculteurs canadiens ont indiqué avoir ensemencé 3,1 millions d'acres en avoine, une baisse de 4,6 % par rapport à 2017. En Saskatchewan, la superficie ensemencée en avoine a diminué de 15,4 % pour s'établir à 1,4 million d'acres. En Alberta, les agriculteurs ont indiqué avoir ensemencé 795 100 acres en avoine cette année, en hausse de 15,2 % par rapport à 2017.

Lentilles et pois

Les agriculteurs canadiens ont déclaré que la superficie ensemencée en lentilles a diminué de 14,5 % en 2018 pour s'établir à 3,8 millions d'acres. La superficie ensemencée en pois secs a aussi diminué (-12,0 %) pour s'établir à 3,6 millions d'acres.

Les agriculteurs de la Saskatchewan ont déclaré des baisses à la fois pour les lentilles (-14,6 %) et les pois secs (-10,6 %). Dans la même veine, les agriculteurs de l'Alberta ont déclaré une diminution de 13,4 % de la superficie ensemencée en lentilles, de même qu'une baisse de 16,0 % de la superficie ensemencée en pois secs.

Carte 1  Vignette de la carte 1: Cartographie des superficies de quatre grandes cultures principales choisies au Canada : blé, canola, maïs-grain et soya, juin 2018
Cartographie des superficies de quatre grandes cultures principales choisies au Canada : blé, canola, maïs-grain et soya, juin 2018

Carte 2  Vignette de la carte 2: Cartographie des trois plus grandes cultures ensemencées par province, juin 2018
Cartographie des trois plus grandes cultures ensemencées par province, juin 2018


  Note aux lecteurs

L'Enquête de 2018 sur les grandes cultures – juin, qui recueille des données sur les superficies ensemencées des grandes cultures au Canada, a été menée du 11 mai au 12 juin 2018, auprès d'environ 24 500 exploitations agricoles. Celles-ci devaient déclarer les superficies ensemencées en céréales, en graines oléagineuses et en cultures spéciales.

Des modifications ont été apportées à la méthodologie de l'Enquête sur les grandes cultures à partir de la diffusion du 27 avril 2018. Pour obtenir plus de renseignements sur les changements méthodologiques, consultez le document Le Programme intégré de la statistique des entreprises de la page À la base des données de notre site Web.

Le nombre d'acres ensemencés en juin peut faire l'objet de mises à jour à partir de données d'enquête subséquentes au cours de l'année de récolte courante. Les données sur les superficies finales pour 2018 seront diffusées le 6 décembre 2018 et pourront faire l'objet de révisions pendant deux ans.

L'Enquête sur les grandes cultures recueille des données au Québec, en Ontario, au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta, à tous les cycles. Toutefois, des données sont recueillies deux fois par année (dans la version de juin de l'Enquête sur les grandes cultures sur les superficies ensemencées et dans celle de novembre sur la production finale) pour Terre-Neuve-et-Labrador, l'Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et la Colombie-Britannique, qui représentent entre 2 % et 4 % des totaux nationaux. Par conséquent, les totaux pour le Canada en mars comprennent les données reportées pour ces provinces de l'enquête précédente de novembre, et les totaux pour le Canada en juillet comprennent les données reportées pour ces mêmes provinces à partir de l'enquête précédente de juin.

Calendrier de diffusion : Les dates des diffusions à venir des stocks, des superficies et de la production pour les principales grandes cultures sont disponibles en ligne.

Dans le présent communiqué, les variations en pourcentage sont calculées à partir de données non arrondies.

Les données pour juin 2018 sont comparées aux données finales pour 2017.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :